Calmann-Lévy

  • Harry Bosch-Renée Ballard :
    le face-à-face tant attendu  En revenant au commissariat d'Hollywood après une mission de son quart de nuit, l'inspectrice Renée Ballard tombe sur un inconnu en train de fouiller dans les meubles à dossiers. L'homme, elle l'apprend, est un certain Harry Bosch, un ancien des Homicides du LAPD qui a repris du service au commissariat de San Fernando, où il travaille sur une affaire qui le ronge depuis des années. D'abord sceptique, Ballard le chasse puis, intriguée, ouvre le dossier qu'il feuilletait... et décide de l'aider.
    La mort de Daisy Clayton, une fugueuse de quinze ans kidnappée, assassinée, puis jetée dans une benne à ordures, a, c'est vrai, de quoi susciter toute son empathie et sa colère. Retrouver l'individu qui a perpétré ce crime abominable devient vite la mission commune de deux inspecteurs aux caractères bien trempés
    et qui, peu commodes, ne s'en laissent pas conter par les ruses de l'un et de l'autre pour parvenir à leurs fins.  «Spectaculaire. Nuit sombre et sacrée est un roman haletant et très, très sombre.»
    Washington Post

  • L'illustre Jack McEvoy, maintenant journaliste au Fair Warning, un site Web de défense des consommateurs, a eu raison de bien des assassins. Jusqu'au jour où il est accusé de meurtre par deux inspecteurs du LAPD. Et leurs arguments ont du poids : il aurait tué une certaine Tina Portrero avec laquelle il a effectivement passé une nuit, et qu'il aurait harcelée en ligne. Malgré les interdictions de la police et de son propre patron, il enquête et découvre que d'autres femmes sont mortes de la même et parfaitement horrible façon : le cou brisé.
    Le tueur, il le comprend aussi, choisit ses victimes à l'aide de leurs propres données génétiques. Trouver la séquence ADN qui le conduira à sa prochaine proie devient la priorité de Jack.
    Mais déjà, le monstre est de nouveau prêt à frapper.

  • La tentation du pardon

    Donna Leon

    Quand le commissaire Brunetti reçoit une collègue de sa femme inquiète pour son fils Alessandro qui se drogue, ce sont le père de famille et le policier qui se mobilisent aussitôt en lui. Au même moment, un homme est retrouvé au pied d'un
    pont, gravement blessé : le père d'Alessandro. Aucun témoin ni indice, et pourtant Brunetti fait le lien avec les addictions de son fils. Cependant, informations contradictoires et même mensonges le déroutent. Aidé de la belle commissaire Griffoni et de l'astucieuse signorina Elettra, il mène son enquête dans un réseau de mystérieux indics du monde de la drogue, de transactions souterraines et d'une arnaque scandaleuse, jusqu'à dévoiler une vérité insoupçonnée sur de sombres crimes.
    Dans cette affaire qui tourmente Brunetti, il aura plus que jamais besoin de se tourner vers sa famille, le plaisir de se plonger dans ses livres et les bons petits plats de son épouse Paola... 

  • Un trafic de drogue de grande ampleur et une vérité à deux visages.
    Travaillant toujours bénévolement aux affaires non résolues pour la police de San Fernando, Harry Bosch est appelé sur une scène de crime dans une pharmacie. Les deux employés, père et fils,viennent d'être assassinés par des tueurs à gages et toutes les pistes s'orientent vers un trafic de médicaments antidouleurs qui, pris inconsidérément, se transforment en véritables drogues. Bosch n'hésite pas une seconde et se lance dans l'enquête.
    Mais voilà qu'il est soudain accusé par la police de Los Angeles d'avoir, trente ans plus tôt, trafi qué des éléments de preuve pour expédier un tueur en série au couloir de la mort. Bosch va devoir prouver son innocence, et la partie est loin d'être gagnée d'avance. Car il existe bien deux sortes de vérité: celle qui conduit à la liberté et l'autre, qui mène aux ténèbres...
    «Connelly nous conte deux histoires qui, chacune prise séparément, seraient déjà à elles seules d'une lecture enthousiasmante, mais qui, lues ensemble, font de ce roman un classique du genre.»
    Jeff Ayers, Associated Press

  • - 28%

    « Connelly ne se contente pas d'histoires ficelées, de réflexions sociales bien amenées, il possède une écriture fluide, subtile, et se glisse fraternellement dans la peau de son héros avec ses doutes, ses blessures, son code moral très personnel et sa marginalité. »Lire Los Angeles, été 1988. Les tensions raciales sont au plus haut dans la Cité des Anges et Becky Verloren, une jeune métisse de seize ans, est retrouvée abattue d'un seul coup de feu tiré en pleine poitrine. À l'époque, les inspecteurs du LAPD concluent au suicide. Dix-huit ans plus tard, Harry Bosch, affecté à l'unité des Affaires non résolues, reprend le dossier suite à une analyse ADN aux conclusions troublantes : la jeune métisse aurait été tuée par un suprématiste blanc. Bosch, pour qui une ville qui oublie ses victimes est une ville perdue, est plus que décidé à élucider l'affaire, aussi sensible soit-elle. Et elle l'est d'autant plus que le chef de police adjoint, Irving, a été assigné à des tâches subalternes suite à un remaniement de service : ce dernier n'attend plus que la première occasion pour se venger d'Harry, devenu son pire ennemi

  • Créance de sang

    Michael Connelly

    Le coeur a définitivement ses raisons
      que la raison ignore...
    Récemment greffé du coeur, Terry McCaleb, l'un des meilleurs profileurs du FBI, profite de sa convalescence et de sa récente mise à la retraite pour restaurer à son rythme son bateau lorsqu'une certaine Graciela Rivers l'aborde et lui demande d'enquêter sur la mort de Gloria Torres, une jeune femme abattue à bout portant dans une épicerie de la banlieue de Los Angeles. McCaleb refuse sur-le-champ, mais Graciela insiste et se trouble devant cette fin de non-recevoir. Elle se décide alors à lui révéler que le nouveau coeur avec lequel il revit n'est autre que celui de Gloria, sa propre soeur.
    Comment refuser l'affaire à présent ? McCaleb se plonge corps et âme dans l'enquête et découvre rapidement que le meurtre de Gloria a été perpétré par un tueur à l'intelligence proprement machiavélique...
    Septième roman de Michael Connelly, Créance de sang a remporté le Grand Prix de littérature policière en 1999 et les Anthony et Macavity Awards du meilleur roman de l'année en 1998. Le livre a été porté à l'écran en 2002 par la Warner avec Clint Eastwood dans le rôle principal.
    Préface inédite de l'auteur sur la genèse du roman.
     

  • - 50%

    « Plus que jamais, Venise brille ici de mille feux. »
    Booklist
    Le commissaire Brunetti n'aime pas mêler travail et famille, alors quand son beau-père le comte Falier lui demande une faveur, il est bien tracassé. Un de ses meilleurs amis, Gonzalo Rodríguez de Tejeda, a l'intention d'adopter son jeune amant, afin de lui léguer son immense fortune le jour venu. Méfiant, le comte exhorte son gendre peu motivé à mener l'enquête sur le jeune homme.
    C'est alors que Gonzalo s'écroule raide mort dans la rue. Peu de temps après, une de ses amies, tout juste arrivée à Venise pour lui rendre hommage, est retrouvée étranglée dans sa chambre d'hôtel. Désormais forcé de prendre l'affaire en main, Brunetti va lentement mais sûrement démêler les fils de la vie mystérieuse de Gonzalo, dévoilant ainsi des secrets de famille qui risquent fort de causer plus de mal que de bien.
    Une formidable nouvelle enquête du commissaire Brunetti qui nous plonge dans l'univers impitoyable des Vénitiens les plus fortunés.
    « Brunetti médite sur l'importance des liens familiaux et le danger des secrets de famille, invitant le lecteur à faire de même. »
    Library Journal

  • Le poète

    Michael Connelly

    Culte !
    25e anniversaire
    La spécialité de Jack McEvoy, c'est la mort. En tant que chroniqueur judiciaire au Rocky Mountain News, il y a été confronté plus d'une fois. Mais rien n'a pu le préparer au suicide de son frère jumeau. Inspecteur de police, déprimé et incapable de supporter le meurtre non résolu d'une jeune femme retrouvée coupée en deux, Sean s'est tiré une balle dans la bouche, comme le font souvent les policiers dépressifs. Un sujet dont Jack décide de s'emparer, en guise de dernier
    hommage à son frère.
    Mais en s'immisçant dans une base de données du FBI pour les besoins de son article, McEvoy découvre avec stupéfaction que beaucoup de policiers se sont suicidés dernièrement, et que le FBI mène l'enquête sur la mort de son frère. Il comprend alors que cette affaire est en passe de lui fournir le plus gros scoop de sa carrière.
    Il pressent aussi qu'il est devenu la prochaine cible du suspect, un assassin qui a, jusqu'à présent, toujours  réussi à tromper les plus fins limiers lancés à ses trousses...

  • Les exfiltrés de Berlin Nouv.

    OPPENHEIMER SEUL FACE À L'ÉVASION NAZIE$
    Berlin, 1947. Dans une capitale allemande divisée et affamée, le commissaire Oppenheimer est appelé sur le lieu d'un crime banal : un cambrioleur tué par le locataire de l'appartement dans lequel il est entré par effraction. Un cas d'autodéfense classique ? Oppenheimer en doute et découvre des zones troubles.
    Pendant ce temps, son collègue Billhardt disparaît en pleine enquête sur la mort d'un pickpocket retrouvé avec d'étranges documents sur lui. Oppenheimer comprend que les deux crimes sont liés et se retrouve bientôt confronté à un réseau secret d'exfiltration d'anciens nazis vers l'Argentine. Encerclé par les traîtres jusque dans les rangs de la police, il aura fort à faire pour ne pas sombrer.
    Une nouvelle enquête admirable qui vient nous prouver une fois de plus le talent immense de Harald Gilbers, que rien ni personne ne semble essouffler.
     

  • Meilleur thriller et roman policier
    2016 pour le Washington Post.  Missions « haute tension » pour Bosch : traquer un violeur en  série et retrouver un héritier que certains refusent de voir apparaître  dans le tableau. Glaçant et émouvant.
      À présent inspecteur de réserve au San Fernando Police Department,  Harry Bosch est un jour contacté par un magnat de l'industrie  aéronautique qui, sentant sa mort approcher, souhaite savoir s'il a  un héritier. Dans sa jeunesse, le vieil homme a dû quitter sa petite  amie sous la pression de sa famille. Aurait-elle eu un enfant de  lui ? Cette question n'étant pas du goût du conseil d'administration  avide de se partager le gâteau, Bosch est vite menacé. Pour corser  le tout, ses collègues du commissariat ne parviennent pas à mettre  la main sur un violeur en série particulièrement redoutable...
      « Ce nouveau Bosch est une réussite : noir, complexe,plein de suspense et de tristesse. En deux mots :encore une enquête géniale de Michael Connelly. »The Washington Post       

  • Incendie nocturne

    Michael Connelly

    Renée Ballard et Harry Bosh à l'épreuve du feu
    A ses début, Bosch a eu un certain John Jack Thompson comme mentor. un homme qui lui a appris à toujours prendre une affaire personnellement et à déployer tout ses efforts pour la résoudre. A la mort de Thompson, sa veuve confie à Bosch un dossier volé par son mari aux scellés avant sa retraite. Il s'agit d'une affaire non résolue: un jeune homme abattu dans une ruelle coupe-gorge de Los Angeles des années plus tôt.
    Bosch demande l'aide de Renée Ballard, déjà fort occupée au quart de nuit à Hollywood après qu'un sans-abri a été retrouvé calciné dans sa tente. Ensemble, ils en arrivent bientôtà se poser une terrible question: le mentor de Bosch a-t-il dérobé ce dossier pour tenter de résoudre l'affaire après son départ de la police... ou pour s'assurer que la vérité ne soit jamais faite sur ce meurtre?

  • Les survivants

    Jane Harper

    Kieran Elliott, trentenaire vivant à Sidney, retourne en basse saison dans sa ville natale d'Evelyn Bay, minuscule station balnéaire de Tasmanie. Ce court séjour familial fait aussitôt resurgir des souvenirs douloureux : douze ans plus tôt, à cause d'une aventure peu prudente en mer avec sa meilleure amie Olivia, deux hommes venant à leur secours ont disparu dans les flots. Depuis ce drame, de nombreux autochtones se méfient de Kieran.
    À peine est-il de retour que le cadavre d'une jeune femme est retrouvé sur la plage: la colocataire d'Olivia. Tous les regards se braquent sur Kieran. Est-il un bon père de famille qui a la malchance de subir les médisances d'une petite communauté recluse ? Ou est-il vraiment un sale type ? Bientôt, la vérité éclatera au grand jour...
    Dans un décor australien à couper le souffle, aussi idyllique que menaçant, Jane Harper prouve à nouveau son immense talent pour magnifiquement ficeler des intrigues et des noeuds familiaux, tout en faisant jouer à la nature sauvage un rôle primordial.

  • " HISTORIQUEMENT PRECIS, DENSE, ATMOSPHERIQUE ET PASSIONNANT"
    Frankfurter Allgemeine Zeitung
    Berlin, hiver 1946, le plus froid que la capitale ait connu au XXe siècle. La guerre est certes finie mais l'Allemagne commence à peine à panser ses  plaies, et les Berlinois manquent de tout, surtout de nourriture. Dans cette atmosphère très tendue, des corps mutilés font mystérieusement surface aux quatre coins de la ville. Chacun a la peau couverte de mots écrits à l'encre, et une liste de noms inconnus fourrée dans la bouche. Le commissaire Oppenheimer est alors mobilisé pour mener l'enquête et découvre vite un point commun entre ces morts : ils avaient tous collaboré avec le régime nazi. À Oppenheimer de parvenir à retracer le passé du tueur, et à anticiper ses prochains meurtres.
    Absolument captivant et redoutablement documenté, La Vengeance des cendres est un majestueux polar historique qui fascine autant qu'il instruit.

  • Comment élucider 
    son propre meurtre ?
      Alex est dans le coma depuis deux ans, à la suite d'un accident d'escalade. Sa petite amie Bea, ses parents et sa soeur envisagent l'arrêt des soins comme il ne réagit à rien autour de lui. Mais en réalité, Alex est parfaitement conscient : son corps est certes inerte, mais son esprit est vif, et il entend tout ce qui se passe autour de lui.
    Quand un jour, Alex surprend deux policiers dans sa chambre, puis Bea se plaindre de se sentir suivie dans la rue, il comprend que le danger les menace tous deux. En se replongeant dans ses souvenirs fragmentés, et au fil de phrases perçues ici et là, Alex commence à douter que sa chute n'ait été qu'un accident. Mais comment faire pour sauver sa peau, et celle de sa petite amie, en étant cloué à son lit d'hôpital ?
    Un thriller d'une grande intensité qui se lit comme un puzzle que l'on recompose, aidé d'un narrateur bouleversant, et unique en son genre

  • Bretzel et beurre salé T.2 ; une pilule difficile à avaler Nouv.

    Locmaria, tranquille petite station balnéaire ? Cathie Wald commence sérieusement à en douter quand elle découvre sur la plage proche de sa maison un cadavre rejeté par la mer.
    Il n'en faut pas plus pour relancer les rumeurs les plus folles à propos de notre joyeuse quinquagénaire : après tout, avant l'arrivée de Cathie il n'y avait jamais eu de mort suspecte ici. De plus, n'est-il pas curieux que son arrivée coïncide avec un tout nouveau trafic de drogue ?
    Et voilà la machine à ragots qui s'emballe.
    Quand les forces de l'ordre arrêtent un proche de Cathie et qu'elle-même subit des menaces, elle n'a plus d'autre choix que d'enquêter. Aidée par des amies enthousiastes et par Yann, le journaliste secrètement amoureux d'elle, elle va affronter des ennemis sans scrupule. Et leur montrer que rien ne peut faire plier une Alsacienne à la tête d'une troupe de Bretons !

  • Un pédiatre et sa femme agressés en pleine nuit, leur béé de dix-huit mois enlevé sous leurs yeux... Pourquoi diable des carabiniers -les gendarmes italiens - ont-ils fait irruption chez ce couple et se sont-ils emparés de ce petit garçon ? le coup porté par son assaillant a-t-il vraiment rendu le médecin muet, comme il le prétend ? Quel lien cette arrestation a-t-elle avec celles effectuées simultanément par les carabiniers dans d'autres ville ?
    Et enfin, qui a bien pu ordonner la mise en oeuvre d'une opération aussi effroyable ? Telles sont les questions qui taraudent le commissaire Guido Brunetti et son adjoint l'inspecteur Vianello lorsqu'on leur confie cette affaire.Pour cette nouvelle enquête, Donna leon nous entraîne dans les méandres de Venise la magnifique et dans ceux, sordides, d'un réseau de trafic d'enfants."Le seizième volet des aventures du commissaire Brunetti est éblouissant. Donna Leon peaufine toujours, elle dépeint chaque fois des portraits vivvants de ses personnages et de Venise, sans jamais se départir de sa faculté d'indignation."
      The New York Times   

  • Le prix de la chair

    Donna Leon

    "Donna Leon manie l'humour en naviguant dans les eaux troubles de corruption. Ne tardez pas à adhérer à son fan-club." Alexandre Fillon, Madame Figaro
    Le commissaire Brunetti, enquêtant sur la mort d'un célèbre avocat, arpente les quartiers malfamés de Venise et tombe sur la piste d'un trafic international de prostitution.
    Avec l'aide inattendue de la délicieuse signorina Elettra, la nouvelle secrétaire du vice-questeur, le commissaire Brunetti va découvrir un commerce plus ignoble encore qu'une "traite des Blanches" post-rideau de fer...
    Donna Leon rend hommage à l'atmosphère unique de la Cité des Doges. On retrouve l'univers attachant de son héros, mari et père dévoué, fin limier, citoyen en lutte contre la corruption d'une ville dont le sens moral semble se détériorer plus vite que les palaces.
    Après Mort à la Fenice, Mort en terre étrangère (Calmann-Lévy, 1997) et et Un Vénitien anonyme (Calmann-Lévy, 1998), Le Prix de la chair est la quatrième enquête du commissaire Brunetti. Donna Leon vit à Venise depuis plus de quinze ans.

  • Mais qui est le nouveau propriétaire mystère de la plus belle maison de Locmaria, celle de la pointe de Kerbrat ?
    Tout ce paisible village du Finistère le guette depuis des semaines et voilà que débarque, en pleine tempête, Cathie Wald, une pimpante Strasbourgeoise. La cinquantaine, divorcée, caractère bien trempé, elle a décidé de prendre un nouveau départ en Bretagne, et d'ouvrir à Locmaria un restaurant de spécialités
    alsaciennes.
    La plupart des habitants l'accueillent à bras ouverts,ravis de ce petit vent de changement. Mais certains voient son installation d'un mauvais oeil. Et ne tardent
    pas à lancer les hostilités. Après une soirée choucroute, un notable du village s'effondre, et Cathie est accusée de l'avoir empoisonné.
    Une tentative de faire plier bagages à l'étrangère ?
    Quoi qu'il en soit, Cathie n'est pas du genre à se laisser intimider. Et rien ne l'arrêtera pour prouver l'innocence de sa choucroute traditionnelle, quitte à se lancer elle-même sur les traces du coupable !
    Au propre comme au figuré, on se régale dans ce savoureux cosy crime à la mode bretonne !

  • Mort à la Fenice

    Donna Leon

    "Mort à La Fenice est un livre magnifique."    Tony Hillerman
      Pendant une représentation de La Traviata au théâtre vénitien La Fenice, on annonce brutalement que le célébrissime chef d'orchestre allemand Wellauer ne pourra diriger la suite du spectacle. Le maître gît dans sa loge, le visage horriblement déformé par la douleur.
      Le commissaire Brunetti se rend sur les lieux, et constate immédiatement que cette mort est suspecte  : la victime présente tous les symptômes d'un empoisonnement au cyanure.
      Brunetti, policier pragmatique et intuitif qui mène son enquête comme une étude de moeurs, découvrira dans l'envers du décor vénitien et dans les coulisses de l'opéra la véritable personnalité d'un être cruel qui avait suscité autant de haine que d'admiration.
      Avec Guido Brunetti, Donna Léon a créé un personnage de l'envergure du Wexford de Ruth Rendell ou du Dalgliesh de P.D. James. Ce vénitien de pure souche, lucide, drôle et plein de tendresse pour les lieux et les gens, sait naviguer habilement dans les arcanes d'une hiérarchie policière engourdie et ses méthodes peu orthodoxes n'en sont que plus efficaces.
      La Sérénissime, avec ses brumes, ses canaux et le dédale de ses ruelles et de ses places secrètes, offre un décor de choix à ses investigations.
    Donna Léon est née en 1942 dans le New Jersey et vit à Venise depuis quinze ans. Elle enseigne la littérature dans une base de l'armée américaine située près de la Cité des Doges.
    Mort à la Fenice a été couronné par le prestigieux prix japonais Suntory, qui récompense les meilleurs suspenses. Il est déjà traduit dans six pays et a rencontré un grand succès en Allemagne, où il s'est vendu à plus de deux cent mille exemplaires.

  • Mort en terre étrangère

    Donna Leon

    The New York Times Book Review
    La police repêche, au petit matin, un cadavre flottant dans les eaux sales d'un canal de Venise. Tous les indices concluent à une agression crapuleuse, mais pour le commissaire Brunetti le mobile apparent est un peu trop simple. Et l'identité du mort est embarrassante  : c'est un militaire américain de la base de Vicence.
    Peu de temps après, un palazzo appartenant à un riche homme d'affaires milanais est cambriolé. Les deux affaires semblent apparemment sans rapport, et pourtant Brunetti s'obstine à en voir un, d'autant plus que dans son entourage on essaie fermement de le détourner de cette hypothèse.
    Et comme ci tout s'entrelace, à l'image du labyrinthe des canaux, Brunetti devra naviguer dans des eaux que ne trouble pas seulement la pollution, entre les colères de son supérieur irascible et sa trépidante vie de famille. En toile de fond, la cité des Doges avec son atmosphère délétère et sa magie envoûtante.
    Donna Léon est née en 1942 dans le New Jersey et vit à Venise depuis plus de quinze ans. Elle y enseigne la littérature dans une base de l'armée américaine.
    Après Mort à la Fenice (Calmann-Lévy, 1997), Mort en terre étrangère est la deuxième enquête du commissaire Guide Brunetti.
    A propos de Mort à la Fenice.
    «  Guide Brunetti porte haut les couleurs de la police vénitienne et XXX et une exploration décapante de la cité des Doges.  »
    Pierre Billard, Le Point
    Traduit de l'anglais par William Olivier Desmond.

  • Bosch ira-t-il jusquà l'impensable ?Harry Bosch, retraité du LAPD malgré lui, tente de tuer le temps en remontant une vieille Harley lorsque Mickey Haller, son demi-frère avocat de la défense, lui demande de l'aide. Il ne voit en effet que Bosch pour l'aider à innocenter Da Ouan Foster, un ex-membre de gang accusé d'avoir battu à mort la directrice adjointe des services municipaux de West Hollywood. Même si la preuve est accablante, Haller en est sûr, son client est innocent.? Dilemme pour Harry ! Passer du côté de la défense quand on a travaillé avec passion pour la police de Los Angeles toute sa vie ? Tout simplement impensable.

  • Dans la région montagneuse du Taunus, la forêt prédomine. Peut-on  alors parler d'accident quand en pleine nuit, au coeur des bois, un feu  tue un homme dans sa caravane ? Et quand non loin, dans un village  reclus, deux autres morts suspectes se succèdent ?
      Le commissaire Bodenstein et sa jeune collègue Sander comprennent  vite qu'un même meurtrier s'acharne, mais pourquoi s'en prend-il à des  gens sans histoires et qui se connaissaient tous ? Peu à peu, l'enquête  les ramène à l'été 1972, lorsque le meilleur ami de Bodenstein, Artur,  disparut sans laisser de traces. Un traumatisme d'enfance pour lui, et  un drame que beaucoup auraient préféré oublier. Et si un lien existait  avec les victimes récentes ? Pour arrêter le coupable, un seul moyen :  découvrir ce qui s'est vraiment passé à l'époque, là-bas, dans ce bois...
      Un roman policier en forme de puzzle fascinant où l'on reconstitue la  vérité pas à pas, plongés dans un noeud de secrets et de mensonges  étourdissant. 
     

  • « ON A L'IMPRESSION DE RETROUVER MISS MARPLE D'AGATHA CHRISTIE. DU COSY CRIME À DÉGUSTER... »
    Library Journal
      New York, années 40.  Lillian Pentecost, la détective privée la plus renommée de Manhattan, n'est plus toute jeune et a besoin d'un allié digne de ce nom. Le hasard fait qu'elle croise la route d'une certaine Willowjean Parker, une petite fugitive travaillant dans un cirque, capable de manier les couteaux  comme personne.
    Willowjean ne peut décliner le salaire mirobolant que Ms. P lui offre pour mener les enquêtes en tandem. À peine embauchée, elle se voit embarquée dans une mission délicate pour élucider le meurtre d'une jeune veuve de la haute société, retrouvée morte chez elle après une consultation avec une voyante. L'arme du crime : la boule de cristal...
    Décor délicieusement rétro, enquête endiablée et duo de femmes irrésistible. Du cosy crime vintage addictif !
    « UN STYLE TERRIBLEMENT CISELÉ, UN FLAIR IMMENSE, ET UN SENS DE L'HUMOUR PLUS QU'AIGUISÉ. »
    Tana French

  • « Venise brille de mille feux
    dans cette incroyable histoire de désir,
    de trahison et de vengeance. »
      Providence Journal
    Au coeur de la nuit vénitienne, une adolescente chute du pont San Boldo dans un canal. Incapable de nager, Manuela est sur le point de se noyer quand un passant la sauve. Mais elle n'en sort pas indemne, souffrant de dommages cérébraux irréversibles qui la condamnent à garder à tout jamais l'esprit d'une enfant.
    Quinze ans plus tard, à l'occasion d'un gala de charité, Brunetti rencontre  la comtesse Lando-Continui, une riche mécène, qui s'avère être la grandmère de Manuela et qui lui demande d'enquêter sur le drame. Elle est convaincue qu'il ne s'agit pas d'un simple accident. Le commissaire hésite car si c'était un crime, il y a prescription. Guidé par la curiosité, la compassion et la volonté d'aider une dame âgée minée par la culpabilité, et  accessoirement la meilleure amie de sa belle-mère, Brunetti finit par accepter l'affaire. Un cas qui s'avère rapidement des plus troublants...  UNE VINGT-CINQUIÈME ENQUÊTE
    DU COMMISSAIRE BRUNETTI QUI CONFIRME
    PLUS QUE JAMAIS L'INFINI TALENT
    DE DONNA LEON.
      Minuit sur le canal San Boldo, livre événement, marque le 25e anniversaire de la série aux millions de fans.
     

empty