LES FRERES GONCOURT

  • Edmond et Jules de Goncourt sont comme écrasés par leur nom. Si nul n'ignore le prix qu'ils ont fondé, l'oubli a frappé la vie et l'oeuvre de ces deux frères qui se sont attaqués pendant près d'un demi-siècle à tous les genres littéraires, et plus encore au genre humain.

    Suivre les Goncourt, c'est courtiser la princesse Mathilde, dîner avec Zola, survivre à la Commune, passer des salons des Rothschild aux soupentes sordides et recevoir toute l'avant-garde artistique dans leur Grenier de la Villa Montmorency.

    Pamphlétaires incisifs, romanciers fondateurs du naturalisme, dramaturges à scandale, collectionneurs impénitents , ces langues de vipère ont légué à la postérité un cadeau empoisonné : un Journal secret qui fait d'eux les meilleurs chroniqueurs du XIXe siècle.

    Seule la méchanceté est gratuite , aussi les deux écrivains la dépensent-ils sans compter. Chaque page laisse éclater leur détestation des femmes, des parvenus, des Juifs, des artistes et de leurs familiers. On découvre Baudelaire ouvrant sa porte pour offrir aux voisins le spectacle du génie au travail, Flaubert invitant ses amis à déguster des « cervelles de bourgeois », les demi-mondaines étalant un luxe tapageur ou Napoléon III entouré d'une cour servile qui met en bouteilles l'eau de son bain...

    Réactionnaires ne jurant que par la révolution en art, aristocrates se piquant de faire entrer le bas peuple dans la littérature, les Goncourt offrent un regard aiguisé sur un monde en plein bouleversement, où, de guerres en révolutions, le paysan fait place à l'ouvrier, la bougie à l'ampoule et le cheval à l'automobile.

  • Le nom de Goncourt connaît la célébrité grâce au plus fameux des prix littéraires, mais il mérite aussi de survivre car il fut porté par deux frères, hommes de lettres novateurs, irremplaçables témoins de leur temps.
    Leur double biographie ressuscite un demi-siècle de vie littéraire et artistique, où l'on croise Gautier et Flaubert, où l'on côtoie Renan, Taine, Berthelot, Daudet, Zola. Collectionneurs impénitents, esthètes dolents et élitistes, Jules et Edmond de Goncourt ont transformé leur vie et celle de leurs proches en pages d'écriture. Leur Journal, leurs romans, qui ont initié le naturalisme et la littérature fin de siècle, la création de l'académie des Goncourt, tout témoigne de leur aspiration à la survie littéraire. Leurs engagements avant-gardistes s'associent paradoxalement à un conservatisme politique qui n'exclut ni la misogynie ni l'antisémitisme.
    Fondée sur des archives familiales, sur des correspondances largement inédites et sur le dépouillement de la presse de la seconde moitié du xixe siècle, cette biographie magistrale s'attache à l'oeuvre littéraire et historique aujourd'hui méconnue, elle renoue les fils d'une intense vie à deux, en pénétrant dans l'intimité affective d'une gémellité fusionnelle.
     
     
    Jean-Louis Cabanès, professeur émérite à l'université de Paris-Nanterre, spécialiste du roman au xixe siècle et des rapports qu'entretiennent écrits littéraires et textes médicaux, est l'auteur de nombreux ouvrages. Il dirige un collectif chargé d'établir une édition critique du Journal des Goncourt.
    Pierre Dufief, professeur émérite à l'université de Paris-Nanterre, a travaillé sur le roman (1850-1914) ainsi que sur les écritures personnelles (Les Écritures de l'intime, Bréal, 2001). Président de la Société des amis des frères Goncourt, il édite la correspondance des deux frères.

  • En pleine campagne, au pied d'un poteau d'octroi dressé dans un carrefour, se croisaient quatre routes. La première, qui passait devant un château Louis XIII moderne où sonnait le premier coup du dîner, s'élevait par de longs circuits au haut d'une montagne abrupte. La seconde bordée de noyers, et qui devenait au bout de vingt pas un mauvais chemin vicinal, se perdait entre des collines aux flancs plantés de vignes, aux sommets en friche. La quatrième côtoyait des carrières de balast encombrées de claies de fer à trier le sablon et de tombereaux aux roues cassées.

  • Ce volume contient les oeuvres des frères Goncourt.
    Edmond Huot de Goncourt , né à Nancy le 26 mai 1822 et mort à Champrosay ( Essonne ) le 16 juillet 1896 dans la maison d' Alphonse Daudet , est un écrivain français , fondateur de l' Académie Goncourt qui décerne chaque année le prix du même nom . Une partie de son oeuvre fut écrite en collaboration avec son frère, Jules de Goncourt . Les ouvrages des frères Goncourt appartiennent au courant du naturalisme. (Wikip.)
    Contenu de ce volume :
    IMAGINATION
    QUELQUES CRÉATURES DE CE TEMPS 1855
    GERMINIE LACERTEUX 1865
    MADAME GERVAISAIS 1869
    LA FILLE ÉLISA 1877
    LES FRÈRES ZEMGANNO 1879
    HISTOIRE
    HISTOIRE DE MARIE-ANTOINETTE 1858
    LA DUCHESSE DE CHÂTEAUROUX ET SES SOEURS 1860
    LA FEMME AU DIX-HUITIÈME SIÈCLE 1862
    JOURNAL
    JOURNAL I 1887
    JOURNAL II 1888
    JOURNAL III 1888
    JOURNAL IV 1890
    JOURNAL V 1891
    JOURNAL VI 1892
    JOURNAL VII 1894
    JOURNAL VIII 1895
    JOURNAL IX 1896
    ÉTUDES ET ART
    LA MAISON D'UN ARTISTE I 1881
    LA MAISON D'UN ARTISTE 2 1881
    PRÉFACES ET MANIFESTES LITTÉRAIRES 1888
    HOKOUSAÏ 1896
    VOIR AUSSI
    GRANDS NÉVROPATHES 1884

    Les livrels de lci-eBooks sont des compilations d'oeuvres appartenant au domaine public : les textes d'un même auteur sont regroupés dans un eBook à la mise en page soignée, pour la plus grande commodité du lecteur. On trouvera le catalogue sur le site de l'éditeur.

  • Venez découvrir Germinie Lacerteux, le roman des frères Goncourt, grâce à une analyse littéraire de référence.
    Écrite par un spécialiste universitaire, cette fiche de lecture est recommandée par de nombreux enseignants.
    Cet ouvrage contient plusieurs parties : la biographie des écrivains, le résumé détaillé, le mouvement littéraire, le contexte de publication du roman et l'analyse complète.
    Retrouvez tous nos titres sur : www.fichedelecture.fr.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • La collection « Connaître une oeuvre » vous offre la possibilité de tout savoir de Germinie Lacerteux des frères Goncourt grâce à une fiche de lecture aussi complète que détaillée.

    La rédaction, claire et accessible, a été confiée à un spécialiste universitaire.

    Cette fiche de lecture répond à une charte qualité mise en place par une équipe d'enseignants.

    Ce livre numérique contient un sommaire dynamique, la biographie des frères Goncourt, la présentation de l'oeuvre, le résumé détaillé (chapitre par chapitre), les raisons du succès, les thèmes principaux et l'étude du mouvement littéraire de l'auteur.

    Notre travail éditorial vous offre un grand confort de lecture, spécialement développé pour la lecture numérique.

  • Décryptez Germinie Lacerteux avec l'analyse de Paideia éducation !
    Que faut-il retenir de ce chef-d'oeuvre de la littérature contemporaine ? Retrouvez tout ce que vous devez savoir du roman des frères Goncourt dans une analyse de référence pour comprendre rapidement le sens de l'oeuvre.
    Rédigée de manière claire et accessible par un enseignant, cette fiche de lecture propose notamment un résumé, une étude des thèmes principaux, des clés de lecture et des pistes de réflexion.
    Une analyse littéraire complète et détaillée pour mieux lire et comprendre le livre !

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Historiens et biographes, critiques d'art, dramaturges, romanciers, Jules et Edmond de Goncourt comptent parmi les écrivains majeurs du XIXe siècle. Beaucoup ne voient dans leur Journal, matière de cet essai, que cancans et calomnies. N'est-ce pas méjuger le travail le travail des deux frères ? Chaque soir, ils se font un devoir de consigner à chaud, sans vergogne, tout ce qu'ils ont vu, surpris, entendu : des habitudes sexuelles d'Alphonse Daudet aux problèmes de vessie d'Emile Zola, sans ménager leurs propres travers. Leur indiscrétion ne fait pas de quartier. Ils la revendiquent haut et fort, s'attachant à recueillir, comme chargés de mission, ce qui, sans eux, se perdrait dans les oubliettes de la bienséance et de l'histoire. Un cas sans exemple dans notre littérature. Le Journal des Goncourt est en effet le premier journal d'écrivain publié du vivant de ses auteurs, et leur indiscrétion fait partie d'un projet d'ensemble : tout dire sur tous, ne rien cacher de personne. Dans ce sens, ne sont-ils pas les annonciateurs d'une modernité qui éclate de nos jours ?

empty