Farce / Vaudeville

  • ÉTIENNE
    Je voulais justement te demander un service ; or, il découle tout seul de la situation.
    MARCEL, empressé.
    Ah ! parle ! quoi ?
    ÉTIENNE
    Eh bien, voilà ! Tu sais entre nous combien je tiens à Amélie... Ah ! si j'avais pu l'emmener avec moi là-bas !... Mais j'ai réfléchi qu'une ville de garnison... avec des supérieurs hiérarchiques, quand on a une jolie maîtresse... c'est pas prudent ! [...] Mon vieux, il n'y a que toi ! Toi, tu es mon meilleur ami ; j'ai confiance en toi comme en moi-même ; Amélie te porte de l'affection... Eh bien ! rends-moi ce service : pendant que je ne serai pas là... (très scandé) occupe-toi d'Amélie !
    (Acte I, scène XVI)

  • Le bouquet d'octave

    Fleurant Jack

    Imaginez deux appartements presque semblables. Et dans chacun d'entre eux, un même homme qui partage sa vie entre son épouse et sa maîtresse. Bien entendu, le malheureux est loin de vivre avec bonheur cette double relation. L'une lui demande de divorcer de l'autre ; l'autre de rompre avec la première. Autour d'eux, les conseilleurs ne manquent pas : domestique soucieuse de moralité, voisine cancanière, jeune ingénue qui voit le bien partout et un détective privé à qui on va demander de bien étranges services.
    Et puis, il y a un bouquet de fleurs qui aura bien du mal à trouver une destination définitive.

empty