LA MUSIQUE OU LA MORT

  • La musique ou la mort

    Claude Hagège

    Peut-on vivre sans musique ? Ce livre donne toutes les raisons pour lesquelles c'est impossible. De là son titre. Il montre que la musique est une partie intégrante et indispensable de notre vie quotidienne. Le timbre, la durée, la hauteur, l'intensité du son musical déroulent, au long du temps humain, des ondes à la vibration desquelles nos oreilles ne peuvent et ne veulent pas se soustraire. Les hommes sont si fortement attachés à la puissance de la musique, qu'ils ont inventé, pour la produire, une admirable diversité d'instruments, dont l'ingéniosité, le raffinement et les effets sonores défient l'imagination. C'est à travers cet univers, extraordinaire autant que quotidien, que voyage le présent livre, en citant et expliquant d'innombrables oeuvres musicales, symphonies, concertos, sonates, quatuors, opéras, plus fascinantes les unes que les autres, qui jalonnent l'histoire de l'effort opiniâtre des communautés humaines pour s'enchanter elles-mêmes par cet étincelant miracle : la musique. Ce livre est destiné à tout public, et non pas aux seuls spécialistes de la musique. ?Claude Hagège est un linguiste de renommée mondiale. Il est professeur au Collège de France. Il est lauréat de la médaille d'or du CNRS. Il est l'auteur de livres qui sont d'immenses succès : Le Français et les Siècles, Le Souffle de la langue, L'Enfant aux deux langues, Halte à la mort des langues, Combat pour le français, Contre la pensée unique et Dictionnaire amoureux des langues. Claude Hagège est aussi musicien, et le présent livre est le premier qu'il écrit sur la musique, l'autre passion de sa vie à côté des langues.

  • Assassinée, la cantatrice Ida Rosenkrantz n'a pas fini de taire ses secrets. Les pistes sont minces et la liste vertigineuse de ses amants multiplie les suspects. Pour pénétrer le caractère complexe et instable de la victime, Max Liebermann devra pousser plus loin que jamais son raisonnement. Mais il est difficile de faire parler les morts quand les vivants s'en mêlent...
    Frank Tallis nous livre un éclatant final et pose avec maestria la dernière note à sa partition viennoise.
    Traduit de l'anglais Hélène Prouteau

    INEDIT

  • Fabriqué au début du XVIIIème siècle par un obscur luthier russe du nom de Svetlan Borg, le Cygne est un violon prodigieux, qui n'a rien à envier aux plus grands Stradivarius. Violoniste de génie, interprète virtuose, Niccolo Paganini, dit « le Diable », aurait emporté l'instrument avec lui dans sa tombe. Aujourd'hui, à Paris, le Cygne obsède un compositeur célèbre et à la santé déclinante, du nom d'Igor Vissevitch. Son fils Frédéric a grandi dans son ombre, sans toutefois en avoir le talent. Amoureux de la jeune Célia, chanteuse lyrique qui doit collaborer à l'ultime chef-d'oeuvre du maestro, Frédéric se rend à Prague pour y retrouver la trace du Cygne. Là, le jeune homme fait la connaissance du rabbin Elie Bogdanowicz, maître de la Synagogue Vieille-Nouvelle et luthier de renom, qui remet à Frédéric le corps de l'instrument tout en l'instruisant sur sa généalogie légendaire. Puis Frédéric s'envole pour Venise, afin de quérir l'archet perdu du Cygne, réunissant ainsi les deux pièces de l'instrument dispersées par l'Histoire, avant de les rapporter à son père... Mais bientôt, Elie est assassiné. Igor Vissevitch lui-même, dont le comportement a curieusement évolué depuis l'acquisition du violon, est tué dans de troubles circonstances. Confronté à la brutalité et à l'énigme de ces disparitions, Frédéric découvre l'existence d'une partition dissimulée dans l'étui du violon. Il s'agit du Mouvement Perpétuel, l'un des tours de force de Paganini, considéré aujourd'hui encore, avec les Caprices, comme insurpassable. Frédéric n'a, pour seule piste, que cette partition. Il s'y plonge alors avec frénésie, allant jusqu'à étudier la manière que son père avait de l'interpréter, et se lance dans une enquête dont la musique est la clé... Quel secret se cache dans ce Mouvement virtuose, cascade ininterrompue de notes, de croches et d'harmoniques ? Quelle relation existe-t-il entre le Cygne et les tortures menées autrefois dans le ghetto de Terezin, où, une terrible nuit de 1944, le père d'Elie Bogdanowicz tint tête à un officier nazi ?

  • Nowadays we listen to music whenever and wherever we like. Never before has the scope of what is available been so great and varied. The mass media and Internet have given us unlimited paths into the world of music.

    Just like music is varied and endless, so are our reactions to music. The very same piece of music can generate completely different reactions in different people, and a person can react quite differently to the same piece of music on different occasions.

    Sometimes the reactions become more intense and profound than usual and leave powerful impressions in our memories. In this book several hundred people - women and men, young and old, musicians and non-musicians - talk about such strong experiences with music and what they have come to mean for them. The experiences extend across almost all of the twentieth century and have occurred in highly varying and often unexpected situations. The music absorbs the listeners and shuts out everything else.
    It evokes strong emotions and a lot of other reactions, from purely physical responses to experiences of existential and spiritual character. Every account is unique, moving, and bears witness to strong commitment.

    The experience may lead to the release of pent-up feelings, liberation and inner cleansing, and work as therapy. One can feel confirmed and understood, gain increased self-confidence, and acquire another view of oneself and of life in general. There is also the possibility of a new view of music and what it can mean for well-being, health, and quality of life. There are many similarities with strong experiences in other areas, such as nature, love, religion, literature, art, and dance.

    Strong Experiences with Music is a ground-breaking new book. It draws on over two decades of research and accounts from almost 1,000 participants. It addresses itself to all who have an interest in music and what music can mean. It should be possible to read without special previous knowledge, the technical language of music and psychology is kept at a minimum. Experts in the fields of music psychology music education, and musicology may find supplementary information in special analyses and notes to be consulted at will.

  • L'auditorium de Dijon va sur ses vingt ans. L'acoustique est enfin au point, les grands orchestres y déploient leur faste, mais les petits ensembles sont brimés ; la danse est un parent pauvre ; quant à l'opéra, le directeur Laurent Joyeux cherche à le dépoussiérer. La longue salle limite le contact avec le plateau et le rituel du concert n'est pas égayé. Les désirs du public sont ignorés. L'auteur s'adresse à l'Opéra de Dijon pour lui insuffler une vie qui se fait attendre.

empty