• Bienvenue au pays des merveilles animales où des lézards marchent sur l'eau, des insectes se prennent pour des fleurs, des grenouilles ressuscitent et des requins font des bébés tous seuls!
    Cet atlas met à l'honneur trente-cinq créatures extraordinaires aux capacités inattendues et parfois inexplicables. Autant de rencontres éblouissantes qui célèbrent la richesse et les mystères du monde animal, cet univers largement méconnu où il nous reste tant à découvrir, à transmettre et à protéger...

  • Éléphants, rhinocéros, tigres, faucons, concombres de mer, totoabas ou tortues étoilées de l'Inde... le business de l'extinction animale étend sa toile sur la terre entière avec un chiffre d'affaires annuel évalué à au moins 14 milliards d'euros et des profits qui augmentent de 4 à 5 % par an. Le marché des animaux de compagnie, la course à l'exotisme et la recherche de prétendues vertus curatives et aphrodisiaques emballent le moteur de cette apocalypse.
    L'ONG Robin des Bois traque dans le monde entier les actes de braconnage et de contrebande tels qu'ils sont rapportés par les rangers, les douanes, la presse internationale et locale et les institutions judiciaires pour dénoncer la cruauté, la violence, la corruption et l'inventivité des modus operandi de chaque filière.
    Les textes et cartes présentées dans cet Atlas démontrent sans équivoque la mondialisation et la diversification de la contrebande du vivant. Trente-deux espèces y sont examinées, ambassadrices de toutes les autres espèces, victimes de la guerre que l'humanité livre à l'animalité.

  • Pourquoi les girafes ont-elles un si long cou et les zèbres des rayures ? Quel rapport entre une foule de supporters sportifs et un troupeau de gazelles ? Avez-vous déjà frémi d'épouvante à la mention du mot « ratel » ?Les animaux de la savane africaine ont encore beaucoup à nous apprendre. Ce livre vous expliquera le talent des termites bâtisseurs qui construisent des orgues pour respirer, le rôle du hasard dans la fuite de la gazelle, la dictature quotidienne que subissent les éléphants alors que les buffles vivent en démocratie, l'importance de la Voie lactée pour les bousiers, et le point commun entre les tétons humains et le pénis des hyènes.« Rien en biologie n'a de sens, si ce n'est à la lumière de l'évolution », disait un célèbre généticien. Mais cette lumière projette des ombres étranges et difficiles à décrypter, et les sujets présentés sont aux frontières actives de la recherche scientifique !Un livre d'histoires naturelles, contées avec légèreté et humour par un jeune biologiste aventureux et superbement illustrées par ses photographies.Léo Grasset est titulaire d'un master en biologie. Après un travail de terrain au Zimbabwe, il étudie l'impact des écosystèmes sur les sociétés humaines.Dessins in texte de Colas Grasset ; photos en couleurs, hors texte, de l'auteur.

  • La première encyclopédie sur le marché mondial qui recense et montre autant de races – des plus populaires aux plus confidentielles – classées par aires géographiques d'origine.

  • Aimer est une aventure dangereuse. Chacun en est conscient et pourtant, tous nous préférons prendre le risque d'aimer plutôt que de vivre sans. Mais pourquoi ? Dans ce livre, Claude Béata nous invite à un voyage unique au coeur du phénomène universel de l'attachement en prenant le temps de visiter beaucoup d'espèces animales sans jamais oublier l'être humain. De l'amour maternel débordant des chattes au deuil sans oubli des éléphants, des amitiés indéfectibles des dauphins à la jalousie violente des singes, de la loyauté parfois pathologique des chiens à l'apparente fidélité exemplaire des oiseaux, toutes les étapes du voyage révèlent le foisonnement de la vie et l'importance du lien, mais aussi la continuité entre les espèces sans nier la singularité de notre condition humaine. Mêlant les faits scientifiques les plus pointus et les anecdotes, alliant l'humour et l'analyse, ce livre traite donc de ce sujet qui est au coeur de la vie de chacun et à la base de la souffrance de beaucoup : l'amour, de ses racines biologiques à ses conséquences les plus imprévisibles et parfois les plus amusantes. Claude Béata est vétérinaire comportementaliste, diplômé des Écoles nationales vétérinaires françaises et membre du Collège européen de médecine vétérinaire comportementale. Spécialiste de l'attachement, il a notamment publié La Psychologie du chien, qui a eu beaucoup de succès. 

  • Sous forme d'Abécédaire, Allain Bougrain Dubourg nous raconte une vie de passion consacrée aux animaux.Tour à tour spectateur émerveillé de la nature et farouche acteur de sa protection, il s'est frayé un parcours hors du commun qui donne tout son sens à l'idée selon laquelle on ne protège bien que ce que l'on connaît bien. Du manchot en Antarctique, qui tente de lui voler son feutre, aux chiens en Normandie, dressés pour aider les handicapés, en passant par le bébé rhinocéros qu'il nourrit au biberon, chaque rencontre est source de compréhension, de compassion et d'émotion.De cette vie d'aventure ressort comme une philosophie animale qui nous rappelle que l'homme n'est qu'un animal parmi les autres.

  • "Le chat est solitaire par nature et n'a pas besoin de compagnie." "Le chat ne se dresse pas, il n'en fait qu'à sa tête." Souvent présenté comme indépendant et détaché, le chat peut en réalité nouer des relations très étroites avec ses maîtres. Ces liens d'attachement le rendent notamment capable d'une foule d'apprentissages.

    Avez-vous développé cette complicité particulière avec votre chat ? Savez-vous décrypter ses états d'âme, même dans leurs manifestations les plus discrètes ?

    A travers les aventures de Simoun, le héros félin de ce livre, les auteurs, vétérinaires comportementalistes, vous donnent les clés biologiques et psychologiques pour comprendre votre chat : ses comportements, ses besoins, sa façon de penser, sa vie émotionnelle...

    Ils vous fournissent de très nombreux outils pour éviter les erreurs et offrir à votre animal les meilleures conditions de vie possibles : choisir un chaton, rendre son chat sociable, lui apprendre à se contrôler, le faire revenir quand on l'appelle, éviter qu'il ne fasse des bêtises, organiser la cohabitation avec un autre chat ou un chien, préparer les départs en vacances, l'arrivée d'un bébé, etc.

  • Jadis pratique populaire, à présent discipline utilisée en paléontologie, l'ichnologie est l'ensemble des techniques permettant l'identification des espèces à partir des traces qu'elles laissent.

    Véritable manuel d'initiation, ce guide se propose de mettre ce savoir-faire au service du promeneur par une approche didactique établissant une typologie des empreintes : séquences des membres antérieurs et postérieurs en fonction de l'allure, aspects des empreintes selon le substrat... II permettra au naturaliste amateur de " lire " la nature à partir des empreintes laissées par les animaux dans le sol, mais aussi de leurs excréments et déjections, jusqu'aux traces laissées sur les végétaux en passant par les cadavres pour ce qui est des grands carnivores.

    Outre les passionnés de faune sauvage, cet ouvrage intéressera les professionnels en charge des inventaires et du suivi des animaux en milieu naturel.

  • Pour la première fois, un ouvrage traite 120 espèces de papillons de jour du Maroc. Le livre concerne quatre familles : Papilionidae, Pieridae, Lycaenidae et Nymphalidae. Chaque monographie d'espèce est présentée de manière très complète (origine, biologie, écologie, distribution, conservation, comportement, ...) ; une carte de répartition par espèce et de remarquables photographies accompagnent le texte.
    En première partie de l'ouvrage, les auteurs présentent les différents écosystèmes marocains et mettent en avant l´importance de ces insectes en tant que bio-indicateurs de la qualité des milieux naturels.

    Ce livre Les papillons de jour du Maroc - Guide d'identification et de bio-indication est sans aucun doute une véritable référence entomologique marocaine. Il révèle à quelle vitesse se dégradent les populations de papillons et leurs habitats. Ce plaidoyer passionné et clairvoyant en faveur de la beauté et de la richesse naturelle du Maroc s'adresse à nous tous.

  • Comme nous, les humains, les bêtes ne pensent qu'à ça. Avec la légère différence que, pour elles, la copulation ne rime pas souvent avec amour et orgasme. Leur grande affaire, c'est la transmission de leurs gènes. A tous prix ! par tous les moyens possibles ! Sans tabou, ni interdit ! L'art amoureux de l'animal dépasse les rêves les plus follement érotiques de l'homme. Depuis des années, les éthologues médusés, gênés, recensent des comportements à faire rougir le grand Casanova : triolisme, polygamie, exhibitionnisme, prostitution, homosexualité, pédophilie, cannibalisme sexuel... Dans cet ouvrage, une centaine d'espèces ont généreusement accepté de livrer leur vie privée à notre incurable voyeurisme. Voici le microscopique amoureux s'incrustant dans l'utérus de sa belle, cet ado doué de raison pratiquant le gang bang, cette sainte Nitouche trompant son vieux mari à tire d'aile, cette fine mouche battant sa compagne, ce jaloux utilisant son zizi pour aspirer le sperme déposé par son rival, ou encore ce minuscule spadassin exterminant ses rivaux. Mais voilà aussi, ces hippies pratiquant l'amour libre, ce costaud fidèle pour la vie, ce père célibataire élevant seul ses enfants, ou encore ce galant empressé bâtissant durant des mois un temple d'amour pour un seul baiser. C'est une formidable leçon de vie donné par le monde animal. A longuement méditer ou... à imiter.

  • Le dromadaire est trop souvent mal aimé, calomnié parce que mal connu. Au cours de ses sept années de vie saharienne, dans l'Ouest et au Hoggar, l'auteur a eu l'occasion et le temps d'étudier cet animal au cours de longue méharées dans des terrains différents. L'auteur, comme tous les méharistes et, en premier lieu, les nomades, était bien conscient que la survie dans le désert n'est possible que grâce à la remarquable adaptation de l'animal à cet habitat spécial.

  • Animaux « dominants » ou « dominés » ? Chez le Fou à pieds bleus, un oiseau marin, on repère des oisillons soumis à leur aîné dès la couvée. Mais chez le Maylandia zebra, un poisson africain, les rapports de subordination peuvent changer du tout au tout à quelques jours d'intervalle... Pourquoi y a-t-il donc dans le monde animal des hiérarchies ? Est-ce pour limiter la violence dans les groupes, comme on le dit parfois ? Les animaux se dominent-ils seulement par la force physique ou des facteurs psychologiques entrent-ils en jeu ? Et, au fond, pourquoi certains groupes semblent-ils hiérarchisés alors que d'autres ne le sont pas ? Dans cet ouvrage, Alexis Rosenbaum nous montre à quel point les relations de dominance du monde vivant ont parfois été mal comprises, en dévoilant les multiples dimensions d'apprentissage, de coopération et de parenté qu'elles recèlent. Alexis Rosenbaum enseigne la philosophie des sciences à l'université Paris-Saclay. Il s'intéresse depuis plusieurs années aux fonctions de la hiérarchie, sur laquelle il a publié différents ouvrages. 

  • Observer un animal dans le monde sauvage, agricole ou domestique, c'est finalement accepter de se changer un peu... Car les bêtes, avec leur étrangeté et leur beauté, nous surprennent, nous enchantent, se font parfois aimer d'un amour qui leur est propre.
    Certains animaux eurent d'ailleurs un destin aussi illustre que celui de leur maître : le cheval d'Alexandre, les éléphants d'Hannibal, la girafe de Charles X, le lémurien d'André Gide, le chat de Schrödinger, Ham le premier chimpanzé dans l'espace, et bien d'autres encore... Ce livre raconte leur histoire étonnante et passionnante. Et il est à parier que le chat du Cheshire est encore en train de sourire...

  • Dans ce mémoire de 1831 Louis-Furcy GRONIER (1774-1837) développe ses observations et recherches pour l'amélioration de la race, la variété rouge pur qui passe pour la meilleure parmi les bovins dits "auvergnats" et qui est présente surtout dans la région de Salers.
    Il développe ses observations et recherches pour l4 amélioration de la race. Il est précurseur : ses travaux seront repris par Tyssandier d'Escous et Alferd Durand dit de lui : "il est injuste que Grognier ne soit pas considéré comme l'un des créateurs de la belle race bovine cantalienne".
    Il procède à une analyse des revenus tirés principalement de la production du fromage. A la suite de son analyse, il formule des propositions d'amélioration de la qualité de la Fourme.

  • Nouvelle édition (entièrement recomposée) de ce monumental ouvrage sur le folklore de la France. Ce tome (3-a sur 4) reprend la partie consacrée à la Faune : Mammifères sauvages, mammifères domestiques, oiseaux sauvages et oiseaux domestiques, reptiles, insectes et poissons en sont les grands chapitres. On reste toujours surpris de la richesse du folklore recueilli, de sa diversité : on se prend à rêver tout au long des pages de ce livre, classique parmi les classiques du genre.
    Paul Sébillot, né à Matignon (Côtes d'Armor) en 1843 (il meurt en 1918), est une des figures majeures du folklore breton et français dans son ensemble. Auteur de nombreux ouvrages, dont la Littérature orale de la Haute-Bretagne, et surtout auteur de ce vaste Folklore de France, édité en 4 fort volumes entre 1904 et 1907.

  • Les Grands Bois tropicaux d'Amérique remontent à la plus haute antiquité, c'est pourquoi ils regorgent d'étranges créatures. En voici quelques unes du Singe hurleur à la Grenouille phylloméduse dont les moeurs aussi odieuses que drolatiques peuvent gâcher ou enchanter une promenade en forêt. Le primate naturaliste, également célébré et habillé pour l'hiver dans ce bestiaire, n'est pas la bête la moins bizarre.

  • Cet ouvrage présente les principes et recommandations générales sur l´élevage des animaux domestiques, appliqués aux pays du Sud, notamment les régions tropicales. Ces recommandations sont importantes dans un contexte d´intensification des élevages (laitier, volailles...) et des évolutions en cours de l´élevage traditionnel. Elles s´adressent aux « nouveaux » éleveurs et aux éleveurs traditionnels, afin qu´ils puissent tenir compte des contraintes dans la conduite des animaux et maintenir leur bien-être.

  • Koko le gorille, Alex le perroquet, Ake le dauphin, et bien d'autres, ont prouvé aux scientifiques passionnés leur intelligence logique, langagière, sociale et affective. Ils jonglent avec les chiffres et les mots, pleurent leurs morts, chérissent leur famille : on croit reconnaître ici les critères classiques de la définition de l'Homme par les anthropologues, ou ceux de la " personne " chère aux philosophes. Mais les animaux, eux aussi, sont des " personnes " ! Dans un ouvrage qui fait partager au grand public les avancées de la recherche, Yves Christen nous permet de rencontrer ces fortes personnalités et nous conduit, de façon limpide et révolutionnaire, à remettre en question nos préjugés sur l'animalité et l'humanité, dont la séparation semble bien artificielle.

  • Brrr! Find out what it's like in some of the coldest, snowiest, most frozen places in the world.

    Take a trip around an iceberg as big as a mountain, dive into the icy seas with seals and sea lions, meet penguins and polar bears - but not at the same time! And discover how people live and work in these lands of ice and snow... All aspects of life - fauna, flora, people and environment - are covered in amazing photographic detail.

    Brilliant for homework and school projects, or just for fun

  • En six mots, tout est dit ?

    Mais parmi les 2000 "collègues" qui ont accepté de participer au salon du livre de Paris 2013, nul doute que s'il existait en France un média pour les questionner sur mon attitude, en les priant de me résumer d'un mot, "âne" sortirait (entre "anachronique" et "angélique" ?).


    Dans ma propre région, Midi-Pyrénées, où selon les élus mon statut d'indépendant m'interdit le qualificatif "écrivain", le remplacent-ils par "âne" ?

    Suis-je l'âne de Martin Malvy, Gérard Miquel, Gérard Amigues, Michel Perez ?


    Bref, on est toujours l'âne de quelqu'un ! Au sens figuré, naturellement.

    Mais certains n'ont aucun état d'âme à prendre les poses nécessaires pour se goinfrer aux râteliers officiels.

    />
    J'aime les ânes, les vrais, est un livre numérique de photos le plus souvent anciennes. Avec peu de commentaires.


    Stéphane Ternoise http://www.lotois.fr   J'aime les ânes, les vrais, le livre de http://www.anes.tv la télévision des ânes

  • J.Peker vous propose dans son livre des remèdes naturels qui, à la différence des produits médicaux habituels, permettent non seulement de soulager et de guérir, mais possèdent l'avantage de pouvoir être utilisés sans danger par des personnes non averties.

  • Les auteurs mettent sous le microscope diverses pratiques du bioart comme la culture de tissu humain, la manipulation génétique, le traitement de l'image et les codes ADN, l'appropriation du matériel de la vie ainsi que le corps et les signaux électriques humains.

  • Dotés par l´évolution de cerveaux de grandes dimensions, les grands singes (chimpanzés, bonobos, gorilles et orang-outans) et les cétacés (dauphins, baleines et cachalots) ne cèdent en intelligence à aucune autre espèce du règne animal, humains exceptés. Dans ce livre captivant, la spécialiste des dauphins Maddalena Bearzi et le primatologue Craig Stanford mettent en évidence les similitudes entre ces deux groupes. En effet, tous deux utilisent des outils, disposent de moyens de communication et de coopération sophistiqués, résolvent des problèmes grâce à l´innovation, transmettent leurs traditions culturelles à la génération suivante et imitent leurs semblables. Comme les humains, singes et dauphins constituent des réseaux sociaux complexes où mensonge et manipulation tiennent leur part. Les risques sont réels de voir ces espèces disparaître.
    Ce livre est un véritable plaidoyer pour la conservation de leurs écosystèmes, pour que ces belles intelligences ne soient pas perdues à jamais. Maddalena Bearzi est présidente de l´Ocean conservation society et chargée de cours au département d´anthropologie et de biologie de l´université de Californie, Los Angeles. Craig B. Stanford est professeur d´anthropologie et de biologie à l´université de Californie du Sud (USC).
    Il co-dirige le Jane Goodall Research Center de l´USC.

empty