Le Castor Astral éditeur

  • Hérouville, le château hanté du rock est un livre emblématique sur les coulisses des plus grands albums rock des années 1970 et 1980, l'histoire d'un studio d'enregistrement où se sont notamment croisés David Bowie, Iggy Pop, Marvin Gaye, Jacques Higelin, les Bee Gees, Chet Baker, Pink Floyd, Fleetwood Mac ou Elton John.
    Préface de Benjamin Biolay.

  • « La prison est un endroit tout à fait singulier. Ses effets sur l'humanité sont étranges. Quand la police anglaise a arrêté Mick Jagger et Keith Richards en 1967, c'étaient de sympathiques pop stars. Lorsqu'ils sont sortis de cage trois jours plus tard, ils étaient de- venus des superstars mondiales.».

    Franck Balandier brosse les portraits des plus grandes stars internationales de la musique ayant commis un délit ou une infraction.
    Certains comme David Bowie, Johnny Cash ou Aretha Franklin ont été en garde à vue. D'autres dont Joan Baez, Booba, les Pussy Riot, James Brown ou Paul Mc Cartney ont été incarcérés.

  • Le 13 janvier 1968, Johnny Cash se produit au pénitencier de Folsom (Californie). Il ne le sait pas encore, mais, pour lui, c'est un nouveau départ.
    Lui qui, depuis plusieurs années, lutte contre des addictions, est enfin « clean », notamment grâce à June Carter, l'amour de sa vie.
    L'album live At Folsom Prison relance sa carrière.
    Après avoir suivi quelques groupes pop (Cheval Fou, Crium Delirium, Gong) comme road-manager dans les années 1970, Jacques Colin devient journaliste puis rédacteur en chef de Rock & Folk jusqu'en 1990.
    Il a dernièrement écrit On a tué John Lennon pour la première vague de la collection « A Day in The Life » au Castor Astral.

  • Robert Johnson (1911-1938) aurait vendu son âme au diable, au bord d'une route, en échange de son don pour la musique. Ainsi est née la légende du blues, le fondateur du « club des 27 ».
    Assassiné à l'âge de 27 ans, sa vie était restée jusqu'à présent méconnue. Depuis plus de 50 ans, les auteurs ont interviewé ses proches avant leur disparition, analysé les archives et l'ensemble des documents qui lui ont été consacrés. Ainsi, ils reviennent sur ses sessions d'enregistrement et les moments clés de sa vie : son mariage, son séjour à Memphis, sa rencontre avec Ike Zimmerman ou encore les circonstances exactes de son décès.

  • Vivien Goldman s'intéresse au rôle des femmes dans l'histoire du punk, de sa naissance à Londres dans les années 1970 jusqu'aux groupes actuels propulsés sur la scène internationale. Ici, elle parcourt quatre thèmes - l'identité, l'argent, l'amour et la protestation - dans l'objectif d'explorer et de souligner ce qui fait du punk une forme d'art libératrice pour les femmes. Elle mêle dans cet essai interviews, anecdotes et expérience personnelle. Ainsi, l'analyse de la chanson « Free Money » de Patti Smith débute par le souvenir d'une virée shopping entre l'autrice et Smith. Elle démontre comment les punks féministes ont créé une musique libre, impulsive, engagée et durable avec une matière brute et illustre. Ainsi, le punk féministe est-il un véritable langage musical transcendant les frontières générationnelles et culturelles.


  • Brigitte Fontaine est sans doute l'une des plus grandes énigmes de l'histoire de la chanson française.

    Ceux qui croient la connaître pour avoir aperçu le reflet déformant de son image la prennent sans doute pour une extraterrestre.
    Que cache donc le personnage médiatique, derrière le paravent de ses apparences fantasques ?
    Benoît Mouchart a également coréalisé avec Thomas Bartel le documentaire « Brigitte Fontaine, reflets et crudités » difusé sur Arte en juin 2011.
    Il dirige par ailleurs depuis 2013 le département bande-dessinée des éditions Casterman.

  • Vagabonds, aventuriers, escrocs, assassins parfois... Le blues a souvent attiré les mauvais garçons qui rêvaient de s'enfuir avec leur guitare le long des routes. Des rives du Mississippi aux abattoirs de Chicago, des marais étouffants de Louisiane aux chaînes de montage de Detroit. L'auteur retrace, à travers les portraits saisissants de Robert Johnson, Muddy Waters, John Lee Hooker, Elmore James ou Johnny Shines, retrace une formidable saga.
    Stéphane Koechlin est journaliste culturel (À nous Paris, Valeurs actuelles). Passionné de rock, de blues et de jazz, il est l'auteur de Blues pour Jimi Hendrix, Ben Harper et Bessie Smith (Le Castor Astral) ainsi que de biographies consacrées à James Brown et John Lee Hooker.

  • Dans la foulée de la première vague punk, à la toute fin des années 1970 c'est toute une génération qui tente au travers de réseaux d'autoproduction, de concerts sauvages, d'alliances de circonstances avec la mouvance autonome ou les squatters des quartiers déshérités, de construire une contre-culture vivante et radicale basée sur un rock violent et en rupture avec le modèle dominant.
    Rémi Pépin est lié aux mouvements punk, bassiste pour le groupe Guernica, membre du collectif d'artistes et plasticiens Abattoir et auteur du livre Rebelles : une histoire du rock alternatif (Archives De La Zone Mondiale, 2019).
    Il se consacre également au graphisme et exerce en free-lance dans le secteur de l'édition. Depuis, 2015, il est le directeur artistique d'Inculte.

  • Quincy Troupe décrit par le détail le spectaculaire processus de la créativité chez son ami Miles Davis, mesurant du même coup l'immense influence de l'artiste sur des générations d'auditeurs et de musiciens.
    Ce témoignage sans concessions offre un regard renouvelé sur le musicien de génie qui a tout simplement bouleversé le visage du jazz.
    Quincy Troupe décrit le tempérament passionné et contradictoire de Miles, le montrant autant dans l'intimité de sa maison de Malibu que brutalement confronté à son oeuvre, dans un contexte où se mêlent toujours étroitement art et politique.

  • 1995. Saint-Germain, Daft Punk, Cassius, Air, Mr Oizo, Modjo retournent la planète techno. La France devient épicentre de la dance mondiale. La French Touch est née ! Ce livre, truffé de témoignages, raconte une génération de producteurs talentueux. De jolis contes et de moins belles histoires. La magie d'Homework des Daft Punk, la majesté de Pansoul de Motorbass, la science du dancefloor d'Étienne de Crécy. Les voyages au bout du monde. L'argent facile. L'éclosion d'une nouvelle génération : la French Touch 2.0 avec Justice. Les coups bas et les trahisons. Les gueules de bois de lendemains de fête. Une saga de début de siècle.
    Stéphane Jourdain est directeur de l'information chez Buzzfeed. Passionné de musique électro, il a longtemps animé les pages « Nuits » de l'hebdomadaire Zurban. Il est également l'auteur de Génération Chirac, génération volée (Denoël).
    « À lire » - Magic
    Coup de coeur de l'émission « La curiosité est un vilain défaut » - RTL


  • PREMIÈRE BIOGRAPHIE DE MARVIN GAYE EXCLUSIVEMENT EN FRANÇAIS

    « Moins crapoteuse que la biographie de David Ritz (Divided Soul, 1985) et aussi recherchée que celle de Ben Edmonds (What's Going On, Marvin Gaye ?, 2001), ces quelques 250 pages offrent également quelques informations cocasses. » Funk-U
    Le livre retrace le parcours de l'artiste, de sa naissance dans une banlieue pauvre de Washington à sa mort assassiné par son père. Il revient sur les différentes étapes de la carrière de Gaye, de ses débuts de chanteur doo wop dans les rues de Washington à ses triomphes. Il aborde ses luttes pour imposer sa musique au sein de la Motown, et la démarche créative et politique qui l'a conduit à élaborer son chef-d'oeuvre incontesté, l'album What's Going On.
    Depuis une dizaine d'années, Frédéric ADRIAN écrit sur les musiques populaires afro-américaines (de la soul au blues en passant par le gospel et le funk) dans différents magazines français et anglo-saxons.

  • Good Booty, touche en plein coeur les angoisses, les anxiétés et les espoirs américains : races, féminisme, mariage, jeunesse, liberté... S'appuyant sur des études approfondies portant sur le genre et la sexualité, Powers narre comment les histoires d'amours impossibles, sauvages, orgasmiques, des sensibilisateurs du soft rock, des puritains punks, jusqu'aux cyborgs tels Britney Spears, créés pour définir l'érotisme musical tout aussi sexuel que libre et libérateur. Good Booty raconte comment la musique populaire est devenue la forme primaire de l'art érotique américain.
    Ann Powers, critique musicale pour la National Public Radio, est l'un des auteurs sur la musique les plus influents.
    Après avoir travaillé pour The New York Times, Los Angeles Times, Village Voice, elle est l'auteure de Weird like Us : My Bohemian America ou encore Rock She Wrote: What Women write about rock, rap and Pop.

    Good Booty lui a demandé vingt ans de travail.

  • En 1980, The Clash choisit l'aventure et l'exploration.
    Alors que son dernier disque, London Calling, est considéré comme l'équivalent du Blonde on Blonde de Dylan ou du White Album des Beatles, il se lance dans un pari fou : un triple album, riche de 36 morceaux qui vont lui permettre de fondre toutes ses influences, passées, présentes et mêmes futures. Rockabilly, funk, gospel, disco, rap, dub et même electro se télescopent. Le Studio 54 et la révolution au Nicaraguas. Mouvementée et pleine d'imprévus, la conception du disque ressemble à un roman.
    Sorti à la fin de l'année 1980, Sandinista ! déconcerte. Vincent Brunner est journaliste et auteur. Collaborateur des Inrockuptibles, de Libération, de Topo ou encore de Télérama, il écrit sur la musique. Il a interviewé à deux reprises Joe Strummer et a croisé Paul Simonon au sein de The Good The Bad and The Ugly, le groupe de Damon Albarn.

  • Poète, scénariste, musicien, Nick Cave est un artiste accompli. Leader du groupe Nick Cave and the Bad seeds, il est fasciné par la musique populaire américaine et le blues, entre autres. La musique de Nick Cave se porte aussi à l'écran, puisqu'elle habille de nombreux films, allant des Ailes du désir ou Si loin si proche de Wim Wenders.
    Né à Angers en 1966, Christophe Deniau est un passionné de culture rock et pop. Il a écrit Le Rock à l'endroit (Le Mot et le Reste), Daniel Darc, une vie fulgurante (Camion Blanc) et Downtown Manhattan 78-82 (Le texte vivant).

  • Une galerie de portraits d'artistes décalés, à la vie et au destin hors du commun. Ces textes d'hommage mêlent poésie du quotidien, souffle lyrique et humour. Un livre qui donne envie d'en savoir toujours plus sur ces artistes au destin souvent tragique. Thomas Vinau, né en 1978 à Toulouse, vit au pied du Luberon. Il est l'auteur de trois romans édités chez Alma : Nos cheveux blanchiront avec nos yeux (2011), Ici ça va (2012) et La Part des nuages (2014). Les deux premiers ont été repris en poche par 10/18. Il est également l'auteur d'une vingtaine d'autres livres (jeunesse, poésie et nouvelles) dont Autre chose (Les Carnets du dessert de lune, 2015) et Bleu de travail (La Fosse aux ours, 2015). Il collabore aux revues et sites Décapages, Décharges, Vents-contraires.net, Le Chant du monstre...


  • TOME 1 DE LA TRILOGIE DE RÉFÉRENCE SUR ZAPPA !

    « Il faut plonger dans cette biographie superbement détaillée. Delbrouck est d'une érudition zappaïenne absolument inépuisable. Ce livre est vraiment délicieux et salutaire. »
    Le Figaro
    « Ce tome inaugural d'une monstrueuse trilogie biographique fait d'ores et déjà office de bible (zap)païenne. Ici, rien n'est trop fourni, trop précis, trop détaillé, trop fouillé. Où Delbrouck va-t-il chercher tout ça ? Sa maison doit ressembler à une Bibliothèque d'Alexandrie à moustaches ! »
    Jazz Magazine.
    « Un livre incontournable sur la partie la plus passionnante de l'oeuvre de Zappa. »
    Jazzman
    À la lecture de cette biographie, le lecteur saura tout sur Frank Zappa. De nombreux éléments jusque-là inconnus devaient en effet être mis en lumière concernant le travail de montage, de collage, et la provenance des sources musicales d'un des génies du rock.
    Christophe Delbrouck, musicien et compositeur, a déjà publié Carlos Santana & la danse des solstices (Éditions La Rivière / Rock & Folk). Il est aussi l'auteur de The Who et de la trilogie British Rock (Le Castor Astral).


  • 14 septembre 1984. MTV organise ses premiers Video Music Awards à New York.

    Tout le gratin du show business fête l'avénement de la chaîne qui donne dorénavant le "la" dans l'industrie musicale.
    Parmi les artistes qui se produisent entre deux remises de prix, une chanteuse de 26 ans, starlette parmi tant d'autres au royaume de la pop music : Madonna.
    Karine Chadeyron, journaliste à Prisma Media, a développé très jeune une passion pour l'étude du bruit de contact pneu-chaussée, la philosophie classique, les blagues pas drôles et la musique des années 1980.
    Les chansons de Madonna font partie de la bande-son de sa jeunesse.


  • La seule biographie en français !

    Des années 1950 à son décès, Ray Charles a enchaîné les succès dans le jazz, la pop, le R&B, la soul et même la country avec des tubes comme I Got A Woman, What'd I Say, Georgia on my mind... Frédéric Adrian revient ici sur toute la vie du mythique interprète de Hit The Road Jack sans voyeurisme mais sans occulter les côtés sombres de sa personnalité, des problèmes de drogue à ses relations compliquées avec les femmes. Ray Charles est désormais considéré comme l'un des plus grands musiciens de jazz.
    Depuis une dizaine d'années, Frédéric Adrian écrit sur les musiques populaires afro-américaines (de la soul au blues en passant par le gospel et le funk), principalement pour le magazine Soul Bag. Il est l'auteur au Castor Astral d'Otis Redding (2013), Marvin Gaye (2014) et Stevie Wonder (2016).

  • Stone Free : Jimi Hendrix, de Londres à Monterey, est le premier livre à s'intéresser exclusivement à la période la plus heureuse et la plus prolifique de la vie de l'artiste. À ses débuts, en 1966, il n'avait rien d'un musicien accompli, neuf mois plus tard, il est une icône du Swinging London ; puis l'une des stars les plus importanres à participer au festival international de Monterey.
    Ce livre retrace l'ascencion fulgurante de ce génie incontestable de la musique du XXe siècle.
    Jas Obrecht offre des détails inédits sur Jimi Hendrix, ses rencontres, ses compositions ou encore ses enregistrements en studio. Jas Obrecht est un critique musical, distingué par plusieurs prix. Il travaille pour Guitar Player, et a collaboré entre autres à Rolling Stone, Living Blues. Il est l'auteur de Talking Guitar: Conversation with Musicians Who Shaped Twentieth-Century American Music. Il vit dans le Michigan.

  • En 1994, Kurt Cobain met brutalement fin à ses jours, signant la fin de Nirvana, le dernier grand groupe de rock du XXe siècle... Aujourd'hui, Kurt Cobain est devenu le symbole d'un rock tumultueux et violent, d'une incandescente beauté. Au-delà des clichés d'une aventure très sex, drugs and rock'n'roll, ce livre de référence retrace pas à pas la carrière d'un groupe majeur et s'intéresse aux diverses influences de Kurt Cobain.

    Journaliste musical (Rock & Folk, Mojo, Rolling Stone), Stan Cuesta est notamment l'auteur de Jeff Buckley et Raw Power, une histoire du punk américain (Le Castor Astral). Il est également le traducteur de l'autobiographie de John Cale (Au Diable Vauvert) ou encore de Born To Be Wild de Tom Folsom (Rivages Rouge).

    « La passion militante de Cobain pour les marges de cette musique très bien décrite dans le livre de Stan Cuesta, Nirvana, une fin de siècle américaine (Le Castor Astral) passait par le culte de l'objet disque'', dont la recherche tenait du rite initiatique. » Le Monde



    « Un livre qui peut servir de bonne introduction au groupe et complète les meilleurs ouvrages américains ou anglais sur le sujet. » Les Inrocks



    « Un travail journalistique, bien documenté et intéressant, un bon moyen de (re)découvrir l'environnement musical d'une époque pas si lointaine. » Xrock

  • Les années 1970 ont été l'âge des extrêmes, entre sexe, drogue et bien-sûr, rock'n'roll. Barry Miles raconte ici ses rencontres, à New York et à Londres, avec les légendes des années 1970 et montre à quel point des artistes comme Patti Smith, ou The Ramones, mais aussi des écrivains comme William Burroughs ou Allen Ginsberg, ont influencé l'émergence d'une contre-culture.
    Figure incontournable de la contre-culture, Barry Miles est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la musique, la littérature, l'underground des sixties et des seventies : Hippies (Octopus/Hachette, 2004), Beat Hotel (le Mot et le Reste, 2011), Ici Londres ! Une histoire de l'underground londonien depuis 1945 (« Rivages Rouge », 2012).
    « Le leader de la section intellectuelle de l'underground. » - The Guardian
    « Un regard original sur les années 1970. » - ELLE (UK)
    « Miles est un pivot du Londres contre-culturel des années 1960-1970... Saisissant ! » - Metro (UK)
    « Une formidable plongée dans l'âge d'or de la culture underground. » - France Inter


  • UNE PLONGÉE INTIME DANS L'UNIVERS D'UN MYTHE DU ROCK

    Le temps d'une nuit d'insomnie, Noël Balen a retrouvé l'icône de son adolescence et a suivi ses traces, déroulant ainsi le fil d'une carrière phénoménale et révélant les échos suscités chez plusieurs générations. Dans un va-et- vient constant entre le destin parfois chaotique de Neil Young et les souvenirs très personnels de l'auteur, ce livre met en lumière un demi-siècle de rock et de culture contestataire.
    Romancier et essayiste, producteur pour différentes maisons de disques et musicien de studio, Noël Balen partage son temps entre littérature et critique musicale. Il est notamment l'auteur de Billie Holiday, corps et âme (Mille et une nuits / Arte Éditions) et surtout de L'Odyssée du jazz (Liana Lévi), le grand classique du genre.

  • Ce deuxième tome, de la trilogie Frank Zappa, s'attarde sur les principales fresques orchestrales, sur les innovations jazziques de l'artiste.
    Malgré, ces évolutions, Frank Zappa parvient à préserver et conserver un rock satirique voire marginal. Christophe Delbrouck explore le bestiaire fou, les provocations récurrentes, les conflits et les procès de cet artiste incontournable de la musique du XXe siècle. Il démontre également les avancées solistes, les compromis surprenants et s'attarde sur le surréalisme des productions.
    Entre les déraisonnables métamorphoses esthétiques et les préjudices de « l'establishment », l'entreprise Zappa poursuit son cap dans les années 1970.


  • Le dimanche 20 août 1972, le festival Wattstax commémorait le septième anniversaire de la révolte de Watts.

    À l'initiative du label Stax spécialisé dans la soul music et le funk, qui a notamment fait connaître Otis Redding, cet événement réunissant plus de 110 000 personnes au Coliseum de Los Angeles, signait le triomphe de la fierté noire après des décennies d'oppression.
    Romancier, essayiste, biographe, Guy Darol a notamment publié Guerrier sans poudre (Maurice Nadeau, 2014), Outsiders, 80 francs tireurs du rock et de ses environs (Le Castor Astral, 2014) et cinq ouvrages sur Frank Zappa, dont le dernier en date est paru en 2016 chez Gallimard, dans la collection « Folio-Biographies .»
    Il collabore à Jazz Magazine depuis une quinzaine d'années.

empty