LGBT

  • Tant qu'il le faudra, c'est le phénomène de Wattpad (220 000 lectures) signé par Cordélia, l'autrice, youtubeuse, militante. Avec sa chaîne aux 18000 abonnés, elle s'est imposée comme une référence de la diversité lgbt+ en littérature. Plongez dans sa saga en 3 tomes, mettant en scène le quotidien des membres d'une association militante... Entre romance, engagement et dramaqueer. Prudence est une jeune lesbienne dans le placard qui découvre la vie parisienne... David, étudiant en LEA, est ouvertement gay... Jade, militante anti-validisme, essaie de faire entendre sa voix sur les réseaux sociaux... Ina, déjà dans la vie active, doit jongler entre son travail, son engagement dans deux associations et ses activités d'autrice Wattpad... Ensemble, et aux côtés de divers autres jeunes adultes, iels essaient, tant bien que mal, de s'entendre, pour publier HoMag, une revue LGBT+ associative. Mais entre amour, études, travail et autres réalités du quotidien, la vie n'est pas toujours simple, pour celles et ceux qui ne rentrent pas dans le moule d'une société trop formatée. Suivez leurs vies, leurs errances, leurs luttes, durant toute une année scolaire, à travers un récit choral aussi ambitieux que stimulant

  • Vivek Shraya a des raisons d'avoir peur des hommes. Tout cela a commencé lorsque, enfant, on la maltraitait parce qu'elle n'était pas assez garçon; cela s'est poursuivi lorsque, adulte, on l'a punie parce qu'elle n'était pas assez femme, ou parce qu'elle en était une tout simplement. Pour Shraya, il n'y a pas d'échappatoire, que des stratégies de survie, de la performance forcée de la virilité de sa vie d'avant aux contraintes quotidiennes que lui imposent aujourd'hui sa vie de femme trans, cible de toutes les cruautés, les humiliations, les déconsidérations. Dans une écriture franche et bouleversante, elle livre un témoignage lucide sur le fil qui relie la masculinité toxique, la misogynie, l'homophobie et la transphobie.

    J'ai peur des hommes, paru chez Penguin Random House en 2018, a été nommé Meilleur livre par The Globe and Mail, Bitch Magazine, Indigo, Audible, CBC, Apple, le Writers' Trust of Canada et la Brooklyn Public Library.

  • Jonny Appleseed, l'un des 100 meilleurs titres de 2018 selon le Globe and Mail

    Traduit de l'anglais par Arianne Des Rochers

    Résumé
    Vivant hors réserve et cherchant tant bien que mal à s'acclimater à la vie urbaine, Jonny devient travailleur du cybersexe pour gagner sa vie. Il a devant lui très exactement une semaine avant de devoir rentrer à la réserve pour assister aux funérailles de son beau-père. Les sept jours qui suivent se déclinent comme un rêve enfiévré : histoires d'amour, traumatismes, sexe, liens familiaux, désirs et ambitions, souvenirs déchirants de sa kokum (grand-mère) si chère, etc. La vie de Jonny consiste en une série de ruptures, mais aussi de liens inextricables. Tout en se préparant au retour à la maison, Jonny tente de rassembler les divers morceaux de sa vie.

    Échos de presse
    « Voilà un exploit de perfection littéraire. Je suis ébloui, Jonny. Je te suis reconnaissant, Joshua. Je suis stupéfait de tout ce que tu nous offres ici à honorer, à chérir et à découvrir. Tu es mon nouveau héros. »
    Richard Van Camp, écrivain

    « Joshua Whitehead redéfinit les possibilités de l'écriture autochtone queer dans son puissant premier roman. Jonny Appleseed transcende les genres d'écriture et mélange le sacré et le sexuel pour forger une expression viscérale du désir et de l'amour décoloniaux. »
    Gwen Benaway, auteure

    « La langue de Whitehead est parfois concrète, très contemporaine, truffée de références à la culture populaire, du film Titanic à la télésérie Stranger Things en passant par le jeu vidéo Crash Bandicoot. Par endroits, le ton se fait onirique, adopte une envergure mythique [...] Les pages qui concernent l'enfance, souvenirs de première fois, tendres ou déchirants, traduisant le courage d'une communauté ou mettant en relief de révoltantes inégalités, sont particulièrement puissantes. »
    Christian Saint-Pierre, Le Devoir

    « Jonny Appleseed, ce premier roman, n'est rien de moins qu'un miracle. »
    Canadian Art


    L'auteur
    Joshua Whitehead est un poète et romancier bi-spirituel autochtone du Canada. Membre oji-cri/nehiyaw de la Première Nation manitobaine de Peguis, il est l'auteur du recueil de poésie Full-Metal Indigiqueer, publié en 2017. En 2016, Whitehead a reçu le Prix d'histoire du Gouverneur général en arts et récits autochtones. Son roman Jonny Appleseed, publié en anglais au printemps 2018 a retenu l'attention de la critique dès sa parution, il a reçu le prix Georges Bugnet et le Lambda Literary Award. Il a également été finaliste au Prix du Gouverneur General, au Amazon Canada First Novel Award, au Carol Shields Winnipeg Book Award, au Winnipeg Book Award, au Alberta Literary Award, sur la longue liste pour le Scotiabank Giller Price et il est considéré comme l'un des 100 meilleurs titres du Globe and Mail.

  • Transgenre, genre fluide, non binaire, quelle réalité se cache derrière ces mots ? Qu'en dit la Bible ? Comment l'Évangile peut-il annoncer une bonne nouvelle pour quelqu'un qui souffre de dysphorie de genre ?
    Andrew Walker écrit sur un ton compréhensif et chaleureux. Avec fidélité et sagesse, il encourage l'Église à comprendre l'enseignement biblique sur l'identité de genre. Une ressource incontournable pour aborder avec tact et amour l'un des sujets les plus sensibles de notre époque.
    "Ce livre bien documenté, bien écrit, montre beaucoup de sensibilité. Si on a des questions à ce sujet, à présent au centre de beaucoup de débats, c'est un très bon livre de référence, clair et biblique." - Paul Wells, Professeur émérite, Faculté Jean Calvin (Aix-en-Provence)
    "Dans cet excellent ouvrage, Walker personnalise un débat qui ne peut faire l'économie ni de la compassion ni d'une éthique fondée sur la Bible." - Yannick Imbert, Doyen et professeur d'apologétique de la Faculté Jean Calvin, Président des éditions Kerygma
    La version ePub de ce titre est au format maquette fixed : vérifiez la compatibilité de vos appareils de lecture.

  • Zam

    Martino Ebale

    • M.e.o.
    • 21 January 2019

    Petit-fils de lépreux, issu d'une lignée de chanteuses-danseuses traditionnelles, danseur-chorégraphe-chanteur camerounais internationalement primé, pédagogue engagé dans l'insertion sociale par l'art de jeunes défavorisés, Zam Ebale, avant de choisir l'exil pour échapper à la loi homophobe dans son pays natal, a trouvé dans le bouddhisme, qui prône le respect et la dignité de chaque vie humaine, le moyen de transcender la souffrance, de « transformer le poison en élixir », les larmes en joie, le karma en mission.
    Après avoir été en séjour illégal rocambolesque durant sept ans (porteur d'un Ordre de Quitter le Territoire inexécutable, néanmoins reconnu et subventionné par le Ministère de la Culture et représentant la Belgique à des festivals de danse à l'étranger), il est devenu Belge et chargé de mission par son pays d'accueil dans des projets internationaux de collaboration artistique, tout en continuant de produire des chorégraphies, danser et chanter. L'ouvrage nous montre une prise de conscience qui se veut rassembleuse, tout en dénonçant les préjugés de toutes natures qui provoquent le rejet, que ses victimes en soient des homosexuels, des lépreux, des séropositifs HIV, des groupes ethniques ou sociaux, des adeptes d'une religion ou d'une philosophie, ou tout simplement des femmes.
    Prix du récit autobiographique - Prix du roman gay 2019

  • Il y a des textes qui ne s'écrivent comme il faut que le sexe tendu.

  • La lande d'Airou

    Antonin Crenn

    « Le train, ça m'excite. »
    « Histoires pédées » est une collection littéraire, érotique et joyeuse du collectif Pou. Ceux qui aiment Antonin Crenn savent qu'il aime prendre le train. Dans les romans et les nouvelles qu'il écrit, souvent, on parcourt des paysages. En train. Le personnage est un garçon, et son voyage est initiatique. Et il lui arrive des trucs, au garçon. Antonin est un peu obsessionnel, c'est vrai, mais il est surtout romantique. Son site : antonincrenn.com

  • Il existe d'innombrables façons de vivre en famille, mais certaines ont longtemps été plus cachées que d'autres. Après des années de lutte, les familles qui ne correspondent pas au modèle «un papa, une maman et des enfants» ont transformé les mentalités et obtenu d'importants gains sur le plan légal. Familles LGBT, le guide, propose un ambitieux et nécessaire état des lieux. Les plus récents débats au sujet de la procréation assistée, de même que la paranoïa entourant les «repères hétérosexuels» nous ont brutalement rappelé qu'il subsiste bon nombre de préjugés et de peurs au sujet des familles homoparentales et transparentales. Fort heureusement, au Québec en particulier, on est de plus en plus à l'aise avec toutes sortes de configurations familiales, et de mieux en mieux informé. Il va de soi que les lesbiennes, gais, bisexuel·le·s et trans ont des enfants et qu'ils sont d'aussi bons parents que les autres.

    Cependant, le tabou et l'ignorance rendent certains mythes coriaces. Ce guide les dissipera. Fouillé, instructif, brûlant d'actualité, il constitue une source d'informations de choix pour les parents, les futurs parents, la famille élargie ainsi que pour ceux et celles qui interagissent avec eux, notamment dans les écoles et les institutions de santé. En plus de vulgariser les plus récentes recherches en la matière, l'ouvrage est ponctué de conseils et de témoignages mettant à l'honneur la communauté des familles LGBT.

  • Quand Madison Lansford et Shannon Fletcher se rencontrent, elles ont 10 ans. La première, fille d'une riche famille, et la seconde, fille de leur cuisinière, deviennent rapidement inséparables. Elles grandissent main dans la main, franchissant les grandes étapes des apprentissages de la vie ensemble... jusqu'à celui de l'amour.
    Cependant, tout leur rappelle sans cesse qu'elles ne viennent pas du même monde. C'est ce qui les séparera, définitivement croyaient-elles, à l'âge où l'on commence sa vie d'adulte.
    Car lorsque bien des années plus tard, elles se retrouvent après avoir suivi des chemins très différents, les souvenirs de leur ancienne intimité affleurent, les déstabilisent, les hantent. Se laisseront-elles submerger ?
    Un roman très habilement construit par Gerri Hill, l'une des maîtresses du genre.
    Traduit de l'anglais (États-Unis) par Marie Pellegrin

  • Le chemin parsemé d'embûches d'un adolescent gay vers l'acceptation de soi.

    « Une plume, une histoire où l'émotion nous donne un noeud au ventre. » Viou et ses drôles de livres

    C'est la dernière année de lycée pour Eden - le point final à son adolescence orageuse dans une petite ville des États-Unis, coincé entre une mère fantasque et un père aussi richissime qu'absent. La suite de sa vie, il compte l'écrire ailleurs, loin de cet univers étriqué.

    Un univers soudain mis sens dessus dessous par la mort d'un autre élève, et par la détresse de son frère, qui bouleverse Eden. Mais comment pourrait-il s'y prendre pour approcher ce jeune homme, dans un milieu aussi réfractaire à toute forme de différence... ?



    La très belle plume de Céline Etcheberry nous livre ici une histoire d'amour poignante qui sonne terriblement juste.

    Mot de l'éditeur :
    Eden est un jeune gay en plein questionnement sur sa sexualité et sur l'homophobie du monde qui l'entoure. C'est donc une histoire de coming-out, racontée avec une telle délicatesse et un tel réalisme que je suis sûre qu'elle parlera à beaucoup de personnes s'intéressant à ce sujet. Mais je suis convaincue également qu'on n'a pas besoin d'être gay, habitué de romances M/M ou même simplement sensibilisé à la cause pour venir à ce roman. Parce que Les Mots d'Eden, c'est avant tout l'histoire d'un garçon qui bascule de l'adolescence à l'âge adulte. L'histoire d'un garçon qui a des désirs, des envies, des peurs. Qui cherche la frontière entre l'amitié et l'amour. Qui aimerait croire que le « grand amour » existe. Et cette histoire-là, elle est universelle, elle nous concerne tous. Il ne tient qu'à nous de considérer les romans LGBT pour ce qu'ils sont : les histoires d'hommes et de femmes, tout simplement. Et celle-ci en particulier, portée par une plume magnifique, a tout pour vous séduire. En ce qui me concerne, je garde Eden dans un coin de mon coeur depuis ma première rencontre avec lui.
    À vous de le découvrir !


  • Prix Ann Bannon de la Golden Crown Literary Society
    Finaliste du Prix Lambda
    Amour, humour, marmots et... petits gâteaux !

    Avery King se sent bien dans sa peau de célibataire sans enfant : elle aime son métier, son chien Stephen (King), sa grand-mère, la pâtisserie et croiser la très désirable directrice de son agence bancaire. Lorsque son amie Maddie lui demande de la remplacer à la tête de l'équipe des poussins de tee-ball, elle accepte à contrecoeur, persuadée qu'elle ne sait pas s'y prendre avec les enfants... jusqu'à sa rencontre avec Max, 6 ans.
    Le destin va la surprendre sur plusieurs fronts, mais aussi remettre en question nombre de ses certitudes sur elle-même.
    C'est sa propre histoire que raconte ici Avery, avec humour, tendresse, amour et... petits gâteaux.

    « Le rythme de ce livre est parfait, il laisse le temps au lecteur de s'attacher aux personnages, tout en lui donnant envie d'enchaîner les pages. Un roman débordant d'humour, de bouleversements, de larmes, de joie, d'amour, d'espoir. » P. Bigelow, Lambda Literary

  • Quand l'inspecteur Peyton de Scotland Yard arrive à Lays Harbour, minuscule port de pêche du sud des Cornouailles, c'est pour y enquêter sur une étrange affaire de meurtre qui bouleverse cette paisible bourgade. Quatre plaisanciers ont été retrouvés morts dans
    l'épave de leur voilier et ses investigations s'annoncent délicates, surtout quand il croise le regard d'azur d'un suspect des plus troublants.
    La tempête fait rage autour du vieux phare et l'inspecteur Peyton se trouve face à un terrible dilemme. Et si l'implacable assassin qu'il poursuit ne faisait qu'un avec celui qui a ravi son coeur ? Il est prêt à tout pour le découvrir, quitte à mettre en jeu sa carrière. Et sa vie.
    La version papier compte 278 pages au format 15x23 cm.

  • La vie semble sourire aux cinq jeunes membres de Nothing Else. Leur dernier album est un succès et ils enchaînent les concerts, remplissant les salles de fans hystériques. Mais tout n'est pas si rose au sein du groupe. Kiyoshi, le séduisant guitariste, est en butte aux persécutions de Kazuo, le leader, qui semble le haïr. Et Sato, le glacial et hautain batteur, cache un lourd secret qu'Ash, le bassiste, compte bien découvrir. En pleine préparation du nouvel album, le drame éclate. Après une violente querelle, Kazuo décide de partir et Kiyoshi s'en rend responsable. Hikari, le fantasque chanteur, doit alors lutter pour sauver Nothing Else, tandis qu'Ash et Sato n'osent pas encore croire que le bonheur est à leur portée.

  • Alison West et Katherine Shep h erd, aussi différentes que le jour et la nuit, se croise nt épisodiquement au cours des années qui les mènent de l'enfance à la trentaine...

    Leurs vies ont pris chacune une direction opposée : Ali, très libre, sûre d'elle et bien dans sa peau, mène sa vie de chanteuse sans s'encombrer d'entraves. Katherine suit la voie de l'excellence et se dévoue à sa carrière dans la finance, avec beaucoup de sérieux .

    Elles ont tout pour ne pas se comprendre, et pourtant, la vie s'obstine à les remettre face à face, en incurvant leurs trajectoires inconciliables. Pour une bonne raison ? Car de rencontre en rencontre, leur attitude évolue de l'antipathie franche à l'amitié...

    Roman traduit de l'anglais par Rose-A. Caulfield


  • Je ne peux pas dormir...

    Lorsqu'un amour non partagé laisse Dylan Hart insomniaque et pensant ses blessures, son instinct l'attire vers le seul endroit où il a trouvé du répit dans le passé : le Lovato. C'est l'endroit de tous les fantasmes - et des rencontres brûlantes - où une nuit intense de sexe sans attaches soulage ses sentiments fragilisés.
    Cela aurait dû être une évasion parfaite, et pour une nuit magique, cela semble être le cas, mais deux mondes entrent en collision et la réalité reprend ses droits lorsque son partenaire sexuel a désespérément besoin d'un ami. Dylan peut-il faire confiance à son instinct alors que son coeur a déjà été brisé par une amitié auparavant ?

    Cela me tue à petit feu...

    Les dés sont pipés pour l'ancien danseur de ballet Angelo Giordano qui ne trouvera jamais le véritable amour. Au moins, se rendre au Lovato lui offre un répit dans une vie définie par la maladie ; un soupçon de lumière dans le gris terne de sa soi-disant vie sans la danse. Puis il rencontre Dylan - un véritable rayon de soleil des plus brillants - qui fait une fois de plus battre son coeur avec un but.
    Angelo est subjugué par cet homme, mais la maladie qui a mis fin à sa carrière ne le laissera pas profiter de ce nouvel amour. Il se noie et Dylan ne peut pas le sauver alors que des insécurités les submergent tous les deux. Le seul moyen de s'en sortir est de confronter leurs démons.
    Si Dylan peut tourner le dos au passé et Angelo peut faire face à son avenir incertain, ils pourront peut-être poursuivre leurs rêves ensemble.

  • Emily a entrepris un long voyage en solitaire, qui l'a emmenée des quartiers chics londoniens à travers l'Asie du Sud-est, sac au dos, à l'aventure pendant plusieurs mois.
    Lorsqu'elle arrive sur île de Ko Samui et pose ses bagages chez Marianne, une Britannique un peu originale qui tient une maison d'hôtes sur la plage, elle est loin de s'attendre à tout ce qu'elle finira par y trouver.
    De son côté, Marianne va vite s'apercevoir que la jeune femme n'est pas une cliente comme les autres, mais la source d'un chaos sensuel qu'elle pensait n'appartenir qu'au passé, et qui risque de la forcer à réexaminer ses choix de vie recluse.

    La fin de l'été marquera-t-elle le début du bouleversement de deux existences ?

    Le roman d'une rencontre érotique magnifiquement mise en valeur par son décor paradisiaque, qui ne délaisse pas les questions essentielles à travers des personnages bien dessinés. La Fin de l'été compose le portrait contrasté de deux femmes à des moments différents de leurs existences qui, à travers leur rencontre passionnelle, trouveront la ressource nécessaire aux nouveaux départs.

  • La Maison du châtiment
    Danny Tyran
    Roman de 500 000 caractères.
    Fabien observe à travers la fenêtre de sa chambre Christian qui fait son jogging quotidien. Bien que timide, il se remet à la course à pied dans l'espoir de rencontrer l'athlète qu'il admire.
    Un choc frontal entre les deux coureurs scelle une nouvelle amitié.
    Christian reste prudent, il vient de vivre une rupture et ne désire pas créer de liens trop forts de peur d'être déçu. Dominant, il ne veut donner aucun ordre à Fabien, mais lui suggère des manières d'agir. Fabien, fou amoureux, lui obéit en tous points.
    Christian lui offre un emploi à La Maison du châtiment, un lieu où l'on réalise ses fantasmes BDSM. Fabien y devient informaticien et gère le site Web de la Maison. Il y subit également les « assauts érotiques » de son très torride patron. Ce qu'il ne manque pas d'apprécier.
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/

  • ExCorner
    Marc Leleux
    388 000 caractères, 67 500 mots.
    C'est un film Pride qui a permis à Marc de pouvoir se dire avec évidence : « Je suis gay ».
    C'est une ville Cologne qui lui a permis « d'être gay ».
    C'est dans l'un de ses bars, Le ExCorner aux rencontres amicales ou furtives, qu'il a enfin pu « vivre gay » !
    Originaire du Nord, Marc se retrouve dès qu'il le peut à Cologne, la grande ville allemande après avoir traversé la Belgique.
    La ville est pro gay, simple, conviviale, chaleureuse, on n'y reste jamais seul. C'est là que Marc se découvre dans sa relation aux autres. Et c'est au ExCorner qu'il a la vision de tous les possibles. Là commence sa vie. (Couverture Andreas, barman au Ex Corner, photo de l'auteur)
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

  • Starfuckers
    Éric Belcorpo
    Roman de 221 000 car.
    Attention certaines de cette ouvrage sont déconseillées aux âmes sensibles.
    Gérard, esthète, dominateur hypermembré aux perversions raffinées, rôde dans les milieux gays parisiens, fascinant lopettes adolescentes et baraqués bien montés.
    Didier, gendarme, bête de sexe rurale et brutale écume la campagne, se soulageant avec les ouvriers agricoles, les tapins d'autoroute ou ses copains de foot.
    Les deux starfuckers partageront une chevauchée d'hommes extatique qui les mènera des paradis sodomites aux confins d'un enfer à la gueule d'ange, jeune travesti au doux nom de Baby Face.
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/

  • La Blackbird Onyx et Khalycé
    NM Mass
    Roman de 465 500 caractères, 82 600 mots.
    Onyx est un homme qui approche la quarantaine, qui a un lourd passé derrière lui, et qui a perdu l'homme qu'il aimait. Styliste reconnu et propriétaire d'une maison de couture, il survit, complètement absorbé par son travail. Depuis la mort de son compagnon, il a oublié comment vivre, comment aimer...
    Khalycé est un flic de la DEA, spécialiste de l'infiltration, passionné par son boulot, il ne craint rien ni personne, il est prêt à tout pour mener à bien ses missions. Célibataire endurci, c'est un solitaire qui, à force de jouer des rôles pour démanteler les réseaux de drogue, ne sait plus qui il est réellement... Il n'a qu'un seul but, réussir son travail.
    Ces deux hommes n'auraient jamais dû se rencontrer, mais... une suspicion de trafic de drogue fait entrer Khalycé dans la grande maison de couture d'Onyx, la rencontre est inévitable...
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/

  • Amazing Texas

    Nm Mass

    Amazing Texas
    NM Mass
    Roman de 340 500 caractères, 60 900 mots.
    Texas est un rockeur célèbre. Arrogant, voire caractériel, il ne respecte personne. Seul lui importe son succès.
    Stone est un chanteur de country sage et discret, avec une véritable empathie pour les autres. Il partage sa vie avec sa meilleure amie dans sa grande maison dans laquelle il a créé son studio. Sa passion : les voitures de sport.
    Deux univers en totale opposition. Pourtant, un projet de duo improbable va les réunir dans un choc frontal, un choc de titan.
    L'un est rébarbatif, l'autre est enthousiaste, le résultat sera-t-il détonant ou catastrophique ?
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/

  • Cheptel

    Danny Tyran

    Cheptel
    Danny Tyran
    692 000 caractères, 123 000 mots. Le livre papier fait 446 pages.
    Lucas n'a pas confiance en lui. Il lui semble qu'on veut se servir de lui, l'exploiter ; que ce soit son amoureux ou son employeur.
    Rock Forrest, est un client de la firme d'avocats pour laquelle il travaille. Maître Forrest est accusé du meurtre de Florentin, l'un de ses ex-esclaves.
    Lucas est ébloui par la beauté virile de ce dominateur qui vit avec une dizaine de soumis. Il ne connaît rien à la domination/soumission. Pourquoi celui que certains considèrent comme un ours mal léché l'attire-t-il tant ?
    Lucas prend le risque d'être une tête de plus du « cheptel » de Forrest. Pour le devenir, il faut traverser bien des épreuves. Il découvre qui est vraiment Rock Forrest, mais surtout sa propre personnalité.
    Lucas finira-t-il dévoré par ce bel ours, comme l'a peut-être été Florentin ?
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/

  • Tybalt & Mercutio
    Christophe Garro
    Roman de 310 000 caractères ou 55 000 mots.
    Tybalt & Mercutio, une pièce jamais écrite.
    Tybalt & Mercutio, une passion contrariée, dévoilée au grand jour.
    C'est l'histoire d'amour que vivront deux jeunes comédiens lors de répétitions théâtrales de Roméo et Juliette de William Shakespeare.
    Ils se trouveront, se reconnaîtront, s'aimeront à s'en déchirer.
    Deux amants indéfiniment différents, un amour impossible qui résonnera à jamais.
    Christophe Garro présente ici son premier roman. Après avoir adapté et mis en scène Deux garçons la mer, de Jamie O'Neill, il présentera en février 2017 au théâtre Clavel, sa deuxième création théâtrale : Cold Water.
    Pour plus d'informations, visitez le site : christophegarro.com
    Retrouvez l'ensemble de nos collections sur http://www.culturecommune.com/

  • La mort vous remercie d'avoir choisi sa compagnie
    Philippe Cassand
    Roman policier de 282 800 caractères, 47 400 mots, 236 pages en équivalent papier.
    Ce n'est pas que Xavier, séduisant steward et collectionneur d'amants à travers le monde, soit parano mais là, il commence à se demander si on ne lui en voudrait pas un peu. Jugez donc : d'abord quelqu'un aide un de ses meilleurs amis à faire un vol plané depuis le sixième étage ; ensuite son appartement est méthodiquement mis à sac ; puis un mystérieux motard s'attache au moindre de ses pas avec des intentions mortifères ; enfin, il reçoit depuis plusieurs mois des menaces de mort sous forme de lettres anonymes.
    Avec l'aide d'Omar, son meilleur ami, Xavier va devoir fouiller dans son propre passé, partir à la recherche de ses anciens amants et réaliser que sa propre conduite n'a pas toujours été irréprochable. Et si quelqu'un s'était mis en tête de lui faire aujourd'hui payer l'addition ?
    Retrouvez tous nos titres sur http://www.textesgais.fr/
    Rejoignez-nous sur Facebook : Éditions Textes Gais

empty