Nature / Planète autre

  • Panthères de Perse, aras de Buffon, grenouilles tomate, escargots de Partula, tortues radiées, raies pastenagues à pois bleus..., la liste est longue de ces espèces menacées - mammifères, oiseaux, amphibiens, invertébrés, reptiles, poissons - que le public peut découvrir dans les parcs animaliers.
    Aujourd'hui, les zoos et les aquariums ne sont plus simplement des lieux où sont exposés des animaux rares ou spectaculaires pour le plaisir de visiteurs toujours plus nombreux. Alors que notre planète subit la sixième extinction massive de son histoire, ils sont devenus des acteurs majeurs dans la défense de la biodiversité, via leurs missions de préservation, de recherche et d'éducation, ce qui les place définitivement au coeur de la communauté des protecteurs de la nature.
    Laurence Paoli commence sa carrière au sein du Muséum national d'Histoire naturelle, où elle crée le premier service de communication spécialisé dans la conservation de la biodiversité animale. Elle collabore ensuite avec de nombreux parcs zoologiques à travers le monde, devenant ainsi le témoin privilégié de leur fonctionnement et de leur évolution.

  • Les îles sont des territoires de projets, politiques, sociaux et économiques. Ce sont des lieux d'une vie singulière. Les Carnets du Paysage n°35 s'interroge sur les possibilités de les préserver, de les entretenir et de les projeter vers le futur, et sur les actions à mettre en oeuvre dans cette perspective. Îles maritimes, mais aussi îles fluviales, voire îles urbaines, mais aussi îles proches et îles lointaines sont analysées dans une perspective à la fois anthropologique, artistique et projectuelle.
    Ce numéro des Carnets du paysage fait écho à l'exposition, « Le temps de l'île » qui se tiendra au Mucem (Marseille) de juillet à novembre 2019.

  • On est souvent seul devant un paysage mais on peut tenter soi-même de mobiliser les connaissances dont on dispose dans différents domaines et chercher à les croiser. Lorsque l'on observe à plusieurs, chacun a sa lecture et on est surpris par la vision de l'autre. On découvre un autre point de vue. Le paysage se révèle alors plus complexe que prévu. Cette multiplicité des visions est une découverte pour qui est attentif au regard de l'autre. Le paysage semble contenir « tous les visibles de tous les voyants » (Merleau-Ponty).
    Les auteurs de ce petit guide, un géologue, un botaniste, un agronome et un enseignant agriculteur, ont croisé leurs savoirs et associé leurs compétences.

  • Plantez, cultivez, dégustez, liberté  !
    Un livre avec 24 plantes aromatiques pour parfumer tous vos plats.
    Les astuces essentielles pour vous faire plaisir.


  • Depuis une dizaine d'années, la notion de « services écosystémiques » est devenue incontournable quand on parle de biodiversité. Cet ouvrage aborde les origines, les causes et les conséquences de cette notion ; il fait le point sur la genèse et la diffusion de la notion, son transfert dans les espaces nationaux et sa réalisation effective ou potentielle dans des instruments ou des politiques.

  • Nouvelle édition (entièrement recomposée) de ce monumental ouvrage sur le folklore de la France. Ce tome (2-b sur 4) reprend la partie consacrée aux eaux douces : les fontaines ; la puissance des fontaines ; les puits ; les rivières et les eaux dormantes en sont les grands chapitres. On reste toujours surpris de la richesse du folklore recueilli, de sa diversité : on se prend à rêver tout au long des pages de ce livre, classique parmi les classiques du genre.
    Paul Sebillot, né à Matignon (Côtes d'Armor) en 1843 (il meurt en 1918), est une des figures majeures du folklore breton et français dans son ensemble. Auteur de nombreux ouvrages, dont la Littérature orale de la Haute-Bretagne, et surtout auteur de ce vaste Folklore de France, édité en 4 fort volumes entre 1904 et 1907.

empty