Jeunesse

  • Édition illustrée et enrichie (Illustrations de Gustave Doré, introduction, notes, chronologie et bibliographie)« Il était une fois un roi et une reine... », « il était une fois une petite fille de village... » Il suffit de cette clé magique pour que s'ouvre à nous le monde où paraissent tour à tour la belle au bois dormant, le petit chaperon rouge, la barbe bleue ou Cendrillon. Perrault puise dans le folklore ancien pour nous conter dans des récits courts et alertes des histoires qui nous éloignent délicieusement du monde, avant que la morale finale nous y reconduise. Des contes de fées ? Sans doute. Mais, autant que le merveilleux, ce qui nous enchante, c'est le naturel et la savante simplicité d'un art d'écrire qui, à chaque page, séduit notre imagination.
    D'abord parus séparément en 1694 et 1697, ce n'est qu'à la fin du XVIIIe siècle que les contes en vers et en prose seront réunis en un même volume, signe que l'engouement qu'ils avaient suscité du vivant de Perrault ne se démentait pas, en dépit du jugement sévère des gens de lettres, à l'époque des Lumières, pour ces puériles bagatelles. Mais le public le plus large demeurait fidèle à ces contes - et ce public, c'est aujourd'hui nous dont l'esprit d'enfance ne s'est pas perdu.
    Édition de Catherine Magnien.

  • Présentation de ce croiseur porte-hélicoptères qui est aussi le navire-école des officiers-élèves de la Marine nationale.

  • Comment définir le "vivre ensemble" ? Une notion pas facile à cerner mais à laquelle les enfants sont pourtant confrontés au quotidien. Qu'est-ce que "vivre ensemble" implique concrètement ?
    Ce livre apporte des réponses aux multiples interrogations que suscite la vie en collectivité, au sens large.
    Pourquoi les hommes vivent ensemble ?
    Pourquoi ce n'est pas si facile de vivre ensemble ?
    Est-ce qu'on peut faire tout ce qu'on veut ?
    Est-ce qu'on est tous égaux ?
    À quoi ça sert d'aider les autres ?
    Comment devient-on un citoyen ?
    Est-ce que le président décide pour tout le monde ?
    Pourquoi les hommes se font-ils la guerre ?
    Pourquoi il y a des riches et des pauvres ?
    Peut-on dire tout ce qu'on pense ?
    Est-ce qu'il y a des religions interdites ?
    Est-on obligé d'être poli ?
    Pourquoi la France est-elle de toutes les couleurs ?
    C'est quoi, le racisme ?
    C'est qui, les sans-papiers ?
    Pourquoi on aime son pays ?

  • Sur la nouvelle liste de l'Education nationale, Cycle 2, niveau 2.
    Le père d'Abel, qui est garde-forestier en Guyane, ramène un soir à son fils un anaconda blessé. Abel décide de le soigner et de le garder. Mais la présence d'un serpent dérange les habitants du quartier. L'un d'eux oserait-il s'en prendre au malheureux animal ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une adaptation de l'aventure légendaire du justicier des bois.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Une petite fille à lunettes est choisie pour le tournage d'un film.
    Le premier roman d'Anne-Laure Bondoux, aujourd'hui réédité !
    Un film va être tourné au village ! C'est la boulangère qui a montré l'annonce à Noémie : " Pour les besoins du film, la production recherche des enfants entre sept et neuf ans. Envoyer une photo... " Noémie aimerait bien jouer la star, mais elle n'y croit pas trop... Car avec ses lunettes, elle ne se trouve pas assez jolie !

  • La prise en charge du tout-petit est essentielle à son éveil, à son développement, en un mot à son devenir. C'est aux puéricultrices que sont confiés pendant la journée un grand nombre d'enfants : elles ont en effet la garde de plus d'un quart des enfants âgés de 0 à 3 ans. Pour accomplir leurs tâches, elles peuvent être aidées par des psychologues. D'où la nécessité de s'interroger sur le travail en crèche. Voilà, entre autres, les questions auxquelles La crèche répond. Psychologues et puéricultrices s'interpellent, échangent leurs points de vue. Forts de leur expérience de terrain, ils évoquent les problèmes auxquels ils sont confrontés, les moyens qu'ils mettent en oeuvre pour les surmonter. Ils montrent combien le travail en équipe et la pluridisciplinarité sont indispensables au bon fonctionnement de la crèche. Avec toujours au centre de leurs préoccupations : l'enfant et son épanouissement.

  • Ce manuscrit (n° 22971, du département des manuscrits de la BNF) se compose d'une géographie imaginaire de cinquante-six pays du monde, présentés par ordre alphabétique, et d'une encyclopédie thématique sur la nature. Une compilation d'informations puisées aux sources antiques et médiévales rédigée vers la fin du XIVe siècle. A.-C. Beaugendre a soutenu une thèse à l'école des Chartes à ce sujet.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Mouche et la sorcière

    Yak Rivais

    Age : 6-8 ans Niveau de lecture : CP-CE2
    Surtout, Mouche, disait la maman, n'ouvre la porte de l'appartement à personne.
    - Non maman?!
    - Ni aux vendeurs, ni aux livreurs, ni aux facteurs, ajoutait le papa, ni aux voleurs, ni à aucun métier dont le nom se termine en eur d'ailleurs?!
    Mais il y a la sorcière?! L'abominable vieille qui rêve de dévorer Mouche. Elle se déguise en vedette de télévision et se fait apparaître dans le téléviseur pour la capturer...
    Vaincra-t-elle son ennemie?? Pour contrer ses formules magiques, il faudrait voler son Grand Livre Noir des Horreurs... 
    Un petit livre plein d'humour inspiré des Contes de la rue Broca destiné aux lecteurs débutants.
    EXTRAIT 
    Les parents n'étaient jamais là. Le mercredi, avant de partir pour le travail, ils ne manquaient pas de faire leurs recommandations à Mouche, leur petite fille :
    - Surtout, Mouche, disait la maman, n'ouvre la porte de l'appartement à personne.
    - Non maman !
    - Ni aux vendeurs, ni aux livreurs, ni aux facteurs, ajoutait le papa, ni aux voleurs, ni à aucun métier dont le nom se termine en eur, d'ailleurs.
    - Non papa !
    - Et surtout, insistait la maman, n'ouvre jamais la porte à cette vieille chipie de sorcière qui demeure à côté de chez nous.
    - Non maman !
    Les parents étaient satisfaits. Ils prenaient leurs affaires, le parapluie et la porte, et ils s'en allaient travailler une fois le verrou fermé à double tour. À travers le trou de la serrure, ils criaient :
    - Mouche ! Mets la chaîne de sécurité.
    - Oui maman ! Oui papa ! Au revoir maman et papa !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    - « Une série de péripéties qui font autant frémir que rire. C'est une sacrée bonne idée qu'a eue la maison belge Ker Editions en rééditant ce grand classique. » (Le Républicain Lorrain)
    - « Un bon roman dans le cartable de nos enfants. Yan Rivais a cet habile don du langage qui fait rire et va faire l'adhésion de tous. Un roman réédité qui n'a rien perdu de sa saveur ! Une sorcière qui ne sait pas encore à qui elle a affaire ! Humour garanti ! Replongez-vous ! » (L'Ibby Lit)
    À PROPOS DE L'AUTEUR 
    Yak Rivais est un auteur breton né en 1939. Il a récolté, au cours de sa carrière, près d'une trentaine de prix. Touche-à-tout, il s'est également essayé à d'autres domaines tels que la peinture, la radio, l'enseignement,... Aujourd'hui, il compte à son actif plus d'une cinquantaine de titres.

  • Ils ont une passion commune, les avions. Une passion qui pousse Antoine et Santois à réaliser un rêve : construire un ULM pour décoller, s'envoler... Mais Antoine s'interroge sur ce père héroïque et invisible dont Santois parle tant. Existe-t-il vraiment, ce pilote de chasse, membre des Services Secrets? Car Santois est prêt à tout pour attirer l'attention de son nouvel ami. Prêt pour l'opération Mister Friendship?

  • Au moment de la naissance de Michaël, il y avait eu une grande tempête. Et quand Michaël avait poussé son premier cri, un coup de tonnerre avait fait trembler les vitres de la maison. Mais ce n'est que le soir de ses six ans qu'il se servit pour la première fois de son pouvoir. Ce soir-là, son père, une fois de plus, n'était pas revenu de voyage à temps pour son anniversaire. Ce soir-là, sa mère quitta la maison en lui disant « Je penserai toujours à toi », et le laissa à la garde de la voisine. Alors Michaël courut dans la nuit et s'avança jusqu'au bord du rocher qui surplombait la mer. Et il décida de ne plus grandir. La tempête se leva. Un éclair dessina un grand M. dans le ciel. Ce fut le début de la deuxième vie de Michaël.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Juillet 1939. Régine, neuf ans, vit heureuse et insouciante auprès de ses parents avec sa petite soeur, à Paris près de la Bastille. Mais la déclaration de guerre va bouleverser son horizon et lui faire comprendre qu'elle est différente des autres enfants. Ses parents sont des réfugiés polonais. Ils ont dû fuir il y a quelques années les persécutions et pensaient trouver la sécurité en France. L'inquiétude grandit et les rafles se multiplient. Régine et Marcelle quittent Paris et sont envoyées à la campagne où elles se cachent. Les mois, les années passent. Régine et Marcelle retrouveront-elles leurs parents ?

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • David Gregorievitch Eisenberg a mis 50 ans avant de revenir à Kiev... 50 ans qui le séparent du massacre de Babi Yar dont il est un des rares rescapés. David raconte. Il a 15 ans. Avec tout les Juifs de la ville, il est convoqué près du cimetière. Il n'a rien à craindre. Il donne ses papiers, il se déshabille... et c'est l'horreur : courir nu vers les mitrailleuses qui fauchent femmes, enfants, vieillards. David tombe dans la fosse, blessé. Deux jours à survivre parmi les morts. Se sauver. Se réfugier chez son ancienne concierge et rester deux années enfermé dans un appartement avant d'être dénoncé. Il a 17 ans et il se retrouve dans la cellule des condamnés à mort... David raconte simplement, tout simplement, par petites touches, avec humour parfois, l'horreur. Un témoignage afin que la mémoire ne soit pas vaine.

  • Mon fils, lui disait-il, pour un fils d'immigré, l'éducation, c'est l'unique escalier qu'il faut grimper pour arriver à l'intégration... Le problème, c'est que Saïd n'a envie de grimper nulle part, sinon sur les trottoirs de Ménilmontant. Il rêve du baladeur qu'on lui a promis pour son anniversaire. Mais sa famille, en deuil, oublie le cadeau. Déçu, Saïd vole l'objet de ses désirs. Comment rembourser sa dette ? Heureusement, Tosca, l'ancienne chanteuse de cabaret, va s'en mêler de manière inattendue. Une belle histoire d'amitié.

  • Kacou Ananze dans la zone de forêt, Tôpé dans la savane, chez les Tagbanan du centre de la Côte-d'Ivoire, l'araignée apparaît comme l'animal le plus rusé de toute la faune. Ses tours rappellent ceux du lièvre ou du renard. « Les aventures de Tôpé l'araignée » nous retrempent dans la saveur de la savane qui est faite d'humour et de malice.

  • Un verger extraordinaire où les arbres sont des phrases et les fruits, des mots, avec des dessins-dominos pour jouer. Un recueil de poèmes sur les thèmes de la nature et du langage.

  • Le jour de ses dix-huit ans, Alex reçoit de son père, qui est bouquiniste à Bruxelles, un étrange cadeau : dépouiller les innombrables livres accumulés dans un grenier. Au cours de son travail, il découvre des fascicules populaires qui le fascinent. C'est un monde inouï, peuplé de rêves et de voyages, de mystères et d'aventures, un monde que le père d'Alex, justement, aurait fort bien connu, qu'il aurait partagé avec un certain John, et à propos duquel il peut devenir intarissable. Et voilà que la réalité rejoint brutalement l'imaginaire ; la vie d'Alex devient une quête entêtée, qui le conduira tour à tour au bout du désir, du mystère et de la mort. Recherche d'identité, récit initiatique, roman d'énigme, Lord John est tout cela à la fois. Un nouveau visage de Baronian, qui délaisse, pour ce livre, la littérature fantastique et le policier.

  • Qui veut connaître « la vérité enfin sur la chèvre de M. Seguin » ? Ou revisiter « la cigale et la fourmi » ? Ou encore embrasser « la grand-mère qui a mangé le loup » et saluer le « pépé qui ôte la pie de sa pipe en terre » ? Alors, il faut entrer vite dans le petit manège enchanteur du poète, on rencontre des hommes, des animaux et des choses à première vue étranges, mais cependant si familiers : un cosmonaute qui, à défaut de pommes de terre, cuisine « un plat de pommes de lune », un « TGV qui divague », un « général qui crie à bas la guerre », un « ordinateur qui perd la mémoire » et qui va voir un éléphant, un « ministre de la Paix qui n'a rien à faire » Du blé en poésie ? Alors que le poète ne s'en fait guère dans l'exercice de son métier, c'est le monde à l'envers ! Ou, plus exactement, l'envers du monde : ne serait-ce pas aussi la vérité de notre monde ? Jean Rousselot, ce grand monsieur de la poésie contemporaine, lorsqu'il s'adresse aux enfants le fait fraternellement, comme dans tous ses (nombreux) livres : avec respect. À chacun de faire ample et belle moisson de rêve, de sagesse humble et de plaisir vrai.

  • Les femmes ont beau constituer la moitié de l'humanité, elles sont encore, trop souvent, persécutées pour le simple fait d'être nées femmes. Nakusha, qui veut dire « indésirable » en indien, est une petite fille qui vit dans l'État de l'Uttar Pradesh, comme une vraie petite « Cosette ». Elle est privée d'école, car elle doit prendre en charge toutes les tâches ménagères de la famille. Latifa vit à Kaboul, en Afghanistan. Infirmière avant la guerre, qui a commencé il y a dix-sept ans, elle est aujourd'hui cloîtrée dans sa maison et ne peut sortir que vêtue d'une burka, une immense toile qui la couvre des pieds à la tête...

empty