Trains

  • Savez-vous que la première locomotive était considérée comme une invention diabolique alors qu'elle roulait péniblement à... 8 km/h  ? Que le premier Moscou-Saint-Pétersbourg faisait un détour parce que la main du tsar avait dévié sur la carte en traçant le parcours  ? Qu'un TGV peut rouler à plus de 300  km/h avec une énergie vingt fois moindre qu'une voiture de course  ? Et, au fait, pourquoi appelle-t-on certaines locomotives des «  michelines  »  ? Et savez-vous ce qu'est une «  roomette  » ou un «  chasse-buffle  »  ?
    Du début du XIXe siècle jusqu'à nos jours, ce livre retrace la riche épopée du train, moyen de transport de légende. Des anecdotes méconnues et des petites histoires passionnantes sur la révolution du rail qui a forgé notre société moderne et transformé notre quotidien.
     

  • « Installée dans ma cabine, je dois me concentrer sur plusieurs choses à la fois. D abord, regarder la voie, évidemment. Ensuite, surveiller la pendule qui affiche en temps réel l évolution du train et les horaires à respecter. Surtout, ne pas louper une gare ! Un signe au chef de gare et me voilà repartie. »
    Embarquer le lecteur dans une cabine de conduite, l'entraîner dans le mouvement incessant des trains qui se croisent, des contrôleurs qui circulent de voiture en voiture, des agents qui « cheminent » le long des voies pour vérifier les rails, charrier des traverses et entretenir les caténaires. Le plonger dans le tourbillon des usagers qui vont et viennent devant les guichets, se perdent parfois sur les quais. Puis l'emmener derrière le décor, dans quelques-uns des bureaux et ateliers où s'organise la vie quotidienne des agents de la SNCF : c'est le voyage proposé par ce livre, à l'heure où le chemin de fer se privatise...
    Le train, raconté par les cheminots. Le train comme vous ne l'avez jamais lu.
    Sous la coordination de Christine Depigny-Huet et Pierre Madiot.

  • Entre les pommes soufflées, inventées en 1837 à cause du retard du premier convoi de Paris à Saint-Germain et le TGV Est qui va changer les relations européennes en 2007, voici 170 ans de notre histoire. Des voyages pour rêver, un livre pour voyager.
    Qui n'a rêvé de monter à bord de l'Orient-Express, du Transsibérien, du palace sur rails des maharadjahs ou encore de s'embarquer avec Paul Morand, Agatha Christie, Valéry Larbaud et Joseph Kessel?
    Avec Jean des Cars, vous allez exaucer ces rêves. Vous voyagerez dans ces trains mythiques ou dans les chemins de fer de notre enfance, ces merveilleux tortillards de campagne haletants et soufflants, que des amateurs déterminés font rouler du Vivarais à la Baie de Somme, de l'Alsace à la Provence.
    Le train, sous toutes ses formes, est depuis un siècle et demi le créateur d'un monde nouveau d'émotions et d'art de vivre. De Labiche à Zola, de Hitchcock à Truffaut, les trains du mystère, du drame et de l'amour sont l'univers favori de l'auteur. De la vapeur au TGV, il enchantera votre lecture.
    Un livre raconté par un écrivain qui, comme son arrière-grand-père, ne peut voir partir un train sans être du voyage.

  • Table des matières

    Introduction
    La ligne C (Wambrechies-Wattignies)
    La ligne E (Gare-Ronchin)
    La ligne J (Grand-Place - Marcq)
    La ligne I (Lomme-Gare de Lille) et « I barré » (Lomme -
    Mons-en-Baroeul)
    La ligne H (Gare de Lille-Haubourdin) et « H I barré »
    (Haubourdin-Mons)
    La ligne B (Porte de Béthune-Hellemmes)
    Les dépôts et le matériel roulant
    La fin des tramways
    Le réseau de l’Électrique Lille-Roubaix-Tourcoing (ELRT)
    Remerciements
    Crédits photographiques
    Bibliographie



  • Les mégalopoles qui structurent le quotidien de la vie de l'humanité naissent, grandissent, et préparent notre avenir. Dans ce foisonnement, les gares seront les centres nerveux des villes de demain. Sans gare, la cité ne pourra se développer harmonieusement. Hubs du futur, elles formeront le premier réseau physique intelligent, connectant à la fois les hommes, les flux commerciaux, les données, à travers tout le territoire.
    Ces hubs, point de ralliement, de croisement et de rencontre de toutes les populations, sans exclusion, réconcilieront la mobilité avec le bien-être, la ville avec ses quartiers et périphéries, en favorisant le développement économique, en replaçant l'environnement au coeur de la cité et en conciliant la sphère digitale et le monde physique.
    Ils seront à la fois totalement ouverts sur la ville, son histoire, ses spécificités, mais également sur le reste du monde qui viendra s'inscrire au coeur de la cité.
    La Gare et ses métiers d'intégrateurs de services, pierre de voute des futures mégalopoles et de l'aménagement des territoires, créatrice de nouveaux services inédits du quotidien, structure nos futurs.
    Le XXIe sera celui de la mobilité voulue, et du développement des mégalopoles connectées, au sein de cités elles-mêmes interconnectées. Le siècle des gares est arrivé.

  • Le développement du transport ferroviaire de fret est régulièrement mis en avant comme solution à la lutte contre le réchauffement climatique dans le domaine du transport de marchandises. Du coup le rail, n'en finit pas de voir son déclin comme une injustice. Les solutions mises en avant, y compris par Le Grenelle de l'environnement, n'ont rien apporté de plus que les discours précédents. Il est donc temps de sortir d'une logique absurde où l'on vante les mérites du rail pour le fret, tout en constatant qu'on ne parvient pas plus à reconquérir des marchés perdus qu'à innover.

  • Table des matières

    Du même auteur
    Sources historiques
    Avant-propos
    Schéma du réseau
    Montargis-Sens
    Sens - Villeneuve-l’Archevêque - Troyes
    Saint-Maurice-aux-Riches-Hommes - Villeneuve-l’Archevêque
    Sens-Égreville
    Sens - Saint-Maurice-aux-Riches-Hommes - Nogent-sur-Seine
    Troyes - Saint-Florentin-Vergigny
    Saint-Florentin-Vergigny - Pontigny - Auxerre
    Auxerre - Toucy-Moulins - Gien
    Auxerre-Joigny
    Joigny-Toucy
    Triguères-Toucy-Clamecy
    Laroche-Migennes - L’Isle-Angély
    Avallon - Nuits-sous-Ravières
    Avallon - Les Laumes-Alésia et Clamecy - Cosne-sur-Loire
    Index des gares



  • Que faire de la SNCF ? Les choix politiques vont être déterminants pour
    l?entreprise publique la plus médiatisée de France : une dette qui court vers
    les 60 milliards d?euros, une dépréciation d?actifs de 12 milliards d?euros
    début 2016, la poursuite de l?effritement des trafi cs et le retour toujours
    possible des confl its sociaux.
    Empêtrée dans les injonctions contradictoires de l?opinion, des administrations,
    des parlementaires et du gouvernement, la compagnie ne peut
    plus se construire seulement par l?énergie de ses salariés ou la gestion de
    ses dirigeants. Elle doit consentir un effort considérable pour rénover
    l?état de son réseau, faire face à la compétition des autres modes de transport
    dopés par les applications digitales et se préparer à une concurrence
    frontale.
    Nous croyons au train. Mais sans vision politique lucide et stable
    exigeant une nouvelle défi nition de la notion de service public dans le
    pays, les tentatives de sortie de crise n?auront aucune chance d?aboutir.
    Cet essai dresse un bilan complet des aspects techniques, économiques
    et sociaux de la SNCF et propose des orientations inédites pour réussir
    sa nécessaire transformation.

  • Ce n'est pas tout d'avoir décrété, par voie législative ou autre, l'établissement d'un chemin de fer entre deux points du territoire. Du projet à l'exécution il y a le plus souvent fort loin. Avant de remuer une seule pelletée de terre, avant de tailler un seul moellon, de poser la moindre traverse, le plus petit bout de rail, il aura fallu résoudre un important problème : celui de la fixation du tracé. Je vais essayer d'en donner une idée, en prenant un exemple qui donne du corps à mon hypothèse.Fruit d'une sélection réalisée au sein des fonds de la Bibliothèque nationale de France, Collection XIX a pour ambition de faire découvrir des textes classiques et moins classiques dans les meilleures éditions du XIXe siècle.

empty