OXYMORON Éditions


  • Quand Monsieur Bréhat-Lenoir est retrouvé mort empoisonné à l'arsenic et qu'une grosse somme d'argent lui a été dérobée, les soupçons se posent immédiatement sur son valet, Jean-Louis Guérin, d'autant que ce dernier a récemment acheté de l'arsenic, selon lui, pour se débarrasser de rats.


    Lors de la perquisition chez Guérin, la police requiert le témoignage du plus proche voisin, l'énigmatique Maximilien Heller, en pleine consultation avec son tout nouveau médecin.


    Dès les premières minutes de l'enquête, Maximilien Heller est convaincu de l'innocence de Guérin et s'engage à la démontrer en employant tout son discernement, sa perspicacité et son art du déguisement.


    Un détective misanthrope, opiomane, longiligne, doté d'une intelligence supérieure, maître tant dans l'art de la déduction que dans celui du travestissement dont les aventures sont narrées par son médecin de partenaire, voilà qui n'est pas sans rappeler Sherlock Holmes. Mais, Maximilien est né près de vingt ans avant son célèbre confrère et cela explique peut-être les racines françaises que Conan Doyle a conférées à son personnage.




    Henry CAUVAIN , écrivain trop méconnu, né en 1847 à Paris et décédé en 1899 à Lausanne, réussit dès son prime roman, « Maximilien Heller », à poser et imposer les bases du premier détective anti héros, qui sera repris, quasi trait pour trait, seize ans plus tard, par Arthur Conan Doyle pour son éminent personnage de Sherlock Holmes.

  • Quand Wan et Ted, amis et partenaires au sein d'une agence de détectives, sont embauchés par une sublime blonde pour résoudre une affaire de chantage à la vidéo compromettante, ils sont loin de se douter que l'ange évanescent est chargé de leur faire vivre un enfer.
    Accusés de meurtres, pourchassés par la police, et pire encore, ils vont devoir survivre au jeu du chat et de la souris imposé par leur redoutable adversaire.
    Pour prouver leur innocence et contrecarrer les plans du génie du crime désiran t les mener à leur perte, ils vont devoir replonger, à contrecoeur, dans leur passé commun et leurs passés individuels.
    Quelle que soit l'issue de l'histoire, une chose est sure, personne n'en ressortira indemne.

  • Alors que Wan, jeune homme d'origine asiatique, doit faire face à un présent dramatique, sa partenaire au sein de leur agence de détectives, André-Nadine Tedorowsky alias Ted, va se retrouver confrontée à un passé traumatisant.
    Les deux épisodes éprouvants vont se chevaucher, mettant leurs nerfs à rude épreuve.
    Mais ils vont devoir faire abstraction de leurs états d'âme pour arrêter un dangereux criminel qui viole et assassine de jeunes femmes avant de graver dans leurs chairs, à la lame de son couteau, trois lettres sanglantes, « A.N.T. », avant de recouvrir les plaies de fourmis mortes.
    Wan et Ted vont alors tout mettre en oeuvre pour mettre un terme à la carrière du « Tueur Aux Fourmis ».

  • Dans toutes les maisons de retraite, des cas de maltraitance envers les pensionnaires sont avérés.
    Toutes ? Non, car un groupe d'irréductibles croulants résiste, encore et toujours, au personnel soignant d'un petit hospice de Bretagne. Un « quintette » de vieux emmerdeurs unis tels les cinq doigts d'une main ridée sème la terreur au sein de l'institution accueillant des retraités et des trisomiques.
    Quand les deux plus virulents meurent successivement d'une façon suspecte, Serge Daudeau, le suivant sur la liste des plus détestés du pavillon, se met en quête de chercher celui qui a assassiné ses pires amis.
    Mais, il est difficile de se prendre pour Holmes quand on végète dans un fauteuil roulant et qu'on a le cerveau plus troué qu'une passoire...
    Aussi, Serge Loque va-t-il s'adjoindre les services de Waston, un pensionnaire trisomique nouvellement admis dans la structure, afin de l'aider dans sa tâche...


  • LE POIGNARD DE CRISTAL

    Mystère dans le B-14, le train de luxe qui relie de façon hebdomadaire Marseille à Calais pour permettre aux voyageurs du paquebot en provenance de l'Inde de rejoindre l'Angleterre.
    Lors d'une courte escale à Valence, le sous-chef de gare, intrigué par une traînée de sang, repère dans un compartiment un homme égorgé. L'employé a la présence d'esprit de faire détacher le wagon ensanglanté afin de faciliter le travail des enquêteurs sans retarder, outre mesure, l'ensemble des riches passagers dormant dans le train.
    Quelle n'est pas la surprise des membres du Parquet dépêchés sur place de constater que la tête de la victime a disparu depuis la découverte du corps, ce qui leur laisse supposer que le meurtrier se trouve encore dans le rapide qui est reparti.
    Aussitôt prévenu, le commissaire ROSIC, de la Brigade Mobile de Lyon, se rend à la gare de Perrache. Il est persuadé qu'il y perd son temps, que le crime a eu lieu bien avant Valence et que l'assassin s'est échappé depuis longtemps, ce que semble confirmer l'absence de suspects dans le B-14...


  • LA POLICE EST EN ALERTE

    Le commissaire DOUCETTE profite calmement de sa retraite quand, un jour, le brigadier POINTILLON vient le solliciter pour reprendre son poste afin d'aider la police à résoudre une série de meurtres énigmatiques.
    Le pensionné refuse la proposition, mais une lettre du tueur le sommant de se mêler de ses affaires le pousse à changer d'avis.
    Lancés sur la piste du mystérieux V., un assassin qui signe d'un « V » sanglant ses victimes à la pointe de son poignard, les deux hommes sont ridiculisés par le psychopathe qui ressemble étrangement à Serge VORGAN, l'ancien agent qui avait remplacé DOUCETTE à son départ et qui, dans le dos de celui-ci, fréquente sa fille.





  • Ralph GORSE est réputé pour être l'un des meilleurs policiers des États-Unis. Aussi, quand le superintendant reçoit une lettre anonyme pour lui annoncer le vol, prochain, de la « Momie Rouge », l'unique momie trouvée sur le continent américain, c'est tout naturellement Ralph GORSE qu'il nomme à la surveillance de la relique.
    Mais un matin, la « Momie Rouge » ainsi que la « Pierre de Lune », un joyau magnifique provenant d'un temple maya, ont disparu et le célèbre détective et ses hommes sont retrouvés inanimés. Seul Ralph GORSE se relèvera de l'asphyxie mortelle dont les gardiens de l'ordre ont été victimes.
    Ridiculisé par son échec, meurtri par l'humiliation et le sentiment de porter la responsabilité de la mort de ses collègues, Ralph GORSE redouble d'efforts dans son enquête et celle-ci débouche, très rapidement, sur l'arrestation de Robert Madison, un jeune architecte sans le sou, cocaïnomane, que tout désigne comme le coupable idéal.
    Rien ne saurait émouvoir le policier intègre et brutal ni un suspect fragile qui clame son innocence ni le désespoir de la fiancée du « voleur meurtrier ». Cependant, la présence d'un personnage énigmatique va remettre en question ses certitudes, le conduisant à revoir son investigation, son jugement, ses principes et sa morale au point de risquer son poste et sa vie pour trouver le fin mot de l'histoire...


    José MOSELLI (1882-1941) est un auteur devenu « Culte » auprès des aficionados de littérature populaire, autant par son parcours que par sa production.


    « La Momie Rouge » est un roman qui, jusqu'alors, n'avait été publié qu'en format feuilleton dans un magazine en 1925.


    José MOSELLI utilise la contrainte du découpage strict inhérent à ce genre de publication pour développer une structure narrative et une construction sous forme de chapitres délimités par le début et la fin de chaque épisode pour imposer un suspens totalement insoutenable et proposer un véritable roman policier d'aventures qui en démontrerait à bien d'autres livres à succès du genre.

  • L'ÉTRANGE AFFAIRE DU PÈRE-LACHAISE



    « Où Toto Fouinard et le reporter Samuel Fix vont en exploration dans le pays des morts.»


    Pied-Jaune, un brigand repenti, vient demander de l'aide à Toto Fouinard. Alors qu'il longeait le cimetière, une belle femme étrangère a atterri dans ses bras, comme tombée du ciel. Par gratitude, elle lui a offert une magnifique bague couronnée d'un diamant bleu, avant de s'enfuir. Toto Fouinard se souvient d'un entrefilet du journal relatant les déclarations du gardien du cimetière du Père-Lachaise jurant avoir surpris, la nuit, une femme en blanc poursuivie par des gaillards ne parlant pas le français. Quand Samuel Fix, un reporter ayant besoin d'un bon article, vient lui proposer d'enquêter sur « L'Étrange Affaire du Père-Lachaise », Toto Fouinard voit, là, une opportunité de faire d'une pierre trois coups : résoudre l'affaire, offrir un bon article à Samuel Fix et sortir le brave Pied-Jaune d'une mauvaise situation.

    JULES LERMINA (1839 - 1915) est un romancier français principalement connu pour les suites qu'il a données à de grandes oeuvres de la littérature (« Les mystères de Paris », « Le comte de Monte-Cristo », ...) et de nombreux autres ouvrages, mais il est aussi l'auteur de petits romans destinés à être diffusés en supplément de journaux de l'époque. C'est le cas des aventures de Toto Fouinard, ce jeune détective drôle, fougueux et attachant, qui oeuvrera sur 12 enquêtes savoureuses.

  • Le célèbre détective Marc JORDAN accepte de rencontrer, dans sa cellule, Édouard Joliquet, incarcéré pour le meurtre de sa tante.
    Persuadé de l'innocence du jeune homme, Marc JORDAN décide de mener son enquête afin de trouver le véritable assassin.
    Il ne tarde pas à suspecter le cousin de l'accusé et héritier de la défunte. Mais encore faut-il prouver sa culpabilité.
    Pour cela, il doit déjà démontrer que le testament dans lequel la victime incrimine Édouard Joliquet est un faux.
    C'est ce que Marc JORDAN s'apprête à faire quand l'Assommeur, un de ses affidés, débarque pour lui annoncer que Fil-en-Quatre, son plus fidèle lieutenant, est tombé dans un dangereux piège...

  • Le célèbre détective radiesthésiste Claude PRINCE reçoit la visite de Mme Rodier, une jeune femme inquiète de la disparition, depuis cinq jours, de son mari.
    Claude PRINCE, à l'aide de son pendule, ne tarde pas à déterminer que M. Rodier se trouve, sans vie, dans un petit hôtel délabré.
    Quand le commissaire de quartier, prévenu par le détective, débarque avec ses agents sur les lieux, il découvre, étendu sur le parquet, le corps de M. Rodier entouré de bougies vertes, un stylet planté en pleine poitrine.
    Un message est fixé sur l'arme : « La trahison est un crime qui se paie de trois bougies vertes ! »
    Avant de partir et laisser la justice faire son oeuvre, Claude PRINCE prévient le policier : « cet homme n'a pas été assassiné ! »

  • De retour d'Anvers pour « affaire », Gérard Nattier alias MANDRAGORE, est accueilli par son ami Joseph Bloque à l'aéroport du Bourget.
    L'avion est arrivé avec du retard. Gérard Nattier offre à une passagère ayant raté son train de la raccompagner chez elle en voiture à Tournan.
    Sur le trajet qui les ramène à Paris, ils sont témoins d'un étrange incident. Un homme s'enfuit d'une auto se trouvant sur une route secondaire et se précipite vers la leur. Un coup de feu claque, l'inconnu s'écroule, le véhicule, au loin, démarre sur les chapeaux de roues.
    Gérard Nattier s'empresse de porter secours à la victime qu'il reconnaît pour l'avoir croisé quelques heures auparavant à Anvers...

  • Le grand détective Walter Morris, en vacances à Cannes, y croise M. Barlett, un riche homme d'affaires qu'il avait jadis débarrassé d'une bande d'escrocs et de maîtres chanteurs.
    Ravi de retrouver son sauveur, M. Barlett invite son ami à passer un peu de temps en sa compagnie et à s'installer, à ses frais, dans le Castel Garibaldi, un luxueux hôtel.
    Après une balade dans les environs, Walter Morris, pris d'un curieux pressentiment, décide de rentrer plus tôt que prévu dans sa chambre et constate que celle-ci a été fouillée.
    Très vite, d'autres clients de l'auberge, dont M. Barlett, s'empressent dans le bureau du directeur de l'établissement pour se plaindre d'avoir été cambriolés.
    Le point commun entre les victimes, elles sont toutes descendues dans le Castel sous le conseil de l'agence de voyages Bakerson...

  • Ovide Lechat, un écrivain que le succès a fui, rentre dans son appartement après avoir passé plusieurs jours à Londres pour négocier ses romans avec des éditeurs anglais.
    Il découvre avec stupeur le corps d'un homme nu et sans vie dans sa baignoire !
    Affolé, il descend en courant prévenir le concierge afin qu'il appelle la police.
    Quand l'artiste remonte dans ses aîtres avec le commissaire de quartier, il constate, encore plus décontenancé, que le cadavre a disparu.
    Pensant à une mauvaise blague d'un auteur à l'imagination fertile, le policer quitte le bâtiment rageant. Dans la cour, il croise l'inspecteur François PESSART et lui raconte la mésaventure qui vient de lui arriver.
    Mais, au lieu de rire de la plaisanterie, François PESSART, porte son intérêt sur les agissements étranges d'un chien...

  • L'inspecteur MACHARD a prévu de passer ses vacances auprès de son cousin, mais il se trompe de train et atterrit dans le village de Saint-Vincent-sur-Cher.
    Dans l'attente du bus du lendemain, il s'installe à l'Hôtel du Marché. Alors qu'il se trouve à la terrasse de l'établissement pour se désaltérer, il fait la connaissance d'un austère personnage, le vénérable Monsieur Beau, un petit vieillard vêtu de noir et portant de lunettes aux verres fumés.
    Président de la Ligue Antialcoolique, luttant contre les spectacles et les bals, l'homme est respecté par tous même s'il ne s'attire pas la sympathie d'une jeunesse avide d'amusements.
    Dans l'après-midi, alors que MACHARD se prélasse, allongé derrière une haie, il surprend une conversation entre Monsieur Beau et un sinistre individu qui lui réclame de l'argent pour se taire.
    Ainsi, ce « bon Monsieur Beau », comme l'appellent les villageois, aurait un secret inavouable et quelqu'un le menacerait de le révéler ?
    Poussé par une curiosité tant professionnelle que personnelle, MACHARD décide de retarder son départ pour connaître le fin mot de l'histoire...

  • Marius Pégomas, le célèbre détective marseillais, est extirpé de son lit à trois heures du matin par un homme, en tenue de soirée, légèrement éméché et terriblement effrayé.
    Le visiteur se présente : M. Toc, courtier en bijoux. S'il réclame l'aide de Marius Pégomas, c'est qu'en rentrant chez lui, après une soirée arrosée entre amis, il a trouvé, dans son appartement, dans un fauteuil, le corps sans vie d'une jeune femme inconnue.
    Le détective se rend sur place, constate les faits et réclame l'aide de son ami, le docteur Mercadier. Ce dernier remarque que la jeune femme ne porte aucune trace de blessure et que le décès est probablement dû à une crise cardiaque.
    Mais pourquoi cette femme est-elle venue mourir chez un étranger ? Comment a-t-elle réussi à pénétrer dans des lieux fermés à clé ?
    C'est ce que Marius Pégomas aura à découvrir pour sortir M. Toc du pétrin.


    Pierre YRONDY est un auteur énigmatique dans lequel certains voient un pseudonyme du journaliste et écrivain Jules de Gastyne, né en 1847 et mort en 1920. Cette hypothèse est peu probable au vu des dates de certaines publications, mais peu importe. Ce que l'on sait avec certitude, c'est que Pierre YRONDY est l'auteur de deux séries en fascicules : « Les aventures de Thérèse Arnaud, Espionne française » et « Marius Pégomas, Détective marseillais ».

  • La célèbre star hollywoodienne Lilian Dawis est interviewée dans le studio d'enregistrement de « Radio-France » quand les auditeurs entendent un cri épouvantable.
    L'actrice s'écroule subitement. Elle est transportée dans un salon attenant, le temps d'aller chercher un médecin.
    Celui-ci, après son examen, ne comprend pas l'état d'hébétement quasi catatonique de la jeune femme et ne peut l'expliquer que par un intense choc nerveux.
    Au bout de plusieurs jours, Lilian Dawis n'ayant toujours pas retrouvé sa lucidité, son fiancé décide de consulter le détective Sébastien RENARD afin de savoir ce qui s'est réellement passé lors de l'entretien radiophonique...

  • Albert Larcher, vieillard de quatre-vingts ans, est allé à Nice rejoindre son cadet qui revient des Nouvelles-Hébrides avec sa famille.
    Il l'aperçoit dans la rue, l'aborde et reçoit de son neveu un formidable coup de poing en pleine face qui l'étourdit.
    Il reprend ses esprits dans un terrain vague, dépouillé de son portefeuille et de sa montre.
    Il recherche son frère.
    Celui-ci a quitté l'hôtel où il était descendu et a disparu avec les siens.
    Toutes les investigations pour les retrouver sont vaines. Albert Larcher confie ce soin aux deux célèbres détectives Tom BROWNING et Césaire RABASCASSE...

  • Le señor Porfirio Helrados, riche sud-américain de passage à Paris, a subi un inexplicable vol.
    Alors qu'il était dans une banque pour encaisser un fort chèque, il se retrouve, les poches vides, dans une chambre d'un hôtel miteux sans qu'il sache comment !
    Devant le scepticisme voire l'indifférence de la police, la victime se tourne vers Paddy WELLGONE, détective à la réputation mondiale.
    Celui-ci, donnant foi aux dires de M. Helrados, décide d'enquêter en se rendant, incognito, dans la banque mystérieuse...
    Il ne tarde pas à y repérer le manège d'un bien étrange employé...





  • L'INTROUVABLE ASSASSIN





    « Comment Toto Fouinard avec une poire d'angoisse fait chanter l'oiseau qu'il a mis en cage. »




    À la suite de son succès dans l'enquête « L'ÉTRANGLÉE DE LA PORTE SAINT-MARTIN », Toto Fouinard est convié, par le commissaire Charlet, à se rendre avec lui sur les lieux d'un crime. M. Templier, receveur de rentes, a été égorgé et, vu le nombre de personnes qu'il a arnaquées, les candidats au poste d'assassin ne manquent pas. Quand Charlet arrête coup sur coup deux innocents, Toto Fouinard décide de mettre son grain de sel et de faire en sorte que justice soit faite.






    Jules LERMINA

    (1839 - 1915) est un romancier français principalement connu pour les suites qu'il a données à de grandes oeuvres de la littérature (« Les mystères de Paris », « Le comte de Monte-Cristo », ...) et de nombreux autres ouvrages, mais il est aussi l'auteur de petits romans destinés à être diffusés en supplément de journaux de l'époque. C'est le cas des aventures de Toto Fouinard, ce jeune détective drôle, fougueux et attachant, qui oeuvrera sur 12 enquêtes savoureuses.

  • Le détective Francis BAYARD alias le « Sphinx » est prévenu, anonymement, par téléphone, que l'acteur Marcel Hébert vient d'être assassiné dans la salle d'attente de la gare de Templeuve.
    L'appel semble résulter d'une farce puisque le même Marcel Hébert était, au moment présumé du crime, en train de jouer une pièce radiophonique en direct, sur les ondes de « Radio-Nouveautés ».
    Et pourtant, sur place, Francis BAYARD constate qu'effectivement, un homme est mort, d'un coup de poignard dans la poitrine et qu'il s'agit bien du comédien.
    Ce mystère en cache un autre... le médecin mandé pour certifier le décès découvre que le couteau est factice, et le sang, de l'encre rouge contenue dans une poche sous la chemise du défunt...

  • Le fils du banquier Crysal est retrouvé au petit matin, dans les Bois, au volant de sa voiture de sport, une balle dans la nuque.
    Qui a bien pu tuer ce jeune homme ?
    Un simple voleur ?
    Un mari jaloux ?
    Un obscur personnage sorti du passé de son père ?
    Un maître chanteur ?
    L'inspecteur François PESSART va devoir mettre toute sa sagacité au service de la justice pour identifier l'assassin !

  • Le détective Paddy WELLGONE est chargé de surveiller les diamants exposés au Grand Palais.
    Mais la sécurité mise en place en son absence laisse à désirer. D'ailleurs, Paddy WELLGONE voit très bien comment les rois de la cambriole qu'il a jetés sous les verrous s'y seraient pris pour s'approprier les joyaux...
    Le lendemain matin, il apprend que les pierres ont été subtilisées exactement de la manière qu'il avait imaginée. Sa surprise est encore plus grande en découvrant le butin dans la cachette secrète de son bureau...

  • À Rocheplate, Garnoulin est mort ! En rentrant du dîner posthume organisé en l'honneur de son défunt ami, Bastidon a la désagréable surprise, sur le chemin menant chez lui, de découvrir une chaussure... avec un pied à l'intérieur. Sans nul doute, la chaussure et le pied appartiennent à Garnoulin.
    Après les premiers émois passés, les autorités font ouvrir le cercueil du mort. Horreur ! Le corps trouvé n'est pas celui de Garnoulin, mais d'un jeune homme inconnu poignardé en plein coeur.
    Le commissaire ROSIC, chargé de l'enquête, va être confronté à l'une des plus étranges affaires de sa légendaire carrière.

  • Voilà une bien étrange affaire dont est chargé le commissaire Odilon QUENTIN. En effet, un riche lord anglais est retrouvé assassiné d'une balle de revolver, dans un petit pavillon décrépi qu'il louait depuis quelques semaines.
    Le dossier, de prime abord, à tout de classique : un crime crapuleux, car le coffret de la victime contenant des liasses de billets a disparu.
    Mais le policier découvre rapidement que les fréquentations douteuses du notable font que le nombre de suspects potentiels est trop important pour que cela soit honnête...

empty