Librinova

  • Ornicus t.1

    Gabrielle Boyer

    Stefan Brama et Sacha Apolline s'emparent de l'enquête de la disparition de Louis, garçonnet de 8 ans, disparu un soir de vacances. Enchaînant rapidement les auditions des voisins, aucune véritable piste n'en ressort et les deux policiers sont particulièrement perplexes face à l'attitude de la mère. Alors que Stefan voudrait bien se débarrasser de l'enquête, Sacha s'investit comme il peut, touché par la détresse de Jeanne, jeune soeur de Louis.
    Ce mois d'août 2017 va faire basculer certains destins, là où un autre reste inéluctablement hanté par la mort.

  • Et vous, jusqu'où iriez-vous par amour ?

    Anaïs et Joanna s'aiment profondément. L'une des deux jeunes femmes ressent l'urgence de partir faire un tour du monde, l'autre n'accepte qu'à la suite d'un AVC qui lui fait prendre conscience que la vie peut être courte. Les destinations de ce voyage hors du commun sont fixées : Patagonie, Polynésie, Japon, Ladakh, Ouzbékistan, Liban, Jordanie, Israël, et Islande. Un tour du monde, littéralement. Les préparatifs touchent à leur fin, mais le drame se produit au soir du 13 novembre 2015, à Paris.

    Trois mois plus tard, l'autre jeune femme décide de partir, malgré tout, par amour et hommage, et suite à la découverte d'un mystérieux carnet : les destinations n'ont pas été choisies au hasard et ce tour du monde va se révéler riche en découvertes...

    "Un récit haletant, un voyage initiatique, une histoire bouleversante sur le sens de l'amour."

    "J'ai été bouleversée par cette histoire qui interroge sur le sens de l'amour, car au fond, il s'agit de ça : le sens de l'amour."

    "Si le ton est léger, les sujets abordés ne le sont pas. Ce roman ne juge pas : il permet une réelle interrogation de la part du lecteur."

    "C'est un texte porteur d'espoir, a tous points de vue, qui parvient finement a faire evoluer les mentalites."

  • Au coeur des années 1880, Edmond décide de se retirer dans la maison familiale. Encore jeune, il est pourtant atteint d'une maladie incurable. Les Larmes du Golgotha met en scène le destin tragique de ce fils de bonne famille devenu un aventurier par fascination pour les récits fabuleux du jardinier de la maison de son enfance. Partir pour l'Argentine, combattre auprès des insurgés de la Commune de Paris, connaître la prison, et courir après la fortune près des rives de l'Ankobra en Afrique : Edmond traverse son époque avec un courage qu'il doit à l'espoir de retrouver sa bien-aimée Lucie. Parviendra-t-il finalement à la rejoindre ?

    Les Larmes du Golgotha s'inscrit dans la trame d'un XIXe siècle aussi agité que le destin de son héros. Outre les drames personnels d'Edmond, Patrick Schneckenburger décrit avec réalisme les moeurs et les aventures politiques et sociales des femmes et des hommes de cette époque. Un roman historique passionnant et émouvant !

  • « Les scénarios présentés dans ce roman et explicités par les scientifiques du laboratoire L.I.F.E. sont des imaginaires. Toute ressemblance avec des situations existantes (pandémie COVID-19) ou à venir ne saurait être que le fruit du hasard. Ou pas. » Comment faire face à ses propres effondrements ?
    Alors qu'il est en déplacement professionnel en Iran avec sa chef Karen, Marcus reçoit un message de sa soeur Joanna : Jimmy, leur père absent, veut impérativement les voir. Invités en Islande, Marcus et Joanna découvrent que Jimmy co-dirige un immense et mystérieux laboratoire - L.I.F.E. - et ce qu'ils vont y apprendre va bouleverser leur vie.
    Mais pourquoi ces poèmes que Sarah, leur mère, écrit au sommet des montagnes ? Comment faire face aux effondrements écologiques en cours et à venir ? À ses propres effondrements au sein d'une famille déchirée ? Et si l'utopie et la radicalité avaient changé de camp ? « Ce roman pose au fond une question simple : faisons-nous le choix de la barbarie ou de la vie ? En somme, faisons-nous encore partie du vivant ? » « Un roman qui dit les choses telles qu'elles sont : l'effondrement du vivant, la complexité de la filiation, la tristesse et l'espoir intimement mêlés. »

  • Le médiocre

    Philippe Laperrouse

    Georges Lamblin, marié à Thérèse, est prof de maths dans un collège. Son voisin de palier, Amédée Pouget, a formé le projet d'écrire sur la vie d'un Français moyen à partir de l'existence de Georges. Il s`autorise à observer son quotidien moyennant une indemnité de 5000 euros par mois pendant six mois qu'il s'engage à verser au prof.

    Par ailleurs, la narratrice Suzanne Périgaud est la maîtresse de Georges Lamblin. L'écrivain Amédée Pouget devient l'amant de Thérèse, la femme de Georges. Un imbroglio sentimental se construit entre les quatre personnages.

    Georges Lamblin, se sentant humilié au plus haut point par sa femme et par l'écrivain, décide de tout quitter.

  • MAX BILLANCOURT, pseudonyme de l'auteur est aussi le personnage central de ces étonnantes confessions.
    Auteur méprisé voire humilié, il se livre à un violent réquisitoire contre le monde de l'édition française, dans lequel de nombreux apprentis écrivains se reconnaîtront.
    La charge, probablement injuste et caricaturale, est d'une totale brutalité.
    Sa vie d'aujourd'hui n'étant pour lui qu'un brouillon, MAX se projette dans sa vie d'après, sa vie fantasmée dans laquelle il sera un immense champion cycliste, égocentrique et cynique et un grand écrivain.
    VOILÀ UN LIVRE TERRIBLEMENT LUCIDE ET DÉCAPANT !

  • Seydou

    Rick Fapatello

    Après un voyage périlleux, Seydou, un jeune Malien fuyant son pays, débarque à Paris et se réfugie dans la cabane d'un jardin clos. Dans son quartier tranquille, la vie de Mathilde est soudain bouleversée par l'irruption du jeune migrant chez elle.

    Métaphore d'une Europe recluse, ce jardin entouré de murs devient peu à peu le décor d'une tragédie où Seydou et Mathilde rencontrent leur destin.

    Au travers d'une belle histoire, le regard d'un romancier sur la crise migratoire et l'endormissement de nos consciences. 

  • J'étais Claire et je suis Julien.
    J'étais fille et je suis garçon.
    Je suis fier je peux vivre enfin.
    Je m'assume sans contrefaçon.
    Max BILLANCOURT et Julien PEREZ racontent le parcours édifiant de Julien, naguère une petite fille, espiègle et souriante, devenue un beau garçon à la voix assurée et à la barbe naissante. Dans un récit vif et alerte, court et dense, truffé de photos, nous est narrée la métamorphose de Julien, sa renaissance, grâce au poignant amour de sa famille, grâce au tendre amour de Priscilia et au soutien de ses chers amis. UNE FORMIDABLE LEÇON DE VIE ! 

  • Chargé des fonctions de concierge au Palais Victoria, un vieil immeuble bourgeois dans un chef-lieu de province, Amédée, en homme fruste et introverti, vibre à l'idée d'une liaison avec certaines locataires dont il ne manque d'espionner le quotidien.
    Soucieux de ses besoins affectifs, il est également inquiet des conséquences d'un projet immobilier visant le Palais Victoria dont il va s'efforcer de contrecarrer la réalisation par les pires moyens.
    Pour ce faire, Amédée va allier sa pugnacité, ses forces et son ingéniosité aux ambitions démesurées de Monsieur Duchet, convaincu que le site du Palais Victoria repose sur des vestiges de l'époque mérovingienne.
    La recherche d'un monument, de sépultures ou de tout indice qui certifierait le passage et la présence intra-muros des "Fils de Mérovée" restera le plus grand des soucis des deux hommes; ils s'y attelleront avec courage et une obstination proche de l'absurde.
    Porté par un dessein différent de Duchet, Amédée ne parviendra ni ne cherchera à résister à l'ascendant de ce dernier, il en sera l'esclave et l'instrument indispensable à ses recherches.

  • "Un endroit duquel aucune femme, aucun homme, aucun être vivant dans cet univers, ne peut revenir... Et j'en suis revenu."
    Naeh, ado démuni, élabore, en se basant sur les travaux inachevés de son père, une « machine » qui lui permet d'intégrer le réel à son imaginaire, de modifier la réalité selon son bon vouloir. 

  • Solveig vient d'avoir dix-huit ans. Cette nuit aurait dû être synonyme de fête et d'insouciance. Mais la canicule en a décidé autrement. Un incendie fait des ravages meurtriers et change le cours de son destin. Pourquoi s'accuser d'un tel drame ? Personne ne semble comprendre. 

    Maître Tévenin, son avocat, et Alice Cassel, chargée de l'expertise, réussiront-ils à décrypter ce mystère ?

    J'irai souffler sur tes cendres est un roman psychologique qui vous entraîne sur les chemins tortueux de la résilience. 

  • Les dignes

    Philippe Laperrouse

    Un SDF, Johan Zergo, vivant sous les ponts de Lyon, a développé une activité de kidnapping. Ses proies sont des personnalités de la région qu'il libère moyennant une rançon. Ce personnage est un être éduqué et poli, mais plutôt paresseux qui se complaît dans le milieu des miséreux.
    Ceux-ci s'entraident et sont protégés par une organisation « Les Dignes » qui vit de rapines et de taxations. Bientôt Zergo est repéré et devient un cadre de l'organisation. Un groupe rival de SDF « Les Barbares » arrivent de Paris pour se substituer aux « Dignes ». Le conflit est inévitable. Johan Zergo s'y trouve impliqué aux premières loges.

  • Balades sincères et variées pour échapper au diktat du suspense, tentative inédite de mixer le récit d'un safari peu ordinaire avec des tranches de vie de tous les jours, l'auteure invente un roman-puzzle.
    Comme la « femme géométrique » de la couverture, l'héroïne se construit à travers la carte des épreuves, des rencontres et des identités qu'elle endosse par le biais des pseudos, ces maquillages colorés si proches de la réalité. 
    Ce roman-puzzle raconte une histoire, à la recherche du temps choisi, sorte de guerre de sept ans contre... 
    L'auteure y a collé, comme dans un tableau, d'autres textes de son cru, à la chronologie et au style  parfois très différents. De la fable au réalisme de l'attentat, du conte africain aux béatitudes amoureuses, la lecture en est très contemporaine car elle permet de zapper allègrement d'un genre littéraire à un autre. Ce mode d'écriture donne une grande liberté.

  • La crise économique actuelle que nous pourrions (faussement) résumer par « il n'y a plus d'argent » altère la qualité du service rendu au public : emploi, climat, santé, éducation, police, justice, armée, transport, alimentation, retraite... Car les budgets sont contraints par des décisions d'austérité, c'est-à-dire par la volonté de limiter les dépenses publiques, avec comme objectif de diminuer la dette publique.

    Nous entendons dire partout, pour ma part en conseil d'administration de l'hôpital, qu'il n'y a plus d'argent. L'État l'ajoute aussi à son propos. Confronté de par mon rôle de médecin réanimateur médical, de chef du Pôle Urgences-Réanimation-Cardiologie d'un CHU, à une direction médico-économique hospitalière persuadée « qu'il n'y a plus d'argent » d'un côté, et à la qualité des soins apportée aux malades qui se dégrade faute de moyens de l'autre, j'ai commencé à lire...

    Ces lectures permettent de tenter de répondre à différentes questions. Quel est le rôle de l'argent, et s'il n'y en a plus, où a-t-il bien pu passer ? Quel est le rôle du crédit bancaire dans la création monétaire et quelle est la responsabilité des banques dans la survenue des crises économiques ? La finance doit-elle être notre ennemi ou notre ami ? Quelle est l'histoire des différents courants de pensée économique à travers les siècles qui ont conduit aux politiques économiques actuelles ? La crise est-elle une simple et banale histoire de répartition des revenus et des patrimoines ?

  • Sarabande

    Billancourt Max

    Quatre retraités lyonnais ayant fait de belles carrières, financièrement à l'aise, quatre potes, quatre amis aiment les bons repas, les sorties en vélo et la pêche à la ligne. Ils vont rencontrer LES GILETS JAUNES, LA VIOLENCE, LA VENGEANCE, LA POLICE, LA JUSTICE, LES INÉGALITÉS...

    Félix, l'un d'entre eux, va même rencontrer L'AMOUR ! SARABANDE raconte les aventures de ces quatre briscards, un peu décalés, dans la France d'aujourd'hui. ET ÇA FAIT DES ÉTINCELLES !

  • Misère sur le rable

    Max Billancourt

    Drôle de petit polar que cette jubilatoire parodie des Misérables, le chef d'oeuvre de Victor Hugo.
    Tout y est ou presque : la fuite de Valjean, la poursuite de Javert, les affreux Thénardier, la merveilleuse Cosette, l'amour, une tonitruante barricade, la terrible marche dans les égouts... mais avec des personnages de notre époque, de la distanciation, de l'humour, le langage d'aujourd'hui et même, pour finir, le choix pour le lecteur entre trois fins différentes. Mais où Max Billancourt va-t-il chercher tout ça ?
    Bref, voilà un petit bouquin vif, marrant et décapant À LIRE SANS MODÉRATION !

  • Rêves indigo

    Patrice Drapeau

    Au XVIIe siècle, près de La Rochelle, Antoine et Jacques mènent une vie d'adolescents des plus classiques. Issus d'une famille de drapiers, les deux cousins, très proches, sont destinés à reprendre l'affaire familiale. Pourtant, un imbroglio amoureux vient bouleverser leur avenir tout tracé. Antoine fuit alors le Royaume à bord d'une flûte et part à la conquête des territoires de la Nouvelle-France, construire une toute nouvelle vie, loin de son passé et de sa famille.

    Bien plus tard, Émery, le fils de Jacques, ignorant tout de cette histoire, ressent le besoin inassouvi d'en apprendre plus sur ses ancêtres. Ce souhait ne tardera pas à être exaucé lorsqu'un ami de ses défunts parents lui confie une mystérieuse malle. En dépit de ses réticences, Émery se retrouve à dévorer différents documents s'y trouvant. Il découvre avec intérêt, la quête méconnue de l'indigo, couleur exceptionnelle et signe de prospérité, et avec stupeur, les facettes moins glorieuses de ce commerce. Mais il fait aussi l'heureuse connaissance de personnages hauts en couleur, Liance, Anne et Rosalie. Émery envie rapidement ces vies pleines de rebondissements.

    Avec ce roman d'aventure inspiré de faits réels, découvrez les conséquences des secrets de famille trop bien gardés et embarquez sur les traces de deux drapiers passionnés.

  • Une organisation mafieuse exploite à son profit l'engouement de la population française pour les salles de sport et le bien-être. Un réseau de stages promouvant l'hédonisme et les plaisirs de la vie est constitué. C'est une source de revenus qui attise les cupidités.
    L'antenne lyonnaise commet deux crimes dans deux salles de sports de la région. Une coache du club « Sportissima » est enlevée. Cette « secte » locale utilise les moyens du réseau pour racketter les propriétaires de salles de sport en les apeurant.
    Sur le plan local et national, des dissensions apparaissent entre les gangsters à la tête de l'organisation. Avec l'aide imprévue d'un réseau de loubards des banlieues lyonnaises, le commissaire Lanjon exploite ces failles jusqu'à la chute de l'ensemble de l'édifice.

  • Il dort seul au rez-de-chaussée. Les autres occupants logent à l'étage. Il entend des bruits étranges provenant de la cuisine. Il hésite, n'ose appeler. Il veut en avoir le coeur net. Dans le couloir, la porte de la cave est entrebâillée. Il est d'autant plus inquiet que cet accès se trouve habituellement verrouillé. Puis c'est l'effroi. Devant lui, l'innommable, l'abject. Ils l'attendaient. C'est ainsi que durant quatre nuits, un garçonnet de sept ans en pension dans une famille qui le chérit assistera à des scènes effrayantes. Pourtant, il ne fuira pas, il restera à les observer, finira par s'approcher, comme fasciné par elles.
    Un roman fantastique où se côtoient l'intime et l'occulte ; où le destin d'innocents est la proie d'un passé meurtri à la recherche de réponses.

  • Charlie Rose, la quarantaine passée, rencontre des difficultés professionnelles et personnelles. Pour résoudre ses problèmes, il reprend contact avec les anciens membres du groupe de rock Carpe Diem qu'il avait créé à l'adolescence mais qu'il a abandonné sans explication du jour au lendemain en 1994. Entre Paris et Los Angeles, Charlie et ses amis se retrouvent après vingt-cinq ans de séparation. Ensemble, ils vont vivre une aventure inoubliable. Les secrets et les non-dits seront-ils enfin révélés ? Leur amitié renaîtra-t-elle de ses cendres ?

  • Lorsque Léandro se réveille ce matin-là, elle a disparu. Elle s'est évaporée, comme si elle n'avait jamais existé.

    Où est Lila ? Pourquoi est-elle partie ?

    C'est en se lançant dans cette quête, dans cette tentative avide de comprendre l'impossible, que Léandro prendra le risque de se perdre.

    Mais finalement, se perdre, n'est-ce pas parfois mieux se retrouver ? 

  • Un mois avant son arrivée, Vadim Abramov apposait une plaque sur notre résidence : Premier tailleur de rêve de France, en toute simplicité. Et puis un jour, il s'est présenté avec ses curieux biscuits à la rose et à la violette et c'est ainsi que mon aventure commençait dans le monde des rêves et de l'inconscient...

  • Douze jours pour être

    Stephanie Barre

    Sam Whorley, carriériste et cartésien, va au travers d'une rencontre inédite éprouver de multiples et profondes transformations. Au gré d'une aventure surnaturelle, deux existences vont se retrouver bouleversées par les circonstances de la vie, de la mort et de l'amour. Tout au long de cette fiction psychologique, pourrons-nous comme Sam sonder nos coeurs à temps et en sortir indemnes ?

  • Dans la bibliothèque sous le phare, on peut emprunter des livres comme les autres. Ou presque. Mellie s'y transforme parfois en livre vivant. Une table, deux chaises : la jeune femme raconte son histoire à qui veut l'entendre. Dehors, il pleut. Thomas entre pour s'abriter. Il n'a pas ouvert un livre depuis longtemps. Pour se détendre, il préfère aller au cinéma ou regarder des séries.  
    Commence alors la drôle d'histoire d'une femme qui se prend pour un livre et d'un homme qui en tombe amoureux.
    Rosa Azul  est la troisième partie du roman, Mellie, L'Echappée Livre.

empty