Littérature traduite

  • Les mille et une nuits

    Collectif

    Rusant pour échapper à son exécution, la belle Chahrazade entame un récit qui durera mille et une nuits : aventure, humour, poésie, cruauté et sagesse composent ces histoires empruntes d’une fascinante atmosphère propres aux contes orientaux, qui ont marqué l’imaginaire collectif depuis des siècles. Un vrai voyage littéraire à la rencontre du monde arabe du XIIIe siècle, un monde où les princesses et les khalifes côtoient les djinns et les voleurs, où la passion parle haut et où la magie fait corps avec le quotidien.
    Dans ce second tome, la passion amoureuse gouverne tout, en ce mitan du Moyen Âge musulman. Des jeunes filles livrent à mille persécutions leurs soupirants éperdus… Un khalife échange son rôle avec un marchand et espère l’inattendu… L’amour ne triomphe plus que grâce à d’infinis stratagèmes et le monde apparaît voué à tous les renversements possibles. Nul n’est à l’abri des coups du sort !
    Cette traduction de René R. Khawam, établie à partir des manuscrits originaux des XIIIe et XIVe siècles qu’il a étudiés pendant près de 40 ans, est une des seules au monde à être rigoureusement fidèle au texte arabe et à en restituer pleinement les vertus natives : impertinence, âpreté visionnaire, voluptueuse crudité.
    Maia Baran, accompagnée de Patrick Donnay (pour l’introduction) et de Steve Driesen, déploie une palette de jeu remarquable pour redonner vie à ce chef-d’œuvre intemporel, véritable emblème de la littérature orale et de l’art du conte.
    Ce second tome des Mille et Une Nuits comporte :
    Note de l’éditeur 
     
    Introduction
     
    Troisième partie : Les passions voyageuses
    Compagne au doux langage 
    Un mariage par ouï-dire 
    Histoire de Djoullanare de la Mer 
     
    Visages de l’amour   
    Histoire du prince Qamar al-Zamâne, « Lune-du-Temps », et de la princesse Boudoûr, « Clair-de-Lune »  
    Quatrième partie : La Saveur des jours
    Le dormeur éveillé   
    Le sage persan   
    Le khalife et le fou   
    L’époux mis à l’épreuve 
     
    La force de l’amour
    Traduit par René Khawam
    © Éditions Phébus, Paris,
    © et (P) Audiolib, 2021
    Durée : 43h08

  • « Sachez, prince, que j'ai près d'ici une demeure comparable au paradis terrestre. Ce lieu porte le nom des Neuf-loges ; et le monde n'a rien qui lui soit préférable. Venez-y passer quelques instants ; ce séjour deviendra encore plus glorieux par votre présence. » Une telle invitation peut-elle se refuser ? Découvrir ces Neufs-loges, c'est pousser la porte du merveilleux et des légendes. Digne des Mille et Une Nuits - ce conte est issu de la même tradition littéraire -, cette curiosité a été retrouvée au début du XIXe siècle par le baron Daniel Lescallier qui le traduisit en français. Rédigé en persan à la charnière des XVe et XVIe siècles, dans l'actuelle Asie centrale, Neh Manzer dévoile les charmes, la légèreté et la fantaisie de l'Orient.

empty