Théâtre autre

  • En 1660, Corneille donnait une édition en trois volumes de son Théâtre complet, qui faisait de son oeuvre un monument. Dès lors, faut-il lire les Trois Discours sur le poème dramatique, qui ouvrent chacun des volumes, comme une manière de testament poétique délivré par un dramaturge vieillissant, qui quitterait ainsi la scène en prenant congé de son public?
    Loin de n'offrir qu'un commentaire de ses pièces, Corneille entendait proposer non seulement une poétique à l'usage des dramaturges de son temps, mais encore renouveler le geste inaugural de la théorie littéraire.
    Lisons donc ces Discours comme s'il s'agissait de la Poétique d'Aristote, rédigée par Sophocle et donnée par lui en préface d'OEdipe Roi.

    Dossier :
    1. Le statut de la fiction
    2. Corneille et les règles : la Querelle du Cid
    3. Les genres dramatiques
    4. Fidélité et invention
    5. L'unification dynamique de l'action
    6. La liaison des scènes : les unités de temps et de lieu
    7. Les caractères
    8. Les formes de la « diction »
    9. Les effets du poème dramatique.

  • Bibliothèque de sentiments mêlés, grenier à rêves, verger nostalgique... En ce dictionnaire se cachent en désordre les mémoires d'un comédien amateur et d'un spectateur professionnel. Le théâtre est lieu multiple, d'évasion, de rêve mais aussi de réflexion et d'interrogation.
    Un vaste univers dont ne nous voyons souvent hélas que la partie émergée, les comédiens jouant sur scène devant nous. Lorsque le rideau tombe, nous quittons le théâtre pour retrouver le quotidien, la réalité. Pourtant le théâtre est riche de mille métiers, traditions, superstitions, savoir-faire, qui tous contribuent à écrire son histoire et sa légende.
    Christophe Barbier, comédien amateur mais chevronné, patron d'une troupe, a décidé de nous emmener en coulisses avec ce vagabondage amoureux consacré à l'art et au monde de Molière et de tant d'autres. Il nous invite à rejoindre sa troupe et à partir en tournée, en vers, en prose, ou en alexandrins. Car de l'Antiquité à nos jours, les hommes ont mis en scène les événements marquants de leur existence ou de l'humanité, pour les jouer devant des spectateurs. Des grands tragédiens antiques aux auteurs contemporains, de Sarah Bernhard à Francis Huster, de la Comédie française à La Michodière, du théâtre d'avant garde aux grands classiques du répertoire, la flamme de la passion de Christophe Barbier brûle les planches et chacune des pages de ce magistral Dictionnaire amoureux.
    Mais, chut, les trois coups ont retenti et le rideau va se lever...

  • Tout le monde sait ce qu'est le théâtre, du moins tout le monde en a une idée. Mais sous cette évidence se cachent des réalités complexes. Le théâtre est un ensemble d'oeuvres, un répertoire, c'est aussi une pratique du spectacle, dont les oeuvres écrites ne sont qu'une part ; ce sont également des lieux, plus ou moins spécialisés, et des personnes, elles-mêmes plus ou moins spécialistes ; parfois, enfin, c'est un rituel, qui peut s'inscrire dans des pratiques religieuses et politiques...
    Cet ouvrage retrace l'histoire du théâtre et de sa place dans notre société, depuis ses origines gréco-romaines jusqu'à ses formes les plus contemporaines. À lire également en Que sais-je ?...
    Le théâtre, Alain Viala et Daniel Mesguich
    L'économie du spectacle vivant, Isabelle Barbéris et Martial Poirson

  • Ce dictionnaire déjà traduit dans une dizaine de langues présente les grandes questions de dramaturgie, d'esthétique, de sémiologie et d'anthropologie théâtrale. Il constitue une somme sur l'histoire, la théorie et la pratique des arts de la scène et un outil particulièrement précieux pour l'étudiant tout au long de son parcours en études théâtrales ou au conservatoire.
    Les notions clés de l'analyse textuelle et scénique  y sont définies et explicitées  à travers des exemples pris à la fois dans la dramaturgie classique et dans les mises en scène contemporaines. En traitant également des expériences  interculturelles et interartistiques, ce dictionnaire encyclopédique permet une approche actuelle et plurielle des textes dramatiques et des représentations.
    4e édition entièrement revue et fortement augmentée.

  • Le jeune parisien Albert Delpierre aime Suzanne, la fille d'un brasseur bruxellois. Mais les obstacles se multiplient: Suzanne est déjà fiancée à Séraphin Meulemeester ; Beulemans, exaspéré par les manières délicates et le « beau » français du nouveau prétendant, proclame qu'il « n'aime pas ce garçon » et voit grandir sa mauvaise humeur en apprenant qu'il est évincé de la présidence d'une importante société de Bruxelles.

  • Le théâtre se décline à présent sous bien d'autres formes que celle de la représentation scénique d'une action fictive incarnée par des acteurs. Depuis les années 1960 et les défis de la performance, les expériences spectaculaires et performatives se sont multipliées.
    L'auteur dans ce Dictionnaire de la performance et du théâtre contemporain a choisi quelque 240 termes et notions pour replacer le théâtre et les spectacles dans le contexte des arts et des méthodes d'analyse. Il puise généreusement dans la théorie des médias, l'anthropologie, l'esthétique et la philosophie de l'art.
    Outil de référence et de formation, à destination des étudiants et des professionnels, cet ouvrage met en valeur des formes artistiques et des méthodes liées aux spectacles dans un monde de plus en plus globalisé. Il est la continuation et l'aboutissement du Dictionnaire du théâtre, traduit en plus d'une vingtaine de langues.

  • Mort en décembre 2013, Mikhaïl Kalachnikov a marqué l'Histoire en inventant une arme révolutionnaire mythique qui a changé la face du XXe siècle : l'AK-47. C'est d'une plume ironique et exigeante que l'existence de l'inventeur et la destinée de sa création sont retracées, entrelacées, interprétées.

  • Le théâtre n'existe que dans le présent d'une rencontre entre deux groupes humains : celui des acteurs porteurs de la fiction et celui des spectateurs. Une fois la rencontre passée, il ne reste plus que des traces : un texte, des images, des souvenirs. La scénographie est l'une de ces traces les plus lisibles du présent de cette rencontre. 
    À travers l'analyse de nombreux textes, dessins, plans, enluminures, peintures et photographie, l'auteur nous propose une lecture emblématique, rhétorique ou allégorique des décors.  Ces vestiges du temps - où architecte, machiniste, décorateur ou peintre pour n'être pas « scénographes » ne cessèrent pourtant pas de collaborer à la perpétuelle invention de l'espace scénique - sont aussi porteurs d'une vision du monde. Car le théâtre qu'il soit cérémonie religieuse, comme dans l'Antiquité grecque et au Moyen Âge, ou divertissement comme à Rome ou en Italie à la Renaissance, est l'expression d'une civilisation, d'une époque, d'une pensée. 
    Anne SURGERS est professeur à l'université de Caen Basse- Normandie.

  • Table des matières
    Introduction
    La vertu du courage en improvisation
    L'acteur, le personnage et l'esprit logique
    L'atelier d'improvisation théâtrale
    Exercices d'échauffement et de mise en train
    Le corps instrument
    Le corps miroir
    Le corps explorateur
    Le corps charabia
    Dire « oui »
    L'aventure narrative
    L'émergence du personnage
    Libres émotions
    Le corps antenne
    Démarrer une improvisation
    Les longues impros
    Challenges
    Hors jeu
    Les méthodes et techniques d'improvisation
    Suggestions de formation à l'improvisation théâtrale
    Résumé des outils et des méthodes abordés
    Impossible n'est pas impro
    Glossaire
    Glossaire des noms propres
    Bibliographie
    Annexes

  • Trois fleurs toxiques, trois femmes de la même lignée et trois empoisonnements jalonnent une vengeance familiale transmise sur trois générations. Ou quand la littérature policière rencontre la tragédie lyrique dans un opéra de chambre...

  • La relation entre les arts vivants et les arts audiovisuels n'a eu de cesse de s'intensifier depuis l'invention du cinématographe. Mais quels sont aujourd'hui les enjeux de la captation audiovisuelle des arts scéniques ? À partir de quel moment le filmage d'une oeuvre scénique préexistante peut-il être considéré comme une oeuvre à part entière ? Quels sont les processus de transmédialité mis en oeuvre ? Quel type de rapport se forme entre le metteur en scène et le réalisateur ?

  • Sur dix ans, une cinquantaine d'élèves se croiseront sur les planches de Théâtribrid à Argenteuil. Cette petite troupe de théâtre du lycée Georges Braque, et du lycée professionnel Victor Puiseux, dégage une dynamique et une joie de vivre hors du commun. Jean-Max, le professeur, partagera bonheurs et peines tout au long de ces années. Trente ans après, les protagonistes témoignent avec leurs mots et émotions. Bienvenue à Théâtribrid !

  • Cet ouvrage propose aux amateurs ou professionnels, qui animent des ateliers de théâtre, une approche à la fois ludique et pratique de la formation à l'art de la scène et au jeu d'acteur. Présenté sous la forme d'ateliers, il aide les formateurs à bâtir une séance de travail de A à Z, du rituel du training à la mise en espace d'un texte. Passant en revue les fondamentaux de l'acteur (corps, voix, imaginaire, relation à l'espace scénique et au public...), et les différentes techniques de théâtre, il aborde également la dramaturgie et le travail d'interprétation d'une scène ou d'un rôle.

  • Érotique, le théâtre de Claude Regy ? Telle est l'hypothèse qui a guidé notre pensée dans cet essai où nous repensons les identités et le territoire de l'érotisme. Penser le théâtre de Claude Régy non plus uniquement en termes de métaphysique et de politique mais également en termes d'érotisme, voilà qui pourrait nous faire vivre chacune de ses créations comme une expérience charnelle et sensuelle inédite.

  • Ce numéro aborde les questions juridiques liées au statut social et fiscal des artistes (droit au chômage, droit d'auteur, droit à l'image...) plus que jamais au centre de leurs préoccupations en cette période de crise où des coupes sévères sont opérées dans les budgets de nos institutions culturelles et où les conditions de travail des artistes, tout comme la réglementation sur leur droit au chômage, se voient durcies.



  • Très tôt, Jean-Yves Loude fut atteint par la « fièvre du voyage ». Durant toute son existence d'écrivain nomade, libre de ses mouvements, il ressentit la nécessité d'apprendre des langues, de collectionner des mots, de maîtriser des salutations afin de mieux comprendre les peuples qu'il approchait et de se faire accepter d'eux. « La clé des langues » raconte le parcours qu'il a tracé avec sa compagne Viviane Lièvre, de l'Himalaya à Brasília, en suivant de longs méandres en Afrique, arabophone, lusophone, francophone. Le récit naît d'une rencontre avec un jeune Haïtien, croisé à Port-au-Prince, un de ces millions d'êtres dépourvus de passeport, pour qui le voyage est une aventure à haut risque vers la liberté.





    « La clé des langues » a été écrit à la demande des ArTpenteurs, compagnie de théâtre saluée pour son travail de longue haleine sur le dialogue des poésies, des cultures et des langues. Sur ce récit, repose le spectacle du même nom, créé par les ArTpenteurs en novembre 2016.






    Jean-Yves Loude

    est un ethnologue, poète, journaliste, scénariste de cinéma et auteur d'ouvrages pour la jeunesse français, né à Lyon en 1950.


  • Le théâtre de Berio traverse toute la deuxième moitié du XXe siècle, il respire les expériences des avant-gardes du théâtre parlé, il interroge le lieu même du théâtre, il explore avec la musique de nouveaux espaces expressifs de la scène, il fait évoluer son écriture, il expérimente, il joue avec les formes et les gestes de l'opéra, avec la musique du passé et du présent, il « compose » la scène avec une dramaturgie en même temps complexe, expressive et lisible. Il est une aventure à laquelle il faut se confronter afin de comprendre le « présent » de la dramaturgie musicale. (articles en français, anglais et italien)

  • Voici conceptualisées les innovations de l'épistémologie et de la théâtrologie de l'art vivant (théâtre, danse, mime, carnaval, concert, opéra, cirque, comédie musicale, arts de la rue, etc.). Cette étude expose les principes fondamentaux et analyse l'inversion capitale qui s'est opérée au niveau du phénomène spectaculaire entre le texte et la scène, l'avant et l'après, le virtuel et le réel, la littérature et le théâtre. Qu'est-ce que l'art vivant? En quoi et comment les savoirs les plus avancés éclairent-ils la situation du théâtre et de la scène aujourd'hui? Quelles sont les caractéristiques des spectacles et des créations performatives? Quels sont leurs modes de fonctionnement?

  • En 2015, Jan Fabre bouleversait le paysage théâtral en offrant à ses spectateurs une pièce-performance de vingt-quatre heures intitulée Mount Olympus. Le metteur en scène tente de nous donner à voir un panorama des trente-trois tragédies grecques écrites par Euripide, Eschyle et Sophocle. De Phèdre à Alceste, en passant par Agamemnon et Ulysse, tous les personnages tragiques y sont convoqués. L'ambition de cet ouvrage est d'analyser les mythes qui composent cette pièce et les différentes pratiques artistiques représentées sur scène.

  • Metteur en scène français atypique, André Engel travaille depuis 1972 pour le théâtre et l'opéra. Venu au théâtre par hasard, il crée d'abord ses spectacles « hors les murs » (haras, usine, hangar) avec une même équipe de création, les dramaturges Bernard Pautrat puis Dominique Muller, le décorateur Nicky Rieti et l'éclairagiste André Diot. Nourri de philosophie allemande et de lectures situationnistes, André Engel a proposé un renouvellement du statut du spectateur. Son oeuvre portée par la tentation du cinéma est une aventure théâtrale soutenue par une poésie de l'errance, du voyage et de la dérive. Véritable machine de guerre contre « la société du spectacle », le théâtre est pour lui le lieu et le moyen d'un combat contre le monde aliéné, pour la reconquête de l'authenticité du réel. Étayé par des analyses de spectacles, cet ouvrage biographique vient combler une lacune manifeste dans l'histoire théâtrale du dernier quart du vingtième siècle en faisant place à un de ses artistes majeurs.

  • La république de Komi, dans le nord-est de la Russie européenne, est bordée par l'Oural et par la toundra arctique. Au coeur de cette région finno-ougrienne, où l'identité repose sur la langue et le territoire, la société et son histoire entrent en résonance avec un siècle de représentations théâtrales dans l'idiome national. Au fil du siècle passé, le théâtre komi a pu s'avérer un vecteur de la mythologie et des traditions populaires, de propagande ou de communication mondialisée. De l'auteur Lebedev à Popov, cet ouvrage « lève le rideau » sur une culture qui s'offre au dialogue avec le monde.

  • « Le théâtre est le miroir de la culture d'un peuple », disait Brecht. En Ukraine, le théâtre a été le reflet de l'histoire sociale, politique et culturelle de la nation, facteur essentiel de la formation de la conscience nationale. Constamment en lutte contre les autorités russes, il a traversé des conditions historiques difficiles. L'ouvrage retrace les trois siècles du théâtre ukrainien : depuis sa naissance en 1619 jusqu'à la fin du xixe siècle. Au fil des pages, on découvre l'art théâtral ancien, le théâtre scolaire à l'Académie de Kiev, le théâtre de serfs, les grandes figures de la dramaturgie ukrainienne du xixe siècle, créateurs du répertoire national, l'art scénique et enfin, le théâtre ukrainien dans le contexte esthétique européen.

  • Si « Je est un autre », comme disait Lacan en reprenant les mots d'Arthur Rimbaud, qui mieux que l'acteur peut représenter la nature humaine ? De quoi est faite la jouissance de l'acteur en scène, et que nous apprend-elle sur notre être social ? Cette recherche est celle de la compréhension de la vie dans son essence de joie : quelles conditions doit-on réunir pour être dans cet état de présence totale et de liberté d'être qui caractérise l'acteur au sommet de son art, et, au-delà, l'être humain en union avec lui-même, les autres et la vie ? Dans les contraintes des rôles à jouer, comment vivre nos propres mots, notre vérité, notre désir et notre liberté ? Et que faut-il surmonter pour y arriver ?

  • Ce 2ème volume poursuit l'exposition entreprise autour des paradoxes théâtraux. On quitte la "scène" intérieure pour la scène proprement dite. De Barrault, on se focalise sur le mime. De Vilar, sur le régisseur et le texte. De Pitoëff, sur la contradiction, ou non, à l'égard du texte. De Pirandello, sur le jeu de la vérité et du mensonge. De Ionesco, sur l'idéologie et le cliché. De Brecht, sur le "quatrième mur", la distanciation et le déterminisme. De Grotowski, sur la pauvreté, la sainteté, le mysticisme et la théorie. De Brook, sur le vide, l'espace et la classification des théâtres.

empty