9782707170866

  • Les posters à la gloire des martyrs de l'Intifada ont disparu des rues de Ramallah. Ils ont été remplacés par d'immenses panneaux de publicité pour le crédit immobilier. La bourgade de Cisjordanie, théâtre du dernier baroud de Yasser Arafat, acculé par les tanks israéliens dans son QG en ruines, s'est transformée en une mini-métropole globalisée. Une enclave de modernitéà l'occidentale, avec des bars branchés et des tours de bureaux clinquantes, encerclé de barrages militaires et de colonies juives.
    Ce faisant, Ramallah est devenue la vitrine du plan de Salam Fayyad, l'énergique Premier ministre palestinien, déterminéà créer un Etat de fait, à la barbe de l'occupant. Son entreprise est appuyée par les pays donateurs qui déversent chaque année des piscines de dollars sur les territoires occupés et y entretiennent une armada d'experts en développement. Fort du blanc-seing de la Banque Mondiale, le président palestinien Mahmoud Abbas envisage même de faire reconnaître l'État de Palestine par les Nations Unies à la fin du mois de septembre 2011 ...
    De quoi Ramallah est-elle le nom ? D'un miracle susceptible de relancer le processus de paix ? Ou bien d'un mirage qui contribue à normaliser l'occupation ? D'un État en puissance ou bien d'un bantoustan doré ? Au croisement de l'enquête et du reportage, ce voyage au coeur de la vie quotidienne de Ramallah est le roman vrai d'une ville gigogne. Les multiples personnages qui s'y croisent, négociateur, diplomate étranger, business man ou activiste non-violent, dessinent le portrait d'un pays impossible, dont le territoire se dérobe en permanence sous les pas de ses dirigeants et dont l'économie est confisquée par une caste de privilégiés. Un livre à lire comme un avis de tempête.

empty