Tauromachie

  • « Jacky Simeon ne s'est pas imposé par la force de tonitruantes déclarations, mais bel et bien par la bouleversante loyauté de son raset et par cette chance qu'il donnait aux cocardiers de l'attraper. Ce qu'ils firent... » Jacques Durand

  • La Corrida, loin de se réduire à une "boucherie", est une façon très ancienne de mettre en scène notre rapport difficile à la mort. Quant au Flamenco, loin d'être une simple danse, il traduit l'expression tragique qui se joue entre l'homme et la femme dans cette arène qu'est... le désir. Les taureaux ne sont pas les seuls à être imprévisibles, les sentiments aussi. Et si c'était là, dans cette Antiquité créatrice de sacré, que résidait l'origine de la Corrida et du Flamenco ?

  • Si la corrida est un spectacle de lumière, elle a aussi ses ombres... et ses voyous. Des héros et des tricheurs, de grandes tragédies et de petits arrangements. Manolete, Dominguín, Ordóñez et El Cordobés : les noms phares de l'histoire taurine. Leur portrait va faire grincer les dents des vieux combattants des gradins. Car, si leur talent était immense, certains de leurs toros étaient minuscules, et leur influence sur la déontologie de ce mythique combat de l'homme et du toro fut bien néfaste. Ainsi, de Belmonte à nos actuels novilleros vedettes, ce livre, parfaitement documenté et riche d'anecdotes inédites, est un récit d'humeur et d'humour. Il pose la question essentielle de l'avenir de la corrida. Avec la naissance de l'Europe et les abus réglementaires des technocrates de Bruxelles, la corrida devra-t-elle bientôt basculer dans la clandestinité, ou dérivera-t-elle vers le show-business ?

empty