• Un livre complété par des vidéos disponibles sur Youtube, pour un programme d'équitation sur mesure :o Le livre  : les 40 leçons d'équitation fondamentales expliquées pas à pas et illustrées : les bonnes positions du cavalier, les aides  les allures, les techniques équestres, les figures de manège...o Les vidéos  : sur une chaine Youtube dédiée,  40 leçons filmées pour un apprentissage facile, commentées par l'auteur avec ses élèves !

  • Pour que vos premiers pas à cheval soient un vrai plaisir  !
    Mettez le pied à l'étrier grâce à ces 50 règles d'or indispensables à ceux qui franchissent pour la première fois la porte d'un centre équestre. Panorama détaillé du cheval et de ses caractéristiques, techniques de monte et d'entretien, conseils d'équipement...  : vous trouverez dans ce petit livre les bases de l'équitation pour apprivoiser votre monture et dépasser vos premières appréhensions  !
     
    3,2, 1... Au galop  !
     

  • Alors que la conscience environnementale et le désir de bien-être animal n'ont jamais été aussi forts dans notre société, Le Silence des chevaux propose une autre approche aux cavaliers, propriétaires ou professionnels qui se trouvent désemparés dans un monde équestre figé dans des standards d'un autre temps, celui du cheval outil, du cheval de guerre.
    De la préface, véritable garantie scientifique rédigée par le Professeur Gudin, à la postface d'un ancien écuyer du Cadre noir de Saumur, ce livre libère du « politiquement correct » qui sclérose ce milieu traditionnel et offre un regard neuf, pertinent et argumenté sur le monde équestre.
    Un tel plaidoyer s'adresse à ceux qui, au-delà de l'amour qu'ils portent aux chevaux, ont la volonté légitime d'élargir leur savoir afin de mieux respecter un animal aux besoins méconnus et trop souvent bafoués. L'univers du cheval, passionnant symbole de liberté, mérite cet ouvrage émancipateur écrit pour toutes celles qui aiment le vivant, pour tous ceux qui aiment la vie.

  • Quel cavalier n'a pas rêvé d'une pratique de l'équitation fluide, efficace, sans heurt et sans douleurs ?

    Un tel objectif demande une triple démarche :

    - comprendre les tenants et aboutissants de l'équitation pour davantage de maîtrise et ne pas laisser un hasard chaotique dicter son apprentissage ;

    - connaître les moyens d'interagir efficacement avec sa monture en toute situation ;

    - comprendre la gestuelle à mettre en oeuvre afin d'optimiser la relation cavalier/cheval mais aussi de préserver son corps et celui de sa monture, en connaissant ses limites.

    L'équitation est loin d'être un sport ordinaire : être en harmonie avec son cheval et gagner en performance nécessitent de la finesse et de la subtilité. Cet ouvrage vous donne les clés pour analyser votre gestuelle, prendre conscience des gestes adaptés et inadaptés, et trouver des solutions pour corriger les erreurs.

    La lecture de ce livre changera votre regard sur l'équitation et votre pratique, qui ne sera plus jamais la même.
    La version ePub de ce titre est au format maquette fixed : vérifiez la compatibilité de vos appareils de lecture.

  • Décédé en 2009 à la veille de son 80e anniversaire, l'écuyer Jean-Claude Racinet, qui a passé sa vie à défendre et illustrer la belle équitation de tradition française (qu'il était finalement parti enseigner aux Etats-Unis), a laissé une oeuvre écrite foisonnante: articles dans des revues spécialisées, chroniques acidulées, pamphlets, ouvrages de doctrine, sans compter une abondante correspondance technique inédite. Ses disciples se proposent de réunir et présenter en un volume cette oeuvre originale, multiforme et salutaire. Saluée, en tout cas, par les plus grands noms de la spécialité, tel le général Pierre Durand, écuyer-en-chef du Cadre Noir de Saumur et longtemps directeur de l'Ecole Nationale d'Equitation.
    Paraissant dix ans après sa mort, le présent recueil n'est pas seulement un légitime hommage rendu à un cavalier d'exception. Donnant un aperçu de la richesse de sa pensée et de son enseignement, il sera le livre de chevet de tous ceux qui, aujourd'hui encore, sont confrontés aux mystères de l'équitation et de la relation homme-cheval.

  • Une promenade littéraire au cours de laquelle l'auteur nous fait partager les émotions ressenties tout au long d'une vie consacrée à la passion du cheval.
    " Les chevaux, et plus particulièrement les pur-sang anglais, sont tout pour moi. Ils m'ont grandi, m'ont apporté la confiance, le goût de la liberté, fourni quelques armes pour vaincre appréhensions et peurs, offert la force d'oser. Oser tout ce qui sans eux m'aurait laissé à terre, dans l'ombre douillette, mais sans voix. Le cheval a changé ma vie. Il l'a bouleversée, tissée, sauvée, mise en danger, protégée, enluminée, inspirée... Il est mon intercesseur vers le merveilleux. Je lui dois tout, absolument tout, et suis son créancier pour l'éternité. Ce dictionnaire amoureux est le lit, ou plus exactement la litière, de cette passion qui m'anime depuis quarante-six ans. Mes amours y sont exclusives. Loin d'être exhaustives, elles sembleront parfois oublieuses, imparfaites, légères, empreintes de partis pris, certes... Mais je suis comme ils me l'ont enseigné, libre. " HomericApprenti-jockey dans les années 1970, Frédéric Dion, dit Homeric, est devenu l'auteur de chroniques sensibles et inspirées du quotidien Libération pendant dix ans. Ce poète des hippodromes a toujours considéré les courses de chevaux sous l'angle de la littérature et fut récompensé du prix Médicis en 1998 pour son odyssée romanesque relatant la vie de Gengis Khan, parue chez Grasset : Le Loup mongol.

  • De 1951 à 1956, Nuno Oliveira écrit une soixantaine d'articles concernant le cheval et l'équitation dans deux revues portugaises: Diana, de 1951 à 1954, puis Vida Rural, jusqu'à la fin de 1956.
    Si Oliveira a alors une trentaine d'années, il est déjà un écuyer accompli et possède une longue expérience. Les articles qu'il rédige, qui peuvent sembler des propos à bâtons rompus, ne se départissent jamais d'une grande hauteur de vue concernant l'équitation. La plupart de ces textes sont des modèles de cette grande intelligence équestre, qui reste l'une des marques de sa personnalité.
    Nous présentons ici une traduction intégrale et inédite de ces articles, agrémentée de quelques photographies des mêmes années.

  • L'autobiographie d'une jeune championne anglaise de dressage, qui avec son cheval Valegro, a survolé les jeux Olympiques de 2012 à Londres, puis ceux de 2016 à Rio. Depuis sa formation, ce couple a pulvérisé tous les records et fasciné le public. Charlotte Dujardin monte à cheval depuis qu'elle a deux ans et a pratiqué le saut d'obstacles en compétition dès son plus jeune âge, encouragée par une mère cavalière. A l'adolescence, elle découvre le dressage et va s'y consacrer avec une grande détermination et beaucoup de sacrifices de la part de sa famille car la discipline, avec son héritage aristocratique, coûte cher. A 22 ans, elle est embauchée comme groom par le champion de dressage britannique Carl Hester et elle devient son élève. C'est là qu'elle fait la rencontre de Valegro, un hongre KWPN bai-brun, très athlétique mais qui par chance manquait un peu de taille pour être monté par Carl. Charlotte va apprendre à gérer l'énergie de Valegro et tous deux vont développer une complicité exceptionnelle qui va les emmener au plus haut.

  • Depuis quelques années, une nouvelle bataille contre la corrida s'est engagée. Diverses mesures prohibitionnistes ont été proposées. Ici ou là, on parle de défendre l'accès des corridas aux mineurs. Ailleurs, il est carrément question de les interdire. L'offensive est portée par des motivations généreuses, mais elle n'est pas consciente des risques que la prétendue « libération animale » fait courir à notre morale humaniste et, surtout, elle ignore les valeurs de la tauromachie.La corrida n'est pas seulement un spectacle magnifique. Elle n'est pas seulement excusable. On peut la défendre parce qu'elle est moralement bonne.Francis Wolff a dressé une liste de 50 raisons.Francis Wolff est philosophe. Il est notamment l'auteur de Philosophie de la corrida (Fayard, 2007).Vous aimez la corrida ? Sachez la défendre !Vous n'aimez pas la corrida ? Sachez la comprendre !

  • Un livre et un DVD très complémentaires, pour un programme d'équitation sur mesure :le livre : les 40 leçons d'équitation fondamentales expliquées pas à pas et illustrées par des photos, des dessins, des schémas : les bonnes positions du cavalier, les aides (jambe, main, aides artificielles), les allures (pas, trop, galop, arrêt, reculer, rythme...), les techniques équestres (pli, incurvation...), les figures de manège (cercle, demi-volte, diagonales, coins, huit de chiffre, ligne courbe)...le DVD : 1 h 30 de mise en pratique, en vidéo, des 40 leçons du livre, commentées par l'auteur avec ses élèves, ainsi qu'une mine de conseils en situations, pour mieux expliquer les positions, les techniques et les exercices, éviter les erreurs courantes et adopter les bons gestes...En plus dans le DVD : une option « sous-titres » pour les malentendants et le making off du tournage.

  • Voici la réédition, très attendue, d'un ouvrage dont l'unique tirage, réalisé en 1979 - il y a tout juste trente ans -, est épuisé depuis longtemps. Pour les amateurs, « les Maîtres de l'oeuvre équestre » constitue une sorte de bible : c'est « la » référence absolue en la matière. Pour tous ceux qui s'intéressent à l'équitation, à son histoire, à sa richesse, à sa diversité, c'est en tout cas un outil de travail indispensable.

  • Yves Charnet a transformé une passion qui, comme beaucoup d'aficionados, le conduit chaque été par le train sur la route des arènes, en errance et en objet poétique. Avec ses Lettres à Juan Bautista, la figure du torero s'était déjà installée comme celle d'un double du poète, au centre de sa quête du sens et de soi. Trains, hôtels, femmes, attentes, gradins : la puissance du spectacle taurin fait que regarder le torero des gradins, le suivre de triomphes en échecs, le deviner, le guetter pour seulement l'entrevoir, place l'écrivain en posture de voyeur de sa propre condition, et le torero en muse de ses états d'âmes.Fragments dévoilés au rythme d'interrogations, de réminiscences ou de dialogues volés, de voyages, de rencontres, de choses banales, entre journal et prose... Il en résulte des pages sublimées par le dialogue intime entre littérature et tauromachie. Un accès de l'absolu à l'existence proche de « l'état de poésie » de Georges Haldas.

  • Simon Casas a produit la corrida historique donnée par le matador Jose Tomas le 16 septembre 2012 à Nîmes. Cet achèvement est pour Casas le point d'orgue d'une vie vouée au toro dès l'enfance. Il en raconte la genèse dans ce récit, qui retrouve la forme de son premier livre entre journal intime et confession.La corrida parfaite est le centre autour duquel se noue la réflexion existentielle en forme de retour sur soi, de bilan et d'aveu, via une correspondance sans réponse avec l'écrivain et ancien torero Alain Montcouquiol, compagnon des jeunes années. Des pages sublimes sur les faenas de Jose Tomas concluent ce livre en trois temps.Déjà deux livres, dont l'un du philosophe Francis Wolff, sur la Corrida du 16 septembre 2012 au cours de laquelle le matador mythique Jose Tomas mis à mort seul six taureaux de combat provenant de six élevages différents. Le maestro interdisant toute retransmission télévisuelle de ses prestations, cette corrida historique fut regardée par 18.000 spectateurs qui restent à jamais seuls témoins de ce sommet, décrit par la presse mondiale unanime comme « une corrida historique » bouleversant à jamais les canons de la tauromachie, et reçue comme un don d'esthétique universelle pour tous les présents, stupéfaits, unis par une extase muette du callejon aux amphithéâtres.

  • Une nouvelle présentation, encore plus claire, pour cet ouvrage devenu une référence dans le milieu équestre depuis 2010 !
    Le travail aux longues rênes est souvent traité sous l'angle exclusif du cheval, sans s'attarder sur le piéton et les erreurs qu'il peut commettre. Laurence GRARD GUENARD, en s'appuyant sur son expérience d'enseignante, a pu constater qu'il était indispensable, dans un premier temps, de se familiariser avec ce matériel spécifique et d'apprendre à le manipuler avant de pourvoir réellement travailler un cheval. Son objectif est donc de permettre l'acquisition d'une véritable aisance dans le maniement des longues rênes ; elle transmet les connaissances indispensables pour contrôler la justesse du travail du cheval et le faire progresser sans risque. Découvrir les longues rênes, rechercher l'aisance, perfectionner un contact stable : organisé en trois niveaux proposant des exercices progressifs, des critères d'auto-évaluation et des corrections pour les erreurs courantes, cet apprentissage permettra de parvenir à une certaine autonomie et à un très bon niveau technique. Des informations accessibles qui vont à l'essentiel et de très nombreuses illustrations explicatives : voici un manuel incontournable pour tous ceux qui souhaitent acquérir les fondamentaux du travail aux longues rênes.
    Le PDF proposé à la vente n'est pas enrichi.

  • "Dresseur canadien autodidacte, cavalier distingué dans plusieurs disciplines et consultant-thérapeute de renom international, Chris Irwin enseigne le langage et le savoir-être des chevaux depuis 30 ans, jusque dans les plus hautes sphères de la compétition mondiale. 

    Après son manuel d'initiation Les chevaux ne mentent jamais, devenu la bible de ceux qui veulent les comprendre, son second livre approfondit la compréhension du langage corporel mais aussi, comme un ouvrage de développement personnel, la conscience de soi du cavalier."

  • Très peu connus, voire quasiment inédits ou au contraire, puisés au coeur même de ses oeuvres les plus célèbres, les textes de La Varende, regroupés dans le présent ouvrage sous le titre du Cheval Roi, ont été sélectionnés et présentés par un des meilleurs connaisseurs de l'écrivain, Arnaud Dhermy . Celui-ci nous fait ainsi découvrir la passion de la Varende pour le Cheval, sa sensibilité à la grâce et à la beauté de ce noble animal, à qui il rendit hommage tout au long de sa carrière d'écrivain en y consacrant de nombreux textes talentueux.

  • L'Athénien Xénophon (environ 428 - environ 355 avant Jésus-Christ) est l'auteur d'une oeuvre considérable. Outre les Helléniques, qui raconte l'histoire du monde grec dans la première moitié du IVe siècle, ou bien les Mémorables, qui rapportent les enseignements de Socrate, il est connu pour avoir écrit l'un des premiers traités équestres du monde occidental. Ce cavalier athénien, qui a parcouru les vastes espaces de l'Empire perse lors de l'expédition des Dix Mille, et qui a combattu auprès des Spartiates tout en ayant renié quelque temps sa cité d'origine, a acquis une solide expérience équestre qu'il a voulu, par souci didactique, fixer par écrit. Outre l'Art équestre, qui donne des conseils que l'on peut suivre encore aujourd'hui,  il a rédigé un traité destiné à un commandant de la cavalerie (l'Hipparque), dans lequel il conseille d'utiliser souvent la ruse dans les combats. Ce sont donc deux traités inestimables, ici mis en valeur par la belle traduction de l'helléniste Paul-Louis Courier (1772-1825).

  • Comment un jeune torero nîmois est devenu cavalier et dresseur de chevaux ? Alain Bonijol, l'homme qui parle aux chevaux de picador, raconte son aventure, des arènes françaises aux plus prestigieuses ferias espagnoles, et ses ambitions pour la tauromachie du futur. Un document passionnant sur une histoire culturelle du Sud français.

  • « Il avait trop souvent répété qu'il voulait devenir un centaure. Le ciel l'a pris au mot. » Agnès SachséBernard Sachsé a une passion: il aime les chevaux depuis qu'il est gamin. Il a la chance d'en faire son métier et devient cavalier cascadeur. Il enchaîne films et spectacles jusqu'à l'âge de 30 ans, jusqu'à ce qu'une cascade malheureuse le cloue dans un fauteuil roulant. Fini les chevaux et l'équitation ? Ce serait mal le connaître. Il décide - juste - de tout reprendre à zéro.

  • L'histoire et la politique, les arts et la littérature, le sexe et la religion : ce n'est sans doute pas pour rien que les hommes ont mêlé les chevaux à toutes leurs activités, leurs croisades, leurs folies. Dans les savoureuses chroniques qu'il a rassemblées ici, Jean-Louis Gouraud part du cheval pour arriver à l'homme. 

  • Le contenu pédagogique des Galops a changé en septembre 2012.
    Voici un manuel entièrement mis à jour, avec la même précision et le même souci du détail qui ont fait le succès de l'édition précédente.
    Vous découvrirez dans cet ouvrage :
    - toutes les connaissances indispensables pour réussir le passage de vos Galops 3 et 4 ;
    - des explications détaillées pour mieux comprendre et assimiler le contenu du nouveau programme officiel ;
    - des tableaux d'évaluation pour valider les différents thèmes développés dans chaque Galop (Galops 3/4) ;
    - des questions-réponses essentielles à la fin de chaque Galop pour vous aider à faire le point sur votre apprentissage ;
    - des encarts culturels pour développer et enrichir vos connaissances ;
    - une rubrique « ce qu'il faut retenir » à la fin de chaque thème afin de vous aider à synthétiser les nouvelles informations ;
    - 400 photos explicatives et dessins précis illustrant les situations rencontrées sur le terrain.
    Vous pourrez grâce à ce manuel ambitieux :
    - acquérir l'ensemble des connaissances du nouveau programme pour préparer sereinement le passage des Galops 3 et 4 ;
    - maîtriser tous les fondamentaux de l'équitation pour devenir un cavalier accompli.
    Notre objectif : vous permettre de bien comprendre pour mieux apprendre.

  • "Le grand maître de la tauromachie à cheval livre sa philosophie de vie, les secrets de son parcours et de son art.  

    Né dans la première moitié du siècle dernier en Andalousie, celui qu'on appelle en signe de respect Don Àngel Peralta a donné ses fondements à la tauromachie à cheval moderne.  

    Mêlant témoignages, fictions, poésies, techniques de dressage, explications sur l'élevage de chevaux et de taureaux de combat et réflexions sur la corrida, il dresse ici le bilan d'une immense carrière et, plus encore, fait le récit d'une passion et d'une vie"

  • Cet ouvrage est construit autour d'un texte rare et essentiel à l'appréciation de la tradition bouvine dans la Camargue du XIXe siècle : Una coursa de biôous, poème de l'érudit marsillarguois Germain Encontre paru en 1839 et depuis longtemps devenu introuvable. A. Laborieux présente ici le texte original en languedocien et sa traduction en français, en le replaçant dans son contexte historique et culturel, et en l'intégrant à une analyse documentée de la période charnière où la course camarguaise commence à se codifier et à subir des mesures répressives.
    Après avoir situé le poème dans un contexte politique où la réglementation naissante vise à endiguer les troubles de l'ordre public que peuvent parfois générer les fêtes taurines informelles, Alain Laborieux propose une traduction du texte d'Encontre (avec en regard la version originale), puis entraîne le lecteur plus avant dans le monde qu'il nous a dévoilé : celui de la bouvine, de sa pratique et de ses traditions ; spectacle, musique, petits drames, bouffoneries, guerres de clocher, tout y passe et contribue à rendre cette promenade au temps du Taureau-Roi vivante et instructive.
    Un apport essentiel à la connaissance des origines de la course camarguaise.

  • French equitation,est la traduction française d'un traité d'équitation publié à Boston en 1922 après le décès de son auteur, Henry L. de Bussigny, ancien officier de cavalerie passé par Saint-Cyr et Saumur, qui se dit élève du comte d'Aure, de Baucher, de Raabe, et admirateur de Fillis. Parti s'installer aux Etats Unis après la guerre de 1870, il aura parmi ses élèves les plus prestigieux Théodore Roosevelt. Dans son ouvrage, il préconise une équitation savante toute de patience, de gentillesse, de modération, dont le principe est la force de l'effet et le refus de l'effet de la force. Au terme de dressage il préfère celui d'éducation. Une introduction sur l'influence bauchériste aux États-Unis à la charnière des 19e et 20e siècles précède la traduction de cet ouvrage, dûe à Frédéric Magnin, ainsi qu'une biographie de Bussigny, et celles d'autres écuyers de cette « French connexion ». 

empty