J'ai Lu

  • Au XVIe siècle, la découverte du Nouveau Monde bouleverse les représentations des Européens. La rencontre avec de nouvelles cultures et de nouveaux rites se fait souvent dans l'hostilité, voire dans la violence.
    Montaigne propose, avec Des cannibales et Des coches, une autre manière de penser le monde. À travers une argumentation rigoureuse, il tend un miroir critique à ses contemporains et ouvre une réflexion sur l'altérité : que signifie « civilisé » ? Qui est véritablement le « barbare » ? Qui sommes-nous dans le regard de l'autre ?
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes ;
    o Objet d'étude : La littérature d'idées du XVIe au XVIIIe siècle ;
    o Prolongements : Les arts « premiers » - Parcours de lecture (corpus de textes).
    Classe de première.

  • Oedipe roi

    Sophocle

    Averti par un oracle qu'il tuerait son père et épouserait sa mère, OEdipe fuit les lieux de son enfance, espérant ainsi préserver Polype et Mérope, ses parents présumés. Que ne lui a-t-on dit, hélas, qu'il était en réalité le fils de Laïos ! Cette cruauté du sort l'amène à commettre à son insu un acte criminel.
    Ignorant du drame qui se joue, aveuglé par le hasard, OEdipe court à sa perte. Il tue un voyageur qui lui barre la route, libère Thèbes de l'emprise de la Sphinx et épouse, en récompense de sa bravoure, la reine de la cité : son terrible destin s'accomplit inéluctablement.


    Illustration de couverture : OEdipus Solves the Riddle of the Sphinx © Akg-images

  • Convaincu d'être atteint d'une grave maladie, Argan ne peut se passer des médecins. Il rêve donc de voir sa fille Angélique épouser un docteur, Thomas Diafoirus. Sauf qu'Angélique aime Cléante et refuse le choix de son père. Ce dernier, ulcéré, décide alors de la déshériter au profit de Béline, épouse hypocrite et odieuse marâtre. Mais c'est compter sans l'aide providentielle de Toinette et Béralde, qui s'ingénient à faire triompher la cause des amoureux !

  • Si les Fables sont un « tableau où chacun de nous se trouve dépeint », de l'aveu même de l'auteur, il revient au lecteur d'aiguiser son esprit pour ne pas se laisser tromper par leur apparente simplicité. Car sous les grâces légères du vers et les « habits du mensonge » se déploie la pensée satirique du fabuliste qui épingle tous les travers de son temps... et du nôtre.
    Bestiaire extraordinaire, condensé de la société du XVIIe siècle, bijou de la littérature classique : c'est sans doute tout cela qui fait le charme des Fables, qu'on ne cesse de lire et de redécouvrir à tous les âges et à toutes les époques.
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes ;
    o Parcours : Imagination et pensée au XVIIe siècle ;
    o Prolongement : La littérature d'idées du XVIe au XVIIe siècle (corpus de textes).
    Classe de première.

  • Grâce à l'entremise de son ancien valet Dubois, Dorante, un jeune homme de bonne famille sans le sou, est engagé comme intendant auprès d'Araminte, une riche veuve dont il est secrètement épris. À force d'ingénieux stratagèmes et d'aveux équivoques, le duo maître-serviteur parvient à semer le trouble dans le coeur d'Araminte et à faire triompher l'amour.
    Les Fausses Confidences témoignent de l'importance du langage au coeur du théâtre de Marivaux. Dans cette comédie, la parole, à la fois trompeuse et révélatrice, est un instrument puissant au service des intrigants de ce monde.

    o Objet d'étude : Le théâtre du XVIIe siècle au XXIe siècle
    o Dossier pédagogique spécial bac, parcours « Théâtre et stratagème »
    o Prolongement : Le marivaudage (corpus de textes).

  • Gargantua, géant débonnaire né de l'oreille de sa mère et inventeur du torchecul, fait partie des héros savoureux de la galerie rabelaisienne. Alors qu'il n'est encore qu'un enfant, son père, Grandgousier, s'interroge sur l'éducation à lui donner. Les précepteurs se succèdent et échouent, comme Thubal Holoferne, dont l'enseignement consiste à réciter l'alphabet à l'envers, ou encore maître Janotus de Bragmardo délirant en latin. Finalement, à travers la figure de Ponocrates, Rabelais dresse l'éducation idéale : humaniste, joyeuse, valorisant les richesses de l'esprit et du corps.

    · Objet d'étude : La littérature d'idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle
    · Dossier pédagogique spécial bac, parcours « La bonne éducation »
    · Prolongement : De l'éducation des filles (corpus de textes).

  • Doué d'une plume acerbe et d'un véritable talent de prosateur, La Bruyère, dans ses Caractères, décrit - et critique - la société de cour dans laquelle il évolue. À travers ses maximes, réflexions ou portraits, il peint les moeurs de son temps et épingle les vices et le ridicule de ses contemporains.
    Au sein du livre XI, intitulé « De l'Homme », le moraliste se concentre surtout sur les différentes étapes de la vie humaine. Il en évoque les expériences universelles comme l'enfance, la vieillesse, la mort et son caractère inéluctable. Il aborde aussi les grands défauts humains, tels que la vanité, l'avarice ou encore la jalousie.

    · Objet d'étude : La littérature d'idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle
    · Dossier pédagogique spécial bac, parcours « Peindre les Hommes, examiner la nature humaine »
    · Prolongement : Instruire et plaire (corpus de textes).

  • Cher Père Noël,
    J'ai été très sage toute cette année et donc voilà, je voudrais pour Noël un livre un peu bizarre qui rassemble tout plein de lettres qui t'ont été écrites par tout plein de gens qui sont devenus très très connus, comme la petite Édith Piaf ou encore Jean-Claude Van Damme ou alors même Sherlock Holmes, ou bien encore des lettres un peu bizarres tu vois que tu aurais reçues, comme par exemple des contraventions ou bien des lettres d'amour ou encore des publicités, enfin c'est toi qui vois, mais c'est ça qui me ferait vraiment vraiment plaisir pour Noël.

    Un enfant qui aime bien lire.


    P.-S. : Et si tu n'as pas le temps de les chercher, demande à l'OuLiPo de te les écrire. C'est l'Ouvroir de Littérature Potentielle fondé en 1960 par Raymond Queneau et François Le Lionnais, j'ai vu ça dans Wikipédia.

  • Alors que la cour du roi est réunie pour le festin de l'Ascension, la reine Guenièvre est enlevée par un prince étranger, Méléagant. Les hommes du roi se lancent à sa poursuite, ainsi que le vaillant et preux chevalier Lancelot, prêt à affronter tous les obstacles et à sacrifier son honneur pour sauver celle qu'il aime.
    Ce roman médiéval constitue un modèle d'amour courtois à travers la quête initiatique de Lancelot, chevalier de la Table ronde, héros de la légende arthurienne.

    Objets d'étude : Héros/héroïnes et héroïsmes [5e]
    Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    Prolongement : Combats épiques (corpus de textes).

  • Le 9 mars 1762, le protestant Jean Calas est roué de coups sur la place publique de Toulouse, puis exécuté. Il est accusé sans preuves d'avoir tué son fils qui s'était converti au catholicisme. Il nie et clame son innocence jusqu'à son dernier souffle, sans être entendu. Mais bientôt, l'affaire gagne la capitale... Indigné, Voltaire s'empare de cette injustice. Devant l'incohérence du procès, il demande la réhabilitation du père Calas.
    Dénonciation du fanatisme et de la superstition, ce traité publié en 1763 est un vibrant appel à la tolérance et à la liberté de pensée, plus que jamais d'actualité.

  • Le Discours de la méthode est écrit quatre ans après le procès de Galilée, précurseur d'une « écriture mathématique de l'Univers ».
    Contre la scolastique, spéculative et frein à l'esprit critique, et le scepticisme, qui renonce à toute vérité, Descartes développe une philosophie du doute pour établir avec certitude ses connaissances.
    Cheminement raisonné à travers les sciences, la morale, mais aussi l'existence de Dieu et l'anatomie, ce discours le mène surtout et avant tout à fonder l'existence d'un sujet.

  • En 43 dictées choisies parmi les plus beaux textes de la littérature, voici une présentation des principales difficultés de la langue française. Les règles et les exceptions sont expliquées à travers 33 leçons complémentaires, qui dessinent un parcours progressif.
    Avec ses dictées commentées et enrichies de nombreux encadrés récapitulatifs, cet ouvrage est conçu comme un véritable manuel pour progresser en orthographe grâce à une pratique régulière... tout en découvrant des textes classiques ou contemporains.

  • Grammaire francaise

    Nathalie Baccus

    Ce manuel, conçu pour un usage facile et quotidien, reprend point par point l'essentiel de la grammaire française. Composé comme un dictionnaire, il comporte quatre parties :
    o les différentes natures des mots (adjectif, déterminant, pronom, verbe...) ;
    o les fonctions des mots (attribut du sujet, complément, épithète...) ;
    o une étude générale de la phrase (énonciation, négation, proposition subordonnée...) ;
    o un cahier d'exercices pour tester ses connaissances et réviser en s'amusant.
    Des règles claires, des explications simples et complètes, de nombreux exemples : un véritable outil pédagogique utile pour tous, à consulter sans modération.

  • «Elle se sentait noyée dans le mépris de ces gredins honnêtes...»

    1870, les Prussiens entrent dans Rouen. Fuyant la guerre, un drôle d'équipage s'entasse dans une diligence. Parmi les voyageurs se trouve Boule de Suif, dont le coeur est aussi généreux que les moeurs légères. Mais ce sont des armes bien faibles pour lutter contre le mépris de classe et les intérêts personnels...
    Aucun individu n'échappe à la critique de Maupassant. À travers chacune de ses nouvelles, l'auteur parvient à saisir, d'un simple trait, la cruauté, l'égoïsme et les fausses convenances qui président aux relations dans la société du XIXe siècle.

    Ce recueil rassemble Boule de Suif, La Parure, Le Lit 29, Rose, La Serre, Une soirée, Le Vengeur, L'Attente et La Dot.

    o Objet d'étude : Dénoncer les travers de la société
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Étude d'une adaptation télévisée (Boule de Suif, réalisée par Philippe Bérenger en 2011)

    Classe de troisième.

  • Gorgias, de la rhétorique

    Platon

    Le Gorgias met en scène Socrate face aux sophistes, qui se targuent de rendre vraisemblable aux yeux de tous le vrai comme le faux. Le philosophe, ardent défenseur de la pensée libre, s'empresse d'interroger ces marchands de sagesse et dénonce l'imposture de leur discours. Pour ces orateurs, la recherche de la vérité importe peu, ils pratiquent la rhétorique, que Socrate considère comme « une sorte de flatterie, comme la cuisine, la toilette ou la sophistique ».
    Dans ce dialogue virulent, Platon soulève la question de la parole politique, destinée à séduire et à leurrer la foule : ce faisant, il dresse une critique acerbe de la démocratie athénienne.

  • «Ah! Marianne, c'est un don fatal que la beauté!»

    Mariée à un vieillard jaloux, la vertueuse Marianne déchaîne les passions, notamment celle de Coelio, dont Octave vient lui louer les qualités et les mérites. Mais Marianne n'a d'yeux que pour ce dernier... De ce trio amoureux, gouverné par les caprices du coeur, ne pouvait naître que le drame.

    Comédie à l'issue tragique et au ton peu conventionnel, la célèbre pièce de Musset met en scène les désirs et les revendications d'une femme dans un cadre italien propice à tous les jeux de masque. Longtemps condamné par la censure, Les Caprices de Marianne continue de fasciner par son éminente modernité.

    o Objet d'étude : Dire l'amour
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Pour aller plus loin (mise en scène, débat, étude d'images et lectures complémentaires)

    Classe de quatrième.

  • Avec sa vaste gamme de sons et ses règles complexes, le portugais peut impressionner les novices.
    En treize leçons, cet ouvrage vous donne les bases pour construire une conversation orale et écrite en langue portugaise. Grâce à des dialogues, des points de grammaire et de vocabulaire progressifs, des encadrés culturels, des exercices corrigés, des astuces d'apprentissage ainsi qu'une playlist, devenez un.e véritable lusophone !

  • Qui est le monstre ? À quoi ressemble-t-il ? Pourquoi nous terrifie-t-il ? Depuis l'Antiquité, la figure du monstre intrigue, inquiète, fascine. Celui qui parvient à le maîtriser est un héros.
    Du Cyclope à Frankenstein, du Minotaure à Dracula, sans oublier les ogres et autres figures des contes de l'enfance, ces personnages interrogent les limites de notre propre humanité.
    Cette anthologie est composée d'extraits de L'Odyssée, d'Homère, des Métamorphoses, d'Ovide, de mythes gréco-romains, de contes de fées ainsi que de romans et de nouvelles. La Barbe bleue, de Charles Perrault, ainsi que La Belle et la Bête, de Mme Leprince de Beaumont, sont présentés en version intégrale.

    o Objet d'étude : Le monstre, aux limites de l'humain [6e]
    o Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    · Prolongement : Méduse, Le Caravage : connaissez-vous ce tableau ?

  • Le 7 novembre 1831, un certain Claude Gueux, emprisonné pour un petit larcin, tue le directeur de sa prison. Il est condamné à mort et guillotiné en juin 1832. Le fait divers, relayé par la presse, inspire Victor Hugo. L'auteur du Dernier Jour d'un condamné s'empare de l'histoire de cet homme ordinaire que la souffrance et le désespoir ont transformé en meurtrier. Réquisitoire contre la peine de mort et plaidoyer pour l'éducation du peuple, cette nouvelle met en scène avec brutalité une société sclérosée, une justice inique et l'État indifférent qui ont poussé un individu honnête à commettre un crime.
    Claude Gueux est suivi d'autres textes contre la peine de mort, dont la Préface au Dernier Jour d'un condamné et le Discours à l'Assemblée constituante du 15 septembre 1848.

  • Un mystérieux « ami de la famille » veut rencontrer Simon pour lui parler de son grand-père ; que s'est-il passé entre eux pendant la guerre ?
    Minna est en vacances avec ses parents ; mais pourquoi ne parle-t-elle plus ?
    Arthur va à l'école avec Pierre. Un matin, Pierre n'est pas là. Il est mort. Que s'est-il passé ? Pourquoi son frère, Erwan, est-il si bizarre ?
    Simon, Minna, Arthur, et aussi Gaspard et Mathieu, sont confrontés, chacun avec son histoire, au passage, mystérieux et tendre, de l'enfance à l'adolescence.

    o Objet d'étude : Se raconter, se représenter [3e]
    o Dossier pédagogique : Des fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    o Prolongement : Analyser une oeuvre contemporaine - Boy, Ron Mueck.

  • Deux cabanes à flanc de montagne perchées sur le rivage de l'île de France, actuelle île Maurice : c'est là que Paul et Virginie sont élevés comme frère et soeur. Leurs mères, mises à l'écart de la société, y ont trouvé refuge. Depuis, ils vivent le plus simplement du monde, en harmonie avec la nature.
    Mais le paradis exotique est bientôt perdu : alors que Virginie sent grandir son amour pour Paul, elle est contrainte de regagner la métropole. Le retour à la civilisation fait naître le doute et menace leur idylle...
    Conte moral doublé d'une réflexion sur les origines, Paul et Virginie connut un grand succès au XVIIIe siècle et inspira les romantiques.

  • «Tout le monde me prend pour un homme de bien ;
    Mais la vérité pure est que je ne vaux rien.»

    Quel poison s'est insinué dans le foyer d'Orgon? Sous son toit couvent les discordes entre enfants et parents, mari et femme, valets et maîtres, et sa belle-mère vient de claquer la porte. Heureusement, il peut compter sur la présence de son directeur de conscience, le vertueux Tartuffe. Mais lorsque Orgon lui donne sa fille en mariage, alors que le faux dévot convoite sa femme, la vérité éclate...

    Dans cette pièce hautement provocatrice, Molière démontre toute l'étendue de son talent pour fustiger, sous couvert du rire, les impostures d'un discours religieux drapé dans les oripeaux
    de la dévotion.

    o Objet d'étude : Dénoncer les travers de la société
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongement : Démasquer les imposteurs : la figure de Tartuffe

    Classe de troisième.

  • Roman de Renart

    Anonyme

    Pour un bon plat d'anguilles ou d'andouilles, Renart est prêt à tout. Habile stratège, il imagine mille ruses pour duper son monde. Le coq Chantecler, Tiecelin le corbeau, le loup Ysengrin - son pire ennemi -, et même Noble le lion, son roi, en font les frais. Beau parleur déguisé en chevalier, en médecin ou en sorcier, il parvient toujours à ses fins. Jusqu'au jour où les autres animaux, lassés de ses mauvais coups, décident de lui tendre un piège...
    Dans le Roman de Renart, les animaux sont le reflet des hommes. À travers les joyeuses aventures du malin goupil se dessine une véritable satire de la société du Moyen Âge.

    o Objet d'étude : Résister au plus fort : ruses, mensonges et masques
    o Dossier pédagogique : Cinq fiches pour saisir les enjeux de l'oeuvre
    o Prolongement : Le renard, une figure de la ruse (corpus de textes)

    Classe de 6e.

  • « Un soir, j'ai assis la Beauté sur mes genoux.
    - Et je l'ai trouvée amère. »

    Lorsque Arthur Rimbaud écrit les poèmes en prose d'Une saison en enfer, il vit dans la tourmente qui fait suite à sa violente rupture avec Paul Verlaine. Il y relate ses souffrances, qui l'entraînent aux portes de la folie, ses désillusions, mais aussi ses espoirs.
    Une saison en enfer est suivi des Illuminations, derniers poèmes avant l'exil de leur auteur et son entrée dans le silence, qui révèlent l'apogée de sa voyance et sa joie d'être poète. Il n'a alors que vingt ans.

    o Objet d'étude : La poésie du XIXe au XXIe siècle (lecture cursive)
    o Dossier pédagogique spécial nouveaux programmes
    o Prolongements : La vocation poétique - Le poème en prose (corpus de texte).

    Classe de première.

empty