Le Masque

  • L'été de cristal se situe en 1936, alors que l'on "nettoie" Berlin en prévision des J.O. Bernie Gunther, ancien membre de la Kripo devenu détective privé n'est pas sans ressembler à Philip Marlowe, le modèle culte de tous les privés. Son enquête (meurtre de la fille d'un industriel et disparition de bijoux) le conduit à se laisser interner au camp de Dachau... Dans La pâle figure, situé en 1938, il est victime d'un chantage de Heydrich qui veut le contraindre à réintégrer la police. Un requiem allemand, le plus noir des trois, commence en 1947 dans Berlin en ruine et divisé en secteurs d'occupation. La Trilogie berlinoise, tout en respectant les règles du genre policier, offre un portrait glaçant et puissamment évocateur de Berlin au quotidien à l'ère nazie.Traduit de l'anglais par Gilles Berton (traduction entièrement révisée)

  • La trilogie hambourgeoise Nouv.

    Hambourg. Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, la ville, sous occupation britannique, n'est plus qu'un champ de ruines. Épaulé par le lieutenant écossais James MacDonald, Frank Stave, l'inspecteur principal de la police allemande, tente d'oublier la perte de sa famille en s'investissant corps et âme dans son travail. C'est ainsi qu'il se retrouve à enquêter sur des morts étranges : des inconnus découverts dans les ruines, un « enfant-loup » sur les docks...
    Des affaires dont personne ne veut, mais dont Stave sait le dénouement crucial.
     
    En s'inspirant d'histoires vraies, Cay Rademacher nous plonge brillamment dans l'atmosphère étouffante d'une Allemagne défaite, encombrée des fantômes du nazisme.
    Sa trilogie hambourgeoise, qui a déjà conquis des milliers de lecteurs, nous raconte le quotidien méconnu d'une population qui lutte pour sa survie, dans une ville où la morale est perdue et la loi suspendue.
     
    Traduction de l'allemand par Georges Sturm

  • C'est par le plus grand des hasards qu'Hercule Poirot se trouve à bord de l'Orient-Express, ce train de luxe qui traverse l'Europe. Alors qu'il est bloqué par la neige au coeur de la Yougoslavie, on découvre, dans l'une des voitures, le corps d'un Américain sauvagement assassiné à coups de couteau. Le meurtrier se cache forcément parmi les voyageurs... Mais qui de la princesse russe, de l'Américaine fantasque, de ce couple de Hongrois distingués, de ce colonel de retour des Indes ou même du propre secrétaire de la victime a bien pu commettre pareil crime ? L'enquête commence, elle sera l'une des plus difficiles et des plus délicates pour notre célèbre détective belge.
    Traduit de l'anglais par Jean-Marc Mendel

  • C'est la veille de Noël et Simon Lee a invité ses enfants à passer les fêtes auprès de lui dans sa magnifique propriété. Alors qu'ils sont tous réunis dans le salon, le vieil homme pousse soudain un cri effroyable à l'étage. Se précipitant dans son bureau, ils le découvrent gisant dans une mare de sang, la gorge tranchée ! 
    Appelé aussitôt sur les lieux, Hercule Poirot va trouver plus de suspicion que d'affliction... 
    Était-ce vraiment une bonne idée d'organiser ce réveillon en famille quand chacun semble avoir une bonne raison de haïr la victime ? 
    Traduit de l'anglais par Françoise Bouillot

  • Qui a dit qu'hiver rimait avec plaid, vin chaud et feu de cheminée ? Certainement pas les fins limiers de ce recueil, pour qui l'art de passer un hiver  paisible implique une méfiance absolue envers les possibles congères mortelles, repas empoisonnés, cadeaux malintentionnés et autres joyeusetés qui accompagnent les rigueurs de la saison froide.
     
    Sous la glace rassemble dans toute leur diversité les plus grands enquêteurs de la reine du crime : d'Hercule Poirot à Miss Marple, sans oublier les plus atypiques, tels que le futé Parker Pyne ou le mystérieux Harley Quinn. Un recueil incontournable pour tous les amateurs de cosy mystery.
    Traductions entièrement révisées

  • Convoqués par une étrange missive, Hercule Poirot et l'inspecteur Catchpool se rendent de toute urgence à Kingfisher Hill, imposante demeure familiale devenue scène de crime. La lettre leur demande instamment de résoudre le meurtre du fils aîné des Devonport, Laurence, à condition de le faire à l'insu de tous les résidents. Une double requête d'autant plus étonnante que la coupable est déjà toute trouvée  : Helen, la fiancée de Laurence, a immédiatement plaidé coupable. Mais son témoignage manque de crédibilité et Frank, l'expéditeur de la lettre et le fils cadet des Devonport, est convaincu de son innocence. Hercule Poirot saura-t-il démêler le vrai du faux avant que ne sonne pour Helen l'heure fatidique de son exécution  ?Traduit de l'anglais par Fabienne Gondrand« Une nouvelle enquête met en scène le célèbre détective belge Hercule Poirot. Un hommage à la reine incontestée du crime, Agatha Christie ! »  France Dimanche« Un parfait cosy crime british à dévorer près de la cheminée. »  Télé 7 jours
    « Sa manière de revisiter ce mythe de la littérature policière est à la fois gourmand et stylisé, chevillé autour d'intrigues intelligentes, qui renouent avec la saveur de celles de la grande dame du crime avec un soupçon de perversité psychologique en plus. »  France Inter

  • Barren Springs, Missouri. Si vous comptiez en faire votre destination de vacances, faites plutôt comme tout le monde :  passez votre chemin. Cette petite ville nichée sous les aisselles des Ozarks ressemble plus à l'enfer qu'au paradis, et ce n'est pas Eve qui vous dira le contraire.Eve Taggert est une fille-mère qui a grandi dans un mobile home avec son frère et une mère alcoolique et droguée. Son seul héritage familial ? Oeil pour oeil, dent pour dent.Sa vie bascule quand on lui annonce la mort de sa fille, Junie. Ou plus exactement, son meurtre. Ne lui reste alors qu'une certitude : elle retrouvera l'assassin et le lui fera payer, quitte à replonger dans les ombres où se terrent ses vieux démons.Traduit de l'anglais par Mireille Vignol« Engel décrit avec brio un milieu dans lequel les femmes se battent envers et contre tout pour offrir la meilleure vie possible à leurs filles... Une fin stupéfiante. »  Booklist« Sans concessions. Sauvage et brillant. »  The Guardian
    « Difficile de sortir indemne d'un tel roman qui n'épargne ni ses personnages ni le lecteur, mais qui sait si bien vous transpercer le coeur... »  Vaucluse matin

  • Quoi de plus reposant et tranquille qu'une croisière sur le Nil ? Sauf quand on retrouve à bord le corps de Linnet Ridgeway tuée d'une balle dans la tête. Linnet avait tout pour elle, jeunesse, beauté, richesse... tout jusqu'à ce qu'elle perde la vie ! 
    Parmi les passagers, tous sous le choc d'une telle découverte, se trouve Hercule Poirot, le célèbre détective belge. Et voilà que justement il se rappelle avoir entendu un homme dire au sujet de la victime : « Je poserai bien mon pistolet contre sa tempe et j'appuierai sur la gâchette ! » 
    Mais cette déclaration, si elle n'est pas anodine, ne fait pas forcément de vous le coupable idéal. 
    Traduit de l'anglais par Élise Champon et Robert Nobret

  • Roger Ackroyd se confie un soir à son vieil ami le Dr Sheppard. Il était sur le point d'épouser une jeune et richissime veuve quand celle-ci a mis fin à ses jours pour échapper à un affreux chantage. Dans sa dernière lettre elle lui livre un secret terrible : un an plus tôt, elle a assassiné son mari !
    Traduit de l'anglais par Françoise Jamoul

  • Éric Bastogne, universitaire reconnu, est accusé d'avoir massacré sa jeune maîtresse, qui était aussi son élève. Après plus de deux années passées en détention préventive, il est acquitté. Alors qui a tué cette femme  ? Le commandant Mougin, qui avait procédé à l'arrestation d'Éric Bastogne, reste persuadé de sa culpabilité. Le professeur lui-même, brisé par son incarcération, la suspicion et l'abandon de ses proches, plonge dans les affres du doute. Et s'il était fou  ? S'il l'avait vraiment fait  ?Bastogne et Mougin, deux hommes que tout oppose et qui se haïssent, vont alors s'associer pour découvrir la vérité. Aussi incroyable soit-elle.  Un roman haletant,  où chaque révélation en entraîne une nouvelle. Addictif.
    « Un bijou de polar. »  Nous Deux

  • Somnambule

    Joseph Knox

    La patience n'a jamais été le fort de l'inspecteur Aidan Waits, et faire  le planton au chevet d'un meurtrier pour en recueillir les dernières  confessions ne compte pas parmi les plus glorieuses heures de sa  carrière. D'autant que, après dix ans de prison passés dans le silence,  Martin Wick ne semble décidé ni à mourir, ni à parler. À l'en croire,  le Somnambule n'a aucun souvenir du meurtre d'une famille entière  dont on l'accuse. Alors révéler ce qu'il est advenu de l'un des corps,disparu depuis tout ce temps ?Lorsque Wick lâche enfi n ses derniers mots, dans le chaos d'un  attentat, Waits se retrouve brutalement projeté au coeur d'un abîme  de noirceur. Et si, en fi n de compte, le coupable courait toujours ?En danger de mort, manipulé par un psychopathe surgi de son passé,  espionné par sa nouvelle coéquipière, Aidan Waits suit une pente  glissante au bout de laquelle l'attendent tranquillement ses anciens  démons...  Traduit de l'anglais par Jean Esch« Après  Sirènes  et  Chambre 413, un nouvel opus noir et surprenant de la série mettant en scène Aidan Waits, un flic aussi déroutant que tourmenté. »  Le Dauphiné Libéré
    « Avec  Somnambule  la nouvelle voix du polar made in UK Joseph Knox boucle brillamment sa trilogie Aidan Waits qui voit le jeune inspecteur de la police de Manchester affronter ses pires démons le temps d'un effroyable voyage au bout de l'enfer. »  Le Vif

  • Le couple Beresford s'ennuie : elle à la maison, lui dans son bureau des Services Secrets britanniques. Aussi quand le chef des services spéciaux leur propose de reprendre une agence internationale de détectives, ils sautent sur l'occasion, trop heureux d'être à nouveau ensemble sur le terrain. En dix-sept nouvelles, Agatha Christie va mettre en scène ce couple qu'elle adore et auquel elle s'identifie : les Beresford, des détectives drôles et futés auxquels aucune affaire ne résiste. C'est aussi l'occasion en dix-sept pastiches, de rendre hommage aux grands noms de la littérature de « détection » anglo-saxonne : le Père Brown, Chesterton, la Baronne Orczy... sans oublier Sherlock Holmes bien sûr !
    Traduit de l'anglais par Janine Alexandre

  • Depuis qu'elle a découvert l'identité de l'assassin de son père, Macha Karavaï, jeune étudiante en droit et stagiaire à la police de Moscou, reste cloîtrée chez elle. Mais un nouveau tueur en série sévit dans la ville, laissant dans son sillage le corps de jeunes femmes nues, étranglées au moyen d'un ­ fin lacet de soie. Près d'elles, une esquisse du peintre Ingres. Ce sont toutes des femmes parfaitement ordinaires, pourtant, avec chacune d'elles l'assassin semble donner corps à une oeuvre de son cru, et se jouer des enquêteurs à ses trousses.
    Aux côtés d'Andreï Yakovlev, son supérieur, Macha décide alors de s'engager dans une véritable course contre la montre pour tenter d'établir un lien entre les jeunes femmes russes et le légendaire peintre français.
    Traduit du russe par Julia Chardavoine

  • « Richard Abernethie est décédé brusquement chez lui d'une crise cardiaque. » C'est ce qu'ont écrit les journaux. Tous les proches accourent pour les obsèques et tout se serait bien passé si cette écervelée de Cora n'avait bêtement demandé : « Il a bien été assassiné, n'est-ce pas ? » Cette question incongrue jette, évidemment, un froid dans la réunion de famille. Six ou huit coups de hache assenés, dès le lendemain, par une main anonyme sur le crâne de la bavarde, et un peu d'arsenic fourré dans le gâteau de sa dame de compagnie, justifieront l'intervention d'Hercule Poirot. Son fameux sens de la déduction prouvera que la question de Cora n'était pas si sotte...
    Traduit de l'anglais par Jean-Marc Mendel

  • Lady Edgware ne supporte pas la contradiction, surtout lorsqu'elle vient de son bougre de mari qui l'exaspère et qui refuse de divorcer ! Ce qui est très ennuyeux, puisque justement Lady Edgware souhaite épouser quelqu'un d'autre ! Comment faire pour se débarrasser de cet empêcheur de tourner en rond ? Lady Edgware fait appel à Hercule Poirot, grand spécialiste des affaires criminelles pour arriver à ses fins. Or celle-ci, Poirot s'en rend vite compte, aurait tendance à confondre tueur à gages et détective. Mais peu importe, après tout. Puisque le mari a fini par se résigner. Il vient d'avoir la bonne idée de mourir. Assassiné. Contrariant, Lord Edgware ?
    Traduit de l'anglais par Pascale Guinard

  • Velda, 1947. Henni Schning habite avec sa famille dans un petit village allemand proche de la frontière belge. Son père se réfugie dans la religion et s'intéresse de moins en moins aux siens depuis son retour de la guerre. Quand sa mère meurt subitement, la jeune fille de quatorze ans se retrouve alors responsable de ses frères et de sa soeur. Pour gagner un peu d'argent, elle se lance dans la contrebande de café, comme la plupart des familles de cette région juste après la guerre. Elle connaît les chemins qui traversent les Hautes Fagnes, une zone marécageuse pleine de dangers, et y guide les trafiquants, pour la plupart des enfants, pendant la nuit. Mais de plus en plus de bandes organisées prennent le contrôle du trafic de café, et les douaniers ont désormais ordre de tirer sur les contrebandiers. Une nuit, l'inimaginable se produit  : la soeur de Henni est tuée.
    Henni est envoyée en maison de redressement et ses frères cadets, Matthias et Fried, sont placés dans un orphelinat catholique où Matthias meurt d'une pneumonie. Henni n'apprendra que des années plus tard les véritables circonstances de ce décès lors d'une audience au tribunal. Peu après, la soeur Angelika, l'ancienne directrice de l'orphelinat, est retrouvée morte, et Henni se trouve à son tour face au tribunal, accusée de son meurtre. Au mépris de tous les obstacles, elle se lance dans une lutte pour la vérité, la justice et la dignité.
    Traduit de l'allemand par Céline Maurice
     

  • Hercule Poirot décide de s'offrir des vacances bien méritées dans une station balnéaire d'une petite île au large des côtes du Devon. Il aspire à la tranquillité mais lorsqu'on retrouve le corps d'Arlena Stuart, une jeune actrice en vue, il est aussitôt mêlé à l'enquête. Le célèbre détective belge va découvrir que quasiment tout le monde sur l'île connaissait la victime et que parmi ses proches, chacun aurait au moins une bonne raison de vouloir se débarrasser d'elle. Il reste toutefois une question sans réponse : Qui a eu assez de cran pour passer à l'acte ?Traduit de l'anglais par Laure Terilli

  • Le 31 octobre, entre sorcières et chauves-souris, c'est la fête du Potiron ! Pour marquer l'événement, Mme Drake, une romancière un peu originale, organise une soirée chez elle pour les adolescents du village. Joyce, l'une des fillettes, se vante devant l'écrivain d'avoir assisté à un meurtre. Bien sûr, personne ne la prend au sérieux : Joyce est connue pour toujours essayer de se rendre intéressante... Pourtant quand la fête est finie c'est bien son cadavre qui est retrouvé dans la bibliothèque... Qui a bien pu vouloir éliminer un si jeune témoin ? Le meurtrier peut trembler car c'est à Hercule Poirot que l'enquête est confiée.
    Traduit de l'anglais par Janine Lévy

  • Le journal local annonce un meurtre à Little Paddocks le vendredi 29 octobre à 18  h  30. Tout le village, pensant à un jeu, se rassemble à l'heure dite au lieu du rendez-vous. Brusquement, les lumières s'éteignent et, lorsqu'elles se se rallument, on est loin de la Murder Party... Un meurtre a bien été commis. Heureusement Miss Marple va prendre l'affaire en main.
    Traduction d'Elisabeth Luc entièrement révisée
     

  • Quand Gwenda Reed visite la villa pour la première fois elle n'hésite pas une seconde, c'est la maison de ses rêves ! Et elle s'y sent très vite chez elle. Aussi quand une série d'événements bizarres s'y produit, développe-t-elle une peur irrationnelle. Des souvenirs confus lui reviennent et les fantômes du passé la hantent jusqu'à lui ôter le sommeil... Avant de sombrer totalement dans la folie, Gwenda décide de faire appel à Miss Marple.
    Traduit de l'anglais par Jocelyne Warolin

  • D'abord publié en feuilleton dans le Daily Express, ce roman de 1935 est sans doute l'enquête la plus ardue que Poirot aura eu à démêler. Il est alors à la retraite et ne reprend du service que pour les affaires vraiment intéressantes. Or, cette curieuse lettre signée A.B.C. va le conduire au coeur d'un mystère épineux et le confronter à un meurtrier des plus retors. Une enquête qui s'annonce à sa mesure.
    Traduit de l'anglais par Françoise Bouillot

  • 1933. Si on lui avait annoncé qu'elle renoncerait à sa lune de miel pour embarquer sur une croisière de luxe en Europe, Louisa Cannon ne l'aurait pas cru. C'était compter sans l'appel du devoir, surgi sous les traits d'un mystérieux homme à la solde des services secrets anglais.
    En ces temps d'inquiétude politique, ni la relation extra conjugale de Diana Mitford avec un agitateur notoire ni le soutien véhément de sa soeur Unity pour Hitler ne passent inaperçus, et Louisa, par sa position d'ancienne chaperonne des deux soeurs, est apparemment la personne idéale pour les espionner. Seulement, lorsqu'elle s'est résolue à endosser ce rôle inconfortable, Louisa était loin d'imaginer la tournure funeste qu'allait prendre son voyage...
    Plus que jamais, fiction et réalité se mêlent sous la plume virevoltante de Jessica Fellowes, qui retrace des années d'audace et de doutes, des intrigues politiques autant que personnelles, des femmes auréolées de splendeur comme de scandale.
    Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Valérie Rosier
    « Étude de moeurs, chronique historique basculant vers le thriller, mélange de personnages historiques et fictifs, c'est un roman à énigmes passionnant et plus complexe qu'il n'y paraît. »  Télé Z

  • Un meurtre annoncé dans le reflet d'un miroir ; un héritier gênant changé en matou docile ; une religieuse qui tue à distance et à volonté. Ces histoires-là auraient pu être des énigmes policières : elles en ont la construction, le suspense. Pourtant, les limiers de Scotland Yard y chercheraient en vain les indices chers à leur coeur. Ici, point de traces de pas dans la boue, d'emplois du temps truqués ou de mégots tachés de rouge à lèvres. Quiconque désire trouver des réponses devra pour cela en appeler aux esprits...
     
    À travers ces douze nouvelles, la reine du crime nous plonge dans le fantastique avec un talent pour cette veine bien souvent insoupçonné.
    Traductions révisées de Jean-Paul Martin
     

  • Les strip-teaseuses de l'Old Opera ne vont pas se laisser marcher sur les pieds. Que cette soi-disant princesse Nirvena, danseuse vaguement russe débarquée d'un bastringue de Toledo les snobe, passe encore. Mais qu'elle sème le chaos dans le programme et fasse son strip en enlevant tout, au mépris du règlement de la boîte, c'est trop. Que peuvent bien faire les autres après ça ? Leur numéro est fichu. Sans compter que ce genre d'exhibition attire toujours un tas d'empoisonnements. Car, aussi bizarre que ça paraisse, tout le monde n'aime pas les femmes nues...  Gypsy Rose Lee, narratrice géniale et sulfureuse, nous emmène dans les coulisses d'un double meurtre au coeur d'un cabaret burlesque du New York des années 1940. Une plongée violente et sensuelle dans un monde où les femmes gagnent leur argent à coups de déhanchés et n'ont rien à cacher, à part leur passé.
      Traduit de l'anglais (États-Unis) par Michel Le Houbie et Léo Malet« Un régal ! »  L'Alsace«  Dans un huis clos aux péripéties rocambolesques, ce texte joue avec les codes de la comédie et du roman policier pour mettre en scène des personnages hauts en couleur. Un texte original et délicieux. »  Télé 7 jours« Un petit bijou. »  L'Obs« C'est le « hot polar » de votre été, avec crêpages de strings et de chignons, et meurtres à gogo au cabaret. »  Le Point« En 1941, l'icône du burlesque américain mettait en scène sa vie au coeur d'un cabaret new-yorkais dans un roman noir au ton acide digne d'un Chandler. »  Les Inrockuptibles
    « Il faut démasquer le criminel, et cette aventure ne manque ni de panache, ni de suspense, ni d'humour. Cette plongée au coeur même d'un monde du spectacle pailleté est totalement réjouissante. »  Madame Figaro

empty