• Extrait:
    Alexandre entendit le bruit de ses pas et les coups à la porte. Il se dirigea vers l'entrée, fâché que la jeune fille ose revenir. Pourtant, quand il ouvrit, il n'y avait personne, excepté un sac à lunch bleu. Il le prit, intrigué, et l'ouvrit. À l'intérieur, il y avait un mot.

    « Je m'excuse pour hier. Je croyais que vous étiez malade, c'est pourquoi je suis entrée. Vu ce que vous mangez depuis une semaine, il est bien possible que vous le deveniez. Alors j'ai pensé vous apporter quelques pommes. »
    Il froissa le papier, furieux qu'elle tente de s'immiscer dans ses affaires. S'il avait besoin de quelque chose en ce moment, c'était que cette jeune idiote le laisse tranquille ! Il reprit le papier qu'elle avait utilisé, le défroissa et chercha un crayon pour lui répondre au verso :
    « Pas besoin de rien. Tu peux éviter le coin, s.t.p.? »
    Il mit le mot dans le sac à lunch avec les pommes et le laissa à l'extérieur, puis regagna sa chambre. Quelques heures plus tard, il fut surpris de constater que le sac avait été déplacé, mais qu'il était toujours sur la galerie. Il hésita quelques secondes, puis le rapporta dans le chalet.
    Sur un nouveau papier, elle avait répondu :
    « C'est peut-être difficile de les manger comme ça. Je les ai coupées pour vous. Manger un peu mieux et je vous laisserai tranquille. J. »
    Il se rendit compte que les pommes étaient maintenant en quartiers dans un sac de plastique. Il ne put s'empêcher de sourire. « Obstinée, la petite jeune. Et elle me fait du chantage en plus. Si je me plains, est-ce qu'elle perdra sa job ? » Pendant un instant, un éclair de fureur brilla dans les yeux d'Alexandre et il eut envie de passer à l'action. Il avait cependant choisi son métier parce qu'il aimait rencontrer des jeunes allumés. Ce n'est pas parce qu'il ne travaillait plus que cela avait changé. Il n'allait pas faire perdre son emploi à une ado qui avait des initiatives originales. C'était trop rare pour qu'il étouffe cela, même s'il lui déplaisait d'en faire les frais.

  • Loin d'être la société isolée que l'on imagine, le Japon partage avec le Québec un piètre taux de natalité et un vieillissement de sa population. Pourtant, le désir de fonder une famille n'est pas absent chez les Japonaises. Quels sont les obstacles qui les empêchent de le réaliser?
    À travers des témoignages de femmes âgées de 30 à 45 ans, Valérie Harvey explore les conditions extérieures et les barrières sociales qui font hésiter les Japonaises à s'engager sur la voie familiale. Le mariage, l'éducation et le marché du travail sont au centre d'une enquête dressant le portrait d'une société industrielle moderne encore fortement influencée par ses traditions.
    Jusqu'où Le Pari impossible des Japonaises rejoint-il la réalité des Québécoises?
    Valérie Harvey est à la fois écrivaine, sociologue et blogueuse globe-trotter. Son regard se pose avec autant de curiosité sur son Charlevoix natal que sur la planète qu'elle souhaite explorer afin de mieux la comprendre. Son séjour au Japon, où elle a vécu un an, l'a menée à la publication du carnet Passion Japon (hamac-carnet). Le Pari impossible des Japonaises présente le résultat de sa maîtrise en sociologie de l'Université Laval.

  • À travers ses aventures en Islande, Valérie Harvey a tenté de comprendre ce pays de glaciers, de volcans et de sagas mythiques. Dans ce livre, elle nous fait découvrir les paysages magnifiques de cette île de glace, puis nous partage ses connaissances de la géographie, de l'histoire et de la culture de la société islandaise.
    «Lorsqu'on visite le Cercle d'or, on passe quelques heures sur des lieux chargés de mémoire. Ces terres qui fument l'eau, la crachent, la roulent, la font bouillir fascinent l'oeil et l'imaginaire. On y admire la puissance de la planète à la fois lente, par ses glaciers et la tectonique des plaques, puis rapide, par ses chutes, ses volcans et ses geysers.»
    Valérie Harvey est originaire de Charlevoix. Elle a vécu au Japon avant de devenir mère et de repartir avec sa famille découvrir une autre île: l'Islande. Elle collabore comme sociologue à la table des humanistes sur ICI Radio-Canada Première. Elle est également chanteuse dans le duo Yume et prépare une thèse en sociologie sur les pères québécois.

  • La paix est rétablie dans l'Hokkaidô qui respire enfin. Mais lorsque Yûmi, délurée et intrépide, met à jour d'anciens secrets, la succession de l'empire est menacée. Une rencontre déterminante faite par Taku, son grand frère, pourrait chambouler à la fois la vie intime du garçon et l'avenir du pays.

    Plus de 10 ans après l'action mise en scène dans les Fleurs du Nord, on retrouve des membres de la famille Kagi, maintenant adolescents, aux prises avec des enjeux actuels comme l'ouverture à la différence, l'intimidation et le féminisme, dans un Japon historique fictif. Taku et Yûmi, confrontés aux préjugés et aux attentes de leur société, osent tracer leurs voies avec fougue, sensibilité et singularité.

  • Sur une île aux allures japonaises, le désir et les combats déchirent la famille Kagi.

    La famille Kagi gouverne les monts Sounkyô de génération en génération. Dernier héritier du pouvoir du feu, Tatsuké tente de préserver la paix en faisant la guerre. Mais l'amour pour une femme forte, combattante et guérisseuse, venue d'un pays lointain, chamboule son destin.

    Au fil de trois chroniques combinant romantisme, action et exotisme, le roman présente des femmes qui osent secouer les normes et les grands hommes qui les épaulent. Ruse, magie et savoir sont mis à profit dans un climat évoquant l'univers du manga.

  • Déterminée et audacieuse comme sa mère, Tatsumi est la digne descendante de sa célèbre famille, les héritiers de la magie du feu. Avec son frère jumeau Mikio, elle passe son enfance à s'entraîner, fréquentant de près ceux qui dirigent le territoire. Mais une vérité se terre en elle et mènera Tatsumi sur des chemins insoupçonnés qui pourraient bouleverser l'avenir de l'île.
    L'univers découvert dans Les Fleurs du Nord et dans L'Ombre du Shinobi s'agrandit. Du Nord au Sud, de l'Hokkaidô au Nankaidô, un destin dramatique et hors du commun attend la famille Kagi. De quels pouvoirs Tatsumi et Mikio hériteront-ils et que légueront-ils à leur tour? Et si un kami, sorte de dieu japonais, venait brouiller le jeu?
    étiquette : Épopée tissée de jeux de pouvoir, de dons surnaturels et de supervision divine.

  • En quelques générations à peine, les pères québécois ont complètement transformé leur lien avec leurs enfants et se sont hissés parmi les champions du monde dans l'utilisation du congé de paternité. Que s'est-il passé entre aujourd'hui et cette époque où la paternité n'était qu'une affaire de discipline et de subsistance? Le congé de paternité est-il important? Quelles améliorations reste-t-il à faire?
    Cet ouvrage répond à ces questions, déboulonne des mythes, donne la parole à plusieurs pères et encourage la réflexion. Car si la prise du congé de paternité de quelques semaines est entrée dans les moeurs québécoises, la durée du congé parental reste une question délicate. Quand on sait, preuves à l'appui, que la présence des pères durant les premiers mois a un impact positif sur plusieurs sphères de leur vie, de celle de leur enfant et de celle de leur partenaire, le sujet est de taille !
    S'adressant tout autant aux néophytes qu'aux personnes intéressées par les questions plus pointues, abordant entre autres la charge mentale, l'homoparentalité et l'épigénétique, Révolution papa est un ouvrage ancré dans notre société, qui entame une discussion essentielle

  • Passion Japon

    Valérie Harvey

    • Hamac
    • 12 April 2011

    Dans cette version numérique enrichie, retrouvez toutes les photos en couleurs ainsi que trois vidéos originales de Valérie Harvey. La version idéale pour votre tablette numérique (iPad, Samsung et autres) ou votre téléphone intelligent (iPhone, Androïd, etc.)

    Pour beaucoup de monde, le Japon se limite à une geisha en kimono de soie très colorée, à un maître d'arts martiaux vêtu de blanc, à un samouraï, à deux villes détruites d'une seule pression du doigt par des bombes atomiques, à des tatamis, à des cerisiers en fleurs ou aux sushis. Pour le reste, à moins d'avoir été initié, on ignore à peu près tout de ce pays.

    Passion Japon, en plus d'aller au-delà de ces idées reçues, est le compagnon idéal pour mieux connaître les diverses facettes de ce pays fascinant. Ayant vécu au Japon durant un an, Valérie Harvey s'est inspirée de son expérience personnelle pour écrire ce livre.

    Très accessible, cet ouvrage tient à la fois du carnet de voyage et de l'essai. Les arts, la gastronomie, les vêtements, les religions, la langue, les relations avec les Japonais, les villes ou les temples à visiter n'échappent pas au regard aimant et curieux de l'auteure, dont le style est imprégné de la sobriété propre à la culture japonaise.

    Valérie Harvey est originaire de Charlevoix. Elle a voyagé dans plusieurs pays avant de vivre un an à Kyoto, au Japon. Depuis son retour en 2007, elle visite les écoles et les universités afin de mieux faire connaître ce pays extraordinaire. Elle est également auteure et interprète dans le duo Yume qui signifie «rêve» en japonais. Elle prépare un mémoire de maîtrise en sociologie sur la dénatalité au Japon à l'Université Laval. Passion Japon est sa première publication.

  • Pour beaucoup de monde, le Japon se limite à une geisha en kimono de soie très colorée, à un maître d'arts martiaux vêtu de blanc, à un samouraï, à deux villes détruites d'une seule pression du doigt par des bombes atomiques, à des tatamis, à des cerisiers en fleurs ou aux sushis. Pour le reste, à moins d'avoir été initié, on ignore à peu près tout de ce pays.
    Passion Japon, en plus d'aller au-delà de ces idées reçues, est le compagnon idéal pour mieux connaître les diverses facettes de ce pays fascinant. Ayant vécu au Japon durant un an, Valérie Harvey s'est inspirée de son expérience personnelle pour écrire ce livre.
    Très accessible, cet ouvrage tient à la fois du carnet de voyage et de l'essai. Les arts, la gastronomie, les vêtements, les religions, la langue, les relations avec les Japonais, les villes ou les temples à visiter n'échappent pas au regard aimant et curieux de l'auteure, dont le style est imprégné de la sobriété propre à la culture japonaise.

    Valérie Harvey est originaire de Charlevoix. Elle a voyagé dans plusieurs pays avant de vivre un an à Kyoto, au Japon. Depuis son retour en 2007, elle visite les écoles et les universités afin de mieux faire connaître ce pays extraordinaire. Elle est également auteure et interprète dans le duo Yume qui signifie «rêve» en japonais. Elle prépare un mémoire de maîtrise en sociologie sur la dénatalité au Japon à l'Université Laval. Passion Japon est sa première publication.

  • Dans son édition hivernale, Continuité s'intéresse à l'avenir du patrimoine bâti. Alors que la Loi sur le patrimoine culturel fête son cinquième anniversaire et que le gouvernement travaille au renouvellement de sa politique culturelle, la Table de concertation des acteurs nationaux en patrimoine bâti du Québec a organisé un grand sommet cet automne. Son objectif ? Réunir les forces vives du milieu afin de partager des expériences, de dresser un état des lieux, d'identifier les enjeux actuels du domaine et de proposer des actions pour l'avenir. Continuité profite de l'occasion pour rendre hommage à ces organismes et explorer avec eux le contexte dans lequel ils oeuvrent à la sauvegarde et à la mise en valeur de notre héritage bâti. Également au sommaire, une chronique sur la sauvegarde par la Société d'histoire de Charlevoix de la forge Riverin à La Malbaie, et une enquête sur le patrimoine immatériel de la MRC des Basques.

empty