• L'éducation a pris aujourd'hui une importance insoupçonnée : elle ne vise pas seulement à évoluer à l'intérieur de l'école, mais elle s'étend au-delà, pour s'allier à la science, à la sociologie... Les termes de "nouvelle éducation", de "pédagogie scientifique" s'appliquent au mouvement ardent d'une réforme qui est le résultat d'une aspiration profonde, éprouvée par toute l'humanité... Oui, l'enfant nous a ouvert un monde nouveau et nous a révélé un homme meilleur. Cet homme, nous ne devons pas seulement l'instruire ; il nous faut le défendre tout comme le trésor le plus précieux de l'humanité ; et il nous faut le servir afin qu'il nous fasse ses révélations parce que nous avons besoin de lui. »Publié pour la première fois en 1936 chez Desclée de Brouwer, ce livre reprend la grande conférence prononcée à la Sorbonne en juin de la même année par Maria Montessori (1870-1952). Avec des accents de profondeur et de sensibilité, la grande pédagogue italienne présente de manière ramassée les grandes intuitions de sa démarche.
    Première femme médecin d'Italie, Maria Montessori est l'héritière des idées pédagogiques de Jean-Jacques Rousseau. Elle nous convie à considérer l'enfant comme une personne complexe et fragile, dotée de savoirs insoupçonnés. Ses vues étonnent par leur fraîcheur et leur pouvoir d'éveiller en chacun l'enfant qu'il a été.

  • Pour que leur intégration sociale et scolaire soit réussie, les enfants doivent prioritairement apprendre les codes de communication et de socialisation, codes que l'on nomme aussi « les habiletés sociales ».
    L'apprentissage de ces habiletés concerne donc tous les enfants, mais elles nécessitent parfois des techniques d'enseignement plus spécifiques quand ces derniers présentent des troubles du neuro-développement (comme l'autisme, le trouble d'attention/hyperactivité, les dys...) ou des carences éducatives (enfants à caractère « social », troubles oppositionnels...).
    Ce livre propose 100 idées pour permettre aux parents et aux pédagogues de comprendre et d'enseigner les habiletés sociales aux enfants, quel que soit leur âge. En effet, l'auteur propose un programme et des techniques couvrant tous les niveaux de développement (de la petite enfance à l'adolescence), s'adaptant ainsi à tous types de public (avec ou sans troubles, de la déficience intellectuelle au haut potentiel intellectuel).
    Plus précisément, ce manuel permet d'appliquer des méthodes comportementales issues des sciences de l'apprentissage. À l'heure actuelle, ces méthodes montrent le plus haut niveau d'efficacité, études et preuves scientifiques à l'appui, et quels que soient les publics concernés.
    L'auteur tient à cette rigueur scientifique tout en restant très accessible et concret dans les méthodes à appliquer, avec des exemples et des conseils à mettre en oeuvre pour chaque idée.

  • Quelle force mystérieuse peut pousser des enfants intelligents et curieux à ne pas mettre en oeuvre les moyens dont ils disposent dans le cadre scolaire ? Au-delà d'une mise en cause du système et des méthodes pédagogiques, on s'aperçoit que c'est la situation d'apprentissage elle-même qui déclenche des peurs perturbant l'organisation intellectuelle.
    La confrontation avec la règle et l'autorité, la rencontre avec le doute et la solitude, inhérentes à la démarche pour apprendre et penser, réveillent alors une inquiétude trop profonde, contre laquelle il est illusoire de vouloir lutter avec les outils pédagogiques ordinaires. C'est ici que le nourrissage culturel devient indispensable pour remettre en route la machine à penser de ceux qui ont peur d'apprendre.
    La troisième édition de cet ouvrage comporte un nouveau chapitre qui résume les propositions pédagogiques faites par Serge Boimare pour espérer une école de la réussite pour tous.

  • Une obligation d'accompagnement a été instaurée dans  la formation des maîtres de conférences (décret de mai 2017) :  au cours de leur année de stage, ils bénéficient d'une "formation visant l'approfondissement des compétences pédagogiques nécessaires à l'exercice du métier". Depuis la rentrée 2018, ils sont tous formés à la pédagogie.
    Comment capter l'attention des étudiants  ? Comment enseigner en amphi  ? Comment enseigner en travaux dirigés  ? Comment échafauder un enseignement interactif à partir des principes d'apprentissage ? Comment rendre les étudiants actifs ? Comment mettre la technologie au service de l'apprentissage ? Comment ne pas perdre son temps avec des outils numériques plutôt changeants  ? Comment évaluer les apprentissages  ? Comment mettre en place une évaluation par les pairs ? Comment mettre en place la pédagogie inversée ?...Cet ouvrage est un manuel pratique à destination de tout enseignant, enseignant-chercheur et doctorant désireux de développer un enseignement de qualité, basé sur les fondements de la recherche en pédagogie et en enseignement. Il s'articule autour de cinq grands thèmes : bien construire son cours, faire apprendre, évaluer pour améliorer, enseigner à l'ère du numérique et vers un haut savoir en matière d'enseignement et d'apprentissage.
    Plus de 35 outils indispensables sont proposés :
    o Chaque outil est traité de façon synthétique et visuelle sur 2 ou 4 pages.
    o Chaque outil renvoie à des mises en oeuvre concrètes qui s'appuient sur une expérience de terrain des auteurs.
    o  Des conseils méthodologiques et des remarques sur les contextes d'utilisation de ces outils viennent compléter ces présentations.

  • Généraliste, cette synthèse éclaire les parents qui s'interrogent à différents niveaux : le cadre légal, les outils disponibles, l'organisation à mettre en place à la maison... Il donne en outre différentes pistes d'apprentissage pour les mat

  • Existe-t-il une pédagogie montessorienne à l'usage des bébés  ?
    Que deviennent l'apprentissage pratique et la découverte de soi  ?
    Comment les parents peuvent-ils aider leurs tout jeunes enfants dans leur travail d'auto-formation  ?
    Dans cet ouvrage accessible, qui fait autorité,  Paula Polk Lillard et Lynn Lillard Jessen se sont servies des théories éducatives de Maria Montessori pour créer un programme complet destiné aux enfants de 0 à 3 ans.
    Aménagement de la chambre, chaise et table de cuisine, alimentation et préparation de la nourriture, vêtements et mouvement  : les auteures fournissent de nombreux conseils pour créer un environnement harmonieux et fonctionnel qui encourage le développement de l'attention et de la concentration.
    Un guide pratique pour élever, dès leur naissance, des enfants confiants et autonomes, qui deviendront des adultes conscients de leurs forces et de leurs faiblesses, désireux de continuer à apprendre et de contribuer tout au long de leur vie à instaurer un monde meilleur.

  • Le numérique est un des grands chantiers de l'éducation nationale avec le déploiement du plan numérique depuis début 2015 :
    - janvier 2015 : concertation nationale sur le numérique pour l'éducation
    - mai 2015 : lancement du plan
    - rentrée 2015 : première année d'expérimentation menée dans 600 collèges et écoles
    - rentrée 2016 : ouverture du portail de présentation des ressources numériques pour l'enseignement et déploiement du plan dans tous les collèges d'ici 2018
    - 2018 : généralisation des enseignements par le numérique
    Une cinquantaine d'outils vous donneront toutes les clés pour enseigner avec les numérique : Quels supports et quelles ressources utiliser ? Comment concevoir un cours avec le numérique ? Comment organiser la classe ? Mettre en oeuvre une classe inversée ? Faire travailler les élèves de façon collaborative ?
    o Chaque outil est traité de façon synthétique et imagée sur 2 ou 4 pages.
    o Chaque outil renvoie à des mises en oeuvre concrètes qui s'appuient sur une expérience de terrain des auteurs.
    o   Des conseils méthodologiques, des remarques sur les contextes d'utilisation de ces outils, ainsi qu'un approfondissement des connaissances viennent compléter ces présentations.

  • Ceci n'est pas seulement un livre. Bien sûr, le lecteur y trouvera des développements d'un grand intérêt sur le métier d'enseignant aujourd'hui. Bien sûr, il pourra en suivre le développement rigoureux tout au long des pages. Mais il pourra aussi s'en faire un véritable « compagnon de travail », avec qui échanger tout au long de sa formation et de sa vie professionnelle. Un « compagnon » à consulter et à interroger. Un « compagnon » avec qui réfléchir aux situations auxquelles on se trouve confronté. Un «compagnon » qui invite à découvrir des propositions nouvelles, à explorer des pistes qui n'apparaissent difficiles ou inquiétantes que tant que l'on ne les a pas essayées. Un « compagnon » avec qui débattre aussi, sans préjugé ni dogmatisme, des perspectives à envisager pour progresser dans son métier, mieux faire réussir ses élèves et être plus heureux de reprendre tous les matins le chemin de la classe.

    François Muller connaît parfaitement de multiples innovations scolaires et a étudié longuement aussi bien leurs conditions de réussite que leurs effets. Il nous offre, avec ce nouvel ouvrage, non pas une série d'injonctions techniques ou moralisatrices, mais un formidable ensemble de ressources. Ses exemples et ses outils, ses réflexions et ses « exercices » sont là pour aider chacun et chacune à trouver sa voie. Sans avoir à tout réinventer à chaque instant. Mais sans être enjoints, non plus, à exécuter mécaniquement des instructions. Son livre est plus qu'une invitation au voyage, c'est un « compagnon de voyage ». Un voyage dans un monde et un métier où nous devons relever sans cesse de nouveaux défis. Des défis pour construire une École de l'avenir.

  • Développer l'esprit critique des élèves est, pour Gérard De Vecchi, aussi fondamental que leur apprendre à lire, écrire ou à compter. Aujourd'hui, plus que jamais, on a besoin de citoyens capables de faire le tri dans les informations et d'effectuer des choix pertinents.

    Composante essentielle de notre enseignement, l'esprit critique est, en réalité, l'autre face de l'exigence de précision, de justesse et de vérité que chaque élève doit s'appliquer. Et pourtant, développer une pensée libre n'a rien d'évident. L'esprit critique, dont il est ici question, vise donc à permettre à tout un chacun d'acquérir des connaissances et de s'émanciper de ses croyances. Dans un seul but, que la vérité nous rende libres !

    Découpé en 26 courts chapitres, la nouvelle édition enrichie de Former l'esprit critique se veut un véritable outil de soutien et de perfectionnement au quotidien. Étayé de nombreux exemples pratiques, il montre comment les enseignements peuvent entrer dans une démarche mettant en oeuvre l'esprit critique.

    Un livre résolument simple et pratique adapté aux enseignants du primaire comme du secondaire.

  •  Vouloir former l´esprit scientifique des enfants, ce n´est pas vouloir qu´ils « fassent » tous des sciences quand ils seront adultes, mais c´est veiller à ce qu´ils puissent développer des qualités qui leur permettront de devenir des citoyens éclairés, actifs et responsables. 100 idées pour leur apprendre à « lire le monde » qui les entoure et développer leur esprit critique. 100 idées claires qui s´adressent à tous ceux qui les accompagnent sur le chemin des apprentissages.

  • La méthode Fransya est à la fois alphabétique et plurisensorielle. Elle part de la mémorisation du lien entre les graphèmes (lettres ou assemblages de lettres) et les phonèmes (les sons correspondants), grâce à des exercices adaptés, qui mobilisen

  • Difficile de se comprendre quand on traite l'information différemment. Certains enfants sont visuels, d'autres plus auditifs ou tactiles. Nombre de ces réactions que les parents nomment caprices sont en fait déclenchées par des quiproquos liés aux modes sensoriels de traitement de l'information du parent et de l'enfant. Quand on a le même système dominant, tout va bien. On se comprend. Quand le système dominant du parent est différent de celui de l'enfant s'ensuivent toutes sortes de malentendus. Une petite fille insiste pour mettre dans le caddy cette boîte de gâteaux. Le parent sait que d'ordinaire sa fille n'aime pas ces gâteaux... Si le parent comprend que le mode de traitement de l'information privilégié de sa fille est le visuel, il saisit que ce qui plaît tant à sa fille n'est pas de manger les gâteaux, mais le fait que cette boîte est d'un rose qui la séduit  ! Priscilla Dunstan offre alors des stratégies pour sortir du magasin toutes deux le sourire aux lèvres, la boîte de gâteau trônant toujours sur son rayon  !
    Ce livre vous invite aussi à  :
    - un test pour déterminer le mode sensoriel de votre enfant ainsi que le vôtre.
    - comprendre comment la surcharge sensorielle influe sur les premières années de la vie, de la toute petite enfance à cinq ans, à la maison et à l'école.
    - comprendre pourquoi et comment la personnalité sensorielle de votre enfant détermine sa façon de réagir instinctivement aux nouvelles expériences et rencontres.
    - apprécier la richesse de la vie émotionnelle de votre enfant et l'aider à s'épanouir.
    Traduit de l'anglais par Isabelle Crouzet

  • Peut-être exista-t-il un temps où les enfants, en entrant en classe, se transformaient miraculeusement en élèves et « faisaient école » spontanément ?
    De toute évidence, ce temps n'est plus. Les enseignants constatent aujourd'hui, au quotidien, qu'il ne suffit pas qu'il soit inscrit « ÉCOLE » sur le fronton d'un bâtiment pour qu'il y ait « de l'École » dans l'école. On peut y interpeller le professeur comme le membre d'une bande rivale ou exiger de la maîtresse qu'elle remplace votre mère. On peut aussi se croire sur un plateau de télévision et considérer que la règle du jeu est bien d'éliminer « le maillon faible » !
    C'est que l'École, faute d'une verticalité qui ferait autorité, est livrée au mouvement brownien des intérêts individuels et perd progressivement sa légitimité.
    Philippe Meirieu part de ce constat et, loin d'en rester au registre de la plainte ou de la nostalgie, propose de réinstituer l'école en faisant d'elle une véritable institution capable de rendre possible la construction d'une démocratie authentique.
    Mais il ne se contente pas d'énoncer des finalités, il a voulu faire de ce livre un véritable « manuel de pédagogie », analysant successivement les principes fondateurs, les tensions constitutives du métier d'enseignant et les points sur lesquels asseoir une pratique réfléchie.

  • L'apprentissage en profondeur attire l'attention d'éducateurs et de décideurs du monde entier. Au-delà de la définition de ce concept, cet ouvrage aborde la question de la mobilisation d'un changement complexe et systémique afin de transformer l'apprentissage au bénéfice de tous les élèves.

    L'apprentissage en profondeur est un partenariat mondial qui vise à transformer le rôle des enseignants pour en faire des activateurs qui seront amenés à concevoir des expériences propres à consolider les compétences globales des étudiants par la résolution de problèmes du monde réel. Cette méthode complète soutient la transformation de la pratique en éducation et les moyens authentiques de mesurer l'apprentissage à l'échelle de l'école, du conseil scolaire et du système. Elle présente des outils pratiques et des processus qui engagent les élèves, leurs familles et les enseignants dans de nouvelles collaborations. L'ouvrage comprend, entre autres:

    la présentation du Cadre de l'apprentissage en profondeur;
    des exemples et des études de cas tirés de classes de la maternelle à la 12e année dans 1200 écoles réparties dans sept pays;
    des conseils pour rejoindre les élèves de milieux défavorisés ou ayant des aptitudes différenciées;
    des exemples de protocoles et de grilles d'évaluation;
    des ressources illustrant la conception de l'apprentissage en profondeur et la pratique d'un leadership innovant.
    Les partenariats et les environnements d'apprentissage, les nouvelles pratiques pédagogiques et l'exploitation des aptitudes numériques permettent à l'apprentissage en profondeur de rejoindre les élèves comme jamais auparavant et les préparent à construire leur avenir d'une manière active et engagée.

  • Qui suis-je et comment me définir ? Cette question constitue le point de départ de cet ouvrage qui a pour ambition de mettre en lumière les enjeux de la reconversion professionnelle sur la construction du sujet, dans le contexte de la modernité avancée. Issu d'une recherche menée à partir de l'étude de six parcours de reconversion, ce livre s'inscrit dans la perspective anthropologique et herméneutique de la recherche biographique en éducation, et s'intéresse aux modalités de subjectivation du parcours de reconversion professionnelle tout en interrogeant les liens entre narration et processus de biographisation.

  • Les recherches menées sur le bien-être en contexte scolaire connaissent un véritable essor depuis les années 2000. Ces travaux, anglophones et francophones, s'ils mesurent le bonheur à l'école, révèlent également la relativité des critères de définition du concept de «bien-être». Les enfants passant une grande partie de leur vie à l'école, la qualité de l'expérience scolaire est essentielle pour le développement de leurs compétences sociales et de leur capacité d'apprentissage. En tant que milieu où surviennent nombre de situations et où gravitent nombre de personnes, l'école doit donc s'efforcer de fournir un environnement sain aux élèves qu'elle accueille - quel que soit leur niveau de scolarisation -, et ce, peu importe les moyens matériels et humains dont elle dispose.

    /> Parmi les disciplines étudiant le bien-être à l'école, la psychopédagogie, qui s'intéresse particulièrement à l'utilisation de théories et de recherches issues du domaine de la psychologie dans la résolution de problèmes en éducation, permet de miser sur le mieux-être des enfants et des adolescents en milieu scolaire. Cet ouvrage, composé de 15 chapitres proposant des réflexions et des travaux belges, canadiens, français et suisses, présente, d'une part, les enjeux du bien-être de l'élève à l'école et, d'autre part, les stratégies gagnantes pour tendre vers cet état de satisfaction. Il s'adresse aux professeurs, aux enseignants, aux futurs enseignants ou aux professionnels des services éducatifs complémentaires, tant pour susciter leurs réflexions que pour les outiller en matière de bien-être à l'école.

  • Pour une révolution scolaire

    Jack Lang

    • Kero
    • 24 August 2016

    J'aime l'école. J'ai été professeur moi-même, c'est le plus beau métier du monde. J'aime l'enseignement. Pour le partage. Pour cette dimension socratique qui grandit celui qui enseigne autant que celui qui est enseigné. J'ai vécu, intimement, ce sentiment de joie que l'on ressent quand les étudiants réussissent. J'ai éprouvé, douloureusement, ce terrible sentiment d'impuissance lorsqu'ils échouent. De tout ce que j'ai entrepris dans ma vie, enseigner est ce qui m'a donné le plus de bonheur. Je sais que les enseignants sont prêts à donner toute leur énergie, pour faire réussir les élèves, dès lors que l'Éducation nationale ne leur laisse pas l'ombre d'un doute sur le fait qu'elle est avec eux, à leurs côtés, dans cette tâche immense et, parfois, épuisante. C'est face à la montée de ce sentiment d'abandon, qui me revient de toutes parts, que j'ai pris la décision de sortir de mon silence. Ce livre est né d'une colère.

empty