• Mémoires d'un juge trop indépendant

    Renaud Van Ruymbeke

    • Audiolib
    • 26 January 2022

    Boulin, Urba, Elf, les frégates de Taïwan, Clearstream, Kerviel, Cahuzac, Karachi, Balkany... Le juge Van Ruymbeke a instruit pendant plus de quarante ans les grandes affaires financières qui ont secoué notre République. Tenace et libre, il est la figure emblématique de la lutte anticorruption.
    Dans ces mémoires vibrantes, animé par sa si chère indépendance, il raconte la manière dont il s'est attaqué aux sphères du pouvoir et au financement illégal des partis politiques. Engagé dans la lutte contre les paradis fiscaux, Renaud Van Ruymbeke fait des propositions pour traquer l'argent sale et réformer durablement la justice française. Voici le parcours d'un homme déterminé à se battre pour une justice égale pour tous.
    « J'ai pu mesurer l'ampleur de la soumission de la justice, qui s'est exprimée dans l'action - ou l'inaction - des procureurs. J'ai dû franchir des obstacles et subir des blocages. J'ai tenté de m'affranchir de ces entraves, pour mettre au jour une vérité dissimulée, occultée, censurée. C'est à la fois en tant qu'acteur et témoin que j'ai décidé de raconter cette histoire. »
    En révélant les dessous d’affaires médiatiques et les rouages du système judiciaire français, Renaud Van Ruymbeke livre un témoignage inestimable, mené d’une belle plume.
    Mémoires d’un juge trop indépendant ont été écrites avec la participation du journaliste Jean-Marie Pontaut.
     
    TABLE DES MATIERES
    Avant-propos
    Prologue
    Chapitre 1. Baptême du feu
    Chapitre 2. Premiers blocages
    Chapitre 3. L’affaire Urba
    Chapitre 4. Les réseaux parallèles
    Chapitre 5. L’appel de Genève
    Chapitre 6. Caroline Dickinson
    Chapitre 7. Elf. Un scandale d’État
    Chapitre 8. L’argent liquide des partis
    Chapitre 9. Les frégates de Taïwan
    Chapitre 10. L’affaire Clearstream
    Chapitre 11. Nicolas Sarkozy et la justice
    Chapitre 12. Jérôme Kerviel
    Chapitre 13. Quand la justice transige
    Chapitre 14. Les refuges européens
    Chapitre 15. Les paradis fiscaux
    Chapitre 16. La traque de l’argent sale
    Chapitre 17. Pour une réforme de la justice
    Épilogue. L’indépendance d’esprit
    © et (P) Audiolib, 2021
    © Éditions Tallandier, 2021
    Durée : 7h24

  • Robert Badinter ; l'homme juste

    ,

    • Tallandier
    • 11 March 2021

    Robert Badinter occupe une place aussi singulière qu'importante au sein de la société française. Un homme juste. Celui qui a aboli la peine de mort et qui, à ce titre, figure déjà dans les livres d'histoire.

    Avocat, professeur d'université, ministre de la Justice, président du Conseil constitutionnel, sénateur, essayiste, Robert Badinter s'est toujours refusé à écrire ses mémoires, lui qui aime tant cultiver le secret. Qui sait que son destin s'est joué un jour de février 1943 quand, à Lyon, la Gestapo a arrêté son père ? Qui connaît la véritable nature de sa longue amitié avec François Mitterrand ? D'où vient cette volonté tenace de combattre l'injustice ? Comment devient-on la dernière icône de la gauche française ?

    Robert Badinter s'est confié aux auteurs, l'une historienne, l'autre journaliste, expliquant en particulier ses combats. Répondait-il à toutes leurs questions ? À sa façon. D'où ce portrait, cet essai biographique à la fois fouillé et critique d'un personnage hors du commun.

  • " Comment as tu survécu à cet enfer Papa ? C'est la première question de mon fils Éric après dix-sept ans d'absence. Ce livre est ma réponse. "L'histoire de Michel Thierry Atangana est glaçante. Un matin de mai 1997, ce Français est arrêté à Yaoundé, où il travaille. Les autorités camerounaises l'accusent de détourner des fonds au bénéfice d'un opposant au pouvoir.
    Condamné sans preuves, il passera dix-sept ans enfermé au sous-sol du secrétariat à la Défense, dans une pièce de 7 mètres carrés, sans fenêtre ni aération.
    Gracié par décret en 2014, Michel Atangana ne doit sa libération qu'à la mobilisation de ses proches, de ses avocats, du département d'État américain, de plusieurs ONG et de l'ONU. Pendant des années, l'État français l'a ignoré - et il continue de le faire au nom de la non-ingérence.
    Aujourd'hui encore, Michel Atangana poursuit son combat pour sa réhabilitation et la réparation de ses années d'emprisonnement. Son drame doit servir d'exemple : il est à l'origine d'une proposition de loi visant à améliorer la protection judiciaire des Français à l'étranger.
    Son récit dessine le portrait d'un homme droit, déterminé, porté par une sagesse nourrie de sa foi chrétienne. Un texte aussi précis que bouleversant.

  • Quatre siècles après la naissance de Colbert, cet ouvrage propose un regard nouveau sur le colbertisme tel qu'il a été pratiqué en France et dans le monde, du XVII e siècle à aujourd'hui.
    Des États-Unis de 1800 à la Chine de 2000, du secteur aéronautique à celui du champagne, des sciences aux arts, cet ouvrage met en lumière les trois principes complémentaires des politiques colbertistes : une vision à long terme, une approche intégrant l'ensemble des politiques sectorielles et une méthode pragmatique reposant sur la pratique des enquêtes sur le terrain.
    S'inspirer de Jean-Baptiste Colbert, au parcours si singulier, n'est pas le copier. Face aux enjeux du XXI e siècle, comme l'environnement, l'évolution démographique mondiale et les inégalités croissantes, le colbertisme de demain peut se décliner à de multiples niveaux, local, étatique, régional et mondial. Il est donc plus que jamais d'actualité pour les citoyens et les décideurs d'aujourd'hui.

  • Pierre Gide, une vie d'avocat

    Michel Guénaire

    • Perrin
    • 17 September 2020

    Le maître du barreau.En 1920, Pierre Gide, avocat aux barreaux de Paris et de Londres, ouvre son cabinet. En conseillant des entreprises, il invente le barreau d'affaires en France. Pionnier, il sera imité et jalousé, puis oublié, avant de renaître au travers du cabinet qui porte toujours son nom cent ans plus tard.
    Qui était ce fils de militaire, agent de liaison auprès de l'armée britannique pendant la Grande Guerre, cousin du Prix Nobel de littérature André Gide ? La " personnalité parisienne possédant une Buick " (Vogue), le passager des premiers voyages d'affaires transatlantiques, le travailleur infatigable qui fonde le premier cabinet collectif ? Sous l'Occupation, il poursuit son activité d'avocat pour défendre ses clients. À la Libération, on le lui reproche, bien qu'il ait aidé la Résistance. Banni de la profession, il est réintégré en 1954. Trois ans plus tard, il crée avec deux jeunes confrères le cabinet Gide Loyrette Nouel.
    Au terme d'une enquête inédite, Michel Guénaire répare un oubli injuste en retraçant ce destin exceptionnel. Et la métamorphose d'une profession.

  • Jules Durand, un crime social et judiciaire

    ,

    • Editions l'harmattan
    • 1 December 2015

    La condamnation à mort, en 1910, de Jules Durand, pour un crime qu'il n'avait pas commis, mais parce qu'il était au port du Havre, secrétaire du syndicat ouvrier des charbonniers, fut immédiatement considéré comme une nouvelle affaire Dreyfus". Jamais pouvoir judiciaire et patronal ne s'était abattu, avec une telle force, sur ce représentant du monde ouvrier. Les recherches consacrées à Jules Durand demeurent rares. Comment expliquer ce silence ? Ces journées d'études qui lui sont consacrées, présentent de nouvelles approches et amorcent de futurs travaux.

  • Ma robe pour armure

    Pascal-Pierre Garbarini

    • Harpercollins
    • 12 June 2019

    « J'ai croisé des militants sincères.
    J'ai aimé des hommes que tout le monde haïssait.
    J'ai également enterré des amis assassinés en pleine jeunesse.
    Mais avant tout, j'ai défendu. »
    Avocat. Militant. Corse. Ces trois mots résument l'entrée de Pascal-Pierre Garbarini dans le monde judiciaire.  Avocat du FLNC au coeur des années de plomb, il en a côtoyé les grandes figures, a pris la défense de ses soldats et a participé lui-même aux négociations secrètes avec les pouvoirs successifs. Élevé à la dure par un grand-père policier, il a défendu Yvan Colonna, condamné pour l'assassinat du préfet Érignac au terme de trois procès retentissants.  Cet amoureux du cinéma a été confronté aux pires barbouzeries. Il a vu mourir des hommes dont il était parfois très proche. Il a failli payer son engagement au prix fort.  Sans rien renier de son passé, Pascal-Pierre Garbarini a tourné une page. Il n'est plus un avocat militant mais reste un pénaliste passionné. Affaires financières complexes, criminalité organisée, femmes meurtrières  : son expérience protéiforme en fait un des ténors les plus singuliers du moment. Avec humanité, lucidité et humour, il nous livre aujourd'hui le formidable récit de son parcours. 
      Pascal-Pierre Garbarini est aujourd'hui à la tête d'un cabinet parisien prospère qui défend notamment des personnalités comme Alain Delon, Benoît Magimel ou François Cluzet.  Élisabeth Fleury, journaliste spécialiste des questions judiciaires, a notamment couvert le procès des assassins du préfet Érignac et coécrit, avec Philippe Houillon, Au coeur du délire judiciaire, un témoignage sur l'affaire d'Outreau (Albin Michel, 2007).
     

  • Les mots de Mitterrand

    Alain Bergounioux

    • Dalloz
    • 24 August 2016

    François Mitterrand aimait les mots. Il a souvent dit qu'il aurait aimé être écrivain, si la politique n'avait pas été la passion de sa vie. Homme de culture, féru, avant tout, de littérature et d'histoire, éduqué dans le goût de l'éloquence, il a beaucoup parlé et écrit. Il a vécu toutes les situations dans une longue vie politique, commencée, de fait, dès 1943 et connu plusieurs générations d'hommes et de femmes politiques. Il a été un combattant qui n'a cessé de mener des controverses et des polémiques avec ses adversaires comme avec ses " amis " politiques. Ses réflexions, ses jugements, ses traits d'esprit constituent en florilège d'une grande diversité qui, mis bout à bout, dessinent un portrait de l'homme et du Président. Ils éclairent aussi sur la nature de la politique.

  • À l'image des grands génies de l'humanité, Napoléon Bonaparte a légué au monde une oeuvre inédite au caractère universel et intemporel. Sa contribution politique a traversé les siècles pour s'ancrer durablement dans le fonctionnement de nos sociétés contemporaines. Cet ouvrage se propose de visiter les organisations institutionnelles et juridiques de diverses contrées des cinq continents pour y recenser la présence de concepts napoléoniens structurants. De nombreux pays soumis à des bouleversements géopolitiques aux XIXe et XXe siècles ont adopté ces concepts, érigés en système stabilisateur et fédérateur. D'autres s'en sont incontestablement inspirés de manière plus anecdotique. Vectrices d'acculturation, parfois profondément civilisatrices, les institutions napoléoniennes ont puissamment servi le rayonnement de la France dans le monde. Elles en demeurent aujourd'hui l'un des plus prestigieux ambassadeurs.

  • Les Annales de la Faculté de Droit et Science politique de Nice sont une publication scientifique annuelle à comité de lecture. Elles se veulent être une photographie des activités de la Faculté. Aussi, le présent ouvrage contient-il notamment les résultats des travaux doctoraux soutenus à Nice en 2015, ainsi que la liste des écrits publiés la même année par les chercheurs et enseignants-chercheurs du Campus Trotabas. Ces annales accueillent également des contributions et conférences dans tous les domaines de la recherche en droit et science politique.

  • Ambash affair ; l'affaire ambash

    Ambash

    • Editions l'harmattan
    • 1 December 2015

    En 2013, après deux ans de détention provisoire, Daniel Ambash est condamné à une peine de 26 ans d'emprisonnement au terme d'un procès fortement médiatisé. Plus de 18 chefs d'accusations, allant de la mise en esclavage, à des maltraitances commises sur six femmes et leurs enfants, au sein de la communauté qu'il formait avec eux depuis plus de vingt ans. Ce livre écrit par quatre compagnes de Daniel Ambash témoigne de l'intérieur de l'histoire de leur famille de ces années de procès et de répression de l'Etat israélien. (Ouvrage multilingue, anglais, français, hébreu...).

  • ""Salaud d'huissier' depuis trente-huit ans, j'exerce l'activité probablement la plus vilipendée par la littérature et l'opinion. Après les croque-morts et les agents immobiliers, peut-être... "
    Écrit par le président de la Chambre nationale des huissiers de justice afin de tordre le cou aux préjugés, ce livre savoureux raconte un quotidien en prise directe avec une réalité sociale qui a pour nom la France. Juriste de proximité, chargé d'exécuter sur le terrain les décisions judiciaires, un huissier voit de tout, qu'il exerce à la ville ou à la campagne. Du dramatique, comme les expulsions ou saisies, au très cocasse, qu'il s'agisse de retrouver un amant caché dans un placard, tirer une vache par la queue pour l'enlever à son propriétaire ou échapper à une moissonneuse-batteuse lancée à pleine vitesse.
    Une mission de service public qui, pour conquérir le coeur des Français, doit relever le défi de la pédagogie et de la modernisation. Pariant sur les nouvelles technologies comme le numérique afin d'établir des constats plus rapides et économiques, avec notamment l'utilisation de drones, la profession pourrait bien initier une ère nouvelle où sera normalisé et dédramatisé le rapport du citoyen avec l'institution judiciaire.

  • Informations administratives et juridiques n° 7-2017
    I - Statut commenté
    Dossier : La position de disponibilité (1) : cas d'octroi et situation du fonctionnaire
    Veille jurisprudentielle
    Report des congés annuels non pris en raison de la maladie : les nouvelles précisions du Conseil d'État
    II - Actualité documentaire
    Références
    Textes
    Documents parlementaires
    Jurisprudence
    Chronique de jurisprudence
    Presse et livres

empty