Les Presses Littéraires

  • Un ex-ministre belge échappe à ses ravisseurs et signale les cadavres de deux hommes dans une friche près de Paris. L'un travaillait pour l'OMS, l'autre était missionnaire en Afrique. Tous deux sont morts du virus Ebola. Quelques jours plus tard, le corps d'une jeune anthropologue est retrouvé accroché aux grilles du Zoo de Paris.
    Les rituels associés à ces morts rappellent ceux des nganga, les féticheurs bantous.
    Sakombi, commandant d'origine congolaise à la SRPJ de Paris, est le premier chargé de cette enquête. Lorsque les relevés dans la friche le désignent comme le ravisseur du Belge, il s'enfuit, et s'engage dans un périple initiatique qui le mènera jusqu'à l'arbre mythique des premiers Rois kongos, au coeur du massif des Virunga.
    /> En France, le capitaine Potrel reprend l'enquête. Exorciste catholique, gamin sorcier schegé, Jésuite féticheur, hirondelle tutsie, Pygmée réfugié, pasteur évangélique, biologiste chinois, légiste pythie, phalangistes pro nazis, barbouzes de la DGSE, trafiquants de coltan et esprits-bankita se relaient pour l'égarer... jusqu'à sa découverte de l'effroyable machination à l'origine d'un nouveau génocide rwandais.
    Fétiches KONGO est un polar dense et implacable à l'intrigue minutieusement documentée qui vous tiendra jusqu'à son dénouement.

  • Une petite ville de l'ouest de la France, non loin de Nantes, se prépare à recevoir un député européen aux idées controversées, candidat à la prochaine élection présidentielle. Les hommes du commissariat chargés de la sécurité publique sont sur les dents, entre les menaces d'attentats contre cette personnalité politique, les coups de téléphone anonymes signalant des terroristes à tous les étages et l'insaisissable tueur en série qui fait victime sur victime parmi les jeunes filles. Le capitaine de police, Vivien Doucegarde - que la vie n'a pas épargné - se dépense sans compter pour maintenir l'ordre, indifférent à l'enquête que la police des polices (IGPN) a ouverte sur lui et son équipier à la suite de ce que les médias qualifient déjà de bavure, et même d'acte délibérément homophobe.

  • Quel est le point commun entre le meurtre d'un ophtalmologue et celui de l'organisatrice d'un festival multiculturel dans les jardins de leur village ? Nathalie Boissy, en tant que femme du docteur et bénévole dans l'association présidée par la seconde victime, semble la suspecte idéale. Ne s'est-elle pas engagée à aider sans se rendre compte que les efforts à fournir pour mettre le projet sur pied empiéteraient à ce point sur sa vie privée ? Débordée, elle se dérobe à la dernière réunion programmée, sous un faux prétexte. Ce petit mensonge de rien du tout, qui ne prête pas à conséquence, pense-t-elle, se retourne contre elle : parce qu'elle a menti, les gendarmes chargés de l'enquête la soupçonnent et ne croient à rien de ce qu'elle prétend. Seulement est-elle coupable ? D'autres suspects potentiels se disséminent dans ce village d'Isère englué dans les préparatifs d'un festival à la fois artistique et champêtre, qui révèlent de nombreuses ambitions cachées.

  • Les cadavres d'un homme et d'un chien sont retrouvés au bord d'une piste de la station de ski des Arcs. L'enquête est confiée au peloton de gendarmerie de Bourg Saint-Maurice. Une enquête qui va les mener jusqu'au Val d'Aoste, région italienne frontalière où l'on parle encore le français. Aidés par un commando des forces spéciales, les gendarmes devront résoudre une affaire dans laquelle le fromage de beaufort aura un rôle primordial.
    Le lecteur en profitera pour découvrir les sports de glisse tels que le ski alpin, la raquette, le ski de randonnée et la motoneige, tout en visitant la vallée de la Tarentaise.

  • Toute ton existence n'est que tromperie, illusions...
    Ces mots résonnaient inlassablement dans sa tête jusqu'à ce que le silence la prenne dans ses filets. Dieu merci ! Elle ne supportait plus d'entendre cette voix pourtant si précieuse auparavant. Celui qui se disait son ami venait de la trahir de la plus horrible des façons.
    « Tu ne m'échapperas pas... Tout est déjà planifié... Imagine la vie que nous aurions pu avoir... Lorsque je pense à cela, j'en ai des frissons, mais l'heure a sonné... Nous serons bientôt réunis, mais un seul de nous survivra... Es-tu prête ? »
    Jordanne Wilmet n'avait qu'une hâte : rejoindre sa soeur et mettre fin à ce calvaire insupportable...

  • L'Ariège. L'Ariège, terre courage au coeur des Pyrénées. Un premier cadavre est découvert dans la station de ski d'Ax 3 Domaines. Le corps est entièrement nu et présente des singularités surprenantes. C'est le démarrage d'une enquête aux multiples rebondissements qui fera visiter au lecteur la Haute Ariège et ce jusqu'en Andorre.
    Catherine, jeune ingénieure à la police scientifique de Pamiers, sera alors entraînée dans une épopée qui l'amènera vers des horizons insoupçonnés, où génétique et folie humaine feront un cocktail détonnant.
    L'auteur utilise là le polar pour aborder des thèmes d'actualité, comme la génétique et les méthodes de la police scientifique.

  • André, journaliste franco-mexicain, quitte précipitamment Paris afin d'interviewer le sous-commandant Marcos, porte-parole des Indiens, au coeur de la forêt yucatèque. Ces révélations s'annoncent retentissantes.
    Pour André, c'est également un retour aux sources et l'occasion pour lui de retrouver le sens de la vie dans le pays où l'on fête les morts. Sur les pas de son enfance, il croise la route de l'assassin du métro dont les meurtres ritualisés ensanglantent les stations souterraines de Mexico. Cette quête d'identité est rythmée par les multiples meurtres commis selon les rituels des prêtres aztèques. Mais qui est donc le tueur en série qui se terre dans les profondeurs de Tenochtitlán ? Quel est ce fascinant criminel qui guette ses proies dans l'ombre ?
    Ils nourrissaient le soleil mêle l'univers fabuleux des mythes et légendes des anciens Mexicains à l'univers du polar. Un récit anthropologique au réalisme baroque mettant en scène le thème du sacrifice aztèque : des corps sans coeur, sans langue, des victimes exsangues.
    Un thriller haletant et dépaysant, terriblement efficace, dont le récit nous happe dès les premières pages...

  • « Tout homme est un criminel qui s'ignore », a écrit Albert Camus. Ce livre semble lui donner raison lorsque l'on découvre le vaste panel de personnes qui ont franchi le cap du passage à l'acte. Un étonnant échantillonnage des méthodes employées pour tuer, une drôle de collection des subterfuges utilisés pour dissimuler un crime et, fort heureusement, un bel assortiment d'erreurs que ne doit pas commettre un assassin s'il veut passer au travers des mailles de la justice. Vingt quatre histoires policières qui surprendront le lecteur avec ses corps emmurés, démembrés ou transformés en oeuvre d'art, ces assassins vraiment atypiques, qui vont de monsieur tout le monde à un prêtre, en passant par un femme officier de gendarmerie, et quelques ruses vraiment originales employées par les tueurs dont certains (une minorité), échapperont à toute sanction. Du vrai « polar » pour les amateurs du genre.

  • Ce roman, inspiré d'une affaire judiciaire réelle mais réinventée en totale liberté, relate une enquête policière jusqu'au procès d'assises à Perpignan. Le corps d'un homme est retrouvé brûlé dans sa voiture à Sainte-Marie-la-Mer. Sa femme est finalement accusée du meurtre sur la base d'un faisceau de présomptions. Mais aucune preuve matérielle n'existe et le principal enquêteur, le commissaire Langlois, s'interroge sans fin sur la culpabilité de la condamnée, Isabella Gomez, pour laquelle il éprouve une fascination troublante, ne sachant s'il est face à une fleur vénéneuse ou à une créature maudite. Quant à l'héroïne, supposée machiavélique au regard des juges, elle se lance en prison dans le récit de sa propre vérité. Alors, finalement, quel sera votre propre verdict ?

  • Pierre, féru de randonnée dans les Pyrénées, rencontre Myriam pour effectuer une excursion dans les gorges de la Carança, au-dessus de Villefranche de Conflent. Ils ne se connaissent pas, mais vont vite se trouver une affinité et une connivence. Arrivés au refuge pour y passer la nuit, ils sont accueillis par une assemblée abasourdie : un crime a été commis la nuit précédente. Ils terminent malgré tout leur randonnée le lendemain, sans savoir que cette scène va se répéter le week-end suivant.
    C'est alors le début d'une intrigue à la fin inattendue, et qui va permettre au lecteur de découvrir les plus belles excursions des Pyrénées-Orientales et de l'Ariège, et ascensionner des sommets mythiques tels que le Carlit, les deux pics Péric, le Montcalm et enfin la Pica d'Estats, la cime mythique de la Catalogne.
    L'auteur, qui a longuement parcouru ces régions, en profite pour faire partager à son public les émotions et ses sensations qu'il a connu au fil de ses randonnées.

  • Muguet considéra son collègue qu'elle n'avait pas revu depuis l'affaire de la Tour des Célibataires. Elle ne savait pas si elle était déjà excédée ou si elle était heureuse de ce coup de main inattendu.
    - Alors, dès qu'il y a un truc de tordu, c'est pour vous ? Remarquez, vous êtes peut-être suffisamment barge pour m'aider sur cette affaire.
    - C'est dégueulasse... - Non, c'est juste de l'humour !
    - Non, pas vous, je parle du corps : elle a dans sa bouche une boucle d'oreille et un morceau de son sein !
    La police de Bagnols est appelée à Goudargues pour le meurtre d'une mère de famille retrouvée étranglée. Dans sa bouche un bijou et un morceau de son sein, signe d'une vengeance ou d'un sadique ? Une deuxième victime est signalée non loin de Bagnols, assassinée dans les mêmes conditions. S'engage pour Muguet et Delarque une enquête contre la montre.
    Dans cette nouvelle enquête située dans la Vallée de La Cèze, le lecteur retrouvera avec plaisir le tandem Delarque et Muguet, flics que tout oppose et cependant complémentaires.

  • Un célèbre avocat parisien est assassiné dans son lit sans que personne ne se soit introduit dans sa chambre. C'est le début d'une série de meurtres et le départ d'une enquête qui vont mener le commissaire Pascal Durant dans les arcanes de la cyber sécurité. Un logiciel d'intelligence artificielle (IA) peut-il se transformer en meurtrier, ou y a-t-il quelqu'un derrière lui qui tire les manettes ?
    C'est la question soulevée par ce nouveau polar proposé par l'auteur. Le lecteur pourra se faire une idée à la fin du roman, et ce vis-à-vis d'une problématique qui deviendra de plus en plus d'actualité à mesure du développement des algorithmes de l'IA qui, d'autre part, peuvent se révéler très performants pour résoudre les énigmes policières. C'est cette dualité qui est décrite dans le roman, à l'heure où la Police nationale commence à s'intéresser au big data.

  • Galeriste à Jersey, Karen a tout pour être heureuse, un mari avocat qui l'adore et un merveilleux petit garçon de 5 ans, Viktor. Mais le jour où son beau-père lui offre un étrange tableau tout son univers va dangereusement basculer.
    La jeune femme commence à avoir des hallucinations. Des objets de son salon disparaissent et se retrouvent dans le tableau. Son mari, sceptique, commence à douter de sa santé mentale. Pourtant, quand leur enfant disparaît mystérieusement tout le monde prend l'affaire au sérieux.
    Face aux vains efforts de la police, Karen décide de mener ses propres recherches pour ne pas sombrer dans la folie du désespoir.
    Cette quête l'emmènera loin, bien plus loin qu'elle ne l'aurait jamais cru.
    /> Mais jusqu'où sera-t-elle capable d'aller pour sauver son fils ?

  • Dans la petite ville de Céret, au coeur des Pyrénées-Orientales, une enquête policière va être déclenchée à la suite du meurtre d'un arboriculteur local. La Capitaine Aline Bélars, nouvellement arrivée dans la cité catalane, va devoir démasquer le ou la coupable. Et la tâche s'avère compliquée. Les investigations des gendarmes vont les mener tour à tour des vergers de la commune au lycée Déodat de Séverac en passant par les bistrots du coin. Entre les saisonniers du domaine, les habitués des bars, la famille et les amis de la victime, la liste des suspects s'allonge. La tranquillité habituelle de cette bourgade du Vallespir qui vit au rythme de la saison des cerises, des expositions du musée d'art moderne et de son marché hebdomadaire réputé dans toute la région, va-t-elle résister à l'agitation et à l'émoi créés par l'homicide d'Aristide Darnet ?

  • Les obsèques de Rolande sont civiles, sans fleurs ni couronnes. Elles s'effectuent en comité restreint, qui plus est avec les seules amies du mari de la défunte. La commissaire Marie Sole n'est prévenue qu'à quelques heures de l'incinération du corps de celle qu'elle a connue profondément catholique. Quand elle sort de la salle Canigou qui est celle des hommages du crématorium de Perpignan, Marie découvre un papier sous l'essuie-glace de la voiture de son amie Claire qui l'a accompagnée. «?Ils l'ont tuée?». C'est le message qu'elle trouvera à plusieurs reprises. Le fait qu'elle ne croit pas que son amie ait renoncé à être enterrée religieusement en l'église Sainte Marie de Cosprons, et les petits mots du corbeau font qu'elle sera de plus en plus persuadée qu'il s'agit d'un assassinat. Il s'ensuivra une enquête où les rebondissements mettront à jour une nouvelle affaire de haine familiale et de poisons. Le roman se déroule au rythme des jours qui s'incrémentent comme les grains de sable dans un sablier.
    L'auteur profite de ce livre pour explorer une nouvelle fois le monde des manipulations corsé de la pratique des poisons et du paranormal. Thriller à découvrir par tous ceux qui aiment l'intrigue, le drame, l'inexplicable et qui n'auront pas peur de boire un verre après en avoir lu les lignes.

  • La peur s'est installée dans le milieu des nuits chaudes toulousaines. Les policiers sont confrontés à une série de morts suspectes dont sont victimes des prostituées et des transsexuels. Si ce livre reste un « véritable polar », il emmène le lecteur dans un monde où le sexe règne en maître. Des partouzes dans lesquelles les shémales non opérés mettent du piment dans la vie sexuelle trop monotone de certaines personnes que l'on ne s'attend pas toujours à trouver en si bonne (ou mauvaise c'est selon) compagnie. Mais toute cette débauche se termine trop souvent dans l'horreur. Un tableau sans concession de l'intimité d'une partie de la population dans ce roman policier réservé aux adultes et même aux plus avertis d'entre eux.

  • L'enquêtrice Irène de Franqueville a dirigé pendant quelques années un cabinet privé sur la ville de Perpignan. Elle aurait voulu prendre sa retraite, mais une sombre histoire de jeunes filles disparues l'a happée. (Yza DAMBRESSAC, Sous X, éditions Presses Littéraires, 2013)
    Comment ne pas s'attacher à cette femme à l'esprit perspicace qui se souvient cette fois de sa période toulousaine. Dans ce nouveau roman, Vous avez dit boomerang ? rejoignons-la dans ce flash-back professionnel, enquêtrice de l'ombre fort appréciée de ses « collègues » de la crim' pour ses intuitions efficaces.
    Irène va découvrir un milieu très cloisonné qui pratique avec méfiance la rétention d'informations. Va-t-elle débusquer le fil conducteur de cet évènement qui défraie la chronique ? Le corps d'un principal de collège vient d'être retrouvé, oui et pas au collège !

  • Dans la touffeur de l'été qui suit Mai 68, deux jeunes adultes, une soeur et un frère qui ne se sont pas vus depuis des années, débarquent à l'improviste, sans s'être concertés, dans la maison de famille au pied de la Montagne noire. Leurs parents l'ont désertée depuis plus d'une semaine sans explication ou presque, et restent injoignables. Les deux enfants prodigues, tout en réinvestissant leur lieu de naissance, vont tenter de renouer des liens qu'ils ont laissés se distendre entre eux, tout en se préoccupant du sort de plus en plus angoissant de leurs géniteurs. De confidence volubile en confession tronquée, émaillées de mensonges et de non-dits, ils s'affrontent vite dans un huis clos en pleine campagne, le cadet un peu crâneur jouant le rôle du chat, et sa soeur trop crédule celui de la souris, jusqu'à ce qu'émerge insensiblement une vérité aussi fractionnée qu'indicible...

  • Des catalans de la Côte Vermeille embarquent sur le Sumptuosa pour une croisière de rêve en Méditerranée. Mais la camarde est aussi à bord et même embusquée sur les sites les plus idylliques.
    Fille de la grande bourgeoisie banyulenque, Hélène accepte de participer à ce voyage malgré le pressentiment qu'elle y rencontrera son destin.
    Les légendes et les rancoeurs locales ont la vie dure. Des signes avertissent l'héroïne que la mort l'attend et elle en est presque soulagée. Mais, à sa grande surprise, celle-ci a un visage humain dangereux, inattendu. Son fils Kevin est menacé lui aussi.
    Une âme errante a-t-elle le pouvoir d'agir parmi les vivants ? Emilio, flic de bord héritier de Corto Maltese et marin sensible, fait des rêves étranges.

  • Courchevel. La station la plus huppée des Alpes, fréquentée en particulier par les millionnaires Russes. Une série de meurtres. Toutes les victimes, curieusement mutilées, sont des moniteurs de ski, tous beaux garçons. L'enquête est confiée au peloton de gendarmerie de Moutiers. L'ombre du KGB plane rapidement au-dessus des sommets, mais, peut-être, n'est-elle que le leurre d'une réalité encore plus obscure ?
    L'occasion, dans ce roman policier, de découvrir le milieu du ski, ses différents métiers et les méandres de la psychologie humaine lorsqu'elle est confrontée à événements exacerbés par sa libido.

  • L'immeuble s'élevait face au Mont Cotton. C'était le plus haut de la ville.
    - Sacrée chute ! Je me demande ce qu'on ressent quand on se jette de là ?
    Muguet posait cette question la main sur le front, se protégeant d'un soleil absent.
    - Peut-être la même sensation que celle de la naissance, murmura Delarque, la peur de l'inconnu, l'angoisse de la douleur, le sentiment d'abandon, enfin, j'imagine... »
    Le corps de Paul Chanon est découvert au pied d'un immeuble de quatorze étages à Bagnols sur Cèze le soir du 1er novembre. Ancien ingénieur chimiste à Prémox, la victime ne semble pas avoir beaucoup d'amis et personne ne sait quoi dire sur elle, sauf que tous le détestait. A commencer par son ex et le chef de la sécurité de Prémox. On demande à un lieutenant nîmois d'aider ses collègues bagnolais. Quatorze étages de chute et autant de pistes. Et si la solution était le temps, le fameux « quart d'heure bagnolais » ?
    Dans ce polar qui oscille entre humour et philosophie, Christian Dorsan nous emmène dans la cité rhodanienne pour une enquête qui nous raconte le mythe de la chute d'Adam.

  • La vallée de la Tarentaise et ses fameuses stations de ski : Val d'Isère, Tignes, les Arcs et La Plagne. Paul y était moniteur guide avant d'avoir connu un drame qui l'a écarté de ses pairs. Il y exerce toujours, mais clandestinement, et en hors-pistes uniquement.
    Lors d'une de ses descentes, son client disparaît mystérieusement. Le phénomène se répète une seconde fois. Paul va se trouver alors entraîné malgré lui dans une aventure digne d'un roman d'espionnage, avec une chute à laquelle il ne s'attendait vraiment pas.
    L'auteur profite de ce livre pour décrire l'ambiance de la vallée de la Tarentaise, les activités liées au ski et faire voyager le lecteur dans les arcanes de la psychologie humaine.

  • Décès en série à la clinique gériatrique des « Arbres remarquables ». Cet établissement innovant vient d'ouvrir à Limoges pour accompagner les personnes âgées en fin de vie.
    À qui profite cet « hécatombe de centenaires » ?
    À l'aube de la retraite, la « dernière grande enquête » du commissaire Éric Limougeaud le conduira à renouer avec son passé et à construire une famille un peu malgré lui.
    Un polar « sylvestre », fluide et détonnant !

  • Dans le port d'Argelès, il est interdit de pêcher ! En ignorant cette règle, même avec une ligne sans appât, Julien va connaître une expérience qu'il ne sera pas prêt d'oublier. Cette prise, réveillera une vieille affaire. La commissaire Marie Sole verra ressurgir ce vieux dossier qui avait marqué ses débuts, alors qu'elle était encore capitaine. Le corps du conseiller bancaire allongé dans les toilettes du casino lui revient en mémoire en entraînant le souvenir des malversations commises sur le compte des clients, ainsi que celui des cinq morts et quatre disparus. Encore furieuse qu'il ait pu lui filer entre les doigts, elle est certaine que l'assassin est parmi ces derniers dont les fantômes hantent toujours ses nuits. Le cadavre remonté par Julien et la sacoche retrouvée par les plongeurs lui offriront la possibilité de revenir sur cette affaire pour chercher à arrêter le criminel ou la criminelle. Une immersion dans le monde bancaire des années soixantedix... Un « polar » feutré où les morts, les fraudes et l'argent se côtoient de façon implacable sur un air de manipulations.

empty