Aviculture

  • Élever des poules n'est pas sorcier  ! Il suffit d'un jardin et d'un peu d'attention pour accueillir ces volatiles bavards et attachants symboles de la vie à la campagne. Vos enfants seront ravis d'aller ramasser les oeufs frais du jour  !
     
    Les bases pour installer un premier poulailler et accueillir vos poules  :des conseils pour une bonne mise en route du poulailler, l'achat des premières poules, coq ou pas, sécurité et réglementation ...  ;plus de 40 fiches pour découvrir les différentes races et bien choisir celle qui vous convient  ;la basse-cour au quotidien  : nourrir et soigner les poules, élever des poussins,  prévenir les maladies.  Vivre de peu, mais vivre mieux  !
     

  • COT COT COT !!!
    Des poules dans le jardin ? Quelle excellente idée ! C'est du bonheur au quotidien... sans compter les oeufs frais !Pour bien démarrer l'aventure, voici le mode d'emploi de la poule avec toutes les informations indispensables et plein de conseils pour mener à bien ce beau projet : choix des races, poulailler, enclos, alimentation, soins, poussins...
    Vous verrez, les poules, ce sont des bêtes drôles, curieuses et attachantes !

  • À l'heure des élevages industriels, la question n'est plus « qui de la poule ou de l'oeuf ? » mais plutôt « qu'est-ce qu'une poule ? qu'est-ce qu'un oeuf ? ». Il est temps de revoir notre rapport au vivant et de nous reconnecter avec ce que nous avons de plus précieux : notre terre. Pour cela, quoi de plus simple et de plus satisfaisant que d'adopter quelques poules ? Problème : vous habitez en ville, vous n'avez qu'un petit jardin et peur de la réaction de vos voisins. Halte aux idées reçues !Questions pratiques, points de vigilance, choix des poules et du poulailler, alimentation et soins au quotidien, récolte des oeufs... Retrouvez tous les conseils essentiels pour accueillir vos poules en ville.

  • Extrait
    Le comportement des coqs et des poules
    Les éleveurs débutants sont étonnés car ils s’aperçoivent rapidement que l’élevage des poules est intéressant. Certains d’entre eux passent même de longues minutes à observer le comportement de leurs protégées.
    La hiérarchie
    Dans tout groupe animal (ou humain) une hiérarchie s’instaure. Et la bassecour ne fait pas exception. Des dominants et des dominés. Aucun groupe social ne peut fonctionner sans leader. L’établissement de cette hiérarchie commence tôt : on peut l’observer chez les poussins, sans grand dommage généralement. Si votre troupeau est important, il peut se créer des sous-groupes dans lesquels s’établit aussi une hiérarchie.
    S’il y a un coq, c’est lui qui mènera le troupeau des poules. S’il y a plusieurs coqs, cela peut poser problème. Les coqs se supportent mieux s’ils ont été élevés ensemble depuis leur plus jeune âge et si l’espace réservé au troupeau est conséquent. Et puis il y a des races plus ou moins belliqueuses : avec certaines races, aucune possibilité de mettre plusieurs coqs ensemble ; cela peut se terminer par la mort du coq dominé. Avec plusieurs coqs, il faut un nombre minimum de poules, au moins 4 poules par coq. Il y a toujours un coq dominant, souvent le plus âgé et le plus gros, un coq numéro 2, un coq numéro 3, etc. Le coq dominant a tous les avantages : reproduction, défense du territoire, etc. On le remarque facilement : c’est lui qui a l’allure la plus fière, qui chante le plus, qui s’occupe des poules : s’il y a beaucoup de poules, il fait son choix. Les coqs dominés ont moins belle allure, le plumage souvent défraîchi, ils n’ont que les miettes et peuvent seulement espérer cocher les poules en cachette du dominant. Des combats sont fréquents et permettent au coq dominant de confirmer sa dominance, au coq numéro 2 de confirmer par rapport au numéro 3, et ainsi de suite. Mais l’ordre hiérarchique n’est pas immuable ; à la suite d’événements comme une maladie, l’arrivée – ou le départ – de nouvelles volailles, cela peut changer et c’est ce qu’espèrent toujours les coqs dominés.
    Qu’il y ait un coq ou non, on retrouve aussi une hiérarchie parmi les poules mais elle est surtout visible en l’absence de coq. Souvent, ce sont les plus grosses ou les plus anciennes, ou celles qui étaient là avant les autres qui dominent, mais pas toujours. Elles s’attribuent des avantages, à coups de bec : les meilleurs endroits pour dormir, pondre ou prendre des bains de poussière, elles mangent et boivent avant les autres. La poule dominante peut même quelquefois avoir des comportements typiques de coq !

  • Retrouvez dans ce livre tous les conseils de notre expert pour accueillir chez vous des volailles (poules, oies, dindes et dindons, canards, pintades...). Apprenez comment fabriquer votre propre poulailler grâce à nos pas-à-pas illustrés. Sélectionnez vos races grâce aux 40 zooms, préparez votre parcours extérieur et aménagez votre poulailler pour que vos animaux se sentent bien.Fruit de nombreuses années d'expérience, ce livre répondra à toutes vos questions et vous permettra de mettre facilement en place votre propre poulailler.



  • Le Guide indispensable pour résoudre les problèmes de ponte, baisse ou arrêt complet de la ponte. Des conseils judicieux et sensés respectant le rythme de ses poules.


    Vos poules sont arrivées chez vous depuis quelque temps, un an, six mois, peut-être un peu moins ou un peu plus, mais déjà, vous constatez une baisse ou un arrêt de ponte complet. Vous avez laissé faire le temps, en pensant que c'était passager et que tout rentrerait dans l'ordre assez vite, mais les jours, les semaines, voire les mois ont passé, et les bons oeufs ne sont toujours pas revenus. Vous pensez en toute sincérité, que vos poulettes ont tout ce qu'il leur faut pour vous offrir vos oeufs quotidiens : un beau poulailler, une alimentation correcte et un environnement suffisamment spacieux ... mais rien n'y fait et malgré tous vos efforts, vous ne trouvez plus d'oeufs dans les pondoirs.


    En désespoir de cause, peut-être avez-vous cherché des solutions autour de vous ou sur Internet, et même testé quelques « recettes miracles » censées redonner l'envie de pondre à vos poulettes en grève... Alors, qu'en est-il exactement, et surtout, est-il réellement possible d'améliorer la ponte de ses poules ? La réponse est oui pour peu que les bonnes conditions soiet réunies.


    Ce livre numérique fruit de l'expérience Poule's Club et de recherches ciblées, va vous permettre de mettre en place des solutions adaptées pour que vos poules soient dans les meilleures conditions possibles pour pondre. Il vous permettra également de détecter ce qui pourrait empêcher la ponte. Le facteur « âge » est le seul sur lequel vous ne pouvez pas agir. Vous connaîtrez également le pourcentage approximatif de chute de ponte au fil des années.

empty