Europe

  • Hansel et Gretel échappent à une sorcière, le Roi Barbe-Affreuse apprend la modestie à son épouse... Issus des traditions populaires, les contes des frères Grimm conjuguent à merveille récit passionnant et morale.
    Notions littéraires : le schéma narratif ; le merveilleux. Histoire des arts : l'adaptation cinématographique ; un récit universel et temporel ; l'origine des contes.
    Oeuvre du rabat : Rackham

  • L'univers de Neil Gaiman est nourri par les légendes nordiques. Il revient à ses sources et nous raconte enfin la grande saga des dieux scandinaves qui l'ont inspiré pour son chef d'oeuvre American Gods. De la genèse des neuf mondes au crépuscule des dieux et l'ère des hommes, ils reprennent vie : Odin, le plus puissant des dieux, sage, courageux et rusé ; Thor, son fils, incroyablement fort mais tumultueux ; Loki fils d'un géant et frère d'Odin, escroc et manipulateur inégalable...
    Fières, impulsives et passionnées, ces divinités mythiques nous livrent enfin ici leur passionnante - et très humaine - histoire.

  • Une fantastique épopée au coeur des mythes grecs !Saviez-vous que l'expression " être saisi de panique " faisait référence au dieu Pan ?
    " Une force titanesque ", " tomber de Charybde en Scylla ", " un talon d'Achille ", sirène, typhon, python, méduse, autant de mots et expressions qui habitent, sans que nous y pensions, notre langue de tous les jours et qui sont issus des grands mythes grecs. Ce livre se propose de réveiller ces références en racontant les histoires magnifiques d'où elles nous sont venues. À travers de nombreux extraits de textes originaux, Luc Ferry nous entraîne à la découverte des mythes grecs et nous propose des clés d'interprétations philosophiques.
    De la création du monde à l'avènement des Olympiens, revisitez la mythologie grecque et partez à la rencontre de ses héros légendaires !

  • Trois contes de fantômes propose trois nouvelles fantastiques écrites par Guy de Maupassant, choisies et illustrées par Camille Garoche, véritable orfèvre du papier découpé. Apparition s'intéresse à une histoire étrange survenue au marquis de la Tour-Samuel, alors qu'il était âgé d'une vingtaine d'années, et qui le hante depuis... Le Tic est le récit d'un père, affligé d'un tic singulier, qui raconte les mystérieuses raisons qui incitent sa fille à porter un gant à la main gauche... Enfin, La Mort nous immerge dans les souvenirs du narrateur dont la femme est morte, lorsque d'étranges phénomènes se produisent...

  • La Bretagne est probablement l'une des régions où les croyances liées à l'Ankou - la Mort, en breton - sont les plus fortes. Ce recueil de légendes et de contes est la somme d'une multitude de témoignages, confidences et chroniques récoltés, traduits du breton et assemblés par Anatole Le Braz à la fin du XIXe siècle." Lorsqu'un mourant trépasse les yeux ouverts, c'est que l'Ankou n'a pas fini sa besogne dans la maison, et il faut s'attendre à le voir revenir à bref délai pour un autre membre de la famille. " L'Ankou, ouvrier de la mort, est, dans chaque paroisse, le dernier mort de l'année et le reste jusqu'au dernier mort de l'année suivante. On le dépeint grand, maigre, les cheveux longs et blancs, la figure ombragée d'un large feutre... tenant à la main une faux dont la tranchant est tourné vers l'extérieur. Il se déplace généralement dans une charrette (karriguel ann Ankou), escorté de deux hommes, l'un tient la bride du cheval de tête et l'autre ouvre les barrières et les portes et empile les morts que l'Ankou a fauchés.

  • Le jeune Kay, aveuglé par un éclat de miroir confectionné par le Diable, se laisse entraîner dans le royaume glacé de la reine des neiges. Commence alors la quête de Gerda, son amie, pour le retrouver. Froid polaire, paysages étranges et rencontres étonnantes jalonnent ce conte initiatique et poétique dont l'objet véritable est la lutte du Bien contre le Mal.

  • « À l'orée de la forêt des légendes, près des falaises surplombant l'océan, lourd de sons et de mythologie, au-delà du temps écrit, place au voyage, traversant le Ponant de nos rêves. »
    Compositeur et musicien attaché à la culture de ses ancêtres, Alan Stivell nous entraîne de la Bretagne au pays de Galles, en passant par l'Irlande et l'Écosse, à la découverte des grands mythes celtes. Au cours d'une promenade lyrique et légendaire, Alan Stivell évoque les grands textes qui ont nourri son imaginaire et sa créativité musicale.
    Une échappée poétique et enchanteresse à la découverte de l'âme d'un pays millénaire.

  • De toutes ses oeuvres ce livre est sans doute celui auquel Tolstoï fut le plus attaché. Il était certain en effet « d'avoir élevé un monument » en composant l'Abécédaire dont Les Quatre Livres de lecture sont extraits. C'est que l'auteur de La Guerre et la Paix a été dominé dans sa vie passionnée par diverses préoccupations maîtresses au premier rang desquelles figurait l'éducation du peuple auquel il a souhaité donner le goût de la lecture, porte de l'esprit critique qui mène à la citoyenneté.
    C'est à cette fin que, de retour à Iasnaïa Poliana après avoir démissionné de l'armée en 1849, il ouvrit une école pour enfants. Ce livre est le fruit de cette expérience et Tolstoï affirmait « sa supériorité sur tous les autres livres ». Il avait toujours aimé les histoires et l'on trouvera dans ce volume toutes celles qu'il aimait raconter. Ces Contes, récits et fables nous instruisent autant qu'ils nous distraient. C'est bien là ce que la littérature peut nous apporter de mieux.

  • Un florilège de mythes, de contes et de légendes permet de pénétrer dans l'imaginaire de Laponie
    Au temps jadis, bien avant que les hommes aient appris à domestiquer les rennes, un jeune Lapon était parti à la chasse. Il avait déjà chassé toute la matinée dans la montagne, quand un épais brouillard se leva, l'empêchant de voir à un mètre devant lui. Mais il entendait des cris de berger appelant ses bêtes, et le son de clochettes qui semblait venir d'un nombreux troupeau. Et quand le brouillard se leva, il aperçut une jeune fille belle comme le jour, revêtue d'une tunique bleue, endormie auprès d'une souche. Un troupeau de rennes domestiques paissait dans l'herbe auprès d'elle. Le jeune homme devina que c'était la Fille du Soleil, dont ses parents lui avaient souvent parlé. A l'état de veille, elle est invisible, mais quand elle dort, on peut la voir et la faire prisonnière, avec tout son troupeau. Si l'on s'y prend adroitement, on peut même la transformer en être humain et la garder auprès de soi. Mais il faut l'embrasser avant qu'elle ne se réveille. Elle est d'une beauté surnaturelle, comme d'ailleurs tous les rennes de son troupeau.
    À PROPOS DE LA COLLECTION
    « Aux origines du monde » (à partir de 12 ans) permet de découvrir des contes et légendes variés qui permettent de comprendre comment chaque culture explique la création du monde et les phénomènes les plus quotidiens. L'objectif de cette collection est de faire découvrir au plus grand nombre des contes traditionnels du monde entier, inédits ou peu connus en France. Et par le biais du conte, s'amuser, frissonner, s'évader... mais aussi apprendre, approcher de nouvelles cultures, s'émerveiller de la sagesse (ou de la malice !) populaire.
    DANS LA MÊME COLLECTION
    o Contes et légendes de France
    o Contes et légendes de la Chine
    o Contes et légendes du Burkina-Faso
    o Contes et légendes d'Allemagne, de Suisse et d'Autriche
    o Contes et récits des Mayas


  • Publié en 1885, Superstitions en Transylvanie paraît 12 ans avant le Dracula de Bram Stoker.

    C'est dans cette région de Roumanie, la Transylvanie, qu'Emily Gerard explore le dernier bastion des superstitions « chassées du reste de l'Europe par la baguette de la science». L'auteur dévoile légendes et croyances, décrit créatures et vampires avec nombre de détails, d'anecdotes savoureuses et inquiétantes. Elle raconte le folklore mystérieux de ces territoires captivants, peuplés d'étranges créatures : vampires, loups garous, dschuma ... Emily Gerard (1849-1905) est une britannique, à 36 ans ellei a suivi son époux, officier de l'armée austro-hongroise, en Transylvanie, région du centre de la Roumanie. Auteure de plusieurs romans, Emily Gerard publiera trois ans plus tard un ouvrage documentaire plus conséquent, The Land Beyond the Forest (1888).

  • Anglais Cantique de Noël

    Charles Dickens

    Un soir de Noël, Scrooge, vieil homme d'affaires avare et cupide, a une hallucination en rentrant chez lui : il voit le fantôme de Jacob Marley, son associé décédé des années auparavant, dans le marteau de la porte. Sans s'inquiéter outre mesure de cette « sottise », Scrooge s'apprête à se mettre au lit lorsque la sonnette qui servait autrefois à appeler les domestiques se met à tinter. Or, cette sonnette aboutit à une pièce condamnée depuis bien longtemps, et personne n'a donc pu en tirer la ficelle... Voici le conte de Noël le plus connu de l'auteur, une belle histoire à lire au coin du feu, chaque année, juste avant Noël... Extrait : Oui, vraiment, la figure de Marley ! Ce n'était pas une ombre impénétrable comme les autres objets de la cour, elle paraissait au contraire entourée d'une lueur sinistre, semblable à un homard avarié dans une cave obscure. Son expression n'avait rien qui rappelât la colère ou la férocité, mais elle regardait Scrooge comme Marley avait coutume de le faire, avec des lunettes de spectre relevées sur son front de revenant. La chevelure était curieusement soulevée comme par un souffle ou une vapeur chaude, et, quoique les yeux fussent tout grands ouverts, ils demeuraient parfaitement immobiles. Cette circonstance et sa couleur livide la rendaient horrible ; mais l'horreur qu'éprouvait Scrooge à sa vue ne semblait pas du fait de la figure, elle venait plutôt de lui-même et ne tenait pas à l'expression de la physionomie du défunt.

  • Les Légendes flamandes (1857) de Charles De Coster sont situées dans un Moyen Âge pieux et brutal, gai et cruel à la fois, nourri de l'inspiration populaire. De Coster rejoint les grands thèmes du folklore européen : le pacte avec le diable, la renaissance dans le sang et la victoire de la jeunesse (aussi à l'origine de Barbe-bleue), le sanctuaire plusieurs fois détruit jusqu'à ce que la lettre des prescriptions divines ait été respectée, puis construit miraculeusement. Charles De Coster y écrit dans un français archaïque, dans la lignée de Rabelais, qui annonce la langue savoureuse de sa "Légende d'Ulenspiegel". D'autres traits annoncent d'ailleurs cette grande oeuvre : on y voit s'exprimer les grandes valeurs morales de fraternité et de justice autour desquelles l'Ulenspiegel sera bâti.

    Né à Munich en 1827, d'une mère wallonne et d'un père flamand, Charles De Coster est notamment journaliste à l'hebdomadaire Uylenspiegel fondé par Félicien Rops, où il publie des articles d'humeur sur des sujets politiques ou moraux. En 1867, il publie son livre phare : La Légende d'Ulenspiegel, hymne à la liberté et profession de libre pensée.

  • Ces Petites Sagas islandaises recèlent quelques joyaux narratifs des lettres médiévales islandaises des XIIIe et XIVe siècles. Leur charme réside dans leur dramatisation, due à la fréquence des dialogues et au dosage subtil de la prose et des strophes, et à leur technique narrative faite de sobriété et de concision : la perception du réel est immédiate et incisive, précise et ramassée et atteint parfois la densité d'un vécu immédiatement ressenti. Ce « réalisme » n'exclut pas toutefois l'apparition de l'humour qui surgit de loin en loin dans une situation ou dans les propos d'un personnage, le traitement plus ou moins dramatique de l'action ainsi que l'apparition de thématiques sous-jacentes plus profondes sous forme de considérations de nature morale, religieuse, voire politique. Une place de choix est réservée à la description des rapports entre souverains et scaldes dans une société de cour où la poésie est une étincelante armure qui procure la gloire à l'un, la fortune et parfois même la vie à l'autre. La fonction de ces petites sagas était-elle de divertir ou d'instruire leur public ? Sans doute les deux à la fois, tant il est vrai que le fait divers anecdotique voisine avec la parole édifiante de la littérature cléricale.

  • Cette fable aux allures de voyage initiatique pourra apaiser ceux dont la vie semble trop compliquée. Dans ses errances, le petit garçon rencontrera un loup solitaire, un chêne majestueux et bien d'autres guides qui l'accompagneront lors des moments les plus tragiques de son existence et l'aideront à répondre à ces questions : comment laisser partir sa tristesse ? pourquoi faire de sa colère une alliée ? Sans jamais avoir l'insolence de proposer des solutions miracles, l'auteur nous propose des expériences pratiques permettant de surmonter ces souffrances.

  • Un maître qui bat son élève, un brigand qui fouette une femme dénudée attachée à un arbre, la Vierge Marie, tenancière d'auberge... Ne s'autorisant aucune censure, contrairement aux célèbres Frères Grimm, Laura Gonzenbach restitue fidèlement les contes oraux qu'elle collecta durant de nombreuses années auprès de paysannes siciliennes.

  • Paru en 1959 sous le titre Zanko, Chef tribal, Traditions, coutumes, légendes des Tsiganes chaldérach, ce livre marque un tournant dans l'histoire de la civilisation des Roms. Pour la première fois, un dépositaire de la mémoire romani, Zanko, la transmettait à un « gadjo » : « Je ne vous ai pas dit notre secret pour que vous le gardiez pour vous. Je sais ce que j'ai fait. Je suis Vieux. J'ai vu beaucoup de choses. Je ne veux plus qu'on nous prenne pour des sauvages. Je ne veux pas que mes enfants et mes petits-enfants soient traités comme nous l'avons été ».
    L'homme à qui s'adresse Zanko est le père Chatard, un dominicain qui, sous l'Occupation, était intervenu pour adoucir les conditions d'internement d'enfants tsiganes. Il poursuivra après la guerre son combat en faveur des Roms, au prix d'être inquiété par sa hiérarchie et par les services de l'État. Les deux amis souhaitaient que l'ouvrage soit présenté comme la Bible du peuple rom. C'est sous ce titre que nous le republions. Il rassemble les récits des origines, raconte la naissance et la fin du premier monde, la chute du roi Pharavono - malédiction après laquelle les Roms n'eurent plus ni roi ni territoire - puis détaille les coutumes et pratiques religieuses de ce peuple.

  • For centuries travelers from all cultures have been amazed by this ageless beauty. The North American Washington Irving, prototype of romantic historian, begins a journey through Andalusian lands that will take him to settle in Granada. There he will begin to draw a landscape of the Granada of the time, its people, its streets, its customs, etc., which will be reflected in the stories and legends that exist around the Alhambra and its Hispano-Muslim past. A journey through the past of a picturesque and plural city: Jewish community, Muslim aroma and Christian presence.

  • Conteuse auprès des tout-petits et des maternelles, pratiquante et enseignante de yoga pour les enfants, Michelle Van Hooland propose ici la pratique du yoga sous forme de contes avec des tout-petits, dès qu'ils marchent et tiennent l'équilibre, avec des maternelles et des primaires. Dans ce livre, les enfants de 1 à 6 ans deviennent les personnages du conte à travers les postures d'animaux (chat, tigre, lion, éléphant...) qui soufflent, touchent, sentent, marchent, sautent, chantent et dansent.

  • "Je suis Andalous. Il était une fois, à Córdoba, une synagogue en briques rouges qui fut agrandie et convertie en mezquita avant d'être transformée en cathédrale sans toutefois être modifiée. Les habitants de mon pays ont la chance d'être à la fois chrétiens, de religion musulmane et de confession juive. Cordoue est à l'origine de l'humanité, a concentré une bonne partie des croyances de la planète et confère de ce fait à ses habitants une particularité, un secret. Je vous ai invités ce soir dans l'intention de vous en parler. Accepteriez-vous de le partager ?"

  • Une jeune princesse est enlevée par un dragon, ses trois frères partent la délivrer, ils arrivent devant un étrange château, entre ciel et terre. Réussiront-ils à y entrer ? Comment une jeune fille sauvera-t-elle la fortune de son beau-père des brigands ? Une reine désire ardemment un enfant, son voeu sera exaucé mais de quelle étrange façon ? Ces contes populaires vous feront découvrir la richesse de la culrure serbe.

  • Comment un petit vieux barbe drue nez crochu a-t-il rendu justice avec une hache ? Par quel stratagème la fille du Khan a-t-elle réussi à se trouver un mari ? Vaut-il mieux être fort ou rusé ? Saviez-vous que les ours rêvaient ? Alors, de quoi peuvent-ils rêver ? Figurez-vous qu'il fut une époque où les animaux n'avaient pas de queue. Dans quelles circonstances en ont-ils reçu une ? Vous rêvez de territoires immenses où vous aimeriez vous perdre le temps d'un songe? Grimpez alors à bord de notre charrette qui vous mènera dans une inoubliable balade entre toundra et taïga, depuis le Kazakhstan jusqu'à l'Azerbaïdjan, puis du Tadjikistan à la Lettonie en passant par la Russie, l'Arménie, l'Ukraine, la Carélie, l'Ouzbékistan, la Tchouvachie et encore la Kalmoukie et la Moldavie. Nous avons volontairement choisi des contes des territoires qui, à une époque, étaient dans le giron de ce qui se nommait l'URSS. C'est un voyage à nul autre pareil dans une étendue grande comme un continent. Illustrations de Lucy Watts.

  • Cette histoire s'est passée il y a presque deux cents ans. La guerre faisait alors rage en Finlande. Les habitants fuyaient à travers les forêts et de nombreuses familles furent séparées. Tiera et Aïno étaient frère et soeur. Ils avaient cinq et quatre ans. Ils furent contraints à l'exil loin de leur pays où Feodor et Irina, de braves paysans russes, prirent soin d'eux.

  • Ô toi qui pénètres cet antre, je t'avertis : sauras-tu lire ces contes ? Ton esprit y est-il préparé ? Ton coeur est-il solide ? Ton âme suffisamment pure pour résister à l'envoûtant chant des sirènes, ou au venin distillé par les monstres tapis dans l'ombre ? Chaque nouvelle égrène les 13 chiffres d'un étrange cadran du crépuscule à l'aube. 13 histoires différentes pour 13 genres littéraires à explorer, avec en commun la nuit en décor, en catalyseur ou en cauchemar, allégorie du bourreau ou de l'héroïne salvatrice, écrin des rêves, des réflexions, des promesses et des errances.

    Mâtinées d'influences de Tim Burton, Stephen King, Gotlib et René Guy Cadou, ces nouvelles sont des friandises littéraires à offrir ou dévorer le jour... et les nuits de pleine lune.

  • Voici un recueil de trois contes : La montagne de verre, La princesse et le serpent ailé et La belle Wéléna, qui chacun à sa manière, exprime une sagesse. Dans les deux premiers, le héros, un jeune homme au coeur sincère et courageux, verra le destin l'entraîner à la conquête d'une princesse dont tout le sépare au départ. Le troisième conte met en scène douze jeunes filles, toutes semblables, qu'un magicien, leur père tient en captivité.

empty