Aventure

  • Minuit, dernière limite : une aventure de Jack Reacher Nouv.

    Rien ne peut arrêter Reacher, fidèle à sa réputation.
    De passage dans une petite ville du Wisconsin, Jack Reacher découvre une bague de West Point dans la vitrine d'un prêteur sur gage. Plus intrigant encore, cette bague a appartenu à une femme. Pourquoi cette ancienne de West Point s'est-elle séparée d'un bijou si précieux, preuve de quatre années de durs combats en Irak et en Afghanistan ? Ancien de West Point lui-même, Reacher soupçonne
    un vol, voire pire, et décide de retrouver cette femme et de lui rendre sa bague.
    Ainsi commence un périple de plus en plus violent et crépusculaire qui le verra errer jusque dans les déserts du Wyoming et régler leur compte à tous ceux qui, bikers, dealers et corrompus divers, n'ont aucune envie de le voir fouiner dans leurs trafics. Au fil de son voyage, Reacher comprend que cette bague raconte surtout l'honneur, mais aussi l'horreur de ce qu'a vécu et vit encore cette femme, qu'il lui faut sauver coûte que coûte.
    « Le roman le plus touchant que Lee Child ait jamais écrit. »
    The New York Times

  • Aux confins d'un Texas encore sauvage, les jeunes Augustus
    McCrae et Woodrow Call viennent de s'engager pour faire régner
    un semblant d'ordre dans ce pays en devenir. Sous-équipés,
    piètrement entraînés et mal dirigés, ils s'apprêtent à traverser une série
    d'expéditions et d'aventures plus dangereuses les unes que les autres.
    Tour à tour poursuivis par des Indiens, l'armée mexicaine ou des ours, ils
    devront se battre au milieu d'une nature hostile. Heureusement que les
    femmes sont là pour les laisser rêver à des jours meilleurs.

  • Le sergent Desportes, vieux briscard aussi courageux que respecté, défend la loi dans le sud-ouest américain. Il rencontre et sauve dans le désert un étrange gamin à la jambe fracturée, Bud, dont le cheval a été blessé. Entre ces deux hommes si dissemblables naît une étrange amitié, à la fois ambiguë et teintée, chez le sergent, de sentiments paternels. W. R. Burnett s'est inspiré de Billy the Kid pour créer le personnage si moderne de Bud, ce gamin aux multiples facettes, secret et ambitieux, intelligent et roublard, qui a quelque chose du pervers narcissique. Au fil des traques s'enchaînant sans relâche, admiration et trahison s'avèrent indissociables. L'auteur de Terreur apache nous offre ici un roman haletant, tendu, elliptique, dépouillé, qui déploie toute une galerie de personnages inoubliables et offre des remarques saisissantes sur cette région encore sauvage et cette époque de violences.

  • 1945. La guerre est terminée, l'armistice est signé. Mais à ce moment précis, le jeune lieutenant Hiro Onoda, formé aux techniques de guérilla, est au coeur de la jungle sur l'île de Lubang dans les Philippines. Avec trois autres hommes, il s'est retrouvé isolé des troupes à l'issue des combats. Toute communication avec le reste du monde est coupée, les quatre Japonais sont cachés, prêts à se battre sans savoir que la paix est signée. Au fil des années, les compagnons d'Hiro Onoda disparaitront et il demeurera, seul, guérillero isolé en territoire philippin, incapable d'accepter l'idée inconcevable que les Japonais se soient rendus. Pendant 29 ans, il survit dans la jungle. Pendant 29 ans il attend les ordres et il garde sa position. Pendant 29 ans, il mène sa guerre, au nom du Japon. Ce récit incroyable est son histoire pour la première fois traduite en français. Une histoire d'honneur et d'engagement sans limite, de foi en l'âme supérieure d'une nation, une histoire de folie et survie.

  • « Bien que l'on prétende souvent que justice punit et récompense, aucune nation, à ma connaissance, n'a jamais appliqué ce proverbe à la lettre, sauf celle de Lilliput. »
    Quand il échoue sur l'île de Lilliput, Gulliver apparaît comme un géant au milieu d'êtres aussi minuscules que hautement civilisés. À la terreur et la stupeur succèdent une intelligence mutuelle et une entraide qui motivent la longue escale du héros. Mais, bientôt, la situation se gâte...
    Un conte corrosif, derrière lequel se cache une critique virulente de la cour d'Angleterre, dont le succès fut immédiat et ne se démentit jamais par la suite.
    o Objet d'étude : Dénoncer les travers de la société
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongements : Lecture comparative d'images - À la découverte d'un autre récit de voyage imaginaire : L'Utopie de Thomas More.
    Classe de troisième.

  • « Comme son héros Jack Reacher, Lee Child sait toujours exactement ce qu'il fait... et le fait bien. »Evening StandardEn un roman court, Simples déductions, et onze nouvelles, Lee Child nous dit bien des choses savoureuses sur son célèbre héros,  Jack Reacher. On y apprend ainsi dans Le Deuxième fils que c'est sur la base d'Okinawa que, âgé de treize ans, il s'aperçoit un jour qu'en plus d'avoir un cerveau reptilien très développé, il est capable de rosser quiconque voudrait, et oserait, le défier.De là à voir plus de choses dans n'importe quel acte de violence que le commun des mortels, il n'y a qu'un pas qu'il franchira vite pour devenir l'invincible chevalier blanc que l'on connaît. Au fil de Soyez étrange et muet, Tout le monde parle, ou encore Plus de place à l'auberge, et à  coups de subtils raisonnements et de mémorables bastons, il résout tous les crimes sur lesquels il tombe et ce faisant... fait chavirer le  coeur de ces dames.

  • Un jour, Lucas reçoit une photo, où apparaît Lola, le grand amour de sa jeunesse. Il part à sa recherche à Barcelone. Pour la retrouver, il lui faudra suivre les indices qu'elle a semés dans son sillage... Dans cette quête baroque, Lucas rencontrera des personnages haut en couleur, contemporains de Gaudi, ayant vécu pendant la grande époque de l'Art Nouveau... D'autres ayant réchappé au Fort Montjuïc, maison des morts franquiste... Tous l'aideront à renouer le fil avec Lola. Mais qui est donc Lola ? Pourquoi Lucas doit-il récupérer certains objets censés le mener jusqu'à elle ? Leur amour est-il éternel ?
    Dans ce roman empreint de réalisme magique, l'auteur nous entraîne dans les rets d'une intrigue envoûtante. Il nous convie à partager un curieux jeu de piste où les prodiges comme les secrets mènent la danse en une étrange et fascinante sarabande.

  • « Mon bien cher fils,
    La grande préoccupation dans laquelle je me trouve actuellement me conduit à solliciter à nouveau votre assistance et vos compétences. Je sais toutes les contraintes et les afflictions que vous a causées votre récente intervention au service de l'Église. Mais les périls qui nous menacent aujourd'hui sont tels que je n'ai d'autre recours que de m'en remettre à nouveau à votre aide bienveillante. »
    Difficile pour Paul Brouard de ne pas répondre à un appel à l'aide lorsqu'il vient du pape François en personne et qu'il concerne l'un des objets de dévotion les plus populaires de l'Église : le Saint-Suaire. En effet, il ne s'agit rien de moins que de prouver l'authenticité du Linceul de Turin suite au défi lancé par le magnat australien des médias, Jonas Trust, un athée zélé, prêt à tout pour détruire l'Église.
    De Rome à Turin, en passant par Paris et Istanbul, le héros du Tombeau, accompagné de Nina, la fille du professeur Moricca, retrouvé mort alors qu'il devait présider la partie ecclésiale de la commission d'authentification, se lance dans une enquête effrénée qui ne va cesser d'interroger sa foi.
    Ce troisième volume, après La Couronne et Le Tombeau, clôt un cycle sur les reliques en abordant la dimension religieuse de celles-ci. Les reliques nous confrontent tous, croyants ou incroyants, à la question fondamentale de la possible l'existence de Dieu.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    François Dubreil est né en Anjou en 1973. Passionné d'histoire et de littérature depuis son plus jeune âge, il signe ici son troisième roman après La Couronne et Le Tombeau parus aux Éditions Téqui.

  • 1880. Depuis quinze ans, la guerre de sécession est terminée mais les blessures subies ont rendu les hommes susceptibles, coléreux. L'alcool et le manque de femmes font le reste. Au pied des montagnes, en Arizona, dans une région de colons ranchers, une communauté d'éleveurs va vivre une semaine terrifiante. Une série de malentendus et de présomptions alimentées par l'envie et la jalousie vont grossir en un conflit violent impliquant une cinquantaine de ranchers de la région. Le malheur va s'abattre sur les Randal, la famille la plus prospère du coin, et sur Arch Eastmere, l'enfant maudit du pays, usé par ses errances et ses mauvaises fortunes.

  • Terribles brisants aux abords de l'île d'Aros, Les Joyeux Compères sont un piège redoutable pour les navires en perdition. Jadis, un vaisseau appartenant à l'Invincible Armada disparut dans les environs, échoué sur ces récifs battus par une mer démontée. Charles, un jeune Écossais en vacances chez son oncle Gordon, décide de retrouver l'épave de l'Espirito Santo et son trésor englouti...
    En offrant enfin une traduction digne de ce nom à cette fiction, Patrick Reumaux rend justice à la force du texte original, car « le récit de Stevenson est moins un récit qu'un rugissement, ou un grondement, une danse, un menuet mortel, "une sonate fantastique orchestrée par la mer et les naufrages", l'oncle devenant fou dès lors qu'il s'identifie à l'un de ces récifs diaboliques qui jubilent à chaque naufrage et la folie devenant d'autant plus perceptible qu'elle se coule plus étroitement dans ce qui est pour la langue dominante (l'anglais que parle son neveu) le langage du mal, le dialecte écossais, l'idiome du démon, grimé ici en Noir abandonné par ses compagnons, unique survivant du naufrage ».
    Cette édition des Joyeux Compères est suivie d'un choix de poèmes de l'auteur de L'Île au trésor, maître incontestable du roman d'aventures.

  • Un roman dans lequel on progresse à corde tendue, tenu en haleine par les rebondissements d'une saison en montagne, dramatique à bien des égards.Ou comment un guide se retrouve confronté aux principes universels de sécurité, de responsabilité et de liberté...« Le 2 juin 1995, vers 10 heures du matin, Michel Charmoz ne regrettait rien.Somme toute, il était plutôt content d'avoir accepté cette course, même si elle retardait son chantier. En juin la neige est bonne, les jours sont longs et le massif est désert, alors... Michel éprouvait comme un sentiment d'évidence à se trouver là, surveillant devant lui chaque pas de son client, gardant la corde tendue dans la descente, supputant l'état du glacier au-dessus du refuge et se demandant s'il aurait le temps de finir aujourd'hui les 2,80 m de lambris dans la chambre du gamin... »Repérer les dangers, les éviter, gérer le risque fait partie de la vie de Michel Charmoz. C'est l'obligation d'assumer ses responsabilités, la capacité d'exercer son libre arbitre, la notion d'engagement, le sens du devoir et le goût du partage qui lui ont fait embrasser le métier de guide. Là-haut, il est à son aise. Il connaît les lois de la montagne et les respecte. Il a plus de mal avec le fonctionnement et les codes du monde d'en bas, surtout quand ils vont à l'encontre de ses convictions et de ce qu'on exige de lui en haut. Le drame se joue souvent là où on ne l'attendait pas.

  • « L'Everest, pour des mecs qui n'en ont rien à battre de la montagne, y'a pas pire châtiment ! » 
    Basile, un guide d'origine citadine reconverti en éducateur de rue, les a prévenus. Mais avec une prime de 100 000 dollars à la clé, Freddo, Karim et Kevin qui n'ont jamais mis les pieds en montagne, sont prêts à prendre tous les risques. C'est précisément ce qu'escomptait le président Laurier, sponsor de cette expédition improbable. Il espère ainsi venger sa fille Caroline qu'ils ont sauvagement agressée dans le RER.   Pour Basile, il s'agit d'un double challenge : ramener les trois voyous sains et saufs, et les conduire sur le chemin de la rédemption par la montagne. Ce qu'il n'avait pas prévu, c'est la rencontre à huit mille mètres d'altitude avec un alpiniste en perdition et les conséquences dramatiques de sa décision... Parfois, les hommes sont plus dangereux que la montagne, car la montagne ne connait ni haine, ni vengeance.
    Un roman à couper le souffle !
    EXTRAIT
    Denfert-Rochereau 22h33
    Après un bref signal sonore suivi d'un chuintement, les portes de la rame se ferment dans un claquement brutal. Les panneaux publicitaires de la station Denfert-Rochereau commencent à défiler de plus en plus vite avant de passer au noir. Cyril consulte sa montre : dix heures et demie. Encore une vingtaine de stations avant Saint-Rémy-lès-Chevreuse. Le temps de sauter dans la voiture garée sur le parking de la gare - Caroline, qui vient tout juste d'avoir son permis, n'a pas osé s'aventurer seule jusqu'à Roissy -, ils devraient être à destination avant minuit. C'est par Florian, un copain de promo, qu'il a connu la famille Laurier. Invité à Saint-Tropez l'été dernier, il est tombé sous le charme de la petite soeur. Un coup de foudre immédiat et réciproque. Depuis, ils se téléphonent plusieurs fois par jour, même lorsqu'ils sont à des milliers de kilomètres l'un de l'autre, comme ces dernières semaines où Cyril a dû s'exiler aux USA pour son stage de fin d'année - passionnant !
    Les Américains sont décidément des gens formidables. Et généreux... Dans la poche intérieure de son blouson, l'enveloppe est épaisse. Des dollars. Un gros paquet !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Une expédition tissée de vengeances et de dangers. Une sorte de thriller illustré par de véritables drames qui montrent, qu'en montagne, les hommes sont prêts à prendre tous les risques. - France Info
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Après deux romans à succès, Yves Ballu, auteur reconnu et primé par tous les jurys de littérature de montagne (Grand Prix de la littérature sportive, palme d'or du festival de Trente, Prix de l'Alpe, deux fois Grand Prix du salon du livre de Passy, etc.) confirme son art consommé du thriller de montagne, un genre qu'il a profondément renouvelé au point de devenir une référence en la matière. Puisant ses ingrédients dans l'histoire de l'alpinisme, les accommodant avec une maîtrise jubilatoire du suspense, il vous emmènera très haut et très loin... et certainement pas là où vous pensiez le suivre, dans ce roman tour à tour drôle et triste, tendre et puissant, étonnant, détonnant.

  • Les cinq premières aventures du légendaire Tarzan, né sous la plume d'Edgar Rice Burroughs en 1912, voici un siècle.
    John Clayton III, lord Greystoke, a treize mois lorsqu'il est recueilli dans la jungle africaine par une tribu de grands singes, qui l'adoptent et l'élèvent. Ils lui donnent le nom de Tarzan : " peau blanche ". Du monde évolué qui l'a vu naître, il n'a conservé qu'un abécédaire - qui va lui permettre d'apprendre à lire et à écrire tout seul. Tarzan est adulte quand il rencontre des humains pour la première fois ; confronté à la civilisation, il se rend compte que sa place n'est pas là, et il retourne vivre dans la jungle parmi les siens, les singes. Il va vivre sous la plume féconde et imaginative d'Edgar Rice Burroughs des aventures extraordinaires dans lesquelles il rencontrera peuplades et animaux inconnus, visitera des cités perdues comme Opar, connaîtra l'amour avec Jane... Ce volume regroupe les cinq premières aventures du seigneur de la jungle : aux origines du mythe. Préface et Abécédaire Tarzan de Claude Aziza

  • Un roman palpitant où se mêlent amour, sexe et trahison et dont l'action se déroule dans le milieu de l'ultra-trail et des sports extrêmes de montagne.Emma, étudiante américaine en sociologie, débarque pour un an à Chamonix, lieu d'observation idéal pour sa thèse dont le sujet est la prise de risques en montagne. Au-delà des alpinistes et grimpeurs de haut niveau, c'est pour elle l'occasion de se frotter aux stars des sports extrêmes que sont l'ultra-trail, le freeride, le base jump, la wingsuit...
    Sa rencontre avec Matthieu, le champion chamoniard de freeride et de trail running, va entraîner Emma dans une aventure amoureuse et sexuelle inédite. Mais au fil des semaines, les rivalités, jalousies et trahisons vont émerger et s'amplifier jusqu'à plonger Emma dans l'angoisse et la peur.
    Une intrigue haletante durant laquelle les protagonistes et le lecteur auront du mal à reprendre leur souffle.

  • Le Baron noir. Où l'on fait la connaissance d'Antoine Lefort, jeune dirigeant des industries Lefort dans une France de 1864 dirigée par un président Bonaparte et des machines à vapeur. Où il est question de plans secrets volés, de justicier en armure, de complots, et de majordome détonnant. Ajoutez à cela un attentat à la bombe, la mystérieuse Bel ange dans le rôle de la tueuse sulfureuse, des inventeurs géniaux, des aérostats, un maître espion, et vous obtenez un concentré d'aventures steampunk propulsé par un héros qui a, heureusement, plus d'un vérin dans son moteur !

    Cette intégrale est constituée de 2 novellas et d'un roman, hommage aux romans feuilletons du XIXe.

    Olivier Gechter est né en 1972. Ingénieur plus intéressé par l'histoire et la lecture que par la mécanique, il a publié une trentaine de nouvelles fantastiques souvent humoristiques, se déroulant à Paris. C'est ce cocktail d'humour, d'ingénierie et de fantasy urbaine que le lecteur retrouvera dans Évariste, son premier roman. Olivier Gechter reçoit le prix Zone Franche en 2010 pour l'une de ses nouvelles.

  • Charlot s'amuse... Nouv.

    Charlot s'amuse, premier roman de Paul Bonnetain publié en 1883, raconte l'enfance d'un garçon abandonné par sa mère, son adolescence puis son service militaire.

    Dès sa parution c'est un succès et un scandale du fait des thèmes abordés : la pédérastie en milieu ecclésiastique, la masturbation et la prostitution.
    Censuré, menacé d'emprisonnement, l'auteur est finalement acquitté. Un début de carrière spectaculaire car l'ouvrage connaîtra de nombreuses rééditions.
    Et un surnom : Bonnemain !

  • Gabriel est un jeune marin belge, facétieux, fort en gueule mais maladroit. Il veut apprendre à naviguer mais aussi à boire, à se battre et à aimer.
    Pour sa première traversée transatlantique, le voilà radio sur un cargo, d'Anvers à Buenos Aires. Hélas ! Une escale aux Açores lui révèle qu'une organisation secrète internationale vient de s'accaparer les ressources inespérées d'un recoin du pôle Sud, menaçant l'équilibre géomagnétique mondial...
    Saura-t-il conjurer la catastrophe ?
    Roman contemporain d'aventures maritimes, récit d'initiation tragi-comique aux accents surnaturels, L'Aimant poursuit l'histoire d'un titre méconnu de Jules Verne, Le Sphinx des glaces, qui reprenait déjà l'intrigue irrésolue de l'unique roman d'Edgar Allan Poe, Aventures d'Arthur Gordon Pym.
    La conclusion rocambolesque d'un mystère littéraire au long cours.
    EXTRAIT
    Entre les réverbères, la nuit paraissait l'avaler. Gabriel Chanteloup, c'était son nom, avait 20 ans, tout rond. Tout rond lui correspondait bien : il avait de bonnes joues glabres, pas tout à fait dégrossies de l'adolescence, des bras larges, de grandes jambes et déjà de la brioche. Le nez, comme dirait l'autre, c'était un cap - de Bonne-Espérance, qui lui permettait de distinguer les coups pendables des occasions à ne pas louper, telle cette « aimable croisière » transatlantique ; bref, ce pif, comme le cargo sur lequel on l'attendait, était au long cours, il était proéminent.
    Au-dessus de ce tarbouif insubmersible, les sourcils étaient charbons et se rejoignaient presque, ligne mazout, accentuant un regard noir, vif, rieur - naïf également, mais qui deviendrait perçant.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Qui mieux que Riff Reb's est capable d'illustrer un récit d'initiation tragi-comique aux accents surnaturels qui se passe en haute mer ? Quand on découvre ses 15 illustrations N&B, on ne voit personne d'autre ! Alors courez acheter ce magnifique ouvrage... de Richard Gaitet qui vous fera voyager dans tous les sens du terme. Que du bonheur ! » - DBD Mag
    - « La prose est éclatante... Un roman d'aventures qui captive, comme ceux que l'on lisait enfant, mais résolument pour adultes. La critique du capitalisme sauvage côtoie les descriptions sensuelles et les sombres mésaventures. Un livre superbement singulier. » - Juliette Plagnet, Causette
    À PROPOS DES AUTEURS
    Richard Gaitet est né en 1981. Admiré dans toute l'Europe pour sa pratique très personnelle du sirtaki, il anime depuis 2011 l'émission « Nova Book Box » sur Radio Nova. Son premier roman, Les Heures pâles, écrit sous le pseudonyme de Gabriel Robinson, est paru en 2013 aux éditions Intervalles.
    Riff Reb's est né en 1960. Qualifié de « Baron du dessin » par Moebius, il est l'auteur d'une vingtaine d'albums de bande dessinée, dont une remarquée « trilogie maritime » : À bord de l'Étoile Matutine (2009), Le Loup des mers (2012, prix Fnac), Hommes à la mer (2014).

  • Remo Cobb est l'avocat de ceux qui ont commis le casse du siècle : 3,2 millions disparus en 2 minutes 11 secondes. Et seize morts. Sans trop de scrupules, Remo décide de perdre son procès pour envoyer ses clients derrière les barreaux et garder le magot. Il comptait bien sur les talents de la partie adverse pour que les types restent en taule, mais les voilà lâchés en pleine nature quelques années plus tard avec une seule envie : se venger et récupérer leur fric. Remo sait qu'il va mourir. Sauf si...
    Cobb tourne mal est un livre d'action déjanté qui mélange violence décomplexée et humour noir.

  • Au bord du divorce et du burn-out, Arjun, directeur marketing est victime d'un accident de la route et croit sa dernière heure venue. Sur l'insistance d'un sadhu qui lui prédit que ce voyage changerait sa vie pour toujours, il entreprend un périple au coeur de l'Himalaya jusqu'à Hemkund Sahib, un lieu de pèlerinage sikh à 4600 m d'altitude.
    A chaque tournant, les montagnes recèlent des secrets et des épreuves qui poussent Arjun à évoluer vers la personne qu'il a nié être, c'est-à-dire lui-même. Prétentions, faussetés, confusions et contrevérités s'effondrent alors qu'Arjun est contraint d'affronter le désordre qu'il a créé dans sa vie. Ce qui a commencé comme une occasion d'échapper à la réalité, s'avère être l'opportunité pour Arjun d'échapper à la spirale décroissante de sa propre misère spirituelle.
    Ce roman initiatique écrit avec une plume légère et souvent drôle vous aidera à trouver votre appel, votre voix et, qui sait même, votre vrai moi. Dans sa préface, Priya Kumar nous livre ceci : " Cette histoire vous aidera à trouver votre propre chemin. Tout ce que vous avez à faire est de vous écouter quand vous êtes blessé, de vous arrêter quand vous vous sentez perdu et de suivre la vérité de votre coeur ; peu importe à quel point cela peut sembler douloureux de vous y confronter. Le projecteur est braqué sur vous maintenant. Le monde entier attend votre part de bonté, votre contribution et votre magie. Il y a un endroit que vous seul pouvez remplir, il y a une chanson que vous seul pouvez chanter, et il y a un appel auquel vous seul pouvez répondre. Le monde attend à bras ouverts la joie illimitée que vous avez en vous. "

  • Que s'est-il réellement passé à Bruxelles le 10 juillet 1873 entre Rimbaud et Verlaine ? Pourquoi ce fait divers célèbre a-t-il eu des répercussions criminelles près de cent cinquante ans plus tard ?
    Un flic désabusé de l'anticorruption et un antiquaire excentrique vont se trouver précipités dans un mystère dont ils ne discernent pas la finalité.
    À Bruxelles, Paris et Rome, ils déchiffrent des bribes de réponse à l'énigme, dans les chambres secrètes et les réserves des bibliothèques, alors que d'autres acteurs sont à leur poursuite, disposés à tuer pour ravir l'objet précieux, témoin du passé.
    Et si l'Histoire n'était qu'une histoire ? Et si la vérité avait toujours été falsifiée ?
    Entre le thriller et le roman d'aventures, La véritable affaire de Bruxelles est un page turner rondement mené. Écrit par un ex-commissaire bruxellois à la plume affûtée, le récit transporte le lecteur entre deux époques et trois pays, distillant au fil des pages suspense, action et mystère.
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Commissaire retraité de la police fédérale, Maurice Martin a commencé sa carrière dans la police communale et l'a terminée dans le service anticorruption. Féru d'écriture, il gagne un prix à l'occasion d'un concours de nouvelles policières organisé par la RTBF. Et puis, un jour, bien plus tard, il est allé au marché aux Puces...

  • Le Tournoi de Vauplassans Nouv.

    Un roman historique sur fond de guerre de religions où les hommes s'intéressent beaucoup au corps des femmes et s'en servent sans vergogne.

    Les femmes sont altières et soumises et l'homosexualité féminine fait son apparition, histoire de titiller l'imagination du lecteur ou de la lectrice.
    Dans un vocabulaire à la Huysmans, les personnages se battent, s'ébattent, s'entretuent et ont de belles vêtures.
    Le roman baigne dans le sang et figure le monstrueux par la bestialité des hommes, rudes soldats aux moeurs des plus grossières.
    Cependant, par le sadisme parfois raffiné qui s'y manifeste, la violence du texte s'inscrit dans la tradition bien connue du roman noir.

  • Ce n'est pas un roman historique comme aimait le faire Scott mais un roman de moeurs.

    L'auteur nous plonge dans le quotidien de tout le petit peuple d'une bourgade écossaise et de ses alentours : propriétaires terriens, mendiants, aristocrates, marins-pêcheurs, barbiers, commères indiscrètes...
    Parfois comédie - des scènes tournent en ridicule travers et manies des personnages -, parfois roman gothique - jeune homme mystérieux, aristocratie dégénérée, épouvantable secret de famille, amour sans espoir, trésor caché, chambre hantée, funérailles dans une crypte en ruine à la lueur des torches...

    L'Antiquaire est un roman débridé - le roman préféré de son auteur.
    Une vraie redécouverte !

  • Louisa, douze ans, est élevée par sa tante avec qui elle vit chichement. Le destin lui fait rencontrer Madeleine, une jeune femme passionnée par la mode qui tient une boutique en ville : en lui offrant une place comme apprenti, Madeleine ouvre à Louisa les portes du luxe et de la bourgeoisie locale. Mais en approchant ce nouveau monde, elle va découvrir la vérité sur ses origines...

  • Prendre des coups, tomber amoureux et,accessoirement, triompher du Darknet :voilà ce qui attend Jack Reacher à Mother's Rest.
    Pourquoi cette ville s'appelle-t-elle « Mother's Rest » ? C'est la question qui pousse Jack Reacher à descendre d'un train, en pleine nuit, dans cette bourgade perdue de l'Oklahoma.À la gare, une femme splendide semble l'attendre. Mais Michelle Chang,  ex-agent du FBI, l'a pris pour Keever, qu'elle cherche désespérément.  Son collègue a disparu. Sans hésiter une seconde, Reacher décide de  l'aider à le retrouver. Mais ce qu'il ignore, c'est qu'après un périple à  travers tout le pays et dans les profondeurs du Darknet, il se retrouvera  à la case départ, à Mother's Rest, face au pire cauchemar imaginable.  «  Ce que j'aime Lee Child  !  »
    Haruki Murakami
     

empty