4070900

  • L'autobiographie du meilleur et du plus populaire des navigateurs français. Préface d'Erik Orsenna
    Après avoir navigué avec sa mère aux Glénans, à 10 ans, Jean Le Cam construit seul son propre voilier pour faire des ronds dans la baie de La Forêt. Puis il navigue avec son ami d'enfance Hubert Desjoyeaux, le frère de Michel, seul double vainqueur du Vendée Globe, avec lequel il créera le chantier naval CDK, à l'origine de la construction de nombreux voiliers mythiques (Poulain, Jet Service, PRB, Foncia...).
    À 14 ans, il débute la compétition puis s'embarque au côté d'Éric Tabarly pour faire son service militaire. À 19, il participe à sa première Solitaire du Figaro qu'il remportera trois fois par la suite. Mais c'est sur le mythique tour du monde en solitaire, le Vendée Globe, que Le Cam vivra ses plus grandes heures de navigateur solitaire. En 2004-05, il est la révélation de la course, luttant bord à bord avec Vincent Riou qui ne le précèdera que de 7 heures à l'arrivée.
    En 2008-09, alors qu'il aborde le cap Horn en troisième position, il chavire après avoir perdu son bulbe de quille. Il doit se réfugier à l'intérieur de la coque, bateau renversé. C'est Vincent Riou qui le récupère in extremis. Et en 2020, alors qu'il fait la course dans le trio de tête, il se déroute pour récupérer Kevin Escoffier qui a déclenché sa balise de détresse. Jean Le Cam arrive sur zone mais le temps de manoeuvrer dans une mer agitée, il perd le contact visuel avec le radeau d'Escoffier. Il le sauvera finalement six heures plus tard et reprendra la course qu'il terminera 4e et premier des non-foilers.
    Fêté en héros aux Sables-d'Olonne, Le Cam stupéfie alors le public lorsqu'il révèle qu'il a vécu un enfer lors de ses derniers jours en mer, devant manoeuvrer avec une côte cassée et une coque " délaminée " qui menaçait de céder à tout instant. Jusqu'au dernier jour, il a risqué de perdre son bateau.
    Mais Jean Le Cam, n'est pas qu'un immense marin au palmarès impressionnant, ce qui lui a valu son surnom de Roi Jean. C'est aussi une forte personnalité, un personnage truculent et attachant. Ainsi, en 1989, alors qu'équipier de Tabarly sur la transat en double Lorient-Saint-Barthélémy-Lorient, et qu'une mauvaise manoeuvre les fait chavirer, il traite Tabarly de " con " (la première fois et sans doute la dernière fois que cela est arrivé au maître), car il sait que ce naufrage aura des conséquences dramatiques pour son ami Hubert, CDK étant propriétaire du bateau. En 1996, vainqueur de la Solitaire du Figaro, il attend chacun de ses concurrents pour leur payer à boire. Ou encore cette année, lorsqu'il triomphe aux Sables-d'Olonne, il déclare : " Je finis quatrième, à la place du con. J'ai soulagé l'éventuel con qui aurait pu être à ma place ! Comme quoi ma générosité n'a pas de limites. "
    Dans ce livre, où il revient avec son humour et son franc parler sur son incroyable carrière de marin mais aussi de concepteur de voiliers, Jean Le Cam nous fait découvrir les coulisses de la course au large : la quête des sponsors, le risque permanent, la recherche permanente de la vitesse... Le Cam veut également transmettre à travers ce livre son amour de la voile et de la mer aux jeunes générations.
    Palmarès1982 : Record de l'Atlantique sur Jet Services II, comme équipier de Patrick Morvan.
    1984 : Vainqueur de la Route de la découverte avec Philippe Poupon sur Fleury Michon III.
    1988 et 1989 : Champion du monde de Formule 40.
    1994, 1996, 1999 : Vainqueur de la Solitaire du Figaro.
    2005 : 2e du Vendée Globe.
    2006 : 2e de la Route du Rhum en classe IMOCA sur VM Matériaux.
    2013 : Vainqueur de la Transat Jacques-Vabre avec Vincent Riou en classe IMOCA sur PRB.
    2015 : Champion du monde IMOCA Ocean Masters ; Vainqueur de la Barcelona world race avec Bernard Stamm.
    2021 : 4e du Vendée Globe et premier des non-foilers.

  • Neuf vies

    Robert Mads Anderson

    Neuf fois, sa vie aurait pu s'achever à l'Everest... Un même regard pour raconter trois décennies qui ont changé la face du Toit du monde, et la façon d'y mourir. Ou d'y survivre. L'auteur, lui, s'acharne et revient, en solo, en hiver, en style alpin, son rêve en poche.
    " Je suis allé neuf fois en expédition à l'Everest. Et huit fois, je n'ai pas atteint le sommet. Alors j'y suis retourné, encore et encore. Personne à ma connaissance n'a consacré plus de temps que moi à d'obscures tentatives sur le Toit du monde. J'ai presque toujours évité les voies normales, et refusé ce qui aurait rendu les choses plus faciles : l'oxygène, le soutien des Sherpas... Les risques en étaient décuplés. Alors quand on me demande (et on me le demande souvent) s'il m'est arrivé de frôler la mort, je dois prendre le temps de rassembler mes souvenirs. Parce que oui, de nombreuses fois, et de multiples façons, j'aurais pu mourir, j'aurais vraiment dû mourir. Ce livre est ma réponse à cette question : vous est-il arrivé de frôler la mort ? "
    Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Charlie Buffet.

  • Les cahiers de la NRF ; jouer Dantzig sur un match de football : carnets intimes 1909-1942 Nouv.

    Ce volume met en lumière l'apprentissage intellectuel du jeune Drieu, puis retrace en filigrane son parcours et ses fonctions jusqu'à sa mort. Les carnets de l'étudiant, à Sciences Po et en voyage en Angleterre, apportent un éclairage nouveau sur Pierre Drieu la Rochelle : d'une étonnante maturité à 16 ans, réfléchissant à l'art, la littérature, la politique et la civilisation européenne. Il semble avoir déjà tout lu. Drieu évoque entre autres Barrès, Rousseau, Nietzsche, Disraeli, Schopenhauer, Amiel. Il médite dans des autoportraits à la troisième personne (« Il se rêvait nouveau B. Constant ») et, fasciné par les hommes d'action, se confie sur son caractère jugé trop timoré (il se surnomme « Coeur-de-lièvre »). Puis ce sont les carnets de caserne et de guerre aux Dardanelles, avec ses missions de sergent (défense d'un tirailleur sénégalais) mêlées aux réflexions sur la littérature. Plus tard, dans un carnet d'Argentine (1932), l'on suit ses déplacements et sa découverte des paysages, puis un carnet « Gilles » (38-39) nous plonge dans les coulisses de son grand roman. Enfin, les carnets de la guerre de 40 nous renseignent sur ses préoccupations quotidiennes (la gestion de La NRF, des noms de prisonniers à libérer, ses rendez-vous, etc.).

  • L'année du rugby Nouv.

    L'Année du rugby est une institution depuis les années 70 qui a longtemps était portée par Christian Montaignac. Pour son retour en librairie, l'année du rugby se renouvelle comme le XV de France et revient en image sur l'année du rugby en France et à l'internationale. Retour sur le Top 14, la pro D2, le parcours des Bleus avec la fin du tournoi 2020, la Coupe d'Automne et le Tournoi 2021... : un reportage immersif au coeur du quotidien du XV de France, avec un photographe détaché auprès du groupe France.
    Complet, graphique, dynamique, servi par des photos de qualité, L'année du rugby 2021 est arrivé !

  • Addict à la vie Nouv.

    Addict à la vie

    Erwann Menthéour

    • Solar
    • 7 October 2021

    " Lorsque j'écrivais " Et si on arrêtait de se mentir ", je me mentais à moi-même. Moi aussi j'ai mes problèmes, mes démons, mes paradis, mes enfers. Mes addictions. Aujourd'hui, je peux tomber le masque. Je suis super addict à la vie, même si j'ai conscience que mes démons reviendront encore me hanter. Mais je suis enfin devenu acteur de mon propre film. " En 1999, Erwann Menthéour, alors coureur professionnel, publie " Secret défonce " pour dénoncer le dopage dans le cyclisme.
    Il devient ensuite coach sportif et entrepreneur, lançant avec succès sa méthode Fitnext.
    Ses essais l'ont installé comme un acteur important du secteur de la santé et du bien-être.
    Il revient aujourd'hui sur ses 20 ans d'existence depuis la parution de " Secret défonce. " Oui, il a connu le succès, il a été starifié dans les médias. Mais il est resté à la merci de ses addictions (drogue, alcool, sexe...). Dans ce récit sans concessions, il décrit ses accès de faiblesses, ses doutes, comme autant de scènes de film saisissantes. Mais il explique aussi les mécanismes qu'il a su mettre en oeuvre pour se relancer, pour renaître à chaque fois à la vie.

  • Le Larousse de l'équitation : bien monter à cheval en 40 leçons Nouv.

    Un livre complété par des vidéos disponibles sur Youtube, pour un programme d'équitation sur mesure :o Le livre  : les 40 leçons d'équitation fondamentales expliquées pas à pas et illustrées : les bonnes positions du cavalier, les aides  les allures, les techniques équestres, les figures de manège...o Les vidéos  : sur une chaine Youtube dédiée,  40 leçons filmées pour un apprentissage facile, commentées par l'auteur avec ses élèves !

  • Durant les douze semaines du Vendée Globe, Damien Seguin  s'est confié à Sam Karmann. 46 000 kilomètres de conversations  par téléphone satellitaire, entre le Marin et le Terrien.
    À l'ami dont il connaît la bienveillance et le savoir maritime,  Damien Seguin dit les trois océans traversés, les voiles déchirées,  les pannes, l'adrénaline. Il dit aussi l'hygiène, la nourriture,  la débrouille quand on est né avec une seule main.
    Et, bien sûr, la solitude, le désespoir et l'exaltation.  Sublime pied de nez au déterminisme physique : Damien Seguin  est le 6e à franchir la ligne d'arrivée, déguisé en Capitaine Crochet.
    Un document exceptionnel.
    En collaboration avec Catherine Wimphen
     

  • Loïck Peyron, navigateur au palmarès parmi les plus étoffés de ces 40 dernières années, nous embarque avec passion vers le grand large. Sportif, compétiteur, mais aussi remarquable conteur, vulgarisateur hors pair des dernières avancées technologiques, il nous fait découvrir avec amour le monde de la Voile qui est toute sa vie.Loïck Peyron s'est attaché à dérouler pendant deux ans, à travers ce dictionnaire, les fils de sa carrière mais aussi à recoudre des destins oubliés ou passés sous silence. Peyron n'a jamais travaillé ni navigué en circuit fermé. Dès lors sa réputation, ses victoires, ses idées ont essaimé. Il est donc l'un des marins français dont la réputation a depuis longtemps dépassé les frontières hexagonales. Respecté tant en Nouvelle-Zélande, Australie, Suède, Grande-Bretagne que sur les côtes Est ou Ouest des États-Unis, il a couru sur tout ce qui flotte, des unités les plus lentes aux plus véloces. Il a connu le temps des pionniers des multicoques à la fin des années 70, les traversées en solitaire et les tours du monde en équipages. Ce dictionnaire amoureux est aussi un acte de foi d'un homme envers le large. Celle d'un ambassadeur accrédité auprès du large qui, après 42 ans, prendrait le soin de proposer au lecteur son appareil de vérité. Celui qui lui indique le nord magnétique.
    Remarquable conteur, doublé d'un vulgarisateur hors pair, Loïck Peyron est capable de contextualiser les dernières avancées technologiques, les rendre compréhensibles à tous, et en même temps, avec ses mots durcis par l'expérience, d'une manière déliée, de raconter les permanences d'une vie passée sur l'eau et toujours sous-tendue par l'objectif de la compétition.
    Ainsi à la fois sportif, certes, mais aussi remarquable récitant capable de faire reposer tout au long de ses 42 ans de carrière les grandes figures marquantes du large, telles Isabelle Autissier, Jean Maurel, Jean-Yves Terlain, Eric Tabarly, Mike Birch, Olivier de Kersauson et les auteurs qui l'ont marqué, notamment les Britanniques comme Cecil Scott Forester et Patrick O'Brian.

  • C'est l'histoire d'un petit garçon dont le père disparaît. L'histoire d'un adolescent qui grandit avec sa mère courage dans une banlieue triste. Celle d'un jeune homme qui entre un jour dans une salle de boxe. Il n'y connaît rien. Il a peur. Il apprend à boxer, à prendre confiance en lui, à mordre la vie. De peur de finir pauvre, il va s'obliger à poursuivre des études pour devenir ingénieur et boxeur professionnel en même temps. Du lundi au vendredi, il développe des logiciels, le samedi, il croise le cuir aux Canaries, à Venise ou Donetsk jusqu'à monter sur le toit du monde en devenant champion.
    Des matchs truqués en Italie aux bars clandestins  en Thaïlande, des valises de billets en Ukraine à l'excellence cubaine, Brice Faradji raconte dans un style sincère et authentique son long voyage dans l'univers du Noble Art. D'ordinaire, ce sont les écrivains qui se fascinent pour la boxe, voici le livre d'un écorché vif devenu écrivain.

  • Comment est né le football féminin en Angleterre ? Par ce hasard qui ne fait jamais rien au hasard.
    Le 6 avril 1917, à la pause déjeuner de l'usine de munitions Doyle & Walkers, à Sheffield, Royaume-Uni, Violet Chapman, ouvrière, prise d'une inspiration subite, donne un coup de pied dans l'espèce de balle qui se trouve au milieu de la cour en brique rouge de 330 pieds de long par 240 pieds de largeur.
    Aussitôt, les dix autres femmes présentes lâchent leurs casse-croûtes et sautent du muret où elles étaient assises en rang d'oignons pour se mettre à courir elles aussi.
    Ce simple coup de pied aurait pu les tuer. Car la balle est un prototype de bombe légère destinée à calculer la trajectoire de chute, avant de massacrer l'ennemi. Mais la bombe n'explose pas. C'est leur coeur qui le fait. Ce coup de pied vient de leur sauver la vie, à toutes.
    Elles jouent pendant plus d'une demi-heure.
    Et recommencent le lendemain. Et encore, et encore.
    Jusqu'à jouer dans un vrai stade, jusqu'à affronter des professionnels !
    Jusqu'à ce que les hommes - patron, chéris, papas - mettent leur veto à cette passion, à cette obsession, à cette libération.
    Avec Les Frères Lehman, Stefano Massini nous a raconté l'invention d'un métier par des hommes, avec le Ladies Football Club, il nous raconte l'invention d'une liberté par des femmes.

  • Retour en enfer

    Sébastien Destremau

    • Xo
    • 6 May 2021

    À défaut de me conduire jusqu'à destination, mon périple m'a mené à l'essence même de mon être. L'âpreté de la lutte et les illusions perdues ont fait tomber mon égoïsme et mes humeurs de vieil enfant... Le 8 novembre 2020, quatre ans après avoir bouclé mon premier tour du monde, je m'élance pour un second Vendée Globe. J'ai appelé mon bateau Merci, en hommage à tous ceux qui m'ont permis de vivre cette aventure insensée.
    Seulement voilà, ma course tourne au calvaire : l'abri de mon cockpit se déchire, mes instruments lâchent, une fissure apparaît à l'avant. Impossible, dans ces conditions, d'attaquer le Pacifique et ses vents violents.
    Le 16 janvier, après 70 jours de mer, je décide d'accoster en Nouvelle-Zélande. Ce que je pourrais ressentir comme un échec me réconcilie avec moi-même. La mer m'a vaincu mais j'ai repris la barre de mon destin. Chaque matin qui se lève est comme une page blanche. J'étais seul au monde, je ne serai plus jamais seul...
    Le récit d'un incroyable combat Une leçon de courage et de sagesse Sébastien Destremau a 56 ans. Toulonnais, il a raconté l'aventure de son premier Vendée Globe, en 2017, dans
    Seul au monde, aux éditions XO.

  • Savez-vous combien de joueurs ont déjà fait l'histoire de notre équipe de France ? Leurs parcours, leurs succès, leurs mésaventures ? Des joueurs les plus célèbres aux plus anonymes, des plus grandes réussites aux gloires éphémères, l'auteur vous fait découvrir leurs destins au travers de son idée originale. 
    Venus de tous les horizons, ceux qui jadis étaient appelés les « Tricolores » ou les « Coqs », et qui sont depuis la fin des années 1970 devenus les « Bleus », forment un long défilé générationnel qui défie le temps. 
    Par ordre d'entrée en scène, voici les 1000 et quelques joueurs qui ont participé depuis 1904, mois après mois, à cette incroyable épopée. 
    Jérôme Bergot, journaliste à  Ouest-France  et spécialiste de l'équipe de France, après avoir vu ses premiers matches en 1973, la suit de près depuis 1992. 
     

  • Des mers et des océans aux piscines chlorées en passant par les thermes antiques, la nage fait partie de l'histoire et de la culture de l'humanité dans toutes ses dimensions !
    Voici probablement le plus beau livre écrit sur la nage, les plongeurs et les nageurs. Paru en 1992, Héros et Nageurs a d'emblée été salué comme tel par la critique anglaise et américaine. Panorama complet de la discipline, il entrelace tout à la fois l'histoire, la géographie - de la Grèce à la Polynésie -, la littérature - d'Homère à Patrick Leigh Fermor -, le cinéma, l'histoire de la peinture et bien sûr le sport. Depuis les Grecs et les Romains jusqu'aux Jeux Olympiques, des Anglais qui réinventent l'art de nager à l'orée du XIXe siècle en passant par le romantisme allemand, de l'art du plongeon suédois à l'école de natation japonaise, des fleuves des Indiens d'Amérique à la Californie de Johnny Weissmuller, ce livre nous propose surtout une psychanalyse, une « quête spirituelle de l'eau » : il nous plonge dans de profonds étangs au coeur de nos propres têtes. Charles Sprawson s'inscrit dans le sillage des plus grands auteurs - Goethe, Byron, Gide, Jack London, Pouchkine, Kevin Andrews ou Mishima - et nous fait comprendre qu'ils furent aussi des nageurs. Ils nous ont appris que l'immersion est une échappatoire vers le sublime et l'héroïque.
    Traduit en italien et en allemand, voici la première édition française de ce magnifique récit, devenu livre culte.
    Paru en 1992, ce récit historique de Charles Sprawson a été salué par la critique anglaise et américaine. Un panorama de la natation devenu culte et traduit pour la première fois en français !
    EXTRAIT
    Nous sommes allés nous restaurer dans le jardin de Butterfields, qui fut jadis la maison d'Errol Flynn, à l'angle de Sunset et Olive. Rose ne s'en tenait plus aux algues, aux graines de sésame et de tournesol. Sous les orangers, il évoqua tranquillement ses premiers souvenirs d'enfance en Australie, quand il nageait dans le réservoir de Manly, dans le bassin naturel de Bondi Beach, où les vagues passaient par-dessus les parois et le propulsaient dans un sens, vers des temps extraordinairement rapides. Les expériences les plus intenses avaient été des bains très matinaux dans le port de Sydney, où l'eau était suave, sa texture soyeuse, quand nager ressemblait à « une aventure dans un autre monde », notamment à Noël quand les fortes marées « King » affluaient du Pacifique. C'était dans ces conditions qu'il jugeait avoir fait ses meilleurs temps, avec un sentiment d'euphorie qu'il n'avait jamais vraiment connu dans une piscine faite de main d'homme. Pour Rose, nager supposait une implication sensuelle intense, une suite rythmée de sons à mesure que les mains tranchent l'eau qui passe sous le corps et forme une vague contre le côté du visage. Le rythme réduit l'effort. Avant la course, il écoutait une musique particulière proche du rythme de sa battue. La chanson de Glenn Miller, In the Mood, lui correspondait parfaitement. La principale qualité indispensable au nageur, continua-t-il, c'est le « sens de l'eau ». Il doit se servir des bras et des jambes comme un poisson de ses nageoires, être capable de ressentir la pression de l'eau sur les mains, de la retenir dans la paume tout en la retirant sans qu'elle puisse lui glisser entre les doigts.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Une ode merveilleuse à la nage [...] Avec Charles Sprawson, et le poète Swinburne pour guide, on s'immerge dans « un monde bien plus glorieux que celui dont Dante lui-même a rêvé dans son paradis » - l'expérience est initiatique, inoubliable. - Nathalie Crom, Telerama

  • Peut-on raconter l'histoire du basketball en 288 pages ? La réponse est oui.
     
    De sa naissance en 1891 à nos jours, la balle orange a connu une évolution qui en fait aujourd'hui un des sports les plus suivis dans le monde.
    Un sport qui a toujours su se réinventer pour gagner de grands combats idéologiques, sportifs ou économiques et faire tomber des barrières sociales.
    C'est indéniable : le basketball a changé la planète et la planète a changé le basketball.
     
    Des cinq continents aux quatre coins du terrain, du parquet boisé au bitume goudronné, de l'invention de James Naismith aux exploits de LeBron James, de l'aventure de Tony Parker aux envolées de Michael Jordan, de l'épopée des Demoiselles de Clermont à la légende de Julius Erving, des plus grands tournois olympiques aux batailles de l'EuroBasket, du concours de dunks de Vince Carter à la révolution Stephen Curry, de Kresimir osi à Luka Doncic, du show Lisa Leslie au trash talking de Gary Payton, cet ouvrage propose de revivre, avec passion et humour, la fabuleuse odyssée de la balle orange.
     
    Ou comme on aime le dire : voici Le plus grand livre de basketball de tous les temps (selon TrashTalk).
     
    Préface d'Evan Fournier

  • Zinédine Zidane est le Français le plus célèbre au monde, mais qui est-il vraiment ? Un être secret qui cultive la discrétion, un homme adulé qui se préserve et protège les siens, une star au destin exceptionnel qui reste un type normal.
    À travers dix-huit années d'échanges et de confessions exclusives avec le joueur devenu entraîneur, grâce aux témoignages des proches de l'icône qui ont accepté de parler avec confiance et liberté, Frédéric Hermel livre le récit d'une vie hors du commun.
    De son enfance marseillaise et son parcours pour devenir l'un des plus grands footballeurs de l'histoire à son incroyable triplé en Ligue des champions à la tête du Real Madrid, en passant par sa relation fusionnelle avec ses quatre fils et sa femme Véronique, l'auteur raconte avec respect, délicatesse et précision, tous les épisodes majeurs de la destinée de Zidane. Il retrace la conquête de la première étoile de champion du monde, revient sur le geste fou contre Materazzi, sur cette violence en lui, mais surtout sur son immense générosité et son sens de la justice. Il explique aussi les affres de son nouveau métier, son rapport à l'argent, son identité si française et sa solitude revendiquée. Et relate de nombreux événements, petits et grands détails, méconnus et inédits.

  • « Fumi : Les fumis sont les bougies que les groupes de supporters allument chaque fois que c'est leur anniversaire, mais ils comptent mal, parce qu'il y en a toujours beaucoup plus que d'années d'existence. »

    Journaliste à L'Équipe, spécialiste des stades et amoureux du ballon rond, Vincent Duluc nous ouvre le monde du football à travers le vocabulaire qui en fait la sève. Il commente sur un ton léger et malicieux les savoureuses expressions qui y circulent, de Zone mixte à Bien en place, avec toute la pertinence du fin connaisseur et du passionné.

    Vincent Duluc est journaliste sportif spécialisé dans le football. Auteur de nombreux ouvrages, il intervient régulièrement dans des émissions de débats télévisés.

    /> « Le football a de la chance d'avoir Vincent Duluc. Le foot a beau être un sport universel, il est possible de l'honorer avec pour armes la finesse, l'intelligence, la créativité. C'est ce que faisait naguère sur les terrains le joueur espagnol Andrés Iniesta. Vincent Duluc est l'Iniesta de la plume. »

  • « On dit toujours qu'un sportif meurt deux fois : à la fin de sa carrière et à la fin de sa vie. Moi, je mourrai trois fois : à la fin de ma carrière, à la fin de ma vie et à la fin de ce livre. Adieu ma honte. »
     
    Ouissem a grandi dans une cité au soleil, à Aix-en-Provence. Espoir de la génération dorée du centre de formation du Toulouse Football Club, il gravit tous les échelons, jusqu'à disputer la Coupe d'Afrique des nations sous les couleurs de la Tunisie. Mais son homosexualité, contraire à sa religion et à son sport, le privera de la carrière professionnelle à laquelle il était destiné.
    Ce livre est celui que personne n'a jamais osé écrire. Dans un récit aussi intime que puissant, Ouissem Belgacem est le premier joueur à raconter de l'intérieur l'homophobie qui gangrène le football et à s'attaquer à l'un des derniers tabous de notre société.

  • De l'Angleterre à la Palestine, de l'Allemagne au Mexique, du Brésil à l'Égypte, de la France à l'Afrique du Sud, ce livre raconte une autre histoire du ballon rond, depuis ses origines jusqu'à nos jours.
    Le football ne se résume pas au foot-business : depuis plus d'un siècle, il a été un puissant instrument d'émancipation pour les ouvriers, les femmes, les militants anticolonialistes, les jeunes des quartiers populaires et les protestataires du monde entier. L'auteur retrace le destin de celles et ceux qui, pratiquant ce sport populaire au quotidien, en professionnels ou en amateurs, ont trop longtemps été éclipsés par les équipes stars et les légendes dorées. Prenant à contre-pied les clichés sur les supporters de foot, il raconte aussi l'étonnante histoire des contre-cultures footballistiques nées après la Seconde Guerre mondiale, des hooligans anglais jusqu'aux ultras qui ont joué un rôle central dans les printemps arabes de 2011 ou plus récemment dans le soulèvement du peuple algérien.
    En proposant une histoire " par en bas ", en s'attachant à donner la parole à tous les protagonistes de cette épopée, Mickaël Correia rappelle que le football peut être aussi généreux que subversif.

  • LE CARNET DE BORD D'UN IMMENSE CHAMPION
    près son triomphe aux Jeux olympiques de 2018 (trois médailles d'or), Martin Fourcade peine à retrouver ses sensations. La saison post-olympique s'apparente à un calvaire, au point qu'il se demande s'il n'a pas perdu la flamme et les qualités mentales et physiques qui ont fait de lui le plus grand biathlète de l'histoire. Alors, à l'aube de ce qui deviendra sa dernière saison, il entame une opération de reconquête sans certitude, mais avec une immense détermination. Un dernier tour de piste est le carnet de bord touchant, sincère et circonstancié de cette renaissance : du premier jour de compétition de présaison jusqu'au franchissement de l'ultime ligne d'arrivée, épilogue d'une saison haletante, point final d'une carrière en or. On découvre l'homme, le passeur, le père derrière le champion. Et on comprend encore mieux comment et pourquoi il est devenu une légende du sport. 

  • Découvrez tous les secrets qui ont fait le succès de l'application de fitness la plus téléchargée de France !
    La méthode FizzUp allie estime de soi, nutrition et sport. Résultat de 10 ans de recherches sur les techniques de motivation, elle vous propose des entraînements courts et efficaces, et des recettes saines et gourmandes pour atteindre, en 6 semaines, vos objectifs de perte de poids.
    Ce programme minceur complet s'adresse aux femmes qui font peu ou pas de sport, mais qui veulent mincir et sculpter leur corps, sans pression ni contrainte.
    - Un programme d'entraînement précis;
    - Des exercices détaillés et accessibles à toutes;
    - Des recettes healthy testées et approuvées. 
    UN MINIMUM D'EFFORTS POUR UN MAXIMUM DE RÉSULTATS !
    1 mois de coaching sportif offert dans ce livre. 
     

  • La méthode Big Will en 30 jours Nouv.

    La méthode Big Will c'est une façon de revoir son alimentation, simplement et sans prise de tête, en reprenant les bases et en apprenant à trouver son propre équilibre nutritionnel !
    Pas de programme minceur, pas d'énième régime... la méthode Big Will c'est juste 30 jours pour réapprendre les fondamentaux, oublier ses mauvaises habitudes et comprendre comment équilibrer ses repas, le tout en se faisant plaisir !
    C'est 30 jours pour (re)trouver l'envie de bien manger avec des menus faciles à mettre en oeuvre au quotidien et des recettes simples à adapter selon les situations.
    Astuces, conseils, recettes... Big Will vous accompagne pour atteindre votre objectif forme !

  • Un récit magistral sur l'essor du trail, à la première personne, par un journaliste du Guardian.
    " Au cours de cette plongée dans l'ultra, j'ai appris qu'il est presque impossible de savoir ce qui nous pousse à faire ce sport de dingues. Bien sûr, on veut gagner, on veut finir, on veut faire de notre mieux, on veut trouver ses limites, on veut que nos proches soient fiers de nous... Tout ça est vrai, mais ça n'explique pas grand-chose. Ce qui nous anime, c'est un besoin irrépressible, un désir profond et primitif d'aller braver la mort et d'en revenir. "
    Adharanand Finn, auteur d'une enquête remarquée sur les marathoniens kényans, court son premier trail pour un reportage. Deux ans plus tard, il est au départ du mythique UTMB. En chemin,
    il aura rencontré les plus grands champions de la course d'endurance, explorant les motivations de ces passionnés... et surtout les siennes.
    Les Ultraterrestres (The Rise of the Ultrarunners) est traduit de l'anglais par Jean-Philippe Lefief.

  • 365 jours au top

    Laury Thilleman

    • First
    • 8 October 2020

    Toute l'énergie et l'engagement de Laury en 365 propositions, mois après mois, jour après jour, pour être bien dans son corps, dans sa tête et dans son environnement. 100 % testées et approuvées ! Au programme :
    Des séances " tonic " pour bouger ou développer l'équilibre corps/esprit : sport, fitness, yoga, relaxation, astuces beauté, automassages, huiles essentielles, jeûne... et même la sieste !
    Des recettes et conseils food " organic " : plus de 50 recettes healthy super faciles, les bons aliments pour booster l'organisme et réveiller les papilles, en respectant bien sûr le rythme des saisons
    Des conseils " positive " pour cultiver l'optimisme, la bienveillance envers soi et envers les autres : des mantras, des exercices pour désencombrer son esprit et adopter un mode de vie plus conscient et respectueux de son rythme naturel : respiration, méditation, rangement, détox numérique, slow life...Et aussi :
    Les rubriques " green ", pour adopter des gestes simples mais essentiels : réduction de l'empreinte carbone, dressing responsable, voyages éthiques, cosmétiques maison, DIY...
    Chaque mois : un récap à remplir pour faire le point sur une thématique " phare "

  • L'association de l'écrivain Laurent Binet, amateur passionné, et du sportif Antoine Benneteau, ex-joueur professionnel, a tout de l'attelage complémentaire et du double gagnant pour ce Dictionnaire amoureux du Tennis.L'association de l'écrivain Laurent Binet et du sportif Antoine Benneteau a tout de l'attelage complémentaire et du double gagnant. Laurent Binet apporte sa vision d'amateur passionné porté aussi bien sur l'analyse structuraliste et la déconstruction que sur le registre épique (voire héroïcomique) ; Antoine Benneteau nous fait partager sa connaissance du milieu ainsi que sa science du jeu, et nous fait vivre de l'intérieur la vie du circuit professionnel.
    Ex-joueur professionnel, Antoine Benneteau est le frère et fut le coach de Julien Benneteau, ancien 25e joueur mondial et aujourd'hui capitaine de l'équipe de Fedcup (vainqueur de l'édition 2019). C'est lui qui a contacté Laurent Binet pour lui proposer ce projet de dictionnaire, après avoir lu la Septième fonction du langage (où l'une des scènes se déroule lors de la finale de Roland-Garros 1981). Laurent Binet avait, quant à lui, déjà couvert Roland Garros en 2016 pour le journal
    L'Equipe.

empty