Policier

  • Harry Bosch-Renée Ballard :
    le face-à-face tant attendu  En revenant au commissariat d'Hollywood après une mission de son quart de nuit, l'inspectrice Renée Ballard tombe sur un inconnu en train de fouiller dans les meubles à dossiers. L'homme, elle l'apprend, est un certain Harry Bosch, un ancien des Homicides du LAPD qui a repris du service au commissariat de San Fernando, où il travaille sur une affaire qui le ronge depuis des années. D'abord sceptique, Ballard le chasse puis, intriguée, ouvre le dossier qu'il feuilletait... et décide de l'aider.
    La mort de Daisy Clayton, une fugueuse de quinze ans kidnappée, assassinée, puis jetée dans une benne à ordures, a, c'est vrai, de quoi susciter toute son empathie et sa colère. Retrouver l'individu qui a perpétré ce crime abominable devient vite la mission commune de deux inspecteurs aux caractères bien trempés
    et qui, peu commodes, ne s'en laissent pas conter par les ruses de l'un et de l'autre pour parvenir à leurs fins.  «Spectaculaire. Nuit sombre et sacrée est un roman haletant et très, très sombre.»
    Washington Post

  • Dès le premier meurtre, épouvantable et déroutant, Camille Verhoeven comprend que cette affaire ne ressemblera à aucune autre. Et il a raison. D'autres crimes se révèlent, horribles, gratuits... La presse, le juge, le préfet se déchaînent bientôt contre la « méthode Verhoeven ». Policier atypique, le commandant Verhoeven ne craint pas les affaires hors normes mais celle-ci va le placer totalement seul face à un assassin qui semble avoir tout prévu. Jusque dans le moindre détail. Jusqu'à la vie même de Camille qui n'échappera pas au spectacle terrible que le tueur a pris tant de soin à organiser, dans les règles de l'art... Prix Cognac, 2006.

  • Un trafic de drogue de grande ampleur et une vérité à deux visages.
    Travaillant toujours bénévolement aux affaires non résolues pour la police de San Fernando, Harry Bosch est appelé sur une scène de crime dans une pharmacie. Les deux employés, père et fils,viennent d'être assassinés par des tueurs à gages et toutes les pistes s'orientent vers un trafic de médicaments antidouleurs qui, pris inconsidérément, se transforment en véritables drogues. Bosch n'hésite pas une seconde et se lance dans l'enquête.
    Mais voilà qu'il est soudain accusé par la police de Los Angeles d'avoir, trente ans plus tôt, trafi qué des éléments de preuve pour expédier un tueur en série au couloir de la mort. Bosch va devoir prouver son innocence, et la partie est loin d'être gagnée d'avance. Car il existe bien deux sortes de vérité: celle qui conduit à la liberté et l'autre, qui mène aux ténèbres...
    «Connelly nous conte deux histoires qui, chacune prise séparément, seraient déjà à elles seules d'une lecture enthousiasmante, mais qui, lues ensemble, font de ce roman un classique du genre.»
    Jeff Ayers, Associated Press

  • Les oubliés

    John Grisham

    À Seabrook, petite ville de Floride, le jeune avocat Keith Russo est tué à coups de fusil alors qu'il travaille un soir dans son bureau. L'assassin n'a laissé aucun indice. Aucun témoin, aucun mobile. Mais la police trouve bientôt un suspect, Quincy Miller, un homme noir et ancien client de Russo.
    Quincy est jugé et condamné à une peine de réclusion à perpétuité. Pendant vingt-deux ans, il se morfond en prison et ne cesse de clamer son innocence. Il n'a pas d'avocat, personne pour le défendre. De désespoir, il écrit une lettre aux Anges Gardiens, une fondation où travaille Cullen Post, avocat et ancien pasteur de l'Église épiscopale.
    Les Anges Gardiens n'acceptent que très peu d'affaires. Post sillonne le pays pour tenter de réparer les erreurs judiciaires et sauver des innocents. Le cas de Quincy Miller, toutefois, représente un défi d'une tout autre nature. Des gens puissants, violents et sans pitié ont assassiné Keith Russo, et ils ne veulent pas voir Quincy Miller disculpé.
    Ils ont tué un avocat il y a vingt-deux ans, ils en tueront un deuxième sans hésitation.
     
    Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Dominique Defert

  • Après le tir d'une fusée sur la base spatiale de Wallops Island, qui a tourné à la catastrophe, la capitaine Calli Chase retrouve sa soeur jumelle disparue et découvre que ni l'une ni l'autre ne sont ce qu'elles croyaient être. Aujourd'hui, un programme top secret, lancé depuis des années à leur insu, est hors de contrôle, et seule Calli peut encore le sauver.Assistée par une toute nouvelle technologie, elle se lance dans une course contre la montre, à la recherche du chaînon manquant entre le sabotage présumé de Wallops et le fait que toute son existence a été prédéterminéedepuis sa naissance... une quête personnelle que quelqu'un veut voir échouer.Il s'agit d'une partie à haut risque. La moindre erreur aura des conséquences cataclysmiques pour la Terre mais aussi au-delà.  Traduit de l'anglais (États-Unis) par Dominique Defert« Un polar tendu, pour s'évader, de changer les idées et se faire peur ! »  France Info TV«  Avec plus de 100 millions d'exemplaires vendus, Patricia Cornwell  est bel et bien la reine absolue du thriller. Ça tombe à pic : cette  Orbite  est de la plus belle eau. »  VSD
    «  Une enquête haletante mêlant robotique, intelligence artificielle et analyse ADN. »  Le Parisien Week-end

  • Tous les présidents font des cauchemars. Celui-ci va se réaliser.  Matthew Keating, ex-Navy SEAL et ancien président des États-Unis, a toujours ardemment défendu sa famille et son pays. Lorsqu'un terroriste kidnappe Melanie, sa fille adolescente, il se lance dans une opération qui sera l'épreuve de sa vie - celle d'un chef politique, d'un soldat et d'un père.
    Tout est exact, jusque dans les moindres détails...car l'un des auteurs est le président Bill Clinton.
    Le suspense ne retombe jamais... car l'autre auteur est le grand James Patterson.
    Le Président a disparu, première collaboration du tandem Clinton Patterson et numéro un des ventes aux États-Unis en 2018, a été largement salué par la critique.
    Traduit de l'anglais par Dominique Defert 
    « Clinton et Patterson forment une équipe de choc. »  Michael Connelly
    « Captivant dès la première page. Une lecture incroyable !  »  Mary Higgins  Clark
    « On tourne les pages sans même s'en rendre compte et surtout, on se régale des détails fournis par Clinton. Un roman maîtrisé de la première à la dernière ligne. »  Le Parisien

  • Intuition, intelligence, Arsène Lupin ne manque ni de l'une ni de l'autre. Mais quand le gentleman-cambrioleur se laisse aller aux confidences, le moment est trop rare pour ne pas être savouré. Enlèvements, trésors enfouis, complots mystérieux... L'homme aux multiples facettes déjouent tous les pièges, dénouent toutes les intrigues et fascinent ses alliés autant que ses adversaires.

  • A l'occasion de la diffusion de la partie 2 de la série Netflix LUPIN, le Livre de Poche Jeunesse publie la version intégrale de Arsène Lupin contre Sherlock Holmès incluant les deux nouvelles :  La Dame blonde suivie de  La Lampe juive.Lorsque le cambrioleur insouciant et audacieux fait face au détective obstiné et flegmatique, la rencontre promet d'être inoubliable  ! Lupin se réjouit d'être enfin confronté à un adversaire à sa taille. Après le vol d'un inestimable diamant bleu, les deux hommes vont rivaliser d'intelligence et de stratégie. Lequel aura le dernier mot  ?

  • Sauve-la

    Sylvain Forge

    Prix Cognac 2020 du meilleur roman francophone 
    Alexis Lepage, modeste employé d'assurances, est sur le point de se marier avec la fille de son patron lorsqu'il reçoit un message de Clara, son amour de jeunesse, qui refait surface après des années.
    Alors qu'elle le supplie de l'aider à retrouver sa fille disparue, Alexis hésite. Que dissimule cette demande impromptue, si longtemps après leur séparation ? Et pourquoi Clara refuse-t-elle de le rencontrer ?
    Replongé dans un passé dont il n'a jamais fait le deuil, Alexis va partir à la recherche d'une fille dont il ignore tout.
    Son enquête le conduira droit en enfer.
     
    Un thriller haletant sur l'intrusion du numérique dans nos vies,
    son impact sur nos représentations du monde et de la mort.
     
    Spécialiste en cybersécurité et conférencier en dramaturgie, lauréat du Prix du Quai des Orfèvres 2018 avec  Tension extrême  (Fayard), Sylvain Forge est notamment l'auteur de  Parasite  (Mazarine, 2019) et d'Un parfum de soufre  (Prix Plume d'argent 2016 du thriller francophone).
    Il parvient à associer des recherches scientifiques fouillées à un sens aigu du suspense. Ses ouvrages ont déjà conquis plus de 200 000 lecteurs.
     

  • Quoi de plus reposant et tranquille qu'une croisière sur le Nil ? Sauf quand on retrouve à bord le corps de Linnet Ridgeway tuée d'une balle dans la tête. Linnet avait tout pour elle, jeunesse, beauté, richesse... tout jusqu'à ce qu'elle perde la vie ! 
    Parmi les passagers, tous sous le choc d'une telle découverte, se trouve Hercule Poirot, le célèbre détective belge. Et voilà que justement il se rappelle avoir entendu un homme dire au sujet de la victime : « Je poserai bien mon pistolet contre sa tempe et j'appuierai sur la gâchette ! » 
    Mais cette déclaration, si elle n'est pas anodine, ne fait pas forcément de vous le coupable idéal. 
    Traduit de l'anglais par Élise Champon et Robert Nobret

  • Devenu détective « sans bureau ni diplôme », un ancien policier porté sur la boisson est chargé de retrouver la trace de Baptiste Maestracci, un vieillard disparu de son village de montagne, en Corse. De découvertes en cadavres oubliés, d'une mystérieuse demeure inhabitée aux plages de la côte sarde en passant par les ruelles de Bastia et le cimetière de
    Bologne, le « privé » clandestin va mettre en lumière trente ans de l'histoire secrète de son île, entre négociations de l'ombre, assassinats et compromissions.
    Après Malamorte, Antoine Albertini nous propose une nouvelle plongée dans la Corse noire, celle des coulisses, loin des images de carte postale et des clichés : les nationalistes au pouvoir, d'anciens barbouzes prêts à tout pour solder leurs comptes, le passé qui ne passe pas et un héros, toujours en quête de vérité, et de son grand amour perdu.
    « La voix de son narrateur est immédiatement attachante, entre ironie et mélancolie  »
    « Lucide, écorché, mais jamais cynique (...)  passionnant et toujours vivement incarné  » Le polar sonne toujours deux fois - France Inter
    «  C'est de fait la marque Albertini  : allier pragmatisme et sentimentalisme, action et états d'âme, le dur à cuire et le sensible.  » Libération
    «  Antoine Albertini excelle à tremper sa plume - tantôt grave, tantôt caustique - dans les plaies de la Corse.  » l'Express
    « Dans ce roman noir âpre et captivant, Albertini a su attraper l'art du suspense de R J Ellory, l'efficacité sanglante de Tim Willocks, l'humour noir de René Belletto.  » Le Point

  • " HISTORIQUEMENT PRECIS, DENSE, ATMOSPHERIQUE ET PASSIONNANT"
    Frankfurter Allgemeine Zeitung
    Berlin, hiver 1946, le plus froid que la capitale ait connu au XXe siècle. La guerre est certes finie mais l'Allemagne commence à peine à panser ses  plaies, et les Berlinois manquent de tout, surtout de nourriture. Dans cette atmosphère très tendue, des corps mutilés font mystérieusement surface aux quatre coins de la ville. Chacun a la peau couverte de mots écrits à l'encre, et une liste de noms inconnus fourrée dans la bouche. Le commissaire Oppenheimer est alors mobilisé pour mener l'enquête et découvre vite un point commun entre ces morts : ils avaient tous collaboré avec le régime nazi. À Oppenheimer de parvenir à retracer le passé du tueur, et à anticiper ses prochains meurtres.
    Absolument captivant et redoutablement documenté, La Vengeance des cendres est un majestueux polar historique qui fascine autant qu'il instruit.

  • Velda, 1947. Henni Schning habite avec sa famille dans un petit village allemand proche de la frontière belge. Son père se réfugie dans la religion et s'intéresse de moins en moins aux siens depuis son retour de la guerre. Quand sa mère meurt subitement, la jeune fille de quatorze ans se retrouve alors responsable de ses frères et de sa soeur. Pour gagner un peu d'argent, elle se lance dans la contrebande de café, comme la plupart des familles de cette région juste après la guerre. Elle connaît les chemins qui traversent les Hautes Fagnes, une zone marécageuse pleine de dangers, et y guide les trafiquants, pour la plupart des enfants, pendant la nuit. Mais de plus en plus de bandes organisées prennent le contrôle du trafic de café, et les douaniers ont désormais ordre de tirer sur les contrebandiers. Une nuit, l'inimaginable se produit  : la soeur de Henni est tuée.
    Henni est envoyée en maison de redressement et ses frères cadets, Matthias et Fried, sont placés dans un orphelinat catholique où Matthias meurt d'une pneumonie. Henni n'apprendra que des années plus tard les véritables circonstances de ce décès lors d'une audience au tribunal. Peu après, la soeur Angelika, l'ancienne directrice de l'orphelinat, est retrouvée morte, et Henni se trouve à son tour face au tribunal, accusée de son meurtre. Au mépris de tous les obstacles, elle se lance dans une lutte pour la vérité, la justice et la dignité.
    Traduit de l'allemand par Céline Maurice
     

  • Depuis qu'elle a découvert l'identité de l'assassin de son père, Macha Karavaï, jeune étudiante en droit et stagiaire à la police de Moscou, reste cloîtrée chez elle. Mais un nouveau tueur en série sévit dans la ville, laissant dans son sillage le corps de jeunes femmes nues, étranglées au moyen d'un ­ fin lacet de soie. Près d'elles, une esquisse du peintre Ingres. Ce sont toutes des femmes parfaitement ordinaires, pourtant, avec chacune d'elles l'assassin semble donner corps à une oeuvre de son cru, et se jouer des enquêteurs à ses trousses.
    Aux côtés d'Andreï Yakovlev, son supérieur, Macha décide alors de s'engager dans une véritable course contre la montre pour tenter d'établir un lien entre les jeunes femmes russes et le légendaire peintre français.
    Traduit du russe par Julia Chardavoine

  • Les strip-teaseuses de l'Old Opera ne vont pas se laisser marcher sur les pieds. Que cette soi-disant princesse Nirvena, danseuse vaguement russe débarquée d'un bastringue de Toledo les snobe, passe encore. Mais qu'elle sème le chaos dans le programme et fasse son strip en enlevant tout, au mépris du règlement de la boîte, c'est trop. Que peuvent bien faire les autres après ça ? Leur numéro est fichu. Sans compter que ce genre d'exhibition attire toujours un tas d'empoisonnements. Car, aussi bizarre que ça paraisse, tout le monde n'aime pas les femmes nues...  Gypsy Rose Lee, narratrice géniale et sulfureuse, nous emmène dans les coulisses d'un double meurtre au coeur d'un cabaret burlesque du New York des années 1940. Une plongée violente et sensuelle dans un monde où les femmes gagnent leur argent à coups de déhanchés et n'ont rien à cacher, à part leur passé.
      Traduit de l'anglais (États-Unis) par Michel Le Houbie et Léo Malet« Un régal ! »  L'Alsace«  Dans un huis clos aux péripéties rocambolesques, ce texte joue avec les codes de la comédie et du roman policier pour mettre en scène des personnages hauts en couleur. Un texte original et délicieux. »  Télé 7 jours« Un petit bijou. »  L'Obs« C'est le « hot polar » de votre été, avec crêpages de strings et de chignons, et meurtres à gogo au cabaret. »  Le Point« En 1941, l'icône du burlesque américain mettait en scène sa vie au coeur d'un cabaret new-yorkais dans un roman noir au ton acide digne d'un Chandler. »  Les Inrockuptibles
    « Il faut démasquer le criminel, et cette aventure ne manque ni de panache, ni de suspense, ni d'humour. Cette plongée au coeur même d'un monde du spectacle pailleté est totalement réjouissante. »  Madame Figaro

  • «  Ma première cigarette avait le parfum des intestins qui se vident et
    le goût du rouge à lèvres de ma mère.  »
     
    Côte ouest américaine, années 1990.
    Cyrus Colfer a quinze ans quand il allume sa première cigarette.
    Sa mère, ancienne prostituée devenue proxénète, lui a pourtant toujours formellement interdit de fumer. Un peu de cendre tombe sur le carrelage, il frissonne en imaginant sa réaction quand elle rentrera à la maison.
    Mais sa mère est déjà là. Allongée sur le sol, en jupe trop courte, comme d'habitude. Le corps lardé de vingt-huit coups de couteau.
     
    Dix ans plus tard, Cyrus Colfer n'a pas perdu le goût de fumer. Et il est prêt à retrouver l'assassin de sa mère. À un détail près  : il est devenu aveugle. 
    Un roman qui nous plonge dans les tribulations d'un antihéros plein de ressources, contrairement aux apparences.

  • Quoi de mieux pour se distraire qu'une course à l'assassin  ?
    Tout a été prévu dans les moindres détails. Oh ! bien sûr, le choix des protagonistes n'a rien de follement original. On n'échappe ni à la somptueuse idiote aux décolletés vertigineux ni au maître d'hôtel sinistre. Mais après tout, les vieilles recettes ont fait leurs preuves.
    Le but du jeu  est simple. Les concurrents doivent trouver le meurtrier, son mobile, ainsi que l'arme utilisée. Mais ce qui devait n'être qu'un jeu devient réalité lorsque la fausse victime se révèle être bel et bien morte. Les policiers d'un soir laissent alors place au détective belge, venu remettre un prix au vainqueur. Car, si tout le monde peut jouer les enquêteurs, il n'y a qu'un Hercule Poirot  !
    Traduction révisée de Pierre Girard

  • La combinaison Nouv.

    Les jambes arquées dans la moquette, Christian se contemple du haut de ses quarante-sept  ans dans la glace de l'armoire normande. Il gonfle le torse, étirant l'espadon sur son plastron. Moulé par le néoprène, il s'inquiète du col conquérant qui comprime la base de sa gorge puis fait des ronds avec ses coudes. Le voilà domestiqué par la chaleur et l'odeur, encore plus irrésistible que celle d'une bagnole neuve. Il sourit. Dans son fuselage noir, il en oublie presque la chaire pendante sur le porte-manteau de ses épaules. Même ses profils, qui le rappelaient d'ordinaire à son ventre perpétuellement gonflé, modèrent leurs brimades. Sa peau, elle, se tait. Ce grand garrot en plastique l'enivre de sa promesse  : ne rien sentir, ou si peu.  Christian, quarante-sept  ans, est animateur de supermarché en Picardie. Un prêcheur des rayonnages, un bon soldat de la grande distribution. Mais son métier est aussi anachronique que son prénom. Le jour où l'économie de marché l'expulse et où il rejoint le rang des chômeurs, sa vie prend l'eau. Sa combinaison de plongée devient alors sa nouvelle peau. Une mue qui va nécroser sa famille et révéler la violence des habitants de la petite ville de Saint-Fossé. Chasseurs, petites frappes, mères de famille et réseaux sociaux vont se mêler à sa crise existentielle. Ou quand la fuite d'une seule personne crée un tsunami au milieu des pavillons, des zones commerciales et des champs de betteraves...  Un premier roman noir incisif qui raconte l'histoire d'un homme en apnée face à l'absurdité et à la brutalité du monde qui l'entoure.« Quand une bonne plume vient électrifier de ses meilleures punchlines l'univers du roman noir, on applaudit des deux palmes. »  Livres Hebdo
    « Un conte sombre, déjanté et pétillant, sur les effets de la violence sociale, dont l'humour corrosif mérite largement la palme 2021 du premier roman. »  Rolling Stone

  • Dans la région montagneuse du Taunus, la forêt prédomine. Peut-on  alors parler d'accident quand en pleine nuit, au coeur des bois, un feu  tue un homme dans sa caravane ? Et quand non loin, dans un village  reclus, deux autres morts suspectes se succèdent ?
      Le commissaire Bodenstein et sa jeune collègue Sander comprennent  vite qu'un même meurtrier s'acharne, mais pourquoi s'en prend-il à des  gens sans histoires et qui se connaissaient tous ? Peu à peu, l'enquête  les ramène à l'été 1972, lorsque le meilleur ami de Bodenstein, Artur,  disparut sans laisser de traces. Un traumatisme d'enfance pour lui, et  un drame que beaucoup auraient préféré oublier. Et si un lien existait  avec les victimes récentes ? Pour arrêter le coupable, un seul moyen :  découvrir ce qui s'est vraiment passé à l'époque, là-bas, dans ce bois...
      Un roman policier en forme de puzzle fascinant où l'on reconstitue la  vérité pas à pas, plongés dans un noeud de secrets et de mensonges  étourdissant. 
     

  • Personne ne remarque jamais la présence de M. Satterthwaite, ce vieux gentleman aimable et effacé. Pourtant, on aurait tort de le prendre pour un personnage falot. Invité dans les manoirs de la noblesse, en villégiature sur la Riviera... où qu'il aille, des drames éclatent. Spectateur discret et attentif, il n'attend que le signe de M. Quinn pour entrer en scène. Ensemble, ils démasquent les coupables et innocentent les victimes. Ensemble, vraiment ? Comment se fait-il alors qu'il ignore tout de son prétendu ami ? Satterthwaite ne serait-il qu'un instrument entre les mains de M. Quinn ? Le mystérieux Harley Quinn, justicier insaisissable dont le visage reste toujours dans l'ombre...
    À travers les douze nouvelles de ce recueil, la reine du crime s'amuse à explorer l'étrange et l'inquiétant, ravie de troubler son lecteur en flirtant avec la frontière du fantastique.
    Ce titre réunit les volumes précédemment publiés sous les titres Le Mystérieux Mr Quinn et Mr Quinn en voyage.
    Traductions révisées de Laurence Kiefé, Gérard de Chergé, Jean-Marc Mendel et Daniel Lemoine.

  • 1905. Le dernier coup d'Arsène Lupin s'est terminé sur un drame : Jacinthe, l'une de ses complices, a été étranglée avec une des cravates du gentleman cambrioleur, si bien que les journaux titrent le lendemain : « Lupin assassin ­! » Décidé à laver son honneur, il se lance à la recherche du véritable meurtrier, dont la piste le mène à une clinique psychiatrique pour gens fortunés. Il ne reste plus à Lupin qu'à se faire interner pour essayer de trier les fous et les assassins, qui sont parfois les mêmes.
    Tandis que son adversaire se révèle doué d'une intelligence machiavélique et que les cadavres s'accumulent, Lupin ne renonce à aucun de ses talents de manipulateur pour venger Jacinthe. Mais il rencontre le seul obstacle auquel il ne s'attendait pas : il tombe amoureux d'une infirmière...

  • Au décès de leur tante Ada, Tommy et Tuppence Beresford découvrent un magnifique tableau représentant une maison au bord d'un canal. Une vue de rêve, qu'on n'oublie pas facilement, et Tuppence jurerait l'avoir déjà admirée quelque part... Plus mystérieux encore, la disparition d'une autre locataire de la maison de retraite d'Ada, justement celle qui lui a offert le tableau. Une femme qui, lorsque les Beresford l'avaient croisée au cours d'une précédente visite, leur avait tenu d'étranges propos sur un enfant enterré dans une cheminée...
    Touche après touche, l'auteure d'Hercule Poirot et de Miss Marple nous conduit, avec un calme effroyable, vers l'horreur la plus totale.
    Traduction révisée de Janine Lévy.

  • Charlie Mortdecai, aristocrate dégénéré et  marchand d'art banni de Londres pour ses sales  combines, s'est exilé sur la petite île de Jersey  avec Joanna, sa femme, et Jock, son homme  de main. Là, en compagnie d'escrocs fiscaux et  d'insulaires consanguins, il espère pouvoir continuer  sa petite vie incognito. C'était compter sans  l'agression de la femme d'un de ses amis, qui le  force à sortir du bois pour démasquer le coupable.
    D'autant que les attaques, diaboliques,  se multiplient : Mortdecai va rapidement devoir  résoudre cette affaire pas très catholique...
    Une aventure savoureuse, où Mortdecai  brille plus que jamais par sa mauvaise foi, son  indécence et son adorable perfidie.
    « Vous ne trouverez rien de plus  inconvenant et de plus délicieux pour  vous accompagner sous la couette. »  Stephen Fry
    Traduit de l'anglais par Claire Breton

  • Plus fort qu'elle

    Jacques Expert

    UN AMOUR IRRAISONNÉ, 
    UN PIÈGE IMPARABLE, 
    PLUS FORT QU'ELLE ? 
    Cette nuit-là, dans la banlieue chic de Bordeaux, Cécile, 44 ans, est réveillée par une voix familière : « Debout, il faut qu'on parle. »
    Quelques instants après, elle est précipitée dans l'escalier de  marbre de sa maison et tuée sur le coup.
    Aux origines du meurtre, la police le comprend très vite, il y a la liaison passionnée entre le mari de Cécile et son assistante, Raphaëlle. Liaison pour laquelle Raphaëlle a tout quitté, y compris ses enfants, métamorphosée par cet amour plus fort qu'elle.
    Qui a tué Cécile ?
    Le mari, la maîtresse ? Les deux ensemble ?
    Peu à peu, une manipulation parfaite se dessine sous nos yeux. Effrayante. Oppressante. Et, peut-être, fatale ?

empty