Rubrique réalisée en partenariat avec ESF Sciences Humaines

Préparez votre rentrée avec ESF

ESF Sciences Humaines, pour penser par soi-même


Enseignant, futur professeur, consultant, formateur, RH, manager, psychothérapeute, parent, ESF Sciences humaines vous propose de découvrir ou redécouvrir son catalogue pour bien préparer votre rentrée professionnelle.

En pédagogie, explorez des pistes de réflexion autour de la pédagogie Montessori, la transmission des valeurs républicaines, le développement de l’esprit critique, l’autorité, la communication non verbale… Plongez-vous dans les ouvrages indispensables en sciences de l’éducation avec Philippe Meirieu, Sylvain Connac, Philippe Perrenoud…

Pour une rentrée professionnelle efficace, prenez de bonnes résolutions : confiance en soi, leadership, négociation…

En psychothérapie, nos ouvrages vous accompagnent dans une réflexion sur vos pratiques : hypnose, approche intégrative, thérapie systémique individuelle, perversion narcissique…

Pour en savoir plus sur nos auteurs et leurs ouvrages, découvrez des interviews et vidéos.

 

 

 

Interview de Marguerite Morin sur Cafe Pedagogique.net !

 

Comment vous-mêmes êtes vous arrivée à la pédagogie Montessori ?  
Dans ma pratique d'enseignante je trouvais que les enfants n'étaient pas assez disponibles pour les apprentissages. Je trouvais aussi qu'ils manquaient de construction d'eux mêmes Je me suis dit qu'il fallait que je trouve une pédagogie qui assure des bases solides à leur formation. Et j'ai trouvé Montessori et je me suis formée. Mais j'ai gardé mon objectif d'enseignante. Je suis devenue professeure pour participer à la construction d 'une société plus tolérante. Ce livre montre comment on peut associer la pédagogie traditionnelle et celle de Montessori pour faire avancer les élèves.

Montessori rencontre un grand intérêt en ce moment. Comment l'expliquez vous ?
Peut-être parce que la société recherche des valeurs et des cadres et que la pédagogie Montessori est très structurante. Elle est aussi très vantée par les neurosciences. Mais la pédagogie Montessori ne fait pas de miracle. Il y a plein de façons de faire classe et pas de recette magique en pédagogie. Mais elle aide à faire avancer les élèves et à développer leur estime d'eux mêmes.

Extrait tiré de Cafépédagogique.net, Cliquez ici pour lire l'article en entier !

 

 

Vidéo : La Voix, mon instrument de travail

 


 

Les Enfants Surdoués
Jean-Charles Terrassier

En 40 ans, Jean-Charles Terrassier, psychologue de l'enfance, a aidé plusieurs milliers d'enfants intellectuellement précoces à s'épanouir malgré un environnement souvent peu propice à répondre à leurs particularités et à leurs besoins. Il analyse dans ce livre les particularités du développement des enfants surdoués, grâce à des démarches et des concepts novateurs (dyssynchronie, somatotypie). Ce faisant, il permet de mieux comprendre les facilités et les difficultés de ces enfants. Jean-Charles Terrassier présente également une méthode nouvelle et complémentaire pour évaluer l'intérêt d'une prise d'avance scolaire, la méthode du QI compensé. Il répond aux questions que parents et enseignants se posent : Comment identifier les enfants surdoués ? Avec quels tests ? Faut-il leur faire sauter une classe ?

3 Questions à Dennis Cristol


Co-auteur de Management et intelligence collective


Comment développer l’intelligence collective au sein d’une équipe ?

De nombreuses méthodes et pratiques permettent de créer de l’intelligence collective non seulement dans les équipes mais également dans tous les replis de l’organisation. Cette intelligence est faite d’émotion, d’engagement corporel, de partage, de vision, de capacité, de résoudre des problèmes ensemble. Exposer les différents acteurs (équipes, cadres, comités de direction…) à des façons multiples de décider, co-agir, partager, créer, permet d’assouplir les représentations de chacun et petit à petit de s’accorder mutuellement vers un même but.

En quoi l’intelligence collective devient un enjeu du management moderne ?

Les modes de management basés sur le commandement et le contrôle, ainsi que les modes de formation structurés autour de l’axe « J’enseigne donc tu apprends » se sont développés dans un monde industriel, prévisible avec des rôles et des organisations qui visaient, après-guerre, un développement économique rapide. Les procédures pouvaient alors être adaptées pour régler chaque détail. Le monde de services co-conçu avec des usagers, l’irruption du digital et de son pouvoir créatif et disruptif requièrent de nouvelles approches permettant le développement d’initiatives. Les fonctionnements en groupe, en réseaux, en communauté viennent alors renouveler les façons d’interagir, de conduire l’action et d’apprendre à se projeter ensemble dans des systèmes en mutation.

Pourriez-vous nous en dire plus sur la facilitation et quel est son impact sur l’intelligence collective ?

La facilitation est à la fois une philosophie visant une haute qualité relationnelle, une posture d’ouverture visant l’empathie et l’échange, et un ensemble de méthodes et de pratiques collaboratives. La facilitation permet d’être attentif aux émergences dans un groupe, aux rebonds entre les participants et favorise la création d’idées communes. Installer des pratiques d’intelligence collective nécessite de promouvoir une culture de facilitation et l’ambiance d’ouverture associée.

empty