Insectes / Arachnides

  • Un petit guide tout en couleurs pour apprendre à reconnaître les insectes, idéal pour les débutants !Avec plus d'un million d'espèces connues à ce jour, les insectes représentent à eux seuls plus de la moitié du monde animal !
    Vous les côtoyez chaque jour et pourtant, les connaissez-vous vraiment ? Description, habitat, comportement, infos utiles pour distinguer les nuisibles des insectes à favoriser au jardin...
    grâce à ces 70 fiches d'identification, les insectes n'auront plus de secrets pour vous ! Chaque fiche est illustrée avec un dessin très précis du corps de l'insecte pour le reconnaître en un clin d'oeil.
    D'un tout petit format, ce livre tient dans une poche pour être le compagnon idéal de toutes vos excursions.

  • Les insectes : rois de l'adaptation Nouv.

    Séduire par la diffusion de phéromones aphrodisiaques, s'accoupler en perforant la paroi abdominale, s'alimenter grâce à des solutions innovantes comme la digestion extra orale, supporter le froid en synthétisant un antigel, ou encore se déguiser en un insecte venimeux pour résister aux prédateurs... Laissez-vous surprendre par les capacités d'adaptation étonnantes observées chez les insectes !

  • Apparues sur la Terre il y a plus de 100 millions d'années, les abeilles sont aujourd'hui menacées de disparition  ! En 10 ans, la population d'insectes volants a chuté de plus de 40% en Europe... Comment sauver ces discrets acteurs de la biodiversité qui assurent la pollinisation la quasi-totalité de nos fleurs sauvages et de nos plantes cultivées  ?  Abondamment illustré, cet ouvrage nous fait découvrir le monde complexe des abeilles mellifères et de leurs cousines moins connues, les abeilles sauvages. Saviez-vous qu'une abeille domestique débute comme nettoyeuse au sein de la ruche  ? Ou que l'osmie cornue peut faire son nid dans une coquille d'escargot  ?  Pollution de l'environnement, disparition de leur habitat naturel, utilisation massive des pesticides ou présence d'espèces invasives... L'auteur fait le bilan des périls qui menacent les abeilles, mais propose également des solutions concrètes pour passer à l'action et mieux les protéger, en ville comme à la campagne. 
      Les solutions existent, sauvons les abeilles  !

  • Découvrez tous les secrets de plus de 150 espèces d'insectes et autres petites bêtes (araignées, mille-pattes...) typiques de nos régions. Avec ce guide richement illustré, Morgane Peyrot nous fait partager sa passion pour les insectes et pour la préservation de la nature.
    Promenez-vous en famille, apprenez à les reconnaitre facilement, comment les distinguer des espèces proches, quand et où les trouver, comment distinguer le mâle de la femelle, la larve de l'adulte...et découvrez quantité d'informations passionnantes sur leur mode de vie et sur la manière de les protéger !
    Pour faciliter la recherche, un classement en fonction de leur mode de déplacement. Alors, cette petite bête ? Elle rampe, elle vole ou elle nage ?
    320 ESPÈCES CITÉES o PLUS DE 450 PHOTOS
    À vous de jouer !
    Nul besoin d'être un expert !

  • Elles font les frais de nombreuses idées reçues concernant leur aspect, leur dangerosité potentielle, leur mode de vie... Qui sont ces animaux si méconnus, souvent craints, toujours admirés pour la réalisation de leurs ouvrages de soie ? Les araignées - ou aragnes en ancien français - souffrent d'une mauvaise réputation et de généralités hâtives sur leurs moeurs. La diversité de ces arachnides est pourtant grande et leur rôle de prédateur indispensable à l'équilibre naturel. Alors pourquoi ne pas se laisser porter au bout de leurs fils soyeux et poser sur elles un nouveau regard en balayant les faux clichés ?
    Un petit livre étonnant, détonnant et passionnant, par la grande spécialiste des araignées, Christine Rollard.

  • Coccinelle, cétoine, carabe, papillon, gendarme, libellule, fourmi...
    Lors de balades ou dans le jardin, nous cherchons souvent à mettre un nom sur une petite bête à carapace ou bien sur tel papillon qui ressemble à un colibri. Ce petit guide vous propose une sélection de 40 espèces d'insectes que vous pouvez observer partout en France. Pour chacun, une fiche détaillée indique son habitat, décrit ses caractéristiques principales et explique son mode de vie et ses différentes formes (oeuf, larve, adulte)...
     
    Un guide simple et familial pour découvrir la nature  !
     

  • Si les araignées sont très hauts placées dans la liste des animaux les plus mal aimés, elles sont pourtant largement méconnues. Superstitions et rumeurs sur les araignées sont ici combattues par des explications scientifiques claires et très accessibles. Les 50 fiches de ce livre offrent ainsi à tous les amateurs de nature l'occasion de mieux comprendre leur monde fascinant.

  • Si vos tripes se nouent au seul mot d'araignée, si vous hésitez entre indifférence, répulsion et attirance, si vous êtes mortifié(e) d'avoir peur, alors acceptez de regarder en face un animal dérangeant, peu communicant, il est vrai, mais sujet exceptionnel pour la recherche scientifique et l'inspiration artistique. Comptines, fables, peintures, ballets, bijoux lui doivent nombre d'oeuvres. Essayez seulement de trouver une chanson enfantine sur le cloporte... Quand on enlève le grappin des pattes, il ne reste pas grand-chose, juste un corps pas plus gros que celui d'une grosse mouche, dodu, habillé de velours comme un ourson. Mais les pattes, qui lui permettent de foncer plus vite qu'un rat, donnent à la bestiole une dégaine aussi admirable que terrifiante. Donc, la phobie des araignées tiendrait à l'organisation de la bête plutôt qu'à la peur de la morsure : sa tournure elle-même trouble et fait peine à voir. Allons, du courage ! Elle ne tue que ce qu'elle peut manger, certainement pas vous, ce qui vous laisse le temps de lire l'hommage que j'ai voulu rendre à une bête singulière.

  • « Sans en excepter les abeilles et les fourmis, en ce moment il n'y a pas (...) sur cette terre d'être vivant qui soit tout ensemble aussi loin et aussi près de nous, aussi misérablement, aussi admirablement, aussi fraternellement humain. Nos utopistes vont chercher, aux limites où l'imagination se décompose, des modèles de sociétés futures, alors que nous en avons sous les yeux qui sont probablement aussi fantastiques, aussi invraisemblables, et qui sait, aussi prophétiques que ceux que nous pourrions trouver dans Mars, Vénus ou Jupiter. »
    Troisième opus de son Cycle de la nature, La vie des termites est peut-être pour Maeterlinck celui qui puise le plus dans la noirceur de la création. Allant à la rencontre de ces espèces, exotiques pour la plupart, parfois plus proches de nos latitudes, à qui la nature n'a semble-t-il pas fait de cadeaux, il dresse le portrait de dynasties ayant dû tout sacrifier pour éviter l'extinction. Il ne semble pas plus cruel destin à l'échelle de l'espèce que cet auto-confinement sous la terre dans une prison scellée de l'intérieur, que ces affrontements répétés avec l'ennemi séculaire la fourmi (à qui sera consacré l'ultime tome de son cycle), que ce communisme de l'oesophage et des entrailles, poussé jusqu'à la coprophagie collective. Et pourtant. Comme avec les abeilles et les fleurs, Maeterlinck se sert de la vie invisible qui grouille autour de nous comme d'un miroir tendu à l'humanité, cet insecte à l'échelle de l'univers et abritant combien de galaxies microbiennes au sein de son propre organisme. Les enjeux de survie, d'évolution voire de manipulation génétique, de construction politique ou d'aristocratie sont communs. Et cette épopée documentée, que l'on croirait écrite d'aujourd'hui, mais dont la justesse d'écriture et la profondeur de champ va au-delà du seul essai scientifique, nous éclaire toujours autant quant aux modèles d'anticipation de nos destinées inquiètes.

  • Chaque année, des millions et des millions d'entre elles sont éradiquées, la faute aux pesticides, aux prédateurs, aux parasites, au changement climatique... 
    Les abeilles meurent et personne ne bouge. Alors que, rien qu'en Europe, un  tiers de l'alimentation humaine dépend de la pollinisation.
    Une enquête des «  Jours  » qui va faire le bzzz.

  • Un guide idéal pour les promenades et les randonnées afin de reconnaître les différentes espèces de papillons diurnes et nocturnes.
    Tout ce qu'il faut savoir sur le milieu, l'habitat, les végétaux dont ils se nourrissent. 200 photos pour les identifier clairement, en un seul coup d'oeil.

  • La vie sociale des fourmis n'a rien à envier à celle de l'humanité : elles ont conquis le monde terrestre en déployant des comportements souvent stupéfiants ! Toujours insolites, les solutions adaptatives que l'évolution a imaginées pour les fourmis sont contées ici avec les mots de tous les jours et magnifiées par plus de 150 photos où la vérité scientifique s'allie à un esthétisme de grand charme.

  • Dans le même esprit que L'Atlas des mammifères de Bretagne paru dans la collection «?Natura?», L'Atlas des Papillons de Bretagne est le fruit d'un travail de collecte de données de nombreuses années par des passionnés.

  • Que d'idées reçues sur le monde méconnu des araignées ! Ces animaux à huit pattes, pourtant si fascinants dans leurs modes de vie, méritent mieux que la crainte qu'ils suscitent dans l'esprit de bon nombre d'entre nous. Une peur dont on ne connaît pas vraiment l'origine. Avez-vous réellement pris le temps de les observer attentivement et de connaître leur histoire ?
    De nombreuses araignées arborent des couleurs étonnantes et certaines en changent même rapidement selon la fleur qui les accueille. Pour séduire, les mâles sont plutôt doués : ils chantent, dansent, se parfument ou offrent des gourmandises.
    Quant aux plus jeunes, elles sont capables de parcourir des dizaines de kilomètres entraînées par leur fil au gré du vent alors que d'autres vont préférer la course, le saut ou même la nage...
    En se mettant dans la peau d'une araignée, tout curieux de nature peut ici approcher cet univers soyeux hors du commun peuplé d'êtres vivants à la diversité insoupçonnée tant par l'aspect, les techniques de chasse, que par les soins apportés à la descendance ou encore leur capacité à produire cette soie si convoitée par les biotechnologies. Indispensables à l'équilibre écologique par leur rôle de prédateur, les araignées forment un maillon essentiel de la chaîne alimentaire. Et pour l'homme, sont-elles vraiment dangereuses ? Comment ces animaux sont-ils perçus à travers le monde ? Quels pouvoirs, quelles qualités leur attribue-t-on ? Que de contes et légendes les évoquent dans de nombreuses cultures !

  • Joanne Elizabeth Lauck présente une perspective psychologique et spirituelle unique sur les insectes et interroge notre relation à ce microcosme. L'Indien Sioux Élan Noir n'a cessé d'insister, tout au long de sa vie, sur la grande unité du monde des vivants, expliquant «qu'on devrait porter attention à la plus insignifiante des petites bêtes qui rampent, car elle détient peut-être une leçon précieuse pour nous ; et même la plus infime des fourmis peut souhaiter communiquer avec un être humain».
     
    Joanne E. Lauck va encore plus loin dans cette direction en explorant l'intimité des liens qu'entretiennent les humains avec les insectes: mouches, fourmis, moustiques, cafards, scarabées, coléoptères, papillons et abeilles. La question centrale qui sous-tend tous ses chapitres, est l'attitude psychique et spirituelle à adopter vis-à-vis des insectes. Ces derniers appartiennent au même ordre social et biologique que nous et nous ne pouvons vivre sans eux. Pourtant, notre regard sur les insectes, tant intellectuel qu'affectif, manque singulièrement d'approbation. Nous avons commencé par nier le rôle positif que jouent les insectes dans le fonctionnement global de la planète et, dans cette attitude de rejet, nous considérons en guerre contre les insectes. Jusqu'où irons-nous dans le processus de suppression d'espèces ?
     
    Dans ce livre passionnant, riche de références mythologique, ethnologique et scientifique, Joanne E. Lauck nous invite à échanger cette posture d'antagonisme généralisé contre une attitude de discernement pour découvrir tout un univers de beauté, d'habileté, de communication, un monde où le génie de l'adaptation dépasse de très loin tout ce que nous, les humains, serons jamais capables d'accomplir.

  • Le papillon sous toutes ses coutures !
    Botanistes, excellents gestionnaires du temps et parfaits connaisseurs des saisons, pacifistes, discrets mais efficaces, et d'une beauté à couper le souffle, les papillons fascinent, les papillons suscitent le mystère. Si les hommes leur vouent une admiration quasi-secrète, c'est peut-être parce que ces créations de la Nature maîtrisent à la perfection l'art de la métamorphose, chose dont nous sommes incapables... Lysandra coridon ou le bucolique berger de l'été, Scolitantides orion, la constellation d'un chasseur né d'une simple peau de vache, Maculinea arion, la chenille et la fourmi, Ascalaphe le cheval de Troie, Araschnia levana, la Carte de géographie, les Nacrés, miroir mon beau miroir, le Sphinx tête de mort de Turin, Parnassius apollo, le roi de la montagne, le Flambé, le Papilio planeur... Papillons de France, si proches de nous, si visibles et pourtant si inaccessibles, l'auteur vous raconte ici leurs aventures et tout ce que vous devez savoir tant sur leurs caractéristiques, leur alimentation, leur écosystème, leurs amours, jusqu'à l'origine mythique de leur nom.
    Plongez dans un ouvrage complet, qui vous fera découvrir tout ce que vous devez savoir sur les papillons : leurs caractéristiques, leur alimentation, leur écosystème, leurs amours, jusqu'à l'origine mythique de leur nom.
    EXTRAIT
    Aphrodite, furieuse de trouver un jour Arès, son amant, dans le lit d'Éos, la condamna à de continuelles amours avec de jeunes mortels. Timide et rougissante, bien qu'elle fût déjà mariée à Astraeos qui était de la race des Titans, elle se mit donc en secret à séduire des jeunes gens, les uns après les autres. D'abord Orion qu'elle emmena à Délos, ce qui causa sa mort. Puis Céphale, puis Clitos, petit-fils de Mélampous. Enfin Éos fit la conquête de Ganymède et Tithonos, fils de Tros (ou d'Ilos). Grande amoureuse, et elle était condamnée pour l'éternité à séduire les jeunes gens ! Un grand bonheur pour l'être humain curieux est de pouvoir observer la cour que se font deux Aurores posées sur des cardamines. Le jeune mâle, lui, est tout innocent. Il ignore les plaisirs de l'amour, tout absorbé qu'il est par l'odeur entêtante des phéromones dont il fait la découverte envoûtante. La femelle, elle, en vraie professionnelle, relève son abdomen en l'air, entre les quatre ailes rabattues. Elle frémit de tout son petit corps, diffusant à plein débit les fameuses phéromones, étourdissant le prétendant, lui ôtant toute capacité de libre arbitre, le poussant vers la seule impulsion du désir. Le mâle vole sur place, au-dessus d'elle. Il l'aborde, il ne peut faire autrement. Ils font connaissance assez rapidement, les préliminaires raccourcis au maximum. Les corps se touchent ; ils s'accrochent, tête-bêche, les deux papillons inversés. Et amarrés tous les deux, il s'envolent gauchement, ne pouvant voler facilement, leur tandem exigeant une trop formidable synchronisation ; ils se traînent de fleur en fleur, « bateau ivre qui va où ses voiles le mènent », dit le poète.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Il nous fait partager leur univers, découvrir ces fabuleux botanistes qu'ils sont, à la fois visibles et inaccessibles. Il nous conte leurs aventures, leurs caractéristiques, leurs amours, leur alimentation et même l'origine du nom de chacun. Le monde des papillons n'a pas fini de nous surprendre... - Blog de Marie Mainvielle
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Yvon Nassiet est ingénieur agronome INA et ingénieur général honoraire des Ponts et des Eaux et Forêts. Écologue passionné et fervent défenseur des papillons depuis plus de quarante ans, il nous transmet pour la première fois ses connaissances en lépidoptérologie.

  • Avec plus d'un million d'espèces déjà répertoriées, la classe des Insectes est la plus vaste du règne animal. Quels sont les secrets de la réussite de nos voisins à 6 pattes ? Leur succès repose sur d'exceptionnels trésors d'inventivité.
    Premiers animaux à conquérir les airs par le vol, les insectes ont inventé la reproduction par clonage, les antibiotiques, le braconnage, l'antigel, les flashs codés de lumière froide pour communiquer, l'élevage des pucerons et la culture des champignons pour se nourrir, les manipulations génétiques pour asservir leurs hôtes...
    Parfois domestiqués par des plantes ou transformés en zombies par des vers parasites, ils s'adonnent au suicide, au cannibalisme et au rapt, mais exercent la solidarité familiale. Ils expriment une sexualité débridée, se livrent au viol et à l'inceste, pratiquent l'infanticide mais entretiennent des pouponnières.
    Avec l'homme, leurs relations se révèlent aussi contrastées que les rôles qu'ils jouent dans son environnement. Ils sont tour à tour tueurs en série sous les tropiques ou alliés des chirurgiens, « Attila » des cultures ou auxiliaires des agriculteurs, fournisseurs officiels des joailliers ou armes biologiques pour les militaires, cobayes pour les généticiens ou sources d'inspiration pour les architectes. Et modèles d'études pour d'infatigables entomologistes.
    Parcourant, souvent avec humour, l'immense diversité des espèces d'insectes, ce livre explore en 34 facettes thématiques les caractéristiques les plus instructives et les moeurs les plus intrigantes de ces animaux.
    Si ces Lilliputiens fascinent à ce point les Gullivers que nous sommes, c'est sans doute parce que leur observation prolonge nos interrogations sur nos propres fonctionnements sociaux et nos capacités d'adaptation.

  • Les insectes représentent environ 12 000 espèces, soit 2 % de l'entomodiversité, mais 75 % de sa masse... et une biomasse considérable sur Terre. Pourtant, ils font partie des animaux les plus méconnus. Parmi eux, on distingue les insectes dits sociaux, qui constituent, sur l'échelle de la socialité, le groupe de degré le plus élevé.
    Abeilles, bourdons, guêpes, frelons, fourmis, termites vivent dans des sociétés à l'organisation complexe, et entretiennent des relations avec un grand nombre d'êtres vivants : micro-organismes, champignons, plantes, autres animaux et bien sûr l'homme. Certaines de ces relations sont caractérisées par des interactions inattendues : fourmis et termites hébergeant des champignons, fourmis élevant d'autres insectes, plantes nourrissant et abritant des fourmis qui les défendent des herbivores...
    /> Ces sociétés nous fascinent par leurs performances collectives, la diversité de leurs modes de communication, la flexibilité de leur répartition des fonctions individuelles. Pour communiquer, tous ces insectes usent de phéromones appropriées aux situations d'exploration, de construction, de défense de la colonie, de recherche de nourriture ou de partenaires sexuels, et combinent souvent plusieurs sens pour transmettre des informations à leurs congénères, comme les abeilles dans leur fameuse « danse » associent des vibrations, des signaux visuels et des sons.
    Ainsi les insectes sociaux réalisent-ils des actions remarquables : des fourmis chassent des animaux bien plus gros qu'elles, optimisent la rapidité de leur trajet entre le nid et la ressource alimentaire, termites et fourmis élaborent des nids dont l'ingénierie inspire nos propres architectes. Les capacités de coopération et même les comportements altruistes des membres pour la sauvegarde de la colonie fournissent des modèles d'intelligence collective à nos créations robotiques.Les insectes sociaux ne cessent de nous intriguer...

  • Les coléoptères représentent une fraction significative, non seulement des collections du Muséum, mais aussi et surtout de l'environnement. Ils servent d'indicateurs pour de nombreux paramètres en évolution constante, leur prise en compte est donc de première importance pour la gestion des milieux. Leur étude repose d'abord sur celle des exemplaires préservés dans les collections, d'où la signification toute particulière du corpus du Muséum (sans doute le premier du monde en quantité et en qualité). Le présent ouvrage, composé de quatre chapitres généraux introductifs et d'une étude prosopographique, évoque ce riche patrimoine à travers son histoire et sa constitution. Il expose la façon dont il a été réuni, au cours d'une période de plus de deux siècles (quoique de façon significative seulement à partir des années 1830) ; il montre comment l'action des personnels du Muséum (professeurs, assistants, préparateurs, stagiaires, voyageurs...) s'est conjuguée à celle de quelque 350 collectionneurs « amateurs » pour constituer ce corpus unique.

empty