• La story ou la storie ? C'est que cela change tout, le premier mot est anglais, le second est français. Mais lequel s'est manifesté en premier ? Qui a emprunté tel mot ou tel mot à l'autre ? Pourquoi y a-t-il tant de mots en commun ? À dire vrai, les surprises sont nombreuses parce que l'histoire des deux langues est mêlée de manière plus intriquée qu'on ne l'imagine. Pourtant, on a bien affaire à deux langues distinctes, l'une germanique, l'autre romane.

    À ces questions et à mille autres, on trouvera réponse dans ce passionnant voyage au coeur de la langue française. Grâce à son érudition époustouflante, Jean Pruvost conte pour notre plus grand bonheur l'histoire de la langue française. Mêlant nombreux exemples et anecdotes savoureuses à des explications parfois surprenantes sur l'origine des mots, Jean Pruvost signe là un ouvrage destiné à tous les amoureux de la langue française.

  • C'est un peuple légendaire, immense, vif comme s'il avait vécu. Ce sont les personnages d'A la recherche du temps perdu, avec leurs visages, leurs désirs, leurs tics, leurs mots fameux  : ils sont une petite centaine, choisis par Mathilde Brézet dans ce dictionnaire libre et passionné.
    Chaque nom est un récit  - parfois une apparition : récit d'une vie, mais aussi récit d'un parcours de création. Comment est née Albertine  ? Et Swann  ? Que veut nous dire Proust avec Jupien  ? Pourquoi un personnage comme la femme de chambre de la baronne Putbus, capital dans les premières versions de l'oeuvre, a quasiment disparu  ? Il y a aussi les personnages sans nom mais pas sans regard, comme le liftier ou les «  filles portant le lait  ». Mathilde Brézet plonge dans les aléas de l'atelier littéraire et dans les méandres du désir de l'auteur pour ses personnages...
    Nourri de nombreux et récents travaux universitaires, ce volume immense ouvre des perspectives en citant abondamment les avant-textes du chef-d'oeuvre, la correspondance de l'auteur, et les témoignages de ses contemporains. Le regard et le ton sont toujours personnels  : ce sont ceux d'un lecteur qui parle à  d'autres, et qui ne cesse de donner à connaître ou à reprendre. Pour qui n'a pas lu Proust, ce dictionnaire est l'occasion de se familiariser avec ses héros, et de découvrir la richesse inouïe de son univers. Pour les proustiens aguerris, il y a le plaisir des retrouvailles, de la découverte de ses propres sentiments de lecture, mais aussi la surprise d'interprétations nouvelles  : tout est gracieux dans ces pages érudites, qui nous font voyager au plus beau des pays.

  • La poésie du Moyen Age au XVIIIe siècle

    Collectif

    • Larousse
    • 21 August 2019

    Une anthologie de poésies du moyen-âge au XVIIIème siècle, nouvel objet d'étude du programme de français dans le cadre du bac 2020.
    Une anthologie des poésies écrites par les plus grands poètes dont Marot, Villon, Ronsard, Joachim du Bellay, Louise Labé, La Fontaine, André Chénier... 

  • ? Un ouvrage de référence pour toute la famille
    Pour les enfants de l'école primaire, les collégiens, les lycéens, les étudiants, mais aussi pour les adultes, au bureau ou à la maison

    ? Tout pour améliorer son expression écrite et orale, et toutes les bases en grammaire, orthographe, conjugaison, vocabulaire

    ? Des outils efficaces pour répondre aux besoins de chacun
    - Des leçons claires et accessibles pour tous
    - 100 tableaux de conjugaison
    - Des schémas pour tout mémoriser en un clin d'oeil
    - Des astuces mnémotechniques et des conseils pratiques
    - Une rubrique « pièges à éviter » pour remédier aux erreurs les plus courantes
    - Des quiz (et leurs corrigés) pour vérifier qu'on a compris et s'entraîner efficacement

    + Un « Petit dico des curiosités de la langue » pour apprendre et découvrir en s'amusant

  • Sur le bout de la langue ; le plaisir du mot juste

    Bertrand Périer

    • Jc lattès
    • 9 October 2019

    « Les mots sont mes plus chers compagnons. Tous les jours, je joue avec les mots, je les manie avec délectation, dans une cour de justice, dans l'arène médiatique, dans les jurys de concours d'éloquence. Les mots m'ont révélé, m'ont fait sortir de ma réserve naturelle.
    Ce livre, à la fois ludique et érudit, est une déclaration d'amour aux mots d'un défenseur de la langue française, conscient cependant de son évolution nécessaire, et quelque part un portrait décalé. J'aspire à vous (re)donner à aimer des mots incongrus, des mots oubliés, des mots de jargon, des mots qui font rêver et des mots qui font voyager, des mots qui disent et des mots qui évoquent.
    Les mots de la loi, les mots de la foi, les mots de la table, les mots de la jeunesse, les mots de la musique. Les mots dits et les mots d'elle, les mots d'amour et les mots de tous les jours.  Les mots disent tout de notre rapport au monde. Ce livre est donc un voyage délibérément subjectif dans mon univers lexical. 
    Bienvenus !  »
    Bertrand Périer

  • Publié pour la première fois en 1995, Les écrivains français racontés par les écrivains qui les ont connus est une passionnante anthologie réalisée et préfacée par Charles Dantzig. Elle rassemble, du XVIe siècle au XXe siècle, des témoignages de première main rarement sinon jamais reproduits jusque-là sur trente-sept des plus grands auteurs de notre littérature.
    Voici Claude Binet, ami de Ronsard, évoquant la séduction qu'exerçait l'auteur des Sonnets pour Hélène sur le roi Charles IX. Au XVIIe siècle, c'est Marie de Gournay, la «  fille d'alliance  » de Montaigne, qui est racontée par le mémorialiste le plus spirituel de son temps, Tallemant des Réaux, et Molière par La Grange, le secrétaire de sa troupe, tandis que Charles Perrault parle avec sagacité et affection de La Fontaine. Au XVIIIe siècle, Rousseau est évoqué de manière inattendue par Bernardin de Saint-Pierre, l'auteur de Paul et Virginie. Un siècle plus tard, Mérimée raconte son ami Stendhal avec sa vivacité habituelle ; Victor Hugo se remémore les derniers jours de Chateaubriand, à qui il avait tant voulu ressembler  ; les Goncourt, pourtant si méchants, font de Flaubert un portrait à la fois attendri et admiratif. Au XIXe siècle, c'est au tour de Maurice Sachs de se remémorer Jean Cocteau, sa séduction et son talent. Quant à Serge Doubrovsky, il met en scène sa rencontre avec un Jean-Paul Sartre épuisé et malade, mais à l'intelligence aussi vive que toujours  : «  Je m'arrête, j'attends. [...] La tremblote a disparu par enchantement. L'oeil terne se rallume, lance des éclairs.  » Qui connaît mieux les écrivains que les écrivains  ?
    Dans une longue préface, Charles dantzig propose une réflexion sur ce qu'est ou peut être la biographie d'un écrivain. Le complément indispensable à son  Dictionnaire égoïste de la littérature française.
     

  • L'oeuvre de Fedor Mikhaïlovitch Dostoïevski hante la conscience européenne et mondiale depuis un siècle et demi (Nietzsche, Proust, Kafka, Nabokov, Berdiaev, Chestov, Soljénitsyne, Sarraute, Sollers, Visconti, Bresson, Kurosawa, Wajda et bien d'autres) et continue à fasciner le marketing hyperconnecté (16 versions en chinois de Crime et Châtiment). Le livre de Julia Kristeva dévoile la surprenante actualité du «  grand Russe  », génie aussi tourmenté que prophétique.
      «  Partout et en toutes choses, je vivais jusqu'à l'ultime limite, et j'ai passé ma vie à la franchir  », écrit-il à son ami le poète A. Maïkov en 1867. Il l'a fait, porté par sa foi orthodoxe dans le Verbe incarné, en réinventant ce pari sur la puissance de la parole et du récit qu'est le roman polyphonique  : pour braver le nihilisme et son double, l'intégrisme, qui gangrènent le monde sans Dieu et avec lui.
      Ses personnages extravagants, oscillant entre monstruosité pathétique et insignifiance d' «  insectes  », pressentaient déjà la matrice carcérale de l'univers totalitaire qui se révéla dans la Shoah et le Goulag, et qui menace aujourd'hui par l'omniprésence de la technique.
      Vibrante osmose et vigilance tonique, l'oratorio de Julia Kristeva décrypte un Dostoïevski total et neuf, galvanisé par le langage. L'homme et l'oeuvre s'introduisent dans le troisième millénaire, où, enfin, «  tout est permis  ». Et les anxiétés des internautes rejoignent les sous-sols des démons dostoïevskiens.
     
    Essayiste, romancière, psychanalyste, Julia Kristeva, docteur honoris causa de nombreuses universités, dont l'oeuvre est traduite dans beaucoup de pays - et intégralement aux Etats-Unis - a reçu en 2004 le prix Holberg, équivalent du Nobel pour les sciences humaines.

  • Ma vie avec la comtesse de Ségur

    Caroline Eliacheff

    • Gallimard
    • 16 September 2021

    En imaginant un va-et-vient entre la trajectoire et l'oeuvre de la comtesse de Ségur, sa propre expérience de psychanalyste et sa vie personnelle, Caroline Eliacheff nous fait redécouvrir une auteure en avance sur son temps. Une femme engagée, qui a sans relâche défendu la cause des enfants et épinglé les parents maltraitants. Une pionnière dans la compréhension des plus jeunes, dont les intuitions se sont trouvées confirmées par les théories psychanalytiques, de Freud à Françoise Dolto. Et bien sûr la romancière à succès qui a formé des générations de lecteurs : des Malheurs de Sophie au Général Dourakine en passant par François le bossu et Un bon petit diable, les écrits de la comtesse hantent notre imaginaire collectif.
    La famille, l'éducation, la féminité, l'héritage et la transmission sont au coeur de ces pages délicates.

  • Pour Roland Barthes

    Chantal Thomas

    • Seuil
    • 11 May 2015

    Ce livre est un exercice d'admiration et de reconnaissance : j'ai eu la chance de rencontrer en Roland Barthes un écrivain totalement habité par le désir d'écrire et qui avait la particularité d'écrire pour faire sentir ce désir, pour en faire partager le romanesque. D'écrire et d'enseigner, car il s'est agi pour moi en ces pages de chercher à faire exister le talent de parole de Barthes, l'étrange sagesse portée par son enseignement (un mélange d'intelligence analytique et de distance zen). Et plus largement, mais d'une façon qui lui est liée, de transmettre un certain nombre de valeurs que chacun de ses livres, du Degré zéro de l'écriture à l'admirable Chambre claire, réaffirme : l'amour de la langue, la différence au lieu du conflit, le goût du présent, le désir. Des valeurs sous le signe de l'harmonie, mais qui recèlent, s'il le faut, une dureté, un pouvoir de résistance absolue à tout ce qui se situe du côté du stéréotype, de la répétition mécanique, de la violence.
    Ch. T.

  • Le petit livre de la grammaire facile

    Jean-Joseph Julaud

    • First
    • 10 February 2022

    Réconciliez-vous enfin avec la grammaire !
    Adjectifs de couleur, règle d'accord du participe passé, pronoms, conjonctions, verbes et compléments, propositions relatives ou conjonctives... dissipez définitivement vos doutes ! Grâce à ce Petit Livre ludique et émaillé d'exemples, vous pourrez identifier n'importe quel type d'erreur, garantir à toutes vos phrases l'équilibre et la clarté, et communiquer de façon efficace et performante...

  • Le meilleur des bonbons sur la langue

    Muriel Gilbert

    • Vuibert
    • 4 October 2021

    Si le français est compliqué, il est aussi savoureux, acidulé, coloré, sucré... comme un bonbon ! Telle est la philosophie de Muriel Gilbert, qui propose deux fois par semaine depuis quatre ans aux auditeurs de RTL, des chroniques drôles, pétillantes et décomplexées sur l'orthographe, la grammaire et toutes les bizarreries de la langue française.
    Après le succès de ses trois premiers opus à La Librairie Vuibert, les amis des mots, phobiques de l'orthographe et amateurs de la langue de Molière vont se frotter les mains : la correctrice la plus célèbre de l'Hexagone est de retour avec une compilation de ses meilleures chroniques, illustrée de manière amusante et spirituelle par de petits bonbons nounours aux langues bien pendues !
    Pourquoi le Y est-il « grec » ? Peut-on rencontrer un chevau au singulier et des oeils au pluriel ? Quel est le rapport entre Robin des Bois et un robinet ? Que signifie « Tire la chevillette et la bobinette cherra »? Faut-il sabler le champagne... ou le sabrer ? C'est quoi, un odonyme ? Doit-on rougir d'avoir lâché un zeugme ? En 100 textes aussi courts qu'éclairant, voici l'orthographe à portée de tous !

  • Dante

    Carlo Ossola

    • Que sais-je ?
    • 17 November 2021

    « Dantesque » : voilà comment, en français, l'usage a résumé le caractère sombre, terrifiant et tout à la fois sublime de l'oeuvre de Dante Alighieri (1265-1321). Encore ce jugement ne s'applique-t-il qu'à la Divine Comédie, car Dante est également l'auteur de la Vie nouvelle, des Rimes, d'un traité De l'éloquence en vulgaire, d'un Banquet et de la Monarchie. Baudelaire le savait : « Un des caractères principaux du grand peintre est l'universalité. - Ainsi le poète épique, Homère ou Dante, sait faire également bien une idylle, un récit, un discours, une description, une ode, etc. » Après avoir retracé la vie de celui que l'on considère comme le « père de la langue italienne », Carlo Ossola passe en revue toutes ces manifestations du génie de Dante, consacrant naturellement une large part de son propos à la Divine Comédie, sommet de la littérature médiévale. Car ce sont bien dans les tercets où Dante, en compagnie de Virgile, nous conduit de l'Enfer au Paradis en passant par le Purgatoire que sont mis en scène les universaux, physiques et métaphysiques, chers à la tradition aristotélicienne, et légués par cette voie (et cette voix) à la pensée et à l'histoire de toute la chrétienté.

  • Ma vie avec Marx

    Alain Minc

    • Gallimard
    • 9 September 2021

    "Nous ne nous sommes, depuis lors, jamais quittés, ce vieux Karl et moi. Plus la vie me faisait pénétrer les arcanes du monde capitaliste, plus Marx m'apparaissait unique, le seul à avoir compris, décrit, encensé, percé à jour un système dans lequel l'économie de marché et les mouvements profonds de la société sont indissolublement liés."
    Le drame du libéralisme est qu'il rime souvent avec conservatisme et réaction, alors qu'il devrait en être l'antithèse : encore faudrait-il que ses épigones aient lu Marx... Marx, élu meilleur antidote à la pensée anticapitaliste ? Ce n'est pas le moindre des paradoxes mis en lumière dans cet essai décapant.
    Alain Minc nous fait redécouvrir une oeuvre qui incarne une tentative unique de penser le monde, en embrassant la philosophie, l'histoire, l'économie et la sociologie. Relisant le Manifeste communiste, Le Capital ou Le 18 Brumaire de Louis Bonaparte, lui qui se présente, non sans espièglerie, comme le dernier marxiste français livre ses propres hypothèses sur l'économie et la politique contemporaines.
    Il donne à voir un Marx qui se révèle éminemment pertinent dans sa description de la dynamique capitaliste, conçue comme une force de progrès. Un homme à l'ambition prométhéenne, dont la construction théorique et la vie ne font qu'un. L'auteur qui, de tous, nous aide le mieux à comprendre le monde d'aujourd'hui, et à agir pour une société plus juste.

  • Enfin une méthode innovante et efficace pour vous réconcilier avec l'orthographe, et avoir du plaisir à écrire ! En comprenant son fonctionnement, vous pourrez déduire ou mémoriser plus facilement l'orthographe des mots et mieux vous relire.
    Unique, la Méthode Apprenance créée par Roxane Joannidès réunit tout ce que la science a découvert en orthographe et s'adresse à tous. Quel que soit votre profil, visuel, auditif ou kinesthésique, grâce à une diversité d'outils pratiques, vous percerez le mystère de la logique orthographique.
    Conjuguer, accorder le participe passé, gérer les consonnes doubles ou les adjectifs de couleur... Avec la Méthode Apprenance, vous n'aurez plus à apprendre par coeur sans comprendre.
    Maitriser l'orthographe est un pouvoir, reprenez-le !

  • Rencontres avec le diable

    ,

    • Editions du cerf
    • 27 January 2022

    De l'an 1000 à l'an 2000, voici un millénaire de mutations du diable, de ses pompes et de ses oeuvres. Chaque époque a eu son démoniaque et cette enquête sans précédent nous permet de plonger dans les régions les plus reculées de notre inconscient. Flippant. Fascinant. Connaissez-vous vraiment le diable, savez-vous ce qu'il fait et quel est son visage ? Du xvie au xxe siècle, nombreux en France et en Europe ont pris la plume pour lui donner corps : théologiens, romanciers, philosophes, simples quidams accusés d'être des sorciers. Des plumes connues, des témoins anonymes. En une anthologie sulfureuse, voici que l'on dresse ici le portrait évolutif du Malin au cours des siècles. On explorera son parcours et ses interactions avec les hommes et la représentation qu'ils s'en font : avec qui, de quelle manière les fait-il agir ? On montrera comment il est partout, devenant le responsable des petits drames intimes, mais aussi des grands évènements historiques que l'on juge funestes. Car le diable a été, est, et demeure le miroir des peurs et des angoisses de chaque époque.
    On notera enfin que l'on peut tout aussi bien se moquer du démon pour conjurer sa peur et le lecteur découvrira l'arsenal des formules usitées pour le maintenir à distance.
    Un travail magistral, accessible et passionnant sur la figure la plus effrayante de l'histoire religieuse et culturelle de l'Occident. Pour le coup, un satané ouvrage à dévorer de manière endiablée !

  • REVUE DES DEUX MONDES ; Proust et les Juifs

    Revue Des Deux Mondes

    • Revue des deux mondes
    • 29 April 2022

    Grand entretien avec Sylvain Tesson : « Nous autres, Français »

    Sylvain Tesson parcourt le monde depuis ses 20 ans. Ses voyages lui ont permis d'acquérir une connaissance intime et concrète de certains pays comme l'Ukraine. Épris de liberté, l'écrivain ne reste pas moins attaché aux frontières, à la civilisation occidentale et à son identité chrétienne.


    Dossier 1 : Géopolitique. Le basculement du monde

    -> Entretienavec Thomas Gomart : « La guerre en Ukrainerévèleaussi nos propresillusions» L'invasion de l'Ukraine a mis en évidence le fossé d'incompréhension entre la Russie et l'Occident. Après avoir exposé les causes de cet abîme, Thomas Gomart revient sur Poutine, son parcours, la nature de son pouvoir et les erreurs de jugements des Occidentaux.


    -> Renaud Girard - La nouvelle donne stratégique mondiale

    Le guerre entre la Russie et l'Ukraine modifie les équilibres qui prévalaient dans le monde depuis la fin de la guerre froide en 1989, explique Renaud Girard. Pour lui, les Chinois sont les seuls grands gagnants de la situation.


    -> Xavier Darcos - Thucydide : chronique d'un choc annoncé

    Dans La Guerre du Péloponnèse, Thucydide décrit l'affrontement entre Athènes, une puissante émergente, et Sparte, un pouvoir dominant. Son texte est devenu une référence au point que Graham Allison inventa l'expression « piège de Thucydide ». Xavier Darcos détaille la pensée sobre, limpide et réaliste de l'historien athénien.

    Et aussi : Jean-Pierre Cabestan et Tony Corn
    Dossier 2 : Proust et les juifs

    -> Entretien avec Antoine Compagnon : « Retour sur la judéité de Proust »

    Juif par sa mère, catholique par son père, Proust ne renia jamais sa judéité. Antoine Compagnon, qui mena une enquête fouillée sur l'arrière-plan familial de Proust et sur la réception de son oeuvre par les juifs, partage ses principales découvertes.


    -> Nathalie Mauriac Dyer - Être juif et français dans À la recherche du temps perdu Certains personnages de la Recherche, comme le baron de Charlus, excluent les juifs de la communauté nationale. En insérant de tels propos dans son oeuvre, Proust manifeste son intérêt pour la situation précaire des juifs de France.


    -> Mathilde Brézet - Les antisémites et l'affaire Dreyfus

    Mathilde Brézet détaille toutes les formes d'antisémitisme déclinées dans La Recherche dont l'affaire Dreyfus constitue la toile de fond.


    -> Nicolas Ragonneau - Proust des années noires. Lecteurs et lectures de La Recherche sous l'Occupation

    Les livres de Proust échappent à la censure sous l'Occupation. Mieux, ils sont réimprimés. Nicolas Ragonneau raconte pourquoi.


    Et aussi : Sébastien Lapaque, Stéphane Zagdanski, Lucien d'Azay, Eryck de Rubercy et Stéphane Barsacq.

  • Petites chroniques du français comme on l'aime !

    Bernard Cerquiglini

    • Larousse
    • 24 October 2012

    300 fiches et 10 dossiers thématiques où Bernard Cerquiglini nous conte la langue française, son histoire et sa petite histoire. Sur le mode de la confidence et du clin d'oeil complice, il nous fait part de ses bizarreries, de ses particularités, etc.À l'instar, de Raymond Queneau, il sait bien « que le français est la langue qu'un français parle à un autre français, mais pas celle qu'un grammairien parle à un grammairien. ». Il n'est donc point question d'être ici docte et pontifiant, mais de satisfaire la curiosité de lecteurs prêts à partir à la découverte des trésors de culture qui se logent dans les anfractuosités verbales de notre langue.

  • POETIQUE ; figures IV

    Gérard Genette

    • Seuil
    • 25 April 2014

    Comme le suggère sans doute un titre dont la constance ne doit (presque) rien à la paresse, on trouve ici des pages aussi diverses par leur âge que par leurs thèmes, et dont la mosaïque ne se recommande que par cette diversité.
    Leur propos est d'esthétique en général, de poétique en particulier, de musique parfois, de peinture souvent, mais le plus spécifique en apparence y a souvent trait au plus universel, et, comme il va de soi, réciproquement. Leur disposition, quoique nullement aléatoire, n'exige aucun respect de la part du lecteur, qui s'en affranchira même assez pour négliger, s'il veut, telle ou telle étape : sauter des pages est un droit qu'on acquiert avec chaque livre, et qu'on ne saurait exercer avec trop d'ardeur, puisque - l'étymologie nous l'assure - lire, c'est choisir, et donc, bien évidemment, ne pas lire. Quelques-uns de ces objets pourtant - Stendhal, Proust, Venise - insistent, et signent.

  • Maîtriser la grammaire française

    B. Delignon-Delaunay

    • Hatier
    • 3 January 2018

    Pour comprendre comment fonctionne la langue et améliorer ses écrits, les notions clés et 500 exercices corrigés. 
     
    Une grammaire en 75 doubles-pages associant la révision et l'entraînement  
    o Sur la page de gauche, l'explication du point de grammaire, illustrée de nombreux exemples dans un français vivant  ;
    o Sur la page de droite, un entraînement progressif permettant de repérer, d'analyser, puis d'employer le fait de langue.
    o À intervalles réguliers, des bilans pour réinvestir les connaissances acquises.
    o Tous les corrigés à la fin de l'ouvrage.
     
    Pour quels publics  ?
    o Enseignement supérieur (lettres, sciences du langage, didactique du français, FLE)
    o Préparation aux concours de l'enseignement
    o Formation continue
     

  • Le petit bon usage de la langue française

    ,

    • De boeck supérieur
    • 28 March 2019

    Grammaire complète et accessible, le Petit Bon Usage vous fera entrer dans la langue française grâce à ses nombreuses citations tirées d'oeuvres d'écrivains, de poètes et de chanteurs classiques ou contemporains.
    Avec :
    - les règles principales et les variantes les plus courantes
    - des milliers de citations littéraires en exemples
    - un index des notions
    - un index des auteurs cités
    (Re)découvrez la grammaire française grâce à Victor Hugo ou Amélie Nothomb, Albert Camus, Bernard Weber ou Marc Lévy, avec des incursions chez Brassens, Stromae ou Goscinny et bien d'autres...

  • L'art de la répartie

    Séverine Denis

    • First
    • 13 April 2017

    Pour ne plus jamais dire : "J'aurais dû lui répondre ça !" A 2,99 euros !
    Qui ne s'est jamais retrouvé séché suite à une remarque désagréable ou un reproche inattendu ? Pour ne plus jamais rester "sans voix", voici un petit livre d'une utilité redoutable : apprenez à repartir comme un as de la tchatche ! Moucher les fâcheux ou faire une cabriole pour vous sortir d'une situation désagréable, voilà ce que se propose de vous enseigner Séverine Denis, improvisatrice professionnelle.
    Avec en bonus les meilleures reparties de l'Histoire !

  • Esprit ; l'amour des marges : autour de Michel de Certeau

    Esprit

    • Revue esprit
    • 13 January 2022

    À un moment où la politique des marges semble avoir été effacée par la configuration néolibérale et les dispositifs technologiques des Gafam, le dossier coordonné par Guillaume Le Blanc pose la question : comment refaire institution depuis les marges ? La pensée de Certeau permet d'y répondre, car elle est d'abord l'affirmation d'un marginalisme théorique et pratique. À lire aussi dans ce numéro : La société française s'est-elle droitisée ?, les partis-mouvements, le populisme chrétien, l'internement des Ouïghours, le pacte de Glasgow, tombeau de Proust et donner du temps à Fontainhas.

  • Histoire de la langue francaise

    Jacques Chaurand

    • Que sais-je ?
    • 14 July 2021

    La langue a une histoire propre, toujours en relation avec l'histoire politique et sociale mais qui ne se confond pas avec elle. Son étude permet d'atteindre les hommes qui la parlent et qui la font évoluer. Chaque époque a laissé sa marque, fait valoir ses préoccupations et ses préférences, apporté sa part d'innovations et d'oublis. Depuis les Serments de Strasbourg en 842, premier document en français, jusqu'à la situation actuelle, plus d'un millénaire de langue française est retracé : modeste à son départ, elle a peu à peu détrôné le latin pour devenir l'une des grandes langues de culture européenne.

  • Mille sabords ! mon beau château !

    Pierre Bénard

    • Sépia
    • 20 October 2021

    Moulinsart... J'y suis entré un jour de l'été 57, n'y connaissant personne, ni Haddock, ni Nestor, ni Tryphon ni même Tintin. Une belle maison en pierre blanche avec de hautes toitures d'ardoises sur lesquelles brillait un ciel bleu. Je ne suis pas revenu de cette première visite. J'ai arpenté sans fin, pendant soixante-quatre ans, le château du capitaine, toujours étonné de m'y perdre, comme on s'égare régulièrement dans les couloirs, revisités chaque nuit, d'une demeure onirique.

empty