Peinture / Arts graphiques

  • Quelle est cette main inconnue et surpuissante qui attrape Enki Bilal au beau milieu de la nuit et le projette sur un lit de camp ?
    Quel est ce lieu mystérieux et hanté dans lequel il a atterri ?
    Qui sont ces créatures, minotaure, cheval ou humains déformés, que l'artiste rencontre en essayant de trouver son chemin dans ce labyrinthe sombre et inquiétant ?
    Que lui veulent-elles ? Et dans quel état sortira-t-il de cette incroyable nuit ?
    Dans une déambulation hallucinée, Enki Bilal croise tant les personnages de Picasso, ses muses, ses modèles, que le grand maître lui-même et Goya, son idole. Son errance dans les couloirs du Musée Picasso prend la forme d'une rêverie éveillée qui nous fait toucher du doigt l'oeuvre du peintre espagnol d'une façon sensorielle et envoûtante, pour aboutir en épiphanie à la présentation de Guernica, la grande toile du maître.

  • Tous les trucs et astuces du mangaka de One-Punch Man pour apprendre à dessiner !Saitou, éditeur au
    Weekly Shonen Jump, décide de devenir mangaka afin d'être rapidement riche et célèbre... mais il ne sait pas dessiner ! Le voilà qui s'en va frapper à la porte de Yusuke Murata afin que ce dernier lui apprenne (sous la contrainte) les ficelles du métier !
    Une histoire bourrée d'humour, d'anecdotes, et de précieux conseils de l'auteur !
    La méthode indispensable des apprentis mangaka !
    Un guide étape par étape pour bien débuter sur la voie du manga.
    De nombreux conseils pratiques et ludiques pour concevoir vos personnages et vous améliorer en dessin.
    Des recommandations distillées pas les plus grands mangakas : Mitsutoshi Shimabukuro (
    Toriko), Mizuki Kawashita (
    Ichigo 100%) et Yoshihiro Togashi (
    Hunter x Hunter) !

  • Avec Bacon

    Franck Maubert

    « Il n'est que dix heures du matin. Il dégoupille le muselet de métal et fait sauter le bouchon. Le rire quasi continu de Bacon, sa bonne humeur tranchent avec le désespoir que dégagent ses tableaux. Je saisis qu'il y a un sens aigu du tragique en lui, mêlé au comique, comme chez Shakespeare, un autre de ses auteurs de chevet. Est-il ce Dr Jekyll et Mr Hyde ? »

  • Journal 1894-1909 : édition de Charlotte Hellman Nouv.

    Lorsque Paul Signac démarre son journal, en 1894, il est installé à Saint-Tropez, ce petit village qu'il a véritablement découvert deux ans auparavant, à la suite de la mort de Georges Seurat, fondateur du néo-impressionnisme (pointillisme) dont il veut poursuivre l'héritage. Alors qu'il est lui-même à un « tournant » de sa carrière, et que l'art qu'il défend est peu considéré, la France subit une vague d'attentats anarchistes. Signac, lui-même anarchiste (mais non violent) et proche de certains des accusés du « procès des Trente », est ainsi amené à parler presque autant de politique que de peinture. Il en sera ainsi tout au long de son journal, au cours duquel nous voyons se succéder les crises que traverse la IIIe république encore jeune, en particulier l'Affaire Dreyfus, en toile de fond des combats intellectuels et picturaux de Signac. Le peintre qui a été tenté par la carrière d'écrivain dans sa jeunesse, ne mâche ni ses mots ni sa pensée, même lorsqu'il réfléchit histoire de l'art et peinture, ses propos demeurent accessibles au grand public, qui découvre au fil des pages un homme aussi sportif qu'intellectuel, maniant la barre de son bateau aussi bien que son pinceau et sa plume.

  • Lautrec, c'est la légende de Montmartre, le peintre du Moulin-Rouge, du Mirliton, celui qui immortalise Bruant, la Goulue, Jane Avril. Mais c'est aussi un petit homme foutraque, issu d'une famille de la haute noblesse de province, atteint d'une maladie génétique qui fragilise ses os et interrompt sa croissance. Fasciné par les cabarets, les bals, les bistrots, les théâtres et les prostituées, il peindra des hommes et des femmes toute sa vie, négligeant le paysage et la nature morte. Alcoolique, rongé par la syphilis, il meurt à trente-six ans en laissant une oeuvre foisonnante et inclassable.

    En mettant en scène l'obsession de Henri de Toulouse-Lautrec pour la peinture, celle qui montre les êtres humains dans ce qu'ils ont de plus brut et de plus vivant, Matthieu Mégevand s'éloigne des représentations habituelles pour dresser le portrait de l'artiste en voyant et de l'homme en possédé.

  • Texte intégral révisé suivi d'une biographie d'Antonin Artaud. C'est à l'occasion d'une exposition Van Gogh au Musée de l'Orangerie en janvier 1947, peu avant sa mort, qu'Antonin Artaud écrit ce texte. Il n'y a pas loin, il le sait et il veut qu'on en soit persuadé, de Vincent Van Gogh à Artaud le Mômo. Le ton est âpre, l'ironie mordante, le style jaculatoire. Ainsi, écrit-il, "on peut parler de la bonne santé mentale de Van Gogh qui, dans toute sa vie, ne s'est fait cuire qu'une main et n'a pas fait plus, pour le reste, que se trancher une fois l'oreille gauche, dans un monde où on mange chaque jour du vagin cuit à la sauce verte ou du sexe de nouveau-né flagellé et mis en rage, tel que cueilli à sa sortie du sexe maternel". Pour l'auteur du Théâtre de la Cruauté, Van Gogh "ne s'est pas suicidé dans un coup de folie, dans la transe de n'y pas parvenir, mais au contraire il venait d'y parvenir et de découvrir ce qu'il était et qui il était, lorsque la conscience générale de la société, pour le punir de s'être arraché à elle, le suicida. Et cela se passa avec Van Gogh comme cela se passe toujours d'habitude, à l'occasion d'une partouse, d'une messe, d'une absoute, ou de tel autre rite de consécration, de possession, de succubation ou d'incubation."

  • Le portrait dit des Époux Arnolfini a été peint par Jan Van Eyck en 1434 : énigmatique, étrangement beau, sans précédent ni équivalent dans l'histoire de la peinture... Cet ouvrage offre un voyage au coeur de ce tableau, qui aimante par sa composition souveraine et suscite l'admiration par sa facture. Touche après touche, l'auteur décrypte les leurres et symboles semés par l'artiste sur sa toile, à l'image d'un roman policier à énigmes. Alors le tableau prend corps, son histoire se tisse de manière évidente et les personnages qui nous regardent dans cette scène immuable prennent vie devant nous...

  • Envie de vous lancer à l'aquarelle mais vous ne savez pas comment commencer ?
    Vous débutez et vous voulez progresser dans votre pratique ?

    J'ose l'aquarelle propose 32 défis pour vous aider à maîtriser le médium, déployer votre créativité, faire évoluer votre pratique, définir votre style et partager vos créations en ligne : choisir son matériel, jouer avec les effets de texture, travailler les couleurs, les contrastes et les superpositions des couches, peindre sur papier mouillé, trouver l'inspiration, inventer des motifs et des compositions florales, s'initier au paysage, créer des palettes numériques, avoir un style réaliste, découvrir l'aquarelle moderne, partager ses aquarelles et augmenter sa visibilité sur Instagram... Des aquarellistes internationales, dont des fabricantes d'aquarelles artisanales, partagent également leur approche et leur pratique pour vous accompagner dans vos expérimentations.


    Des conseils techniques et concrets pour faire vos premiers pas, puis avancer dans votre pratique.

    Des pas à pas détaillés et des exercices pour vous guider dans le processus de création et vous aider à vous approprier le médium.

    Des témoignages variés pour vous donner de nouvelles pistes à explorer.

  • Quand on possède la technique, tout est possible : peindre un dégradé parfait, contrôler la fusion des couleurs, jouer avec l'humidité du papier, créer des textures variées... Pour maîtriser pleinement ces divers procédés, il faut les aborder étape par étape.Les aquarelles expliquées dans ce livre permettent d'atteindre deux objectifs essentiels : prendre immédiatement plaisir à peindre tout en acquérant des bases solides. À chaque modèle, vous apprendrez une à trois nouvelles techniques. En élargissant ainsi progressivement votre socle de compétences, vous gagnerez en assurance et pourrez bientôt suivre votre inspiration sans hésitation.

  • La plupart du temps, quand un peintre choisit de traiter un sujet philosophique, il peint un texte. Un texte ou une phrase de ce texte, un moment de ce texte, voire un mot. Comme il est difficile de peindre une idée, il lui faut peindre un clin d'oeil qui dira cette idée à laquelle se résume la totalité de la pensée du philosophe : ce clin d'oeil est un détail, or le diable est dans les détails. Ce qu'il faut voir dans une peinture que je dirai philosophique, c'est le détail qui résume cette philosophie. Pour Anaxagore, c'est une lampe à huile, des légumes pour Pythagore, une cruche pour Socrate et Xanthippe, des larmes pour Héraclite, un rire pour Démocrite, une coupe pour Socrate, une lanterne pour Diogène, une caverne pour Platon, un crocodile pour Aristote, une lancette pour Sénèque, un pain pour Marc-Aurèle, une coquille pour Augustin, ceci pour rester dans les limites de la philosophie antique.
    De Pythagore à Derrida, via Descartes et Kant, Montaigne et Rousseau, Voltaire et Nietzsche parmi d'autres, en trente-quatre toiles, donc en trente-quatre philosophes, Michel Onfray propose une histoire de la philosophie par la peinture !

  • Portraits, animaux, perspective... Une méthode progressive avec plus de 200 dessins
    21 jours, c'est le temps qu'il faut à votre cerveau pour prendre une nouvelle habitude. Et si vous appreniez à dessiner ?
    Pas besoin d'avoir un don ! Avec cette méthode en 21 jours, accompagnée de nombreuses illustrations, retrouvez le plaisir du progrès en dessin et découvrez des notions théoriques pour enfin comprendre vos erreurs ainsi que des astuces précises pour les surmonter.
    Jour après jour, découvrez notamment :
    Jour 3 : Sept astuces pour dépister vos difficultés
    Jour 6 : Les bases de la perspective
    Jour 12 : Le dessin rapide
    Jour 14 : Nos amis les bêtes
    Jour 21 : Lancez-vous dans le portrait
    Et bien d'autres !

  • Vous pensez que vous ne savez pas dessiner ? Laissez Betty Edwards vous prouver le contraire !
    Grâce à sa méthode, qui a déjà convaincu plus de 3 millions de lecteurs dans le monde, vous apprendrez rapidement et efficacement à dessiner. Avec Dessiner avec l'oeil dominant, l'auteure complète son précédent ouvrage Dessiner grâce au cerveau droit et permet à tout dessinateur novice de repousser les limites de sa créativité.
    Dans ce nouvel ouvrage de référence, Betty Edwards révèle l'influence de la dominance oculaire sur les capacités de perception et de création. Toujours au moyen de nombreuses illustrations et d'exercices pratiques variés, elle offre un véritable guide et invite chaque dessinateur en herbe à poser un regard plus éveillé sur son processus créatif. Une fois que vous aurez cerné la différence entre votre oeil dominant et son pendant dominé, l'art du dessin n'aura plus de secret pour vous !
    Apprenez à mieux voir pour mieux dessiner !
    À PROPOS DE L'AUTEURE
    Betty Edwards est une enseignante et conférencière renommée, docteure en art, éducation et psychologie de la perception. Après avoir exercé comme professeure d'art à l'Université d'État de Californie à Long Beach, elle est aujourd'hui à la retraite mais anime encore régulièrement des conférences et des formations au sein des universités, des écoles d'art et des entreprises.

  • Illustré d'oeuvres, de pas à pas et de photos explicatives, ce guide est un voyage au coeur d'une multitude de savoir-faire et de techniques picturales.

    Saviez-vous que la peinture est broyée avant d'être mise en tube, que les toiles à peindre sont enduites au sabre, ou comment sont fabriqués les pinceaux, peintures et crayons ?

    Au-delà de la découverte d'insoupçonnés procédés de fabrication, approfondissez vos connaissances sur l'aquarelle, la peinture à l'huile, l'acrylique ou les types de pastels, et découvrez les plaisirs que toutes ces techniques peuvent vous procurer.

    Apprenez à décrypter le matériel pour artistes, pour l'appréhender avec un regard de spécialiste.

  • Une simple feuille de papier, un crayon et sous les doigts, un dessin prend forme... c'est magique ! Vous aussi vous voulez essayer ?
    Destiné aux artistes débutants ou un peu plus expérimentés, cet ouvrage, riche de nombreux pas à pas, expose le dessin et ses multiples facettes. Esquisses, crayonnés, étude préparatoire ou oeuvre accomplie, vous apprendrez à maîtriser toutes les techniques de ce moyen d'expression et de création unique ! Point de fuite, perspective, 3D n'auront bientôt plus de secret pour vous et grâce aux nombreux conseils conernant le matériel, vous pourrez vous équiper comme un pro !

  • Giacometti

    Charles Juliet

    Giacometti est l'exemple type de l'artiste aux prises avec les difficultés de la création.
    À la fois dessinateur, peintre et sculpteur, il a édifié l'essentiel de son oeuvre au cours des vingt dernières années de son existence.
    Bien que tragique, sa vision de l'homme n'a rien de désespérée. Ses portraits aux regards effarés et qui interrogent, ses sculptures filiformes expriment certes notre solitude, la douleur d'être, la précarité de notre condition, mais ils affirment aussi avec autorité que la vie est finalement plus forte que tout ce qui la ronge et cherche à l'abattre.

  • En chacun de nous sommeille un artiste ! Il suffit juste d'un petit coup de pouce.Avec cette méthode, efficace et tellement simple à mettre en oeuvre, dessinez avec réalisme tout ce que vous souhaitez. Le principe : on décompose ce que l'on veut dessiner en formes basiques, on obtient un animal, une fleur, un personnage...Retrouvez dans cet ouvrage des centaines de modèles et d'exercices en pas à pas, des conseils et notions indispensables pour réveiller votre fibre artistique.Facilité, plaisir et résultat 100 % garantis !

  • Grâce à ce bestseller mondial, apprenez à dessiner en exploitant votre hémisphère droit !
    Que vous pensiez n'avoir guère de talent, que vous soyez un artiste professionnel ou que le dessin soit pour vous un simple hobby, ce livre vous fera prendre confiance en vos capacités et approfondira votre perception artistique, de même qu'il vous encouragera à développer une nouvelle appréhension du monde qui vous entoure.
    Dans cet ouvrage de référence, Betty Edwards vous offre la clé pour maîtriser l'art du dessin en vous faisant découvrir les cinq compétences fondamentales de cet art : la perception des contours, des espaces, des relations, de la lumière et des ombres, et du tout (gestalt).
    Cette nouvelle édition comprend :
    - une nouvelle introduction ;
    - des mises à jour tirées des études récentes sur la plasticité du cerveau et sur l'avantage de l'acquisition de nouvelles compétences en utilisant l'hémisphère droit (visuel et intuitif) du cerveau ;
    - un nouvel accent sur le rôle de l'apprentissage du dessin grâce aux fonctions du cerveau droit - en réponse au culte grandissant porté à l'hémisphère gauche (analytique et verbal) dans notre société ;
    - de nouvelles reproductions d'oeuvres maîtresses. Passez à la pratique grâce au livre d'exercice Dessiner grâce au cerveau droit, complément indispensable au livre de référence de Betty Edwards.
    Que vous soyez artistes professionnels ou amateurs, cet ouvrage de référence vous permettra de perfectionner vos compétences artistiques !
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Le livre Dessiner grâce au cerveau droit vous apprendra à voir les choses autrement. À comprendre les formes. À développer votre esprit d'analyse. À comprendre les espaces, les lignes directrices [...]. Devenir attentifs au monde. Voir de la beauté dans des choses simples. - Dédé dans son Jardin
    Pour ceux qui n'auraient pas encore lu le livre Dessiner grâce au cerveau droit, faites l'acquisition de la nouvelle édition de ce livre indispensable qui vous ouvrira grandes les portes du dessin par une méthode intuitive exploitant, comme le titre l'indique, le potentiel de votre cerveau droit. Plus qu'un livre à lire, une expérience à vivre. - Créa-france
    Un ouvrage à recommander sans réserve aux amateurs ou aux professionnels qui souhaitent maîtriser le dessin d'observation et aux professeurs qui veulent disposer d'une méthode logique et efficace pour enseigner la manière de « voir juste ». - Blog Mon Louvre
    Cette brillante approche de l'enseignement du dessin n'est pas qu'un simple manuel : elle est un guide d'émancipation et d'épanouissement personnel. - Los Angeles Times
    Cet ouvrage innovant et emblématique devrait figurer parmi les lectures obligatoires de tous les étudiants en art. - American Artist
    À PROPOS DE L'AUTEUR
    Betty Edwards est enseignante, conférencière et praticienne de la formation en entreprise. Aujourd'hui à la retraite, elle a exercé comme professeure d'art à l'Université d'État de Californie à Long Beach, après avoir obtenu son doctorat en art, éducation et psychologie de la perception à l'UCLA (Université de Californie, Los Angeles).

  • (Ré)apprendre à aimer son corps, accepter son histoire, se découvrir mais aussi soigner ses douleurs physiques et psychiques... C'est ce qu'une aiguille et un peu d'encre peuvent potentiellement accomplir. Frédéric Agid l'a constaté : se raconter libère. C'est à partir de cette parole, de la confiance qui se crée entre le tatoueur et la personne à tatouer qu'il élabore un dessin unique, où il capture l'essentiel, avant de l'encrer sur la peau. Ce cheminement intérieur et cette transformation esthétique apportent un bouleversement psychologique libérateur.

    À travers 20 histoires qu'on lui a confiées, depuis les premiers échanges jusqu'au tatouage finalisé, Frédéric Agid dévoile sa pratique singulière et les bienfaits qu'en ont ressenti les tatoué·es. En plus de ces récits intimes, vous découvrirez dans cet ouvrage résolument graphique 10 conseils à connaître avant de sauter le pas, ainsi que le sens des symboles qui se cache derrière les dessins composant les tatouages présentés.

  • Plus de 40 modèles expliqués pas à pas pour maîtriser l'aquarelle botanique, mettre en pratique les leçons sur les motifs floraux et développer sa créativité.

  • Vous adorez les mangas ? Vous avez envie d'aller plus loin et d'en dessiner ? Grâce à  cette méthode, faites prendre forme à vos personnages et à vos propres histoires ! Du dessin de personnages à la composition de cases en passant par le story-board : toutes les étapes et astuces  qui vous aideront  à devenir un vrai mangaka. Le tout, guidé par des petits  personnages pleins d'humour qui ne vous laisseront jamais tomber !
    Quatre chapitresPersonnagesCompositionScénarioPlanches 

  • 300 sujets à dessiner en quelques traits sans jamais gommer.
    Retrouvez dans ce livre:
    - Des dessins expressifs à faire en 2, 3, 4 ou 5 étapes maximum.
    - Des explications exclusivement visuelles.
    - Quelques traits seulement pour chaque étape.
    - Des grands dessins pour bien voir les détails.
    Super précis! Super clair! À la portée de tous!
     

  • Cet ouvrage, Plantu, 50 ans de dessin, offre une rétrospective unique dans  l'atelier de l'artiste. On y reconnaîtra sa manière bien à lui d'attraper ses  « bons clients » - Mitterrand en danseur de hip-hop, Sarkozy et sa coupe  au rasoir, Hollande en concombre -, tout le bestiaire politique qui a marqué  la vie publique depuis un demi-siècle. Le caricaturiste du Monde  nous ouvre aussi en grand les portes de ses enfers : ses dessins inédits,  ses dessins interdits, censurés ou publiés au milieu des polémiques et des  tensions, sur le confl it israélo-palestinien, les  guerres des Balkans ou les  représentations de Mahomet.
      Dans ces pages intenses, Jean Plantu se raconte sans détour à Éric  Fottorino pour dire ce qui fait penser son crayon. Ce qui l'énerve, ce qui  l'indigne. Qu'il aborde ses débuts, ses combats contre l'intolérance et  les excès de tous bords, son travail sur le Proche-Orient ou ses engagements  au sein de sa fondation Cartooning for Peace, Plantu est toujours  le même : entier, sincère, provocateur mais pas trop, à la limite de ce qu'il  s'autorise pour pratiquer cet exercice à haut risque qu'il appelle le « dérapage  contrôlé ». Un mélange de liberté et de responsabilité.
      À travers quelques thèmes de prédilection qui sont autant de questions  graves - comment dessiner après Charlie, comment Internet fait-il de la  planche du dessinateur un terrain miné, comment expliquer au public  français ou étranger jusqu'où il peut aller sans humilier -, Plantu offre un  témoignage rare et exceptionnel sur son art chaque matin recommencé.  À l'occasion de l'exposition « Plantu, 50 ans de dessin de presse » organisée  par la BnF en mars 2018, ce marathonien du trait livre au passage un  enseignement sur sa manière de dessiner, sur les chemins parfois inattendus  qu'empruntent sa mine et sa pensée pour susciter le rire, le sourire,  l'indignation, le malaise, et toujours la réflexion.

  • «Des mots dans la peinture occidentale ? Dès qu'on a posé la question, on s'aperçoit qu'ils y sont innombrables, mais qu'on ne les a pour ainsi dire pas étudiés. Intéressant aveuglement, car la présence de ces mots ruine en effet le mur fondamental édifié par notre enseignement entre les lettres et les arts. Toute notre expérience de la peinture comporte en fait une considérable partie verbale. Nous ne voyons jamais les tableaux seuls, notre vision n'est jamais pure vision. Nous entendons parler des oeuvres, nous lisons de la critique d'art, notre regard est tout entouré, tout préparé par un halo de commentaires.
    Ce n'est pas seulement la situation culturelle de l'oeuvre, mais tout le contexte dans lequel elle se présente à nous qui est transformé par le titre : la signification de cette organisation de formes et couleurs change tout au long de la compréhension parfois fort progressive de ces quelques mots. La composition la plus "abstraite" peut exiger que nous lisions son titre pour nous déployer toutes ses saveurs, toutes ses vertus.»
    Michel Butor.

  • Sur une série de trente illustrations de Sergio Toppi, Jean-Louis
    Roux a écrit un conte irlandais.

empty