Centre France Livres - De Borée

  • Fille d'une famille modeste, Juliette hérite par hasard d'un oncle de la confiserie de celui-ci. Bien que son père lui interdise formellement d'accepter cette offre, la jeune fille de malgré tout tenter l'aventure et devient sa propre patronne. Très vite, la jeune femme se fait un nom dans le milieu des sucreries clermontoises : fruits confits et chocolats rythment désormais son quotidien. Très vite, la jeune femme se voit dans l'obligation d'embaucher. C'est ainsi qu'elle accueille dans sa vie et dans sa confiserie, Pierre, un homme dont elle tombe vite amoureuse et avec qui elle aura une fille, Agathe. Mais bientôt, Juliette s'interroge sur l'honnêteté de celui qui partage sa vie qui semble s'intéresser d'un peu trop près aux autres femmes et aux finances de la confiserie...

  • Adrien Darcy, journaliste sportif, est en convalescence. Il vient de survivre à un grave accident de la route. Le jeune homme, la trentaine, n'a jamais su tenir en place et veut reprendre du service. Charles Batifol, son rédacteur en chef à la Montagne, quotidien régional basé à Clermont-Ferrand, lui confie un dossier non sportif : le meurtre de trois libraires de la région en trois mois. Darcy rechigne, ce n'est pas son domaine. Il finit cependant par accepter la mission : enquêter discrètement pour découvrir ce que la police n'a pas découvert, et en faire une avant-première dans La Montagne.

  • Maxence, fils d'un bijoutier de la banlieue de Clermont-Ferrand, est un jeune homme insouciant, avide de plaisirs et de conquêtes en cette époque des années folles. À la mort de sa mère, son père renoue avec son vice de jeunesse : le jeu. Et lorsque ce dernier décède à son tour, Maxence se retrouve sans un sou, son père ayant dilapidé toute la fortune familiale.
    Il va lui falloir gagner sa vie alors qu'il ne sait absolument rien faire.
    D'expériences malheureuses en expériences malheureuses, devra-t-il se résoudre à la mendicité ?

  • C'est en dévalant mon faubourg sur un chariot à roulettes dans les années 1940 que j'ai éprouvé mes premières griseries. En roue libre ! À vélo,en auto-stop ou au volant d'une increvable 2 CV,rien d'étonnant à ce que les roues, toujours elles, m'aient ensuite porté si loin. À vingt-et-un ans, avec une amie qui deviendra plus tard la mère de mes enfants, j'ai parcouru des milliers de kilomètres en Extrême et au Moyen-Orient, découvert des pays à l'époque méconnus et rencontré d'inoubliables personnages.
    Devenu reporter indépendant pour la presse écrite puis pour la télévision, j'ai ensuite couvert les grands conflits nés de la rivalité Est-Ouest. Pourtant, bien plus que des souvenirs de journaliste, ce livre ressuscite un monde figé en deux blocs que les envies de liberté et de richesse, les frénésies de consommation, le tourisme de masse et les fanatismes religieux ont anéanti.
    Comme une fusée remontant le temps, Roues libres nous projette dans ce « monde d'avant », encore proche mais si différent de celui qu'on connaît aujourd'hui. Dans ces contrées alors peu développées qu'on appelait le tiers-monde, le voyageur désargenté qui venait d'Occident était accueilli avec curiosité et bienveillance...

  • La jeune Anna est employée à la ferme des Fenière, un couple sans enfant, où elle donne entière satisfaction. Lorsque, à peine âgée de 16 ans, elle donne naissance à une petite Justine en refusant de dévoiler l'identité du géniteur, sa patronne Pélagie décide de la garder. C'est décidé, la petite Justine grandira au Hameau des Trois Fontaines.
    Quelques années plus tard, Justine, devenue l'heureuse égérie d'un grand magasin parisien, revient sur les terres auvergnates de son enfance pour honorer une promesse faite à sa mère.
    Y aura-t-il un bonheur au bout de ce retour au pays qui l'a vue naître ?

  • 1908, Cantal. Au coeur d'Aurillac, petite ville calme et sans histoires, une jeune fille de douze ans, Marie-Hélise, se promène dans le square. Ce jour-là, deux rencontres bouleverseront sa vie. Une gitane, allaitant au sein son nourrisson sans se soucier des passants, et, plus loin, un vieil homme, Monsieur Destourbe, assis sur un banc en compagnie de son chien Padouille.
    Ce trio tisse des liens qui déclenchent chez la petite orpheline des sentiments insoupçonnés. Ses tuteurs, pourtant bienveillants, laissent Marie-Hélise en manque d'amour filial, tandis que le climat de tendresse avec les amis du square - auquel le chien Padouille n'est pas étranger - se fortifie de jour en jour. Marie-Hélise finit par avouer qu'elle a été une enfant trouvée, déposée dans une tour d'abandon à l'hospice.
    Ces confidences provoquent chez le vieil homme une grande émotion, une compassion salvatrice pour la jeune fille. Le bonheur des uns ne fait pas forcément celui des autres, et cette complicité nouvelle crée dans la famille Destourbe un vrai malaise. Le fusil sera-t-il décroché de la cheminée ?

  • Sur ce causse sauvage de la région de Mende, l'hiver isole de longs mois la ferme de Chaumette. L'été, il faut lutter contre la sécheresse. Sur ce plateau désolé vit, avec valets et servantes, la famille Combes, des paysans aisés. À l'orée du XXe siècle, la ferme fête le retour de Claire, la « demoiselle », partie étudier dans un pensionnat religieux de la ville depuis quatre années. Cependant, pour Claire, ce retour sur le causse est teinté de tristesse : elle regrette la vallée pleine de bruits et de rires. Sa vie s'éclaire lors du carnaval où elle rencontre Louis, un géant blond aux moustaches tendres et irrésistibles. C'est alors qu'arrive du Midi, Delphine, sa belle cousine, dont les parents viennent de périr dans un accident...

  • Célia a toujours su que le pasteur Henri Muller et sa femme Marie étaient ses parents adoptifs. Mais, à la faveur d'une dispute entre les deux époux, elle découvre un jour ses origines juives. Dès lors, sa vie prend un nouveau sens et sa quête d'identité la pousse à retrouver la trace de ses parents naturels. Aidée en cela par Vincent, un jeune pasteur stagiaire aux idées généreuses, elle dissipera petit à petit le brouillard qui recouvrait jusque-là son existence...

  • Née d'un mariage mixte au sein d'un foyer aimant et protecteur, Lucile du­ Plaissant doit pourtant affronter tous les jours la politique ségrégationniste de La Nouvelle-Orléans. La jeune femme à la voix chaude et puissante, bercée par le jazz dès sa plus tendre enfance, rejoint Chicago avec la ferme intention de faire une carrière de chanteuse.
    Mais, déçue par l'accueil réservé aux Afro-Américains dans la Ville des vents, elle traversera l'océan pour fouler les scènes plus enthousiastes de Paris. Lui sera-t-il alors possible de revenir en Louisiane pour reprendre le fil de son histoire ?

  • L'enfant de Lumières Nouv.

    Alors que sa mère adoptive vient de s'éteindre, Adam se retourne sur l'enfance heureuse qu'il a vécue au sein d'une famille unique en son genre. À la fin des années 1930, Maurice est arrivé en France pour fuir le fascisme montant en Italie. Il a rencontré Lucie et ils ont décidé de construire leur vie ensemble à Notre-Dame-de-Lumières...
    Mais Adam ne connaît pas ses propres origines, et encore moins l'histoire de ce couple hors du commun. C'est ce qu'il ne va pas tarder à découvrir...

  • Clarmonde, orpheline, vit avec son grand-père Guilhemot. Lorsqu'il décède, c'est Esteban, le guérisseur des animaux de la vallée, un vieil ami de Guilhemot, qui devient son tuteur légal.
    Se sentant redevable, Clarmonde, qui est pourtant une élève brillante, décide de travailler au grand hôtel de la ville voisine : là, l'intendant, Alfred Mandoire, décèle en elle un énorme potentiel et entreprend de lui faire gravir tous les échelons rapidement.
    Mais Clarmonde n'est pas à l'aise au contact de ces riches touristes qui se croient tout permis, même le pire... Sa décision est prise : Esteban va lui apprendre tous ses secrets de soigneur, et c'est elle qui lui succèdera !

  • L'arbre à pain, c'est le châtaignier, ce don de Dieu fait aux pauvres pour qu'ils ne meurent pas de faim. Sur le versant aride d'une montagne schisteuse nommée La Vieille Morte, le mas isolé du Castenet tient son nom de cet arbre. Il abrite, depuis des générations, la famille huguenote des Monteil. Le vieil Élie est le dernier représentant de cette longue chaîne de paysans pauvres des Cévennes. Avec stoïcisme, il assiste à la disparition de ce qui a fait l'essence même de sa vie. De ses trois petits-enfants, seul Isaac, l'aîné, lui apporte l'espoir qu'après lui le mas de ses aïeux a encore une chance de survie. Mais la guerre en décide autrement.

  • Alors qu'ils célèbrent la fin des travaux du château de l'Ange et qu'ils sont enfin réunis après de nombreuses péripéties, Capucine, Augustin, David, Pierrick, Alicia et Simon dégustent une bouteille de leur prestigieuse «­ Vigne des Mystères ». Et pas n'importe laquelle... elle date de 1950, la première année de production ! Une petite fête qui aurait été tout à fait réussie si la bouteille n'avait pas été empoisonnée...
    Par qui ? Pour quelle raison ? Décidément, Saint-Pierre-des-Bois et ses habitants n'ont pas encore livré tous leurs secrets.

  • Pour fuir une enfance misérable sur le causse, Jeanne est mise au service d'une famille bourgeoise. Dans son parcours pour rejoindre la ville, la jeune fille est accompagnée de Julien, un homme qui part pour la saison des vendanges dans le Sud et qui sera son ange gardien. Quelques années plus tard, Jeanne est revenue au pays et ne trouve pas d'embauche. Un soir d'hiver, de façon totalement inattendue et alors qu'elle se désespère, Julien vient demander Jeanne en mariage.
    Le vieux garçon serait-il le rayon de lumière de son existence ? Jeanne pourra-t-elle continuer à lui vouer une entière confiance ?

  • Le 11 mai 2016, sur les petites routes du Gers, après avoir percuté un camion dans le sens inverse, un car prend feu. À son bord, quarante-neuf passagers, et huit rescapés seulement, dont Jean, médecin généraliste de soixante-six ans, qui perd toute sa famille et tous ses amis en un instant. La suite ? Une incroyable fuite en avant...
    Sous le choc, il décide de mettre le maximum de distance entre lui, l'autocar calciné et son village où la vie n'aurait plus de sens. Tourner le dos, s'éloigner. Sans but, marcher pour marcher, pour vider son corps, tenter d'évacuer ses pensées. Il a pour seuls moyens de subsistance son métier et son violon.
    Tout au long de son périple, il fera des rencontres fortes, violentes parfois, bienveillantes très souvent, jusqu'à l'île de Disko au Groenland pour rendre un dernier hommage vibrant à sa femme tant aimée.

  • Parti à la recherche d'un ancien château pour rendre service à son cousin André, Damien se demande bien pourquoi il a accepté d'aller se perdre sur ces petites routes sinueuses de campagne ; d'autant que, pour faire plaisir à sa grand-mère, il a promis de se rendre dans le village d'où est originaire sa famille. C'est là qu'il rencontre Valentin, un retraité à la fois bourru et attachant, qui s'avère être un cousin. Alors que Damien s'apprête à repartir, sa voiture tombe en panne, et le voilà contraint de passer quelques nuits sur place. C'est le début d'une grande amitié entre les deux hommes. Au fil du temps, Damien va en apprendre un peu plus sur l'histoire de Valentin, mais un mystère demeure : pourquoi le surnomme-t-on le « Valet de pique » ?

  • Dans le Bordelais, Capucine et son cousin, à la tête des vignes du château Millêtre, sont confrontés à de mystérieux malfrats qui saccagent leurs vignes, vident leurs cuves et finissent par incendier le chai sans laisser de traces. Léonie et Octavie, les grands-mères nonagénaires qui vivent au château, content alors à Capucine l'histoire mystérieuse du Château maudit, étroitement lié à leur famille.
    Ce récit du passé permettra-t-il aux deux cousins de mettre la main sur les malfaiterus qui s'en prennent à leurs biens ?

  • Une naissance quasi clandestine, une enfance auprès d'une mère distante et hostile, dénuée de la moindre tendresse envers sa fille, Clémence a toutes les raisons de se révolter. Dans ce gros bourg des Ardennes, pas très éloigné du hameau de Roche, où la mère de Rimbaud possédait une ferme, sa vie s'écoule, monotone et solitaire.
    Tout bascule le jour où une équipe de cinéma dirigée par un jeune réalisateur s'y installe pour tourner les extérieurs de L'Arpenteur de rêves. Ce dernier évoque la jeunesse de Rimbaud à Charleville et ses amours tumultueuses avec Verlaine.
    Pour Clémence, serveuse au Bar de l'Écluse, commence alors un road-movie poétique et amoureux qui va l'emmener d'Attigny à Paris en passant par Bruxelles et Namur.

  • Né d'une mère noire, fille d'anciens esclaves, et d'un riche propriétaire terrien blanc, tenanciers d'un cabaret, le Spotted Cat, où se produisent les plus grands noms du jazz naissant, Antoine grandit au sein d'un foyer aimant et protecteur. Mais en ce début de XXe siècle, la mixité raciale n'est pas bien vue. Antoine y est confronté tous les jours dans les rues de La Nouvelle-Orléans, et même auprès de sa famille paternelle. En 1917, il est mobilisé en France : sur ce territoire en guerre, qui le laissera meurtri dans sa chair, le destin va pourtant lui offrir de nouvelles perspectives...

  • Aînée de 6 enfants, Jeannette a grandi dans une ferme près de Clermont-Ferrand. En 1867, elle part travailler à Paris avec Marius qu'elle a rencontré à Riom dans l'hôtel-restaurant où elle travaille comme fille de salle. Ensemble, ils vont découvrir la vie d'ouvriers dans une filature de Vaugirard, les premières grèves et aussi l'Exposition Universelle.
    Suite au décès accidentel de Marius, Jeannette, sans argent, est arrêtée pour vol et condamnée à 6 mois de prison...

  • À partir de couvertures de Paris Match, Anne Gallois raconte la vie d'une famille traditionnelle de province à l'époque des Trente Glorieuses, mêlant l'intime et le public, le feuilleton familial avec l'histoire politique et sociale de la France.
    Six soeurs, enfants, adolescentes puis jeunes adultes, plongées dans le bain bouillonnant de ces années mythiques où l'on vit apparaître la télévision, la pilule, les Beatles, les yé-yés... où la guerre d'Algérie faisait rage, où mai 68, les hippies, les premiers mouvements féministes révolutionnaient les têtes et les sens...

  • Années 1970. Jacques Gaubert est le maître d'école d'une classe unique dans un petit village de Beauce, non loin de Chartres. Comme le veut la tradition, il est aussi secrétaire de la mairie. Jusqu'au jour où l'inspecteur de l'Éducation nationale lui signifie la fermeture de l'école pour cause d'effectif insuffisant. Cette annonce signifie le départ de la famille Gaubert. Une catastrophe d'autant plus grande que son épouse est infirmière : le village va perdre à la fois ses enfants, son instituteur et le seul soutien médical présent dans le canton.
    Des drames personnels et familiaux se profilent à l'horizon de cette désertification rurale. Pour sauver la classe et le village, Jacques et son maire vont tenter de créer un regroupement pédagogique, seule solution pour faire reculer l'Inspection académique. Mais il va falloir composer avec les maires des communes voisines, dont Aimé Duval, octogénaire communiste et résistant de la dernière heure, qui aime mettre des bâtons dans les roues de ses concitoyens.

  • Julia grandit dans les monts du Sancy, au début du XXe siècle, entre un père aimant et une mère hostile. De son enfance, elle garde une blessure secrète, inconsciente et terrible. Elle n'a qu'un désir depuis toujours : devenir institutrice. Ses voeux se réalisent, elle est diplômée de l'école normale. Nommée à Issoire, Julia pourrait être heureuse mais, à la suite d'une déception amoureuse, elle demande sa mutation. Elle pose bientôt ses valises dans un hameau au pied des Monts Dore. Sur ces pentes, les enseignants ne restent guère, le pays est pauvre, saigné en hommes par la guerre, isolé l'hiver par la neige. Cependant, grâce au soutien de quelques familles, Julia se fait à cette existence rude et une nouvelle vie s'offre à elle...

  • Alice, romancière de 36 ans, apprend qu'elle est la seule héritière d'une riche Vénitienne qui lui lègue notamment un palais du XIVe siècle. Elle projette de le vendre, mais lorsqu'elle découvre que son mari la trompe, elle décide de divorcer et de s'installer à Venise dans cette magnifique demeure. La jeune femme rencontre alors le docteur Fabio Lombardi et est immédiatement séduite. Une légende selon laquelle son palais serait hanté va la mener sur les traces de son aïeule, Alicia Cenatiempo, une femme à la destinée incroyable et mystérieuse.

empty