Dictionnaires / Encyclopédies


  • Un éloge passionné de la montagne, mêlant expériences vécues, sensations, lectures et rencontres avec des adeptes de ce milieu.

    Fascination, émerveillement, peur, joie, fierté, beauté, paix, sacré, jubilation, découragement, triomphe, souffrance, frustration, injustice, voire horreur ... la montagne suscite tour à tour ces sentiments puissants. Placez un gamin de trois ans au pied d'un tas de gravier ou d'un gros caillou : son premier réflexe sera d'y grimper. Formidable terrain de jeu et d'émotions, la montagne réveille l'enfant qui est en nous. Pourquoi y allons-nous, au prix d'efforts toujours, de souffrances souvent et, pour certains même, de leur vie ? " Parce qu'elle est là " disait l'inoubliable amoureux de l'Everest, Georges Mallory. Jolie échappatoire, que j'aurais volontiers complétée par un " parce que je suis là " ! Tant il est vrai que l'on n'escalade jamais que sa montagne intérieure. Frédéric Thiriez emmène le lecteur dans une promenade amoureuse, à travers ces lieux magiques, ces légendes, ces héros, ces mystères, ces sensations qui font la montagne, mais aussi les drames, les mensonges et les querelles qui l'entourent.

  • Le manuel complet des techniques de survie en milieu hostile par l'aventurier le plus populaire du moment. Découvrez les fondamentaux qui vous permettront aussi bien de traverser un fleuve infesté de piranhas, construire un abri dans le grand froid, de trouver de l'eau en plein désert que de vous défendre contre un grizzli ou de vivre en pleine mer. Vous saurez braver tous les dangers... et apprendrez bien plus encore sur la nature sauvage.

  • Les bêtes à bon dieu ne sont pas des anges. Ce sont même des aventurières qui, peu regardantes sur des partenaires qu'elles souhaitent toujours plus nombreux, stockent les fruits de leurs conquêtes, en attendant le temps de se reproduire, à l'ombre de plantes aux noms évocateurs : amourettes, cheveux-de-Vénus, gaillardes et autres vergerettes. La nature transforme le savant le plus sérieux en libertin... en herbe. Selon le Grand Robert, « jardiner » n'a-t-il pas longtemps signifié « faire l'amour » ?Dans un récit rempli d'anecdotes historiques, bucoliques, humoristiques et érotiques, Alain Baraton nous invite à cultiver notre jardin sans bouder notre plaisir. Des libertins de Versailles aux étreintes de Bagatelle en passant par des recettes de cuisine aphrodisiaques, voici un texte jouissif à mettre entre toutes les mains vertes.

  • De tous les produits nés du labeur insatiable de ces étonnants insectes sociaux que sont les abeilles - la cire, la propolis, le pollen, le pain d'abeilles, la gelée royale, etc. - le miel, de loin le plus connu, est apprécié depuis des temps immémoriaux sur tous les continents.
    Le miel ? Comment les multiples espèces et sous-espèces d'abeilles mellifères pourraient-elles n'élaborer qu'un seul miel ? Dès le titre, cet ouvrage donne le ton, expliquant au fil des chapitres pourquoi chaque ruche produit un miel unique, aux caractéristiques spécifiques, aux flaveurs propres, que des analyses chimiques peuvent confirmer.
    Les Anciens, qui avaient reconnu le caractère mi-végétal mi-animal du miel, savaient aussi que le lien d'interdépendance entre les abeilles et les plantes à fleurs est à la source non seulement du miel mais également des autres substances apicoles.
    Ce Grand traité des miels explore la relation symbiotique du monde végétal et des abeilles mellifères, l'alchimique transmutation des pollens, des nectars et autres exsudats sucrés dans l'athanor vrombissant de la ruche, avec l'objectif de mettre en valeur, d'une part, les propriétés intrinsèques des miels, leurs usages de jadis et d'aujourd'hui en médecine, cuisine et cosmétique, et, d'autre part, leurs associations synergiques avec les autres produits de la ruche.
    Richement documenté, complété par plus de trente annexes et illustré dans la meilleure tradition des traités, cet ouvrage offre une nouvelle approche des miels - si mal connus - et une remarquable synthèse de leur bon usage dans les domaines les plus variés.
    Apicultrice passionnée par les abeilles domestiques et sauvages, Isabelle Avisse, titulaire d'un doctorat en lettres et langues, allie dans cet ouvrage son goût pour ces pollinisateurs et son attrait pour la recherche et l'écriture.

  • À l'image d'un animal domestique qui redevient sauvage et que l'on qualifie de « féral », des terres dont l'homme n'a plus l'usage et qui sont laissées à elles-mêmes deviennent de la nature férale.
    Ces espaces en libre évolution sont trop souvent rejetés par notre civilisation avide de valoriser le moindre espace.
    Ce livre présente les multiples trajectoires de cette nature ensauvagée qui, en libre évolution, peut mener à des forêts âgées naturelles.
    À l'heure d'un mouvement européen en faveur du réensauvagement, voici un éclairage original sur les mécanismes écologiques en jeu dans les phénomènes de dynamique végétale, de succession et dans les multiples interactions dans le monde du vivant.

  • Vous rêvez d'identifier les fruits sauvages ?

    La collection des guides des Fous de Nature
    est faite pour vous !
    - une identification simple ;
    - plus besoin de feuilleter au hasard ;
    - plus de clés d'identification rébarbatives ;
    - plus de vocabulaire technique inutile.

  • Depuis l'Antiquité, si un animal mythique a pu effrayer les marins et les populations côtières, c'est bien le calmar géant ! Écrivains et artistes à l'imagination fertile lui ont donné des formes et des dimensions extrêmes. Le Kraken des légendes scandinaves du Moyen Âge était ainsi capable d'entraîner de grands voiliers jusque dans les abysses.
    Ce colosse des mers a engendré d'innombrables fictions, depuis Vingt mille lieues sous les mers jusqu'à Pirate des Caraïbes, faisant fi de la différence, pourtant notable, entre calmar et poulpe !
    Pourquoi ces géants exercent-ils une telle fascination sur le public ? Que connaît-on d'eux aujourd'hui ? Y a-t-il une ou plusieurs espèces ? Comment se reproduisent-ils ? Que sait-on de leurs différends avec le cachalot, leur redoutable prédateur ?
    Ce n'est qu'au milieu du xixe siècle que furent publiées des observations sur des animaux morts, échoués ou récoltés par des navires de pêche ou de recherche. De récentes captures d'animaux ont permis de lever en partie le voile sur la biologie et l'écologie de cet invertébré, le plus grand et le moins connu de la planète.
    Cet animal emblématique des grandes profondeurs a quitté le domaine de la légende pour devenir un sujet d'étude. Des chercheurs japonais ont pu filmer, en 2012, un calmar géant vivant, dans son milieu, par 630 mètres de profondeur. Le temps était venu d'écrire ce livre pour dresser l'état des lieux d'une réalité aussi étonnante que la fiction.

  • C'est au XVIIe siècle que les carottes orange (auparavant blanches, jaunes ou rouges) ont été sélectionnées aux Pays-Bas. Le haricot, la carotte ou le radis ont été nanifiés au XIXe siècle pour la culture sous châssis. Saviez-vous encore que la graine de radis était une friandise pour les Japonais ? Ce livre nous raconte l'évolution d'une trentaine d'espèces potagères depuis leur domestication. Des notions de botanique, de génétique, de géographie, d'histoire, de linguistique et d'ethnobotanique permettent de remonter à l'origine des plantes légumières et de comprendre comment elles se sont modifiées et diversifiées pour donner les variétés d'aujourd'hui.
    Public : enseignants et étudiants férus de botanique, d'histoire ou d'alimentation, tout «honnête homme» curieux d'en savoir plus sur ces plantes de consommation quotidienne.

  • L'ordre des libellules n'avait pas encore fait l'objet d'étude complète dans les Antilles françaises. L'ouvrage pose d'abord le décor (cadre géographique, habitats, vies aquatique et aérienne, écologie, protection, techniques d'études, etc.) puis aborde en détail chacune des 41 espèces présentes.
    Des clés richement illustrées viennent faciliter l'identification des adultes, larves et exuvies. Répartition, distribution et abondance bénéficient de 4 cartes successives permettant une vision très complète, depuis le continent américain jusqu'aux Antilles françaises. Une sélection d'itinéraires de découverte, avec plan d'accès, pour observer les libellules dans les meilleures conditions.

  • Certains arbres retiennent l'attention par leur âge ou par leur taille. Objets d'admiration, ils participent à la description d'un paysage, au repérage d'un site, à l'estimation d'un terrain. Pourtant, il en est davantage qui correspondent à des plantations contemporaines qu'à des peuplements historiques. Combien de temps s'écoule-t-il avant que les unes et les autres soient regardés avec le même intérêt ?

  • La biodiversité méditerranéenne : un sujet d'étude pour la recherche scientifique
    Ce livre a pour ambition de mettre en valeur plusieurs problématiques de recherche nationales et internationales notamment en écologie. Leurs objectifs est de profiter des enseignements dispensés par la nature depuis des millénaires. Autrement dit, faire évoluer notre société en s'appuyant sur le génie de la nature. L'auteur a choisi de travailler sur des modèles significatifs et puisés notamment dans la région méditerranéenne qui est l'un des 34 points chauds de la biodiversité planétaire, c'est-à-dire l'une des zones où la concentration d'espèces végétales et animales terrestres est la plus forte du monde, avec un niveau d'endémisme exceptionnel et la présence de plusieurs zones refuges apparues notamment lors des épisodes glaciaires.
    Ingénieur chimiste, universitaire (auteur de plus de 200 articles scientifiques), élu (successivement Maire de Mèze, Conseiller général, Conseiller régional, Député européen vice-président de la commission Industrie, Recherche, Commerce extérieur, en charge de la Recherche), Yves Pietrasanta est aussi un écologiste convaincu qui a su mettre en oeuvre de nombreuses actions en faveur de l'environnement. Actuellement Vice-Président du Conseil régional du Languedoc-Roussillon en charge du développement durable, de l'environnement et de l'énergie, il est l'auteur de sept livres traitant principalement des problématiques environnementales.
    Pour rendre hommage à l'extraordinaire inventivité de la nature et aux patrimoines méditerranéens naturel et humain, Yves Pietrasanta s'est entouré de chercheurs du Centre d'écologie fonctionnelle et évolutive de Montpellier (qui fête ses 50 ans d'existence en 2011), et de deux associations locales avec lesquelles ce laboratoire est en interaction.
    Ce livre est centré sur la région méditerranéenne, l'un des 34 points chauds de biodiversité planétaire, c'est-à-dire une des zones mondiales ayant les plus fortes concentrations d'espèces végétales et animales terrestres ainsi qu'un niveau très important d'endémisme.
    Cette richesse d'espèces méditerranéennes s'explique par la grande diversité d'écosystèmes et de paysages, ainsi que par la présence de plusieurs zones refuges notamment lors des épisodes glaciaires du Pléistocène. Ainsi la richesse floristique de la région méditerranéenne représente environ 10 % des végétaux supérieurs alors que cette région ne représente seulement que 1,6 % de la surface terrestre. Les 150 000 espèces d'insectes du bassin méditerranéen représentent les trois quarts des espèces européennes. Et parmi les espèces animales du vieux continent, près de 50 % des papillons et des reptiles et même plus de 60 % des poissons d'eau douce et des amphibiens sont endémiques de la région méditerranéenne, c'est-à-dire présents nulle part ailleurs au monde. Au-delà de ces listes d'espèces, la multitude de leurs interactions est la base du fonctionnement des écosystèmes. Les génies de la nature évoqués dans ce livre font appel à la fois à ce foisonnement d'espèces et aux processus régulant leurs interactions.

  • Si la beauté des montagnes réside pour beaucoup dans leurs paysages impressionnants et variés, elle s'exprime aussi par une végétation particulièrement attractive. Les plantes nous livrent ici les secrets de leur adaptation à ce milieu hostile. Puis, du pied des monts jusqu'aux sommets, nous parcourons les différents « étages de végétation » caractéristiques de nos montagnes européennes pour découvrir des plantes surprenantes, d'une diversité et d'une beauté remarquables.

  • Le Petit Roman du désert rassemble quatre histoires ayant le désert comme fil conducteur. A travers des personnages aussi emblématiques que Lawrence d'Arabie, Schéhérazade, Charles de Foucauld et Antoine de Saint-Exupéry, l'ouvrage entraîne le lecteur à la découverte du désert, ce milieu rude et austère, propre à la méditation. Lawrence d'Arabie, Violence et passion - Schéhérazade, La puissance et le désir - Charles de Foucauld, Mortification et colonialisme - Antoine de Saint-Exupéry, L'aventure moderne. Tous ces personnages ont vécu dans le désert, milieu hostile qui les relie. Ils ont fréquenté les mêmes lieux. Leurs sandales ont foulé, parfois, les mêmes dunes. Seules changent les époques. Confrontés à la vie nomade, ces héros qui peuplent notre imaginaire ont appris à survivre dans cet espace aride. Ils ont tenté de comprendre les fascinantes ethnies qui le peuplent et habité l'immuabilité de cette immensité sableuse. Ils ont su se plier à l'exigence de ces contrées : le désert enseigne avant tout l'humilité. Le néophyte ou le passionné dépassera avec Le Petit Roman du désert les vents de sable et les mirages. Le désert intemporel est le seul témoin de ce passage de relais, même s'il n'y subsiste jamais aucune empreinte. Philippe Frey reprend, par-delà les siècles, la piste de ces acteurs célèbres qui ont vécu dans le désert un moment de leur existence déterminant, en ont fait le point de rencontre, de fusion de leurs existences. Philippe Frey est docteur en ethnologie, spécialiste des déserts et des nomades. Il a traversé seul les plus grands déserts. Il est l'auteur de nombreux livres, dont 50° déserts brulants qui a reçu le Prix Jean Sainteny 2007 de l'Institut de France.

  • Retour sur l'expédition réussie de 1953 sur l'Everest
    Dans cet ouvrage historique, Michael Ward apporte non seulement un éclairage nouveau sur l'expédition de 1953 qui réussit l'ascension du toit du monde, mais fournit une monographie complète des événements qui ont menés à sa conquête.   À travers le récit d'un siècle d'exploration et d'études scientifiques sur les problèmes physiologiques liés à l'altitude, l'auteur nous éclaire sur les véritables raisons qui ont menées l'équipe britannique, pourtant loin d'avoir le niveau technique des équipes concurrentes des pays alpins comme la Suisse, l'Allemagne, l'Italie et la France, à réussir là où tant d'autres avaient échoué.
    Contrairement à ce qu'a fait croire le récit officiel du chef d'expédition britannique John Hunt, l'héroïsme et les qualités spécifiques des vainqueurs ne seraient plus les seuls facteurs de réussite. Dans cet ouvrage historique et polémique en son temps, justice est rendue aux progrès de la science et à l'exploration topographique, qui ont d'autres héros que ceux de l'histoire officielle.
    Un roman historique mais aussi un merveilleux récit d'aventures de l'extrême
    EXTRAIT
    L'Everest enjambe les frontières du Tibet et du Népal juste au sud du tropique du Cancer. Il est entouré de plusieurs des plus hauts sommets du monde, en une masse spectaculairement belle faite de cols, gorges, sommets et glaciers. Alors qu'au nord, l'Everest est clairement visible des plaines tibétaines, du Népal, au sud, il est caché jusqu'à ce que l'on s'en approche de très près et que sa hauteur domine tous les autres sommets. Sa position entre deux des pays les moins politiquement accessibles explique aussi, contrairement à d'autres sommets élevés et facilement visibles, tel que le Kangchenjunga, près de Darjeeling, qu'il resta inconnu du monde occidental jusqu'au milieu du XIXe siècle et que la première carte complète de la région de l'Everest ne fut disponible qu'en 1961.
    L'autre aspect unique de l'Everest réside dans le fait qu'étant 300 mètres plus haut que tout autre sommet, son ascension a toujours été principalement un problème médical plutôt qu'un problème alpin ; sa position près du tropique du Cancer, à 28°N, fait qu'à une altitude équivalente, on y trouve une pression barométrique supérieure à celle des régions polaires ainsi qu'une pression supérieure de l'oxygène ; il est possible, mais tout juste, de le gravir sans l'aide d'appareils à oxygène. Toutefois, en faisant cela, l'alpiniste est comme sur le fil d'un rasoir, entre le succès d'un côté, et l'échec et une mort probable de l'autre. Ce sont ces deux facteurs de défi médical et d'inaccessibilité qui ont donné à ce sommet un statut quasiment mythique.
    A PROPOS DE L'AUTEUR
    Michael Phelps Ward, 1925-2005. Alpiniste et chirurgien londonien émérite, il fut, en 1953, le médecin de l'expédition victorieuse qui offrit aux britanniques la gloire de la conquête du plus haut sommet du monde. Dès 1951, il escalada, explora et cartographia sa région et fit des recherches médicales dans les grandes chaînes montagneuses de l'Himalaya, au Tibet, au Népal, au Bhoutan et au Pamir.


  • Histoires extraordinaires des petites et grosses bêtes du monde entier : des animaux étonnants aux moeurs détonantes.
    Dans le monde animalier, ce sont toujours un peu les mêmes qui occupent le devant de la scène et font parler d'eux. Pourtant la nature est riche en merveilles qui mériteraient de sortir de l'ombre. Ce livre, hors des sentiers battus, se propose de nous faire découvrir un certain nombre d'inconnus et d'atypiques : des serpents volants, des chats plongeurs, des grenouilles poilues, des tortues molles, des phoques d'eau douce ou des perroquets des neiges. Survol drôle et vivant des curiosités animalières du monde, cet ouvrage nous livre également le secret de certaines anatomies ou comportements originaux, de la bête aux quatre pénis jusqu'à celle qui accouche par la bouche, celle qui respire par le derrière, ou encore ce rongeur aux moeurs de fourmi qui vit en colonie autour d'une reine pondeuse.
    Il s'attache aussi à dévoiler certains traits méconnus des animaux l'on croit connaître, tels le lion, le koala ou le coucou et évoque la vie aventurière de quelques explorateurs qui nous ont permis d'en savoir plus sur eux : Mary Kingsley, une " Mary Poppins chez les cannibales ", ou encore Georg Steller, le seul naturaliste qui a pu observer une vache de mer géante aujourd'hui disparue. Des photos et de nombreux dessins et aquarelles de l'auteur permettent de visualiser les espèces surprenantes mentionnées dans le texte.
    Après Le Kama-sutra des demoiselles, qui nous faisait découvrir les animaux autour de nous, puis Calme plat chez les soles, qui s'intéressait aux créatures marines, Super Bestiaire étend sa curiosité à la planète entière. Surprises garanties.
    http://lesanimauxdemarcgiraud.blogspot.fr/


  • Saviez-vous que les escargots font de la musique avec leur narine, que les chevreuils se saoulent, que les mésanges parfument leur nid, que les chevaux parlent avec les oreilles, ou que les sauterelles entendent avec les pattes ?

    Inutile de partir en safari aux quatre coins de la planète : le monde animal que nous côtoyons recèle des trésors fabuleux. Il suffit de regarder et d'écouter... Dans nos maisons, nos jardins, en ville, en forêt ou en bord de chemin, partout où nous pouvons nous promener, se cache un bestiaire aux trésors fantastiques. Même le chat, le chien ou le moineau, apparemment si familiers, nous réservent de grandes surprises.
    Au cours d'une visite guidée vivante et surprenante, ce livre plein d'humour nous révèle les secrets des petites et des grosses bêtes qui nous entourent. Racontées comme des histoires extraordinaires, illustrées de dessins de l'auteur et de photos en couleurs, voici les dernières découvertes des scientifiques et des observateurs de terrain.

  • Élaborés par un animal, les « venins » sont des mélanges complexes de substances ayant la capacité d'immobiliser, tuer ou digérer une proie et de dissuader un prédateur. L'homme n'en est le plus souvent que la victime involontaire ou accidentelle. Présents dans les milieux terrestre et marin, on distingue les animaux venimeux actifs munis d'un dispositif d'inoculation du venin, des animaux venimeux passifs qui en sont dépourvus.
    Outre la toxicité pour l'homme qui constitue en soi un domaine de recherche important, les venins sont des scalpels biologiques utilisés pour mieux comprendre les mécanismes moléculaires et pharmacologiques du vivant et mettre au point de nouveaux médicaments dans des domaines tels que la neurobiologie, la biologie cellulaire, l'hématologie, la cancérologie ou la microbiologie.
    La fonction venimeuse décrit, au sein de chaque groupe zoologique, les espèces responsables d'accidents en apportant les éléments sur leur biologie et en expliquant les effets pharmacologiques des venins, les conséquences cliniques de leur inoculation et les principes de leur traitement. Il présente la remarquable diversité des mécanismes anatomiques et toxicologiques des envenimations ou intoxications par ces animaux. Clair et richement illustré, sans équivalent en langue française, ce livre s'adresse aux biologistes, vétérinaires, médecins, naturalistes ainsi qu'aux enseignants et étudiants de ces filières. Il sera également une aide précieuse pour la préparation aux concours de SVT.

  • Tout l'équilibre de notre planète repose sur les océans, qui recouvrent plus de 70 % de la surface de la Terre. Mais que sait-on vraiment de ce monde des profondeurs ? Si en quelques années les connaissances ont progressé, l'environnement marin et les interactions complexes qui régissent son fonctionnement restent mal connus. Sait-on, par exemple, que dans cet immense réservoir de biodiversité la grande majorité des espèces reste encore à identifier ? Que des organismes microscopiques y jouent des rôles essentiels, comme dans la formation des nuages ? Que les habitants des abysses y ont adopté des modes de vie surprenants leur permettant de tolérer des conditions toxiques, brûlantes ou pauvres en oxygène ?
    Évoquer les mondes marins, c'est aussi aborder la diversité des littoraux qui abritent une multiplicité d'écosystèmes. C'est enfin raconter l'histoire de l'humanité si intimement liée à celle des océans, humanité qui se doit d'apprendre à les préserver et à en faire un usage raisonné. La recherche, située au carrefour de nombreuses questions écologiques, environnementales et sociales, se fait plus que jamais l'écho de ces enjeux.
    Des spécialistes des mondes marins issus des laboratoires du CNRS, des universités et d'autres organismes de recherche français dressent un état des lieux des océans en présentant les travaux menés dans ce domaine et tracent les voies prospectives de recherche pour les années à venir. Un livre pour tous les amoureux de l'océan !
    Un ouvrage collectif sous la direction de Bruno David et Catherine Ozouf-Costaz et Marc Troussellier
    Institut écologie et environnement (INEE) du CNRS.
    Dans la même collection : Biodiversité(S), nouveaux regards sur le vivant ; Mondes polaires, hommes et biodiversités, des défis pour la science ; Écologie chimique, le langage de la nature.

  • Les fruits charnus sauvages ou rencontrés dans les parcs et jardins ne sont pas toujours bien connus : sont-ils délicieux à consommer, simplement comestibles, ou au contraire dangereux pour l'organisme ?
    Après une présentation générale de la formation et des différents types de fruits, puis une clé d'identification, à la fois rapide et simple, basée sur la couleur et la morphologie des fruits, ce guide propose 124 monographies de plantes à fruits charnus présentées sous forme d'atlas : le texte descriptif et, sur la page en regard, des photographies du fruit, de la plante entière et des graines. La couleur des fruits à maturité est repérable grâce aux onglets, ce qui facilite la recherche de la plante à laquelle on s'intéresse et fait de cet ouvrage un guide pratique, utilisable sur le terrain.
    Cette partie descriptive est complétée par une chronologie des maturations et une présentation des principaux syndromes d'intoxication. Enfin est indiquée partiellement la classification botanique APG III, permettant de situer les plantes citées dans ce nouvel ordonnancement qui n'est pas encore familier à tous.

  • Baleines franches

    Jacques Soulaire

    • Spm
    • 9 October 2015

    Véritable encyclopédie richement illustrée, ce livre nous plonge dans les mers froides, à la découverte de l'univers passionnant des baleines franches. Un premier volet détaille l'anatomie et la physiologie de ces géants du monde animal, un second déroule l'histoire de leur pêche par pays de manière chronologique, ce qu'aucune histoire de la chasse à la baleine n'avait fait auparavant.


  • Après une définition élargie des garrigues, les auteurs rappellent l'historique de la formation des sols, et analysent le biotope à travers l'étude des fossiles. Ils retracent l'histoire de la forêt méditerranéenne et insistent sur le rôle primordial joué par le climat en ce qui concerne la présence et la répartition des végétaux et des animaux de la zone. Grâce à la palynologie, l'étude des pollens, les auteurs remontent dans le temps vers ce que devait être la forêt originelle, un éden forestier disparu avec la présence d'essences comme le gingko ou le séquoïa.
    La diversité végétale et animale n'en reste pas moins très importante, à tel point que les auteurs ne pourront faire découvrir au lecteur que les espèces les plus importantes de la zone des garrigues. Seuls les principaux arbres (chênes verts et kermès, chêne pubescent, pin d'Alep) et arbustes du soleil (génévriers cade et rouge, pistachiers, laurier-tin...) sont évoqués et minutieusement décrits, tout comme les espèces végétales avec leur cortège floristique, leurs fruits et leur localisation dans la zone. Des notions générales sur le peuplement animal des garrigues sont proposées avant de présenter les espèces phares de vertébrés et invertébrés les plus spécifiques de la région.
    Mais quel avenir pour les garrigues ? Elles reculent sous la pression de l'expansion des villes et la prolifération anarchique des constructions en milieu rural ou périurbain. La richesse de ces milieux traduite dans ce guide devrait aider à prendre conscience que leur préservation pourrait constituer un enjeu capital pour les générations futures.
    Ce guide de terrain, richement illustré, captivera les professionnels comme les amateurs de ces zones si riches en espèces végétales et animales.

  • Ce livre offre une extraordinaire description de l'eau et des glaces rencontrées à l'entrée des cavernes qui s'ouvrent dans les forêts de l'est du Canada. De remarquables photographies et des commentaires écrits dans un style clair et concis transmettent aux lecteurs une compréhension d'un univers qui fascine par sa beauté et sa diversité.

  • Tous les secrets, trucs et astuces pour épater vos amis et votre famille. o Toutes les informations utiles pour passer un week-end en bord de rivière, de lac, de mer, dans un style enlevé pour une lecture plaisir. o Toutes les techniques de pêche, le matériel, la tenue, le campement, comment préparer ses hameçons, les lieux phares pour pêcher, préparer son poisson, le cuire... o Appâts, hameçons, espèces de poissons..., de nombreuses illustrations pour une mise en oeuvre facile.

  • Un guide de reconnaissance illustré des traces 100 animaux, parmi les plus courantes, pour observer la nature en famille et mieux comprendre la biodiversité.

empty