9782707185235

  • Ce chapitre intégral est extrait de l'édition 2015 de " L'état du monde " : Nouvelles guerres, publiée sous la direction de Bertrand Badie et Dominique Vidal.
    On n'enseigne plus, dans les collèges et les lycées de France, cet enchaînement de guerres qui, depuis la Renaissance, a marqué l'histoire de l'Europe, pratiquement jusqu'en 1945. De la Guerre de Trente Ans jusqu'à la Seconde Guerre mondiale, le mécanisme des affrontements militaires a peu à peu dessiné le Vieux Continent, établi les frontières, construit les nations et consolidé les États. Du philosophe anglais Thomas Hobbes, auteur du Leviathan (1651), jusqu'à Raymond Aron, l'histoire n'était conçue que comme tragique, la guerre était dans les gènes de notre modernité politique.
    Cette vision est-elle universelle ? Pas si sûr. Si la violence est la chose du monde la mieux partagée, sa réalisation sous forme de guerre interétatique est bien conforme au modèle européen.

empty